Atelier national de validation des idées de projet pour le développement du secteur des Produits Forestiers Non Ligneux (PFNL) en République du Congo

of 26
21 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
Atelier national de validation des idées de projet pour le développement du secteur des Produits Forestiers Non Ligneux (PFNL) en République du Congo Brazzaville, le 17 janvier 2007 Rapport final de l
Document Share
Document Transcript
Atelier national de validation des idées de projet pour le développement du secteur des Produits Forestiers Non Ligneux (PFNL) en République du Congo Brazzaville, le 17 janvier 2007 Rapport final de l atelier Mars 2007 ABREVIATIONS ET ACRONYMES CAH CEFDHAC CFC COMIFAC FAO MEFE OIBT OMS ONG PFABO PFNL RIAT SMIG UICN UNESCO Congolaise d Apiculture Hexagonale Conférence sur les Ecosystème de Forêts Denses et Humides d Afrique Centrale Fonds Commun pour les Produits de Base Commission des Forêts d Afrique Centrale Organisation des Nations Unies pour l Alimentation Ministère de l'economie Forestière et de l'environnement Organisation Internationale des Bois Tropicaux Organisation Mondiale de la Santé Organisation Non Gouvernementale Produits Forestiers Autres que le Bois d œuvre Produits Forestiers Non Ligneux Réseau International des Arbres Tropicaux Salaire Minimum interprofessionnel Garanti Union Mondiale pour la Nature Organisation des Nations Unies pour l Education, la Science et la Culture Atelier de validation des idées de projet PFNL MEFE/FAO/UICN Brazzaville 17/01/07 2 I. INTRODUCTION L atelier national de validation des idées du projet pour le développement du secteur des Produits Forestiers Non Ligneux (PFNL) en République du Congo, s est tenu à Brazzaville, le 17 janvier 2007, dans la salle de conférence du Ministère de l Economie Forestière et de l Environnement. Cet atelier a connu la participation des représentants de la FAO, des institutions publiques, des structures sous tutelle, des associations, des organisations non gouvernementales (ONG) et des acteurs privés exploitant les PFNL. L objectif final était de valider les idées de projet du Congo Brazzaville présentées à l atelier régional de Douala afin de permettre au Consultant national UICN/FAO de préparer la formulation d un projet à soumettre à l Organisation Internationale des Bois Tropicaux (OIBT) pour la recherche du financement et dont la mise en œuvre favorisera une meilleure contribution des Produits Forestiers Non Ligneux (PFNL) à l économie de la sous-région Afrique Centrale. L atelier visait spécifiquement à : Informer les parties prenantes au secteur des PFNL sur les résultats et les recommandations issus de la première phase du projet GCP/RAF/398/GER «Renforcement de la sécurité alimentaire en Afrique Centrale à travers la gestion et l utilisation durable des PFNL» ; Présenter les résultats et les recommandations du projet CFC/ITTO/68FTPPD19/01 «Etude sur la gestion durable des produits forestiers non ligneux au Cameroun, Congo, Gabon et en République centrafricaine» de l UICN ; Faire l état des lieux des PFNL en République du Congo (Congo Brazzaville) ; Valider les idées de projet identifiées lors de l atelier du CFC/ITTO/68 FTPPD19/01 Rev (I) tenu à Douala, et élaborer une proposition de projet que le Gouvernement congolais soumettra à l OIBT et aux autres partenaires pour financement. Les travaux de l atelier ont été modérés par Monsieur Joël LOUMETO, Président du RIAT/Congo. Ils se sont déroulés selon les cinq (5) étapes suivantes : la cérémonie d ouverture ; la mise en place du bureau de l atelier ; les communications ; l examen des propositions des idées de projet en plénière ; la cérémonie clôture. Atelier de validation des idées de projet PFNL MEFE/FAO/UICN Brazzaville 17/01/07 3 II. Cérémonie d ouverture La cérémonie d ouverture a été placée sous le patronage de Monsieur le Directeur de Cabinet représentant le Ministre de l Economie Forestière et de l Environnement en présence des représentants de la FAO, des institutions publiques, des structures sous tutelle, des associations, ONG et des sociétés privées