CONCEPTION ET MISE EN PLACE D UNE SALLE GENÈVE AU SEIN DE LA BIBLIOTHÈQUE DE LA SOCIÉTÉ DE LECTURE DE GENÈVE

of 79
50 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
Muriel CHARRIÈRE ; Bénédicte DUPRÉ ; Christelle WEIBEL CONCEPTION ET MISE EN PLACE D UNE SALLE GENÈVE AU SEIN DE LA BIBLIOTHÈQUE DE LA SOCIÉTÉ DE LECTURE DE GENÈVE Travail de diplôme présenté au Département
Document Share
Document Transcript
Muriel CHARRIÈRE ; Bénédicte DUPRÉ ; Christelle WEIBEL CONCEPTION ET MISE EN PLACE D UNE SALLE GENÈVE AU SEIN DE LA BIBLIOTHÈQUE DE LA SOCIÉTÉ DE LECTURE DE GENÈVE Travail de diplôme présenté au Département Information et Documentation Haute Ecole de Gestion de Genève Genève, 2004 SOCIÉTÉ DE LECTURE DE GENÈVE Grand Rue 11, CH Genève, Tél La fonction essentielle d une bibliothèque est de favoriser la découverte de livres dont le lecteur ne soupçonnait pas l existence et qui s avèrent d une importance capitale pour lui. Umberto Eco - 2 - RÉSUMÉ La Société de Lecture de Genève est à la fois une bibliothèque privée et un centre culturel. Elle possède une grande collection d ouvrages consacrés à Genève, dont certaines pièces rares, qu elle souhaite rassembler dans une salle Genève. La volonté de réaliser un tel projet a été motivée par l envie de la Société de Lecture de mettre en valeur ses collections, de faire découvrir ses richesses au public et d affirmer sa complémentarité avec les autres institutions locales, tout en attirant de nouveaux membres. Notre mandat a consisté à concevoir cette salle, qui contiendra une collection encyclopédique d ouvrages sélectionnés dans les fonds actuels de la bibliothèque. Suite à une analyse de l existant approfondie et une enquête auprès des membres et du personnel de la Société de Lecture, nous avons élaboré une charte des collections exposant les critères de sélection des ouvrages destinés à rejoindre la salle Genève, ainsi qu un plan de classement. L évaluation des conditions ambiantes dans la pièce nous a quant à elle permis de formuler des recommandations pour l exposition de documents rares et précieux, habituellement conservés dans le compactus. Afin de faciliter la mise en place future de la salle et son appropriation par les usagers, nous avons rédigé une marche à suivre à l attention du bibliothécaire, ainsi qu un guide pour les lecteurs, et proposé des éléments de signalétique. Mots-clés Bibliothèque Politique documentaire Classification Fonds local Genève Mandant Représentant du mandant Conseiller pédagogique Société de Lecture de Genève M. Maxime Canals, bibliothécaire responsable M. Aleksandar Boder, professeur à la Haute Ecole de Gestion, Département Information et Documentation, Genève Les propos émis dans ce travail n engagent que la responsabilité de leurs auteurs REMERCIEMENTS M. Maxime Canals, le représentant de notre mandant, pour ses conseils et sa disponibilité Le personnel et le Comité de la Société de Lecture, pour l intérêt qu ils nous ont manifesté M. Aleksandar Boder, notre conseiller pédagogique, pour son soutien Mme Maryvonne Charmillot, qui nous a aidées à concevoir notre questionnaire d enquête Mme Françoise Dubosson, qui nous a fait partager ses connaissances en histoire et sa vision de la salle Genève M. Bernard Lescaze, pour ses éclairages sur la littérature genevoise passée et présente Mme Jacqueline Powell-Desmeules, pour son aide dans le domaine de la psychologie et des sciences de l éducation M. Etienne Burgy, pour ses conseils quant à la réalisation de notre mandat et plus particulièrement de notre plan de classement Le laboratoire de conservation préventive du Musée d art et d histoire de Genève, et plus spécialement Mme Thérèse Flury et le Dr Kilian Anheuser, qui nous ont consacré du temps et ont mis à notre disposition des appareils de mesure sophistiqués pour l étude climatique M. Alain Bosson, pour avoir accepté d être notre expert Vanessa Borghini, Céline Chèvre et Sabina Engel, nos relectrices et avisées critiques Ainsi que les nombreuses personnes que nous ne pouvons toutes citer ici et qui nous ont accordé temps, soutien, détente - 4 - TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION CONTEXTE CONTENU DU MANDAT OBJECTIFS DÉMARCHE ETAT DES LIEUX MÉTHODOLOGIE ANALYSE DE L EXISTANT ANALYSE DU PUBLIC ANALYSE DES BESOINS : SALLE GENÈVE COLLECTE D INFORMATION MÉTHODOLOGIE DE RECHERCHE PRÉAMBULE A LA REALISATION DU PROJET QU EST-CE QU UN FONDS LOCAL? POLITIQUE DOCUMENTAIRE MÉTHODOLOGIE PRIORITÉS DES COLLECTIONS STRUCTURE DU FONDS DE LA SALLE GENÈVE CONSTITUTION DES COLLECTIONS GESTION DE LA SALLE APPLICATION DE LA POLITIQUE DOCUMENTAIRE DÉFINITION DE L ÉCHANTILLON STRATÉGIE DE REPÉRAGE APPLICATION DE LA STRATÉGIE COMMENTAIRES SPÉCIFIQUES PLAN DE CLASSEMENT PRÉSENTATION DES CLASSIFICATIONS EXISTANTES PLAN DE CLASSEMENT DE LA SALLE GENÈVE COTATION EVALUATION DES CONDITIONS AMBIANTES ETUDE DES CONDITIONS AMBIANTES EXPOSITION DE DOCUMENTS RARES ET PRÉCIEUX RÉSULTATS ET RECOMMANDATIONS 9. MISE EN PLACE DE LA SALLE MARCHE À SUIVRE INFORMATION AUX LECTEURS PROMOTION DE LA SALLE GENEVE ELÉMENTS DU PLAN DE COMMUNICATION APPLICATION DU PLAN DE COMMUNICATION PERSPECTIVES D AVENIR CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE BIBLIOTHÉCONOMIE SOCIÉTÉ DE LECTURE FONDS SPÉCIALISÉ FONDS LOCAL POLITIQUE DOCUMENTAIRE EXEMPLES DE POLITIQUES D ACQUISITION ET DE CHARTES DES COLLECTIONS SOURCES POUR LE REPÉRAGE D OUVRAGES PLAN DE CLASSEMENT ET CLASSIFICATION EVALUATION DES CONDITIONS AMBIANTES CONDITIONS D EXPOSITION SIGNALÉTIQUE PROMOTION ET MARKETING Introduction 1. INTRODUCTION 1.1 CONTEXTE La Société de Lecture de Genève, fondée en 1818 par un groupe de savants et d hommes de lettres, est à la fois une bibliothèque privée et un centre culturel organisant notamment des conférences, des déjeuners-débats, des ateliers et lectures de contes pour enfants. Sise dans l ancien Hôtel du Résident de France, la bibliothèque met à disposition de ses membres environ 350'000 documents en libre accès, dont un choix de revues, journaux, vidéocassettes et DVD, ainsi qu une importante collection d ouvrages conservés dans le compactus et consultables avec l accord du bibliothécaire. Son lectorat est composé selon le rapport d activité 2003 de 961 membres, disposant pour la plupart d une bonne culture générale et d un bon niveau de lecture et désireux d avoir à disposition une collection encyclopédique dans un cadre propice à la réflexion et à l évasion. Ils bénéficient également d un service de prêt à domicile et d un suivi personnalisé en fonction de leurs goûts et de leurs envies. 1.2 CONTENU DU MANDAT La bibliothèque possède une grande collection d ouvrages consacrés à Genève, dont certaines pièces rares, qu elle souhaite rassembler dans une salle Genève. La volonté de réaliser un tel projet a été motivée par l envie de la Société de Lecture de mettre en valeur ses collections, de faire découvrir ses richesses au public et d affirmer sa complémentarité avec les autres institutions locales, tout en attirant de nouveaux membres. La Loterie romande ayant alloué des fonds pour permettre la création de cette salle, la Société de Lecture a décidé d en confier le mandat à la Haute Ecole de Gestion, afin de disposer d un regard extérieur Introduction Il est important de relever que les contraintes liées à la capacité de la pièce et à la sélection des documents ont été prises en compte tout au long de ce travail. En revanche, la direction souhaitait que nous présentions un projet au budget illimité et exposant une situation idéale. Le bibliothécaire responsable, M. Maxime Canals, désirait recevoir un document détaillant la marche à suivre et les différentes étapes nécessaires à la mise en place de la future salle Genève. 