À propos de la bataille de Dunkerque (T 917)

of 3
36 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
TRIBUNE n° 917 À propos de la bataille de Dunkerque Jérôme Pellistrandi Colonel, rédacteur en chef de la RDN. L a sortie, ce mercredi, du film de Christopher…
Document Share
Document Transcript
TRIBUNE n° 917 À propos de la bataille de Dunkerque Jérôme Pellistrandi Colonel, rédacteur en chef de la RDN. L a sortie, ce mercredi, du film de Christopher Nolan Dunkirk est l’occasion de revenir sur une bataille décisive de la Seconde Guerre mondiale, bataille pourtant largement occultée dans la mémoire collective française, car elle s’est déroulée durant le désastre complet de la débâcle française de mai-juin 1940. Dunkerque n’est qu’un épisode dra- matique de l’échec des armées françaises face à l’Allemagne nazie et n’est pas perçue dans l’historio- graphie comme un succès stratégique. Or, à y regar- der de plus près, le fait d’armes a eu d’immenses répercussions, principalement pour les Britanniques, et, sans être une victoire au sens militaire, a évité un désastre prévisible et certainement irréversible. Lorsque Guderian atteint Abbeville et la Manche le 20 mai au soir – marquant une pause avec le Haltebefehl de Hitler, arrêtant l’offensive durant 48 h –, une grande partie des armées françaises et le corps expéditionnaire britannique (BEF) se retrou- vent isolés du reste des forces. Londres a très vite compris que l’issue de la bataille de France était perdue et qu’il fallait donc évacuer au plus vite les troupes. L’opération Dynamo constitue un exemple d’improvisation mais aussi d’efficacité avec un effet psychologique majeur en impliquant la population britannique dans le sauvetage de ses soldats. La Pour un récit plus détaillé des opérations militaires entre le 20 mai 1940 et le 4 juin, nous vous invitons à lire cet article de Jacques Mordal que la RDN avait publié en août-septembre 1955 mettant en avant les errements du commandement allemand, en particulier de Guderian. www.defnat.fr - 19 juillet 2017 1 mobilisation d’embarcations civiles – environ 600 petits navires – avec leurs équi- pages a accéléré la prise de conscience par l’opinion publique de la menace alle- mande et préparé la mise en défense du territoire – il est vrai protégé par le Channel. Cela permettra de mieux préparer la bataille d’Angleterre qui débutera dès juillet avec l’attaque des convois britanniques dans la Manche et de se prépa- rer à un débarquement allemand alors attendu. Même si Winston Churchill a très vite relativisé Dunkerque en soulignant qu’un retrait n’était pas une victoire, le sauvetage de 210 000 soldats britanniques, au lieu des 40 000 prévus initialement, constitue un vrai succès tactique mais aussi stratégique dans la mesure où les troupes ainsi récupérées seront très vite réenga- gées. De plus, la préservation des effectifs d’officiers (Montgomery et Alexander notamment) et de sous-officiers – aguerris par la campagne de France – va aussi permettre de renforcer tous les états-majors et unités en particulier en Égypte où les Italiens vont attaquer dès septembre. À l’inverse, le sauvetage de 123 000 combattants français n’a pas modifié la situation tactique déjà désespérée. La quasi-totalité des troupes a été retransférée en France mais il était déjà trop tard pour inverser le rapport de force. Lorsque le camp retranché de Dunkerque tombe le 4 juin, les Allemands font environ 38 000 prisonniers, ce qui est relativement peu et traduit le succès de Dynamo. Cette réussite est également à mettre au compte du sacrifice des unités françaises de l’Armée de terre mais aussi de la Marine, qui ont conduit un combat retardateur très efficace comme à Lille. Les troupes du général Molinié ont ainsi permis de gagner 5 jours et reçurent les honneurs militaires le 1er juin de la part des troupes allemandes. Ce geste fut d’ailleurs condamné par Hitler qui limogea le général Waeger. C’est durant la bataille de la poche de Lille que le général Juin, commandant la 15e Division d’infanterie motorisée, fut fait prisonnier. La Marine a également fourni un effort très important pour rassembler une flotille hétéroclite contribuant au rembarquement. Il faut souligner l’action coor- donnée de l’amiral Abrial et du général Falgade qui a facilité cette évacuation. Cependant leurs parcours ultérieurs ne pouvaient qu’occulter leur engagement à Dunkerque. L’amiral Jean-Marie Abrial (1879-1962) fut en effet ministre de la Marine de novembre 1942 à mars 1943 à Vichy, tandis que le général Falgade, fait prisonnier le 18 juin, eut l’inexcusable tentation d’incorporer la Waffen SS. Le miracle de Dunkerque a donc davantage concerné les Britanniques d’autant plus que d’autres opérations d’évacuation n’eurent pas le même succès. Ainsi, à Saint Valéry-en-Caux, les Allemands capturent 46 000 prisonniers le 12 juin. Il y a un autre exploit à souligner qui s’inscrit dans cette volonté de sauver ce qui peut l’être dans le chaos de l’exode : l’évasion du cuirassé Jean Bart depuis Saint Nazaire. La construction du navire avait débuté en décembre 1936 et la mise 2 TRIBUNE à flot prévue pour le 1er octobre 1940. Le 18 mai, face à la dégradation de la situa- tion, le capitaine de vaisseau Ronarc’h décide d’accélérer la construction. Le bateau quitte son chantier le 19 juin, quelques heures avant l’arrivée des troupes allemandes. Ce sauvetage a privé la Kriegsmarine d’une prise majeure. Le Jean Bart en 1955  Dunkerque a sûrement contribué à sauver l’Angleterre, à l’inverse de la France. Il importe cependant de rappeler que le sacrifice des unités françaises, en particulier à Lille et dans le camp retranché, a permis de gagner les délais indispensables pour évacuer un maximum de soldats. 3
Similar documents
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x