exploitant les PFNL. Deux allocutions ont été prononcées respectivement par : - Madame Robertina RAONIMAHARY, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies par intérim, Représentant Résidant de l UNESCO, représentant le Représentant de la FAO au Congo. - Monsieur Valère Gabriel ETEKA-YEMET, Directeur de Cabinet du Ministre de l Economie Forestière et de l Environnement. Madame Robertina RAONIMAHARY a d abord exprimé le plaisir pour elle de prendre la parole au nom du Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, et du Représentant de la FAO, tous absents de Brazzaville, avant de souhaiter la bienvenue à l ensemble des participants à l atelier. Elle a ensuite rappelé que cet atelier est organisé par le Ministère de l Economie Forestière et de l Environnement avec l appui financier de la FAO et de l UICN. Elle a vivement remercié l UICN et la Commission des Forêts d Afrique Centrale pour leur collaboration efficace dans le domaine du développement du secteur PFNL au Congo et en Afrique Centrale. Tout en rappelant l importance des PFNL dans la stratégie de lutte contre la pauvreté et les objectifs du présent atelier, elle a invité les participants à un échange fructueux d informations afin d atteindre les objectifs assignés à cette rencontre. Dans son discours d ouverture, Monsieur Valère Gabriel ETEKA-YEMET, Directeur de Cabinet, au nom de son Excellence Monsieur le Ministre de l Economie Forestière et de l Environnement, a présenté à l orée de cette année 2007, les vœux de santé, de bonheur et de réussite à tous les participants avant de les remercier pour avoir bien voulu répondre à son invitation. II a souligné que la thématique traitée à cet atelier est un sujet insuffisamment abordé, ce qui paraît paradoxal, vu l importance des activités sur les PFNL au Congo. Il s est de ce fait réjoui de cette heureuse initiative de la FAO et de l UICN, pour la tenue de cet atelier. Après avoir évoqué les résultats obtenus en matière de gestion durable des PFNL au Congo, il a, cependant, souligné que beaucoup restait encore à faire. II est nécessaire, a t-il poursuivi, d engager sans délai des travaux de terrain, afin d enclencher réellement le développement de ce secteur. L identification des idées de projet de valorisation des PFNL qui est l objectif principal de cet atelier est, à cet effet une opportunité pour aller dans cette direction. Atelier de validation des idées de projet PFNL MEFE/FAO/UICN Brazzaville 17/01/07 4 Tout en souhaitant plein succès aux travaux, il a déclaré ouvert, au nom de son Excellence Monsieur le Ministre de l Economie Forestière et de l Environnement, l atelier de validation des idées de projet pour le développement des PFNL au Congo. III. Mise en place du bureau de l atelier Après la cérémonie d ouverture, les participants ont marqué une brève pause avant de mettre en place un bureau composé ainsi qu il suit : Président : Jacques KANWE, Directeur Général de l Economie Forestière 1 er Vice Présentant : Adolphe NGASSEMBO, Inspecteur Général de l Economie Forestière 2 e Vice Président : Justin MOYO, Chargé des programmes, FAO-Brazzaville Modérateur : Rapporteur : Chef secrétariat : Joël LOUMETO, Président du RIAT/Congo Pierre BONAZEBI, Chef de service de la valorisation des PFNL Joseph Léon SAMBA, Chef de service de la sylviculture Membres du secrétariat : Norbert NGOUALA, Chef de bureau, de la réglementation et de la planification des industries du bois Marie Yvonne OSSENGUE, Chef de bureau des techniques de la valorisation des PFNL IV. Communications Après la mise au point du modérateur de l atelier, il s en est suivi la présentation des différentes communications. La liste des communications est la suivante : 1. Résultats et recommandations issus de la première phase du projet GCP/RAF/398/GER «Renforcement de la sécurité alimentaire en Afrique Centrale à travers la gestion et l utilisation durable des PFNL» par Monsieur Lambert IMBALO, Point Focal du projet GCP/RAF/398/GR ; 2. Résultats et recommandations du projet CFC/ITTO/68FTPPD19/01 Rev (I) «Etude de la gestion durable des PFNL», par Monsieur Victor KIMPOUNI, Consultant IUCN/FAO ; 3. Gestion des PFNL au Congo, par Nestor AMPATA, Directeur de la Valorisation des Ressources Forestières ; Atelier de validation des idées de projet PFNL MEFE/FAO/UICN Brazzaville 17/01/07 5 4. Expérience du vannier, par Monsieur Clément KOUTOUMA, vannier ; 5. Fonctionnement des filières des principaux PFNL et leur contribution à la sécurité alimentaire, par le professeur Fidèle MIALOUNDAMA, Faculté des Sciences de l Université Marien NGOUABI ; 6. Expérience en matière d apiculture et de valorisation des sous produits, par le Général Philippe LONGONDA, Directeur gérant de la Congolaise d Apiculture Hexagonale ; 7. Valorisation du Moringa oleifera, par Madame Marguerite HOMB, Présidente de l Association «Espace créateurs»; 8. Utilisation des plantes médicinales au Congo, par le Docteur Jean-Baptiste MABIALA, Expert de l Organisation Mondiale de Santé (OMS), Médecin de santé publique et nutrition, Chercheur en phytothérapie, membre de l association des tradipraticiens. 9. Présentation de l étude réalisée dans le cadre du projet ITTO/68 FTPPD 19 / 01 Rev (I) pour le Congo et les idées des projets identifiées au cours de l atelier de Douala avec un accent sur les priorités du pays et la mise en œuvre du Plan de Convergence de la COMIFAC, par Monsieur Victor KIMPOUNI, Consultant national FAO/UICN. Intervenant en lieu et place de Mr Sven WALTER, Coordonnateur régional du projet GCP/RAF/398/GER, Mr Lambert IMBALO, Point Focal du Congo, a d abord expliqué à l assistance les raisons de l absence de ce dernier à cet atelier avant de présenter ses excuses. L exposé présenté montre l itinéraire suivi dans le temps et l espace par ces produits pour avoir aujourd hui la reconnaissance par les organismes internationaux et les Etats du rôle qui est le leur dans nos sociétés. Ensuite, il a été présenté le projet FAO GCP/RAF/398/GER intitulé «Renforcement de la sécurité alimentaire en Afrique Centrale à travers la gestion et l utilisation durable des PFNL» dont les objectifs consistent à : renforcer la prise de conscience et la connaissance du rôle des PFNL pour assurer la sécurité alimentaire ; établir les bases pour une intégration systématique des PFNL dans les programmes et politiques pertinents ; contribuer à la mise en œuvre du plan de convergence de la COMIFAC. Pour la mise en œuvre de ce projet, il ressort qu au cours de sa première phase dite phase diagnostique, il a été réalisé les activités ci-après : Les études thématiques au niveau sous-régional et national ; Le renforcement du partenariat et des activités complémentaires ; La sensibilisation ; La planification des activités de la deuxième phase. Dans la deuxième phase du projet actuellement en cours, il sera développé, en tenant compte des recommandations adoptées par axe stratégique, les actions qui Atelier de validation des idées de projet PFNL MEFE/FAO/UICN Brazzaville 17/01/07 6 avaient été identifiées sur la base des études diagnostiques. En invitant les participants à mieux identifier les priorités du Congo pour développer le secteur des PFNL, l exposé suggère que, pour arriver à promouvoir la valorisation des PFNL, il faut une : volonté politique ; collaboration efficace ; priorisation des activités ; approche stratégique, compréhensive, participative et focalisée sur les populations locales. Le deuxième exposé a été présenté par Monsieur Victor KIMPOUNI, Consultant UICN/FAO en absence du Coordonnateur régional du projet UICN. Dans cet exposé, ce dernier a présenté les objectifs du projet UICN et les résultats de l atelier de validation de Douala, des études réalisées par des consultants nationaux dans les quatre (04) pays couverts par cette étude. L objectif de cet atelier, a-t-il reprécisé avant de conclure, se résume à valider les idées de projet qui seront intégrées dans un projet à soumettre à l Organisation Internationale des bois tropicaux (OIBT) Après ces deux exposés, quelques préoccupations ont été exprimées. Elles portent sur les aspects suivants : La terminologie à adopter pour ces produits ; La perfection des méthodes d évaluation