À PROPOS DE LA «DÉCLARATION DE LA CONFÉRENCE EPISCOPALE NATIONALE DU CONGO SUR LES RELATIONS DE L ÉGLISE CATHOLIQUE AVEC LE KIMBANGUISME».

of 15
20 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
À PROPOS DE LA «DÉCLARATION DE LA CONFÉRENCE EPISCOPALE NATIONALE DU CONGO SUR LES RELATIONS DE L ÉGLISE CATHOLIQUE AVEC LE KIMBANGUISME». Dépassionner le débat! Nduku-Fessau Badze 0. Remarques préliminaires
Document Share
Document Transcript
À PROPOS DE LA «DÉCLARATION DE LA CONFÉRENCE EPISCOPALE NATIONALE DU CONGO SUR LES RELATIONS DE L ÉGLISE CATHOLIQUE AVEC LE KIMBANGUISME». Dépassionner le débat! Nduku-Fessau Badze 0. Remarques préliminaires Dans les milieux kimbanguistes, la publication de la «déclaration de la conférence épiscopale nationale du Congo sur les relations de l Eglise catholique avec le Kimbanguisme» ne cesse de susciter des interprétations non conformes à la réalité. Selon la quasi majorité des interprétations et/ou des réactions chaudes enregistrées à ce jour, on peut retenir cet argument fondamental qui exploite le registre de l émotionnel au sein de l Eglise kimbanguiste : «Les Catholiques sont contre les Kimbanguistes. Ils ont d ailleurs toujours été contre les Kimbanguistes. C est la raison pour laquelle, il n est pas étonnant qu hier comme aujourd hui encore, cette Eglise qui a toujours combattu le Kimbanguisme ne puisse pas changer son attitude vis-à-vis de l Eglise kimbanguiste!» Une petite histoire édifiante, survenue le 8 juillet 2004 date anniversaire de la mort du Chef Spirituel de l Eglise kimbanguiste, Son Eminence Joseph Diangienda Kuntima. En arrivant à Lausanne, à l endroit où nous devrions célébrer le culte en mémoire de Papa Mfumu a Nlongo, Joseph Diangienda Kuntima, peu de temps avant le commencement de la cérémonie prévue initialement à 18h30, j ai trouvé le Pasteur national, M. Claude Diakanua Ndofunsu, en discussion avec deux de nos collaborateurs. Ils s entretenaient non sans passion au sujet de la déclaration des Prélats catholiques du Congo, ayant entre leurs mains tremblantes l article de cette décision tiré fraîchement de l Internet. A la question que je leur ai posée de savoir précisément, sérieusement ce qu ils pensaient à ce sujet, les trois «responsables» ont répondu que cette décision qui, selon eux, ne reflétait pas moins le climat de relations entretenues entre l Eglise catholique romaine (ECR) et l Eglise de Jésus-Christ sur la terre par son Envoyé Spécial Simon Kimbangu (EJCSK), était la preuve de «la haine» 1 que les Catholiques n auraient cessé de manifester à l égard des Kimbanguistes. Pire encore, peu avant la fin de cette célébration commémorative, au moment rituel des annonces (nsango ya lingomba), sans mettre les gants, l un des trois a informé publiquement les chrétiens kimbanguistes, en leur disant que «les Catholiques ont toujours agi ainsi parce qu ils sont et ont toujours été contre nous les Kimbanguistes ; et que le moment était dont venu de démontrer ce que Dieu a révélé au monde par l Eglise kimbanguiste.» S il est vrai que les Kimbanguistes ont le droit de dire et/ou de proclamer ce qu ils croient, eux, être les «révélations progressives» au sein de leur Eglise respective, d une part ; j estime que l honnêteté intellectuelle et surtout la mise en pratique des enseignements de trois principes fondamentaux de leur Eglise : Bolingo, Mibeko, Misala voudraient qu ils sachent honnêtement, impérativement être sérieux et cohérents dans leurs paroles ainsi que dans leurs actes, d autre part. 1. Ce mot est du pasteur national, M. Claude Diakanua. URL : http :/ / re l i gion.i nf o/ p d f/2 00 4_ 0 8_ k i m b a n gu.p d f 1 Que les Catholiques aient toujours eu une attitude condescendante à l égard des Kimbanguistes, cela est attesté par l histoire du Kimbanguisme. Que dans le passé les Catholiques aient à plusieurs reprises et de diverses manières contribué à l éradication du Kimbanguisme ; là aussi, personne ne pourrait non plus nier cette évidence. Cependant, ces exemples malheureux de notre histoire passée et actuelle, ne doivent pas nous enfermer perpétuellement dans