1.3 OBJECTIFS En accord avec notre mandant et notre conseiller pédagogique, nous avons procédé à quelques modifications des objectifs initiaux du mandat, notamment la suppression de l évaluation de l état de conservation et de la valeur marchande des ouvrages. En effet, nous avons estimé que cet objectif n avait plus sa raison d être, une telle démarche ne pouvant se justifier que pour des documents précieux, notamment ceux conservés dans le compactus. Or, une étude plus ou moins semblable avait déjà été réalisée en 2002 à la Société de Lecture par un libraire spécialisé. Nous avons préféré au contraire accorder plus d attention à l évaluation des conditions ambiantes de la salle, en vue de formuler des recommandations pour l exposition en vitrine d ouvrages précieux. Sur demande du bibliothécaire, nous nous sommes également intéressées à l appropriation de la salle par les lecteurs. Les objectifs du mandat étaient les suivants : 1. Définir une politique documentaire Prendre connaissance de politiques documentaires d autres institutions Etablir des contacts avec des personnes de référence Définir des critères de sélection pour les ouvrages en rapport avec Genève Rédiger le document qui exposera la politique documentaire de la salle Genève - 8 - Introduction 2. Appliquer la politique documentaire à un échantillon Définir un échantillon par le choix d un ou de plusieurs domaines du savoir représentés à la Société de Lecture Elaborer une stratégie et des outils appropriés pour la sélection des ouvrages dans chaque domaine traité Repérer les documents répondant aux critères de sélection, en parcourant les rayons et en consultant le catalogue sur fiches, le catalogue informatique et les sources sélectionnées Etablir un inventaire des ouvrages retenus (cote, auteur, titre) 3. Proposer un plan de classement propre à la salle Genève Faire un état des lieux des classifications utilisées dans d autres institutions Procéder à une enquête auprès des membres de la Société de Lecture, afin de connaître leurs besoins et de cerner les éventuels dysfonctionnements de la classification actuelle Etablir une proposition de plan de classement 4. Faciliter la mise en place de la salle Genève et son appropriation par les membres Répertorier dans la mesure du possible, pour chaque domaine du savoir représenté à la Société de Lecture, les sources utiles au repérage ultérieur des documents Elaborer le document exposant la marche à suivre à l attention du bibliothécaire, concernant le repérage, le traitement des documents, ainsi que leur déménagement Sensibiliser le personnel de la Société de Lecture à l importance d une signalétique adaptée Créer un guide du lecteur - 9 - Introduction 5. Evaluer les conditions ambiantes de la future salle Relever la température, l humidité relative, l intensité lumineuse et le rayonnement ultraviolet au moyen d appareils de mesure adéquats Faire un état des lieux des conditions ambiantes de la salle et, en tenant compte des normes en vigueur, établir si nécessaire des recommandations pour l amélioration de l environnement climatique, en vue de l exposition de documents en vitrine 6. Proposer des moyens de promotion afin de mettre en valeur et de signaler cette nouveauté Elaborer une stratégie de communication définissant les publics-cibles et les moyens de promotion appropriés 1.4 DÉMARCHE La réalisation de ce travail de diplôme a été menée sur la base d un calendrier très précis, défini en grande partie par la Haute Ecole de Gestion. La première période s est étendue de mars à juillet 2004, à raison de deux jours par semaine et consistait pour nous à régler tous les aspects théoriques de notre mandat. Elle était scindée en quatre étapes distinctes : Première étape : Cahier des charges Il s agissait pour nous d établir un premier contact avec le mandant et le conseiller pédagogique afin de clarifier les objectifs généraux de notre projet. Nous avons également mis sur pied un plan de travail provisoire et élaboré une stratégie définissant le mode de fonctionnement du groupe, plus particulièrement en matière de prise de décision et de communication interne et externe. Deuxième étape : Etat des lieux Cette étape nous a permis de découvrir de manière plus approfondie la Société de Lecture, notamment son fonctionnement, son personnel, ses collections et son public, par le biais d une analyse de l existant et des besoins. Nous nous sommes pour ce faire entretenues avec le personnel et certains membres de la Commission Introduction d achat et avons réalisé une enquête auprès des lecteurs. Il en résulte un document décrivant l institution et ses membres. Troisième étape : Collecte d information Après avoir étudié en détail la Société de Lecture, il nous restait à considérer avec attention nos objectifs et à recueillir toutes les informations nécessaires pour les mener à bien. Nos recherches nous ont amenées à consulter la littérature professionnelle, à visiter plusieurs services d information documentaire et à contacter des personnes de référence. Nous avons ensuite rédigé un document synthétisant les éléments recueillis au sujet des fonds spécialisés, des classifications, de l exposition de documents rares et précieux et de la signalétique, ainsi qu une bibliographie sur chaque thématique abordée. Quatrième étape : Objectifs et méthode La partie théorique s est achevée avec la reformulation des objectifs généraux et la définition d objectifs spécifiques. Nous avons également remanié le plan et la stratégie de travail et déterminé un échantillon. Cinquième étape : Réalisation et mémoire La mise en pratique s est étendue sur deux mois et demi, de septembre à novembre 2004, pendant lesquels notre plan de travail a la plupart du temps été respecté. Nous avons traité nos objectifs les uns après les autres, en nous entourant de personnes compétentes susceptibles de nous orienter dans notre démarche. Le mémoire a été écrit au fur et à mesure. Par ailleurs, nous avons désigné notre expert en la personne de M. Alain Bosson, chef du Secteur Patrimoine imprimé, livres anciens et conservation à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Fribourg. Le fait qu il soit également responsable du dépôt légal et du fonds local Espace fribourgeois nous porte à penser qu il saura évaluer notre travail et exprimer son avis au moment de la soutenance Etat des lieux 2. ETAT DES LIEUX 2.1 MÉTHODOLOGIE Réaliser l état des lieux supposait de nous documenter sur toutes les facettes de la Société de Lecture, afin de cerner au mieux la situation de notre institution mandataire. Plusieurs canaux d information étaient à notre disposition, à commencer par les ouvrages ou articles sur la Société de Lecture 1. Ces documents nous ont renseignées plus particulièrement sur le passé de la bibliothèque et la constitution de ses collections. Il était logique de rechercher ensuite les données provenant de la Société de Lecture elle-même. Nous avons obtenu les statuts et règlements, les rapports d activité des années 2001 à 2003, ainsi qu un historique de l institution. Cependant, c est au cours des entretiens avec une partie du personnel et certains membres du Comité de direction que nous avons récolté les informations les plus intéressantes. Nous avons rencontré les personnes suivantes et les avons interviewées en suivant une grille spécifique 2 : Mme Delphine de Candolle, directrice Mme Catherine Fauchier-Magnan, ancienne présidente M. Maxime Canals, bibliothécaire responsable Mme Ecaterina Gollnow, bibliothécaire Mme Anne Turrettini, présidente de la Commission d achat Nous ne nous sommes pas entretenues avec la totalité des membres du personnel et du Comité. Nous avons en effet préféré sélectionner ceux et celles qui étaient impliqués dans le projet de salle Genève ou qui pouvaient nous apporter un éclairage particulier sur le fonctionnement de la Société de Lecture. 1 Cf. Bibliographie Société de Lecture, p Cf. Annexe 1 : Formulaire d entretien destiné au personnel Etat des lieux Il nous restait encore à déterminer le profil du public fréquentant la bibliothèque. Afin de connaître les attentes et les besoins des membres de la Société de Lecture en matière de mise à disposition des collections et d aménagement de la future salle Genève, nous avons procédé à une enquête par questionnaire 3, qui nous a permis d obtenir un instantané des intérêts documentaires du public. Nous avons soumis pour corrections notre formulaire à Mme Maryvonne Charmillot, notre enseignante de Techniques d enquête à la Haute Ecole de Gestion, et à nos mandants. Début juin, le questionnaire a été proposé à la majorité des personnes venant à la bibliothèque, et ce pendant treize jours. Etant donné que la