de la contribution des PFNL à l économie nationale ; La stratégie de mise en œuvre du projet UICN. Six communications ont ponctué le module consacré à la situation nationale des PFNL. La première a été faite par Monsieur Nestor AMPATA, Directeur de la Valorisation des Ressources Forestières. De son exposé, il ressort que l importance des PFNL dans la vie socio-économique en République du Congo a été bien mis en exergue par de nombreuses études et enquêtes effectuées, cependant le caractère informel des activités exercées, constitue l handicap majeur de la prise en compte des PFNL dans les agrégats économiques du Congo. Tout en reconnaissant que la filière des PFNL était encore mal organisée, il a souligné que la commercialisation des principaux PFNL tels que le Gnetum, le miel, le rotin et les chenilles offre de nombreux emplois et revenus à notre population. En guise d exemple, il a révélé que des enquêtes réalisées en 2003 dans la sous-préfecture d Abala avaient estimé que tonnes de feuilles de Gnetum étaient évacuées vers les lieux de consommation pour une valeur de FCFA 300 millions. En outre, les statistiques des Eaux et Forêts du département de la Likouala indiquent qu en tonnes de miel ont été commercialisées pour une valeur de FCFA 1,105 milliards. Tout en rappelant les principales contraintes qui minent encore le développement de ce secteur, il a proposé des actions prioritaires nécessaires au développement des PFNL. Dans son intervention, Monsieur Clément KOUTOUMA a partagé son expérience dans la vannerie. Il a mis un accent sur les difficultés de ce secteur, y compris : i) la non disponibilité de la matière première, ii) le manque de financement de leurs Atelier de validation des idées de projet PFNL MEFE/FAO/UICN Brazzaville 17/01/07 7 activités, iii) le problème de formation des acteurs et iv) le manque d appui des pouvoirs publics. Il souhaité que les pouvoirs publics leur aménage une galerie où ils pourront exposer leurs produits. Intervenant à son tour, le Professeur Fidèle Mialoundama de la Faculté de Sciences de l Université Marien Ngouabi de Brazzaville, a fait part des résultats de l étude qu il a réalisé sur le fonctionnement des filières des principaux PFNL et de leur contribution à la sécurité alimentaire. Dans cette étude, il se dégage clairement l importance des PFNL pour la population congolaise. Les revenus que procure l exercice du commerce du Gnetum ont été estimés au dessus du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG). Pour une meilleure contribution à la sécurité alimentaire et à la lutte contre la pauvreté, il a indiqué qu un accent particulier devrait être mis sur la maîtrise du fonctionnement des filières des PFNL, l évaluation du potentiel des PFNL et le respect du cadre légal et règlementaire régissant les PFNL. Ensuite, le Général Philippe Longonda, Directeur Gérant de la Congolaise d Apiculture Hexagonale a exposé sur ses activités dans le domaine de l apiculture, de la fabrication d une boisson à base du miel (DOUMA) et des autres produits de récupération. La production du miel est faite à partir des plantations en essences locales et exotiques, notamment le Zigigum brazzavillensis et les espèces d Eucalyptus mellifères. Cette production malheureusement reste insuffisante pour couvrir les besoins de la brasserie dont une partie est assurée par les récolteurs traditionnels du département de la Likouala. Les boissons produites sont actuellement vendues dans les grandes surfaces de Brazzaville et exportées aux USA et en Europe. Les contraintes principales rencontrées sont les suivantes : i) l insuffisance des quantités de miel, ii) l absence de structure de contrôle de qualité, et iii) le manque d appui en matière de promotion des produits. Madame Marguerite Homb, Présidente de l association «Espace créateurs» a quant à elle fait part des travaux que son association mène pour valoriser Moringa oleifera. Elle a souligné qu il s agit d une filière porteuse pour lutter contre le chômage et la pauvreté, assurer la mobilisation et la dynamisation des compétences locales dans le cadre du développement économique local. Moringa oleifera est un arbre à croissance rapide et à multiples usages, doté de vertus médicinales. Cet arbre prend actuellement dans le monde une importance croissante, notamment pour les qualités nutritionnelles de ses feuilles, qui sont exceptionnellement riches en protéines, vitamines et minéraux. Bouclant la série des exposés sur la situation nationale des PFNL, Monsieur Jean Baptiste Mabiala a mis en exergue l importance des plantes médicinales dans la lutte contre les infections multiples et complexes. Il souligne que 80 pour cent des congolais comptent sur la médecine traditionnelle pour traiter certaines maladies. De ce fait, il propose la mise en œuvre de la stratégie régionale de la médecine traditionnelle à travers les actions ci-après : La reconnaissance de la médecine traditionnelle par un décret-loi ; La promotion du développement des capacités de produire les médicaments issus des plantes, par une amélioration de la qualité, de l efficacité et de la non toxicité, en vue de leur insertion dans la liste nationale des médicaments essentiels ; Atelier de validation des idées de projet PFNL MEFE/FAO/UICN Brazzaville 17/01/07 8 L encouragement de la recherche sur les plantes médicinales congolaises, pour une amélioration de la production des phytomédicaments ; L enseignement de la médicine traditionnelle aux étudiants ; La domestication et la conservation des plantes médicinales. L orateur, avant de conclure, souligne que les résultats de la recherche sur la sécurité, l efficacité et la qualité du médicament à base des plantes doivent être évalués et améliorés, dans le cadre d un partenariat entre la médecine conventionnelle et la médecine traditionnelle. Cette série de communications sur la situation nationale des PFNL a donné lieu à un débat passionnant et constructif. Après ces débats et la synthèse des discussions par le modérateur, les points ci-après ont été retenus comme préoccupations majeures pour favoriser le développement du secteur des PFNL au Congo. Il s agit de : la nécessité de prendre en compte parmi les acquis de la gestion des PFNL au Congo, le plan d action et la stratégie nationale en matière de viande de brousse ; l importance du vin de palme (Tcham et autres), des larves et bourgeons apicaux comestibles dans le domaine des PFNL au Congo ; la nécessité de prendre en main la filière textile du raphia ; le renforcement des capacités des acteurs aussi bien sur le plan technique qu en matière de marketing ; le renforcement du contrôle des mouvements des PFNL aux frontières ; le renforcement du partenariat entre la médecine moderne et la médecine traditionnelle ; la mise en place d une galerie pour l artisanat et la médecine traditionnelle ; le renforcement de la collaboration entre les différentes structures travaillant sur les PFNL; la nécessité de la maîtrise des ressources en PFNL et d assurer une gestion durable de celles-ci ; la nécessité de disposer d une structure de contrôle de qualité et de certification ; la réalisation des tests pharmacologiques ; V. Validation des idées de projet Après la présentation de l étude et des idées de projet par Monsieur Victor Kimpouni, Consultant FAO/UICN, plusieurs participants ont émis des réserves sur le contenu de l étude du projet UICN. Il a été recommandé que ce rapport soit amélioré avant d être validé comme rapport national et ce dans un délai de quinze (15) jours. Par la suite, le modérateur a demandé aux participants de focaliser beaucoup plus leur attention sur les trois (3) idées de projets proposées par le consultant en rapport avec la réunion de Douala et d en proposer d autres si possibles. Atelier de validation des idées de projet PFNL MEFE/FAO/UICN Brazzaville 17/01/07 9 Après des débats fructueux et amendements, finalement quatre (4) idées de projet ont été identifiées sur une dizaine préalablement proposée. Les objectifs spécifiques et les résultats attendus des idées de projet se présentent ainsi qu il suit : Projet 1 : Amélioratio
Similar documents
View more...
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x