des mentalités régressives, qui ne voient toujours dans l autre qu un bourreau responsable et coupable de nos malheurs passés et actuels! Je ne suis pas le seul à penser que, malgré notre trajectoire qui n est toujours pas lumineuse, et quelles que soient tant de douleurs qui nous ont été infligées par nos frères et sœurs des autres Eglises chrétiennes, l expérience démontre que, chez les Catholiques, les protestants, comme chez les Kimbanguistes, certains individus visionnaires n ont pas moins injecté une dose homéopathique dans nos relations fraternelles respectives. Pour peu qu on ait des affinités, le dialogue critique et exigeant avec certaines personnes au sein des églises sœurs, là aussi, encore une fois, l expérience démontre qu il y a chez les Catholiques comme chez les frères et sœurs protestants beaucoup d hommes et de femmes qui considèrent le Kimbanguisme comme notre héritage commun 2. Certes, il est difficile à celles et ceux qui n ont pas évolué (je pense ici à un processus de guérison intérieure) dans leur fréquentation réciproque et/ou sont carrément cloisonnés, c est-à-dire ceux et celles qui sont tenus pitoyablement par les pesanteurs de mentalités coloniales asservissantes, de voir des signes perceptibles des «élans de fraternité libératrice» (EFL) chez les autres! Il y a certainement un travail de libération individuelle et collective à faire (à accomplir) afin non pas d occulter et/ou d oublier le passé, mais d initier de part et d autre une forme de démarche thérapeutique Sans vouloir défendre «ces autres» les Catholiques qui seraient éternellement réduits à la simple caricature de nos bourreaux, on pourrait sans complaisance se demander si, à l intérieur de l Eglise kimbanguiste, certaines formes d exclusions, de «combats fratricides» 3 ainsi que des cruautés innommables ne sont pas, eux aussi, semblables pour ne pas dire «pire que» certains traitements dont les Catholiques comme les Protestants ont fait preuve dans leur combat inquisitoire contre les Kimbanguistes (CICK) dans le contexte colonial? Faut-il attribuer l affaissement actuel du Kimbanguisme à la responsabilité des autres, Catholiques et/ou Protestants? L Assemblée Générale de N Kamba organisée sous la direction du Chef Spirituel, Papa Paul Salomon Kiangani Dialungana, une Assemblée sans précédent qui fut une véritable autopsie de l Eglise kimbanguiste, n a-t-elle pas exposé (révélé), outres les combines et le clientélisme démobilisateurs qui se perpétuent encore à ce jour, des cas de 2. Je ne cesse de dire non sans insistance que le «Kimbanguisme est notre héritage commun». Il n est pas une propriété privée des Kimbanguistes au sens classique du terme. Raison pour laquelle tous les «héritiers spirituels de Ntumwa Simon Kimbangu» (HSNSK) avons impérativement le devoir de sauver qualitativement «notre héritage commun le Kimbanguisme» (NHCK) de tout ce qui menace la substance de l œuvre libératrice initiée dans le contexte de la domination coloniale par le Ngunza a Nzmabi (le Prophète de Dieu) Simon Kimbangu. 3. N.-F. BADZE, Son Eminence Simon Kimbangu Kiangani le réformateur. Signes des temps, Inédit, Fribourg, URL : http :/ / re l i gion.i nf o/ p d f/2 00 4_ 0 8_ k i m b a n gu.p d f 2 vols, d assassinats monstrueux qui ont lamentablement ruiné et ruinent encore «notre héritage commun le Kimbanguisme» (NHCK) de fond en comble? Ces quelques remarques préliminaires étant posées, venons en à présent au sujet brûlant de actualité : la «déclaration de la conférence épiscopale nationale du Congo sur les relations de l Eglise catholique avec le Kimbanguisme» Il va falloir d abord dire quelques mots sur l interprétation de cette déclaration, considérée par certains comme une exclusion des Kimbanguistes du Christianisme ; ensuite, parler de la signification de cette déclaration audacieuse et sans équivoque ; enfin, je vais pouvoir m attarder un peu plus sur «la responsabilité de l Eglise kimbanguiste». 