-7.4 \\- '( \ ry. Winnipeg, Manitoba, Canada, et partage son expérience de

Please download to get full document.

View again

of 8
157 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
B()X -7.4 \\- '( \ ry Vol. 29, No 4 (version anglaise) Nouvelles du Burequ des Services Généraux A.A. Août-septembre 1984 Vol. 17, No 4 (version française) Le message des A.A. est transmis ù l14 pays autour
Document Share
Documents Related
Document Transcript
B()X -7.4 \\- '( \ ry Vol. 29, No 4 (version anglaise) Nouvelles du Burequ des Services Généraux A.A. Août-septembre 1984 Vol. 17, No 4 (version française) Le message des A.A. est transmis ù l14 pays autour du monde Une dixième Etape pour le Meeting des services mondiaux Le Meeting des services mondiaux de 1984 s'auto-évaluera de façon directe alors que 38 délégués représentant les A.A. de 25 pays se réuniront à I'hôtel Roosevelt de New York, du 2l au 25 octobre prochain. Durant les cinq jours que durera cette assemblée, les différents comités et ateliers étudieront la conduite des affaires internes ayant trait à la communication, à la structure de service, de même qu'à la traduction et à la distribution des publications; ils analyseront aussi les services offerts par les A.A. pour rejoindre l'alcoolique tels I'information publique, la coopération avec le milieu professionnel et le travail dans les établissements pénitentiaires et hospitaliers. Toutes les séances de partage général seront traduites simultanément en langues anglaise et espagnole. Gordon Patrick, président non alcoolique du Conseil des services généraux pour le Canada et les États-Unis, présidera le M.S.M.: seuls seront admis les déléeués élus et les membres du personnel. Ce Meeting des services mondiaux en est à sa huitième année. Depuis 1969, il est tenu tous les deux ans et c'est la cinquième fois qu'il a lieu à New York. Les autres pays hôtes ont été I'Angleterre (Londres, en 1974); Ia Finlande (Helsinki, en 1978); et Ie Mexique (San Juan del Rio, en 1982). Comment la fraternité se développe au-delà des mers Le thème, Le Meeting des services mondiaux prend son inventaire , est appelé à ouvrir la voie à la communication et à run membre des A.A., musicien professionnel de Bogota, en la réflexion pour les délégués d'argentine, d'australie, de Colombie, participe à un congrès de fin de semaine tenu à Belgique, du Brésil, du Canada, de la Colombie, d'el Salvador, d'angleterre, de Finlande, de France, d'allemagne de rétablissement avec un confrère dans les A.4., un agent exé- Winnipeg, Manitoba, Canada, et partage son expérience de I'Ouest, du Guatemala, d'islande, d'irlande, d'italie, du cutif venu de Londres. Mexique, de Nouvelle-Zélande, de Norvège, d'écosse, oune femme, membre des A.A. résidant à Auckland, en d'afrique du Sud, de Suède, de Suisse, de Trinidad et Nouvelle-Zélande, lors d'un voyage autour du monde, fait Tobago, des États-Unis et d'uruguay. une halte à Nairobi, au Kenya, pour célébrer le premier anniversaire de sobriété d'une jeune amie. En analysant sa propre efficacité, ce Meeting international étudiera, entre autres choses, les moyens d'aider les A.A. o isolés dans les pays sous-développés à former des groupes Un et touriste américain de passage en Islande assiste à une des bureaux de servic et à se procurer un nombre suffisant de réunion du groupe des A.A. d'akureyrarowilo, situé juste publications. Le Meeting se penchera aussi sur la création au-dessous du Cercle arctique. Bien qu'il ne comprenne d'un fonds spécial pour aider les pays qui commencent à organiser leur structure de service et qui ne sont pas aucun mot d'islandais, il éprouve avec ces alcooliques étrangers encore en la même chaleur et le même sentiment d'appartenance mesure de débourser I'argent nécessaire pour que envoyer deux représentants au M.S.M.; quelques-uns réussissent à se faire Maintenant, ces rencontre sont tout à fait normales puis- dans son propre pays. représenter par un seul membre cependant que d'autres n'y que de plus en plus, la Fraternité des A.A. déborde de ses parviennent pas. frontières d'origine et ses membres s'entrecroisent autour du monde. Jusqu'à nos jours, le nombre de membres a doublé tous les sept ans et cela sans le concours d'aucune publicité organisée mais bien spontanément, par le partage d'un alcoolique avec un autre. L'alcoolisme ne connaît pas de frontières et les principes de rétablissement énoncés dans le programme des A.A. semblent convenir également à toutes les cultures, à