fréquentation est relativement réduite à l approche des vacances, seules 31 personnes, soit 15% du lectorat actif, ont pu participer à notre enquête. Nous aurions certes souhaité obtenir un nombre plus conséquent de réponses. Cependant, comme l objectif de cette enquête était de connaître les besoins des usagers et de mieux cerner leurs comportements, ainsi que les éventuelles difficultés qu ils rencontrent dans la recherche de documents, nous avons jugé peu pertinent de mener une enquête auprès des lecteurs potentiels, qu ils soient ou non membres de la Société de Lecture. Nous estimons néanmoins que notre choix se justifie totalement, le projet de création de la salle Genève concernant en premier lieu la bibliothèque et ses usagers. 3 Cf. Annexe 1 : Questionnaire destiné aux membres Etat des lieux 2.2 ANALYSE DE L EXISTANT Historique La Société de Lecture a été fondée en 1818 par un groupe d intellectuels patriciens genevois, peu satisfaits des services offerts par la Bibliothèque publique. Leur volonté était de permettre la rencontre de personnes aux intérêts divers, de toutes nationalités et de n importe quelle idéologie, mais animées par le même désir de s instruire et de travailler au moyen des outils qui leur étaient offerts. Cette ouverture d esprit explique la présence de personnages aussi célèbres que Lénine, Cavour ou Capo d Istria Hall d entrée au sein de la Société de Lecture et l accroissement rapide du nombre de membres : de 90 à la première Assemblée générale en 1818, on passe à 432 en Les sociétaires sont accueillis dans l ancien Hôtel du Résident de France, dans lequel la Société de Lecture s est établie dès sa fondation et est encore abritée aujourd hui. Le bâtiment a été restauré à la fin des années 1980, offrant ainsi un espace intime et chaleureux, favorable à la lecture et aux rencontres Missions Les missions de la Société de Lecture, telles que mentionnées dans les statuts de 1818, n ont subi aucune modification depuis lors et sont les suivantes : Fournir aux sociétaires et à leurs conjoints la lecture régulière de journaux et d ouvrages périodiques relatifs aux arts, aux sciences et aux lettres, publiés dans les principales langues d Europe ; Entretenir et développer une bibliothèque à laquelle les sociétaires et leurs conjoints puissent avoir un accès journalier (à l exception des dimanches et jours fériés), et dont ils puissent obtenir les livres pour la lecture à domicile ; Etat des lieux Contribuer à l agrément des étrangers, en les recevant soit comme externes, soit comme sociétaires ; Opérer un rapprochement entre les personnes qui cultivent les lettres, les sciences et les arts. A ces missions qui n ont pas évolué depuis bientôt deux cents ans, s ajoute l animation de la vie culturelle genevoise par l organisation d activités, telles que déjeuners-débats, ateliers ou conférences Origine des collections Dans les premières années d existence de la Société de Lecture, les fondateurs ont amené des ouvrages de leur bibliothèque personnelle. Les dons ont constitué pendant longtemps le principal facteur d accroissement des collections, puisque chaque nouveau sociétaire était tenu d offrir un ou plusieurs ouvrages à la bibliothèque. En 1819, le fonds comprenait un peu moins de 5'000 livres et la Société de Lecture était abonnée à 92 périodiques ; dix ans plus tard, on comptait déjà 21'000 livres, à quoi s ajoutaient 5'300 volumes de périodiques et 590 volumes de journaux politiques. La bibliothèque achetait régulièrement des ouvrages et veillait à ce qu un désherbage soit périodiquement effectué. Les documents étaient toujours choisis avec soin et la Commission d achat était attentive à ce que les domaines du savoir soient équitablement représentés. Une comparaison avec la Bibliothèque publique de Genève a montré que dans les années 1830, «la SdL était mieux fournie en droit suisse, philosophie et éducation, agriculture, économie politique, brochures genevoises, périodiques, littérature anglaise, roman français» 4. En 1841, Alphonse de
Similar documents
View more...
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x