1. De l exclusion du Kimbanguisme! Pour mieux cerner (comprendre) objectivement la signification et l impact de la déclaration des Evêques de l Eglise catholique de la RD-Congo au sujet de ce qu ils appellent désormais «la communauté kimbanguiste» et non plus «l Eglise kimbanguiste», il est important de faire brièvement quelques remarques d ordre sémantique. Ici, c est surtout le mot «exclusion» du Kimbanguisme par les Catholiques qui doit retenir l attention. En effet, en interpellant les Kimbanguistes au sujet de la décision des Evêques catholiques de la RD-Congo, M. Robert Sumbula MUKOLO, a écrit ce qui suit : «Hier, dans digitalcongo.net, j ai lu un article ou l église catholique vient de décider de ne plus célébrer le culte oeucuménique avec l église Kimbanguiste pour la raison suivante : Pour eux, l église kimbanguiste au départ était l église du Christ sur la terre par le prophète Simon Kimbangu qui du reste confaissait sa foi en Jesus-christ et Dieu le père. Actuellement ils sont surpris de voir que l église Kimbanguiste a changé de doctrine en disant que les trois fils de Tata Simon Kimbangu sont Dieu le père, Dieu le fils et Dieu le saint esprit. Chose que les catholiques trouvent comme blasphème de la sainte Trinité et pour eux le kimbanguistes font le culte de l homme. Qu en pensez-vous?» 4 (sic) J attire sérieusement l attention sur le fait que M. Robert Sumbula Mukolo a titré son interpellation : «L EXCLUSION DU KIMBANGUISME PAR LES CATHO». Il n est pas anodin de souligner que ce titre explique en grande partie les réactions de certains Kimbanguistes de moins en moins enclins à la lecture critique. Autant dire que certains membres de l Eglise kimbanguiste ont épidermiquement accueilli cette décision, comme «une véritable exclusion» ; comme si les Catholiques, dans leur insoutenable, insupportable arrogance vis-à-vis des Kimbanguistes, les avaient finalement, définitivement exclus du Christianisme, c est-à-dire de «l Eglise universelle dont Jésus-Christ est le fondement». Je rappelle ici la réaction de M. le pasteur Claude Diakanua Ndofunsu lorsque, en répondant à ma question, il a brutalement réagi en disant : «Vous savez que les Catholiques ne nous ont jamais considérés comme des chrétiens. Cela ne date pas d aujourd hui!» 5. Et pour me convaincre, il m a raconté une scène douloureuse, a-t-il pris soins de préciser, selon laquelle, le feu Cardinal Joseph Albert Malulu, alors Archevêque de Kinshasa, évitait de saluer Dr 4. Voir le site forum. Cf. en annexes, le message de soutien et d encouragement de M. R. S. Mukolo du Canada. 5. Voir le point «remarques préliminaires» de cette réflexion URL : http :/ / re l i gion.i nf o/ p d f/2 00 4_ 0 8_ k i m b a n gu.p d f 3 Marie-Louise Martin 6, Doyen de la Faculté de Théologie kimbanguiste, lors de certaines rencontres à la Faculté de Théologie catholique de Kinshasa. Selon l interprétation de mon interlocuteur (Pasteur Claude Diakanua Ndofunsu) : «Ce geste du Cardinal explique le fait qu il ne comprenait pas comment une personne intelligence comme Dr Marie-Louise Martin pouvait accepter de travailler dans une secte, parce qu ils (les Catholiques) nous ont toujours considérés comme une secte ( )». Or, à dire le vrai et lue de manière pausée, de mon point de vue, la déclaration des instances hiérarchiques de l Eglise catholique romaine du Congo n est à proprement parler pas une exclusion des Kimbanguistes. Que non. Les Kimbanguistes n ont jamais fait partie de l Eglise catholique! Raison pour laquelle, il faudrait, dans ce climat dominé par des passions faire absolument attention au sens accordé aux mots utilisés afin de pouvoir dépassionner le débat. Sans anticiper, je souligne que, si exclusion du Christianisme il y a, celle-ci est plutôt de la responsabilité interne de l Eglise (et/ou des Kimbanguistes!), qui doit l assumer comme telle, sans vouloir se mettre en position de la victime innocente, en incriminant d autres Eglises qui, comme on le sait, l ont fraternellement accueillie non sans conditions préalables au sein du Christianisme mondial dans sa version occidentale. Je reviendrai sur cette question fondamentale de la responsabilité de l Eglise kimbanguiste, après avoir fait quelques remarques sur l audace et la signification de la déclaration de la conférence épiscopale nationale du Congo (CENC). 2. La signification de la déclaration des Evêques catholiques de la RD-Congo Par sa prise de position, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENC) a voulu signifier et clarifier tous les Catholiques, ceux du Congo et du monde entier, la nature de relations de l Eglise catholique romaine avec le Kimbanguisme. Ci-après, le texte intégral de la déclaration des Evêques de la RD-Congo : DECLARATION DE LA CONFERENCE EPISCOPALE NATIONALE DU CONGO SUR LES RELATIONS DE L EGLISE CATHOLIQUE AVEC LE KIMBANGUISME Considérations 1. Nous, Cardinal, Archevêques et Evêques de la Conférence Episcopale Nationale du Congo ; - réunis en Assemblée plénière à Kinshasa du 28 juin au 3 juillet 2004 ; - conscients de notre rôle de Pasteurs du peuple de Dieu qui est en RDC [1] ; - soucieux de dépasser les divisions, de cultiver, dans la vérité, le dialogue œcuménique avec les autres Eglises et Communautés ecclésiales [2] et de promouvoir par tous les moyens l unité entre tous les chrétiens [3], conformément aux principes catholiques de l œcuménisme [4], lesquels sont fondés sur l unité de la foi, de l espérance et de la charité pour constituer le peuple de la Nouvelle Alliance qu est l Eglise [5] ; 6. Dr en Théologie et spécialiste en Missiologie, notamment les Mouvements messianiques et/ou prophétiques africains, originaire de Lucerne en Suisse centrale. Elle a consacré une bonne partie de sa vie à la formation théologique au sein de l Eglise kimbanguiste. URL : http :/ / re l i gion.i nf o/ p d f/2 00 4_ 0 8_ k i m b a n gu.p d f 4 - respectueux de la dignité de la personne humaine et de la liberté qu a tout homme de chercher la vérité et d y adhérer selon ses propres croyances ou convictions et selon son désir de relation à Dieu [6] ; - préoccupés par la récente évolution de la situation doctrinale au sein de la Communauté kimbanguiste ; - avons pris, dans le but d éclairer nos fidèles catholiques, la résolution de nous prononcer sur la nature des relations à entretenir avec les Kimbanguistes. Constats 2. Le titre officiel de la Communauté kimbanguiste est : «Eglise de Jésus-Christ sur terre par son envoyé spécial, le Prophète Simon KIMBANGU». De par sa genèse, cette communauté est reconnue comme une fille dissidente de l Eglise protestante. A ce titre, elle a été recommandée par l Eglise du Christ au Congo auprès du Conseil des Eglises de Toute l Afrique (CETA) 7 et du Conseil Œcuménique des Eglises (COE). 3. Si, au départ, la pensée et l action de cette Communauté de foi étaient conformes à l esprit et aux principes chrétiens universellement reconnus, basés sur la reconnaissance de Jésus-Christ comme Dieu et Sauveur selon les Ecritures, et à la foi au Dieu unique en Trois Personnes, tel n est plus le cas aujourd hui où l évolution récente de la doctrine kimbanguiste conduit vers de graves aberrations et dérapages, par rapport à la doctrine chrétienne. 4. En effet, aujourd hui certaines affirmations attestent une nette identification des trois fils du Prophète Simon KIMBANGU : KISOLOKELE, DIALUNGANA et DIANGENDA, aux trois Personnes de la Sainte Trinité. Or celle-ci est la vérité sur laquelle repose la foi de tous les chrétiens et qui est l enseignement fondamental dans la «hiérarchie des vérités de foi» [7]. Ce mystère de foi ne peut en aucune manière être conçu à la mesure humaine [8]. 5. De telles affirmations, qui manifestent l idolâtrie et la divinisation des hommes, prouvent que la Communauté kimbanguiste n est plus une Eglise chrétienne. Par le fait de diviniser les trois enfants du Prophète Simon KIMBANGU, elle nie la Sainte Trinité. Le Kimbanguisme est dès lors une religion non-chrétienne, et doit être traité comme tel. Conclusion 6. C est pourquoi, les relations de l Eglise catholique avec le Kimbanguisme doivent être celles qu elle entretient avec les autres religions non-chrétiennes. Par conséquent : - Le baptême kimbanguiste est invalide pour les chrétiens catholiques, puisqu il n est pas conféré au nom de la Sainte Trinité (cf. Mt 28, 19). - Les chrétiens catholiques ne peuvent plus faire l œcuménisme spirituel (prières œcuméniques) avec les Kimbanguistes. Fait à Kinshasa, le 3 juillet La dénomination de cette institution est la Conférence des Eglises de toute l Afrique (CETA), et non pas le «Conseil des Eglises de toute l Afrique», comme cela a été écrit dans la déclaration de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO). URL : http :/ / re l i gion.i nf o/ p d f/2 00 4_ 0 8_ k i m b a n gu.p d f 5 Conscients de leur responsabilité pastorale vis-à-vis de leurs ouailles, et en tant que garants et enseignants responsables des dogmes de leur Eglise, il est tout à fait normal qu ils informent fidèlement, clairement les membres de leur Eglise respective de l attitude adoptée par la hiérarchie de l Eglise catholique du Congo vis-à-vis ce du Kimbanguisme et/ou «la communauté kimbanguiste» qui, de leur point de vue, ne mérite plus d être appelée «une église» à cause, disent-ils, des «aberrations» et cette prise de position postérieure par lesquelles les Kimbanguistes s excluent eux-mêmes de «la communion œcuménique», spirituelle et/ou fraternelle au sein de la grande famille chrétienne. A ce propos, les paroles de Mgr Monsengwo Pasinya, Président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) me paraissent éclairantes afin de dissiper le malentendu qui risque, si ce n est pas encore le cas, d empoisonner les relations précaires entre ces deux confessions chrétiennes. Que dit le prélat à ce sujet précis? A la question qui lui a été posée : «A l issue de la dernière assemblée plénière des Evêques de ha République démocratique du Congo, l Eglise catholique a pris ses distances vis-à-vis de l Eglise Kimbanguiste. En avez-vous parlé avec les autres Eglises chrétiennes parce que beaucoup de choses ont été dites à ce sujet», il a clairement répondu comme suit : «Cette question n a pas commencé seulement ici. Elle a commencé au Congo d en face avec le conseil œcuménique des Eglises. L Eglise catholique a suivi ce problème pendant deux ans et si nous nous sommes décidés d en parler, c est parce que nous voulons éclairer nos chrétiens sur la réalité. Ce n est pas un rejet de la confession religieuse kimbanguiste. Nous avons simplement précisé en quelle qualité nos relations se feront désormais avec la confession religieuse kimbanguiste. Puisque l Eglise catholique dialogue avec les religions traditionnelles. (avec l Islam, avec les religions païennes, avec le bouddhisme, etc.), nous attirons seulement l attention des fidèles catholiques en leur disant l évolution qu a connue l Eglise kimbanguiste au point d identifier la trinité sainte avec les fils du prophète Kimbangu ne nous parait pas conforme à la foi chrétienne. Et pour ces raisons, le dialogue qui se fait normalement entre chrétiens ne sera plus notre dialogue avec les kimbanguistes que nous considérons désormais comme une religion non chrétienne. C est un jugement irrévocable. Est-ce rompre le dialogue? Non. On continuera le dialogue mais pas en tant que dialogue oecuménique qui par définition est un dialogue entre chrétiens. Nous n avons pas l intention de polémiquer avec qui que ce soit si jamais cette difficulté disparaissait, c est évident que nous ferons une déclaration qui statuera sur la situation. Nous parlerons aux autres confessions religieuses pour leur communiquer parce que c est à partir de demain (Ndlr aujourd hui) que nous allons commencer à appliquer les décisions de la conférence dans leur exécution.» 8 (sic) 3. La responsabilité de l Eglise kimbanguiste Quelle que soit la nature de relations passées et/ou actuelles entre l Eglise catholique romaine du Congo, d une part, et l Eglise de Jésus-Christ sur la terre par son Envoyé Spécial Simon Kimbangu (EJCSK), d autre part, une simple attitude d honnêteté intellectuelle interdit d interpréter la déclaration de la Conférence épiscopale nationale du Congo en termes passionnels d exclusion et/ou de la haine des Catholiques à l égard des Kimbanguistes. Au contraire, cette dé
Similar documents
View more...
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x