toutes les langues et à toutes les nations. Il existe maintenant plus de groupes des A.A. et 22 OO0 d'entre eux sont situés outre-mer. Il y a des activités des A.A. dans 114 pays (y compris les États-Unis et le Canada). Voici les rapports de quelques-uns des pays récemment entrés dans la famille des A.A., où une poignée de membres tentent d'élargir leurs cercles de partage: Cuba: Deux membres des A.A. du Mexique ont récemment porté le message à Cuba, où la Fraternité est limitée à un groupe qui se réunit à Guantânamo Bay et à plusieurs Isolés de Havane et d'ailleurs. Il nous a été rapporté par un membre du personnel du B.S.G., qui a assisté l'an dernier au deuxième Meeting de service européen tenu à Frankfort, en Allemagne de I'Ouest, et par un autre membre présent au troisième Meeting de service ibéro-américain tenu au Brésil, que la croissance du Mouvement est phénoménale en Europe et en Amérique latine . Il ne fait pas de doute que les pays peuvent en parrainer d'autres au plan du service et que les Meetings des services mondiaux de même que les Meetings de zone intérimaires contribuent très efficacement à l'élargissement du Mouvement dans le monde entier, ce qui prouve que là où il y a une structure de service. il v a croissance. Des Américains contribuent à la renaissance du mouyement à Calcutta Indes: Le bureau central de Bombay songe à former un bureau des services généraux aux Indes. À Calcutta, le nombre de membres était restreint à seulement quelques Isolés depuis la dissolution, dans les années 1970, du seul groupe existant. Il y a plusieurs mois, deux membres des A.A. de New York Mais deux membres sont venus de New York et. constatant la appartenant au Midtown West Group sont allés en Inde pour nécessité du programme des A.A. dans ce pays, ils ont unis visiter les Missionnaires de la charité de mère Theresa. Ils se leurs efforts pour relancer le Mouvement et c'est ainsi qu'il sont retrouvés en train de participer à la renaissance des A.A. existe maintenant deux groupes des A.A. et un groupe des Al- à Calcutta. Grâce à leur aide, deux nouveaux groupes ont été Anon qui sont très prospères (voir le récit complet de cette formés, une réunion d'étapes, une réunion ouverte, une réunion de discussions pour membres seulement et une réunion histoire dans I'article suivant). AI-Anon, Italie: Deux membres des A.A. d'italie sont récemment venus à New York pour soumettre les traductions italiennes de la Avant I'arrivée de Lorna K. et de Nola S., il n'y avait qu'un plupart de nos publications. Tous les livres sont vérifiés par seul groupe des A.A. à peine naissant, formé par John P., des traducteurs italiens d'ici; quant aux traductions des brochures, le Conseil d'administration de A.A. World Services, épaules avec I'aide de John V. Lorna dit: Un groupe des sobre depuis seulement huit mois et (portant les A.A. sur ses Inc., les a toutes approuvées. Depuis la croissance rapide du A.A. avait été formé dans les années 1970, mais ils discutaient Mouvement en Italie, il y a une forte demande de publications plutôt de cricket que du programme et après un certain temps, en langue italienne. il est tombé dans le néant. Six hommes assistaient à la nouvelle réunion dont plusieurs se prénommaient John. Ils parlaient de Dieu mais pas Japon: Peter De G., membre des A.A. de Doylestown, Pa., qui a passé beaucoup de temps au Japon, rapporte qu'il existe d'alcool, dit Lorna, et ils n'avaient jamais entendu parler du dans ce pays un Bureau des services généraux et de 160 à 200 Préambule des A.A. et de sa signification. réunions (pas nécessairement des groupes). Il nous dit qu'en raison du caractère tribal de cette société, on insiste beaucoup En mettant en commun leurs onze années de sobriété combinée acquises à New York, Nola et Lorna ont expliqué les sur les statuts et règlements de groupe. Plusieurs des groupes anglophones utilisent les douze Étapes mais ils ne sont pas bases du Mouvement, soit commentenir une assemblée d'affaires, I'importance du Préambule et la signification de l'ano- très familiers avec les Traditions. J'ai été agréablement surpris, dit-il, de constater que le groupe japonais Azabu de nymat, sans oublier de définir la différence entre une réunion Tokio, auquel je me suis joint, faisait respecter les Traditions fermée, ouverte et une réunion d'étapes. plus que n'importe quel autre . Pays-Bas: Le Bureau des services généraux d'amsterdam a publié Le gros livre en hollandais. Pologne: Trois nouveaux groupes se sont ajoutés aux treize autres. Les membres s'appliquent présentement à former un bureau d'intergroupe à Varsovie, de même qu'un comité de traduction pour traduire en polonais Les douze Étapes, Les douze Troditions, Vivre... sans alcool!, Le gros livre et autres publications des A.A. Le Box est publié bimestriellement par le bureau des services généraux des Alcooliques anonymes, 468 Park Avenue South, New York, N.Y. O Alcoholics Anonymous World Services, Inc., 1984 Adres:e postale: P.O. Box 459, Crand Central Station New York, NY Abonnement: Individuel, 1,50 $ pour un an; de groupe, 3,50 $ par année pour chaque série de l0 exemplaires. N'oubliez pas d'inclure votre chèque ou mandat-poste payable à: A.A.W.S., Inc. (Nous avons mis nos propres opinions de côté et nous avons expliqué clairement les principes du programme, explique Nola. Au début, ils étaient comme des enfants étrennant un nouveau jouet et voulant le montrer à tous, de gré ou de force; mais ils tentaient désespérément de rester sobres donc, ils nous ont écoutés et ont accepté nos suggestions parce qu'ils savaient que c'était le seul moyen de réussir. John P. écrit: Lorna et Nola ont été des messagers de Dieu. Ils nous ont grandement aidés. Nous avons une nouvelle formule pour nos réunions et I'enthousiasme a été contagieux. Au moment où j'envoie cette lettre, six autres alcooliques 'désespérés' joignent nos rangs et j'en remercie Dieu. Une personne très touchée de ces résultats est Mère Theresa qui, selon Lorna, est les Missionnaires de la charité. Elle nous a confié qu'elle a réussi à soulager tous les aspects de la misère humaine, sauf I'alcoolisme. Elle a assisté à quelques réunions ouvertes et elle a compris le pouvoir de notre souffrance commune. Elle sait maintenant que ceux qui veulent rester sobres doivent partager; après tout, nos propres vies sont en jeu. Lorsque Nola et Lorna furent sur le point de retourner aux États-Unis après un séjour de cinq semaines, il y avait maintenant 30 membres des A.A. à Calcutta au lieu de 6. Le premier groupe des Al-Anon de la ville comprend sept membres, toutes des femmes dont une directrice d'école et d'autres mariées à des membres des A.A. Nous avons encouragé les femmes à parler de leurs problèmes, dit Nola. La plupart d'entre elles se connaissaient, mais elles n'avaient jamais partagé leur expérience librement jusqu'à maintenant. Elles étaient tellement soulagées et reconnaissantes...) L'alcoolisme est un problème gigantesquet perpétuel en Inde, dit Lorna, malgré la croissance des groupes à Bombay et ailleurs. Vous avez sans doute entendu parler de tous ces gens qui vivent sur le trottoir, qui sont sales, qui ont faim et qui sont seuls? Mais ce que vous ne savez pas c'est que plusieurs d'entre eux sont des alcooliques. Ils boivent un affreux mélange illégal qu'ils cachent dans des égouts contaminés par les rats. Après en avoir absorbé quelques doses, ils meurent au bout d'une semaine. Pour Nola et pour moi, pouvoir aider seulement quelques personnes à trouver le chemin des A.A. et I'espoir de vivre a suffi à illuminer notre sobriété. ment à: A.A. World Services, Inc., P.O. Box 459, Grand Central Station, New York, NY L'exemplaire se vend 0,75 $ U.S. Pour I'obtenir, il faut vous identifier comme membre des A.A. Cette publication confidentielle de 56 pages vous permet de retracer les groupes et les membres de 55 pays. Il contient aussi une liste spéciale de personnes-ressources pour les malentendants, les médecins, les pilotes, les avocats, les homosexuels et autres. Lorsque les pays ont leurs propres bureaux des services généraux, seuls sont mentionnés les groupes et une personneressource de langue anglaise, les intergroupes et bureaux de servic et les Isolés. Nous encourageons les membres à écrire à ces bureaux avant d'entreprendre leur voyage afin de recevoir les dernières informations concernant les lieux de réunion. Le B.S.G. des États-Unis et du Canada est toujours très heureux de recevoir des nouvelles des pays d'outre-mer et il demande à tous les membres voyageurs de partager les expériences qu'ils ont eues avec les pays visités. Une brève formule de rapport est annexée dans l'annuaire à cet effet. L'adresse du B.S.G. s'y trouve. Il suffit de la remplir et de nous la retourner. Promptitude à publier une brochure et à produire un film Dès que la Conférence de 1984 a donné son accord, une nouvelle brochure et un nouveau filrn sur diapositives ont été produits. Il est possible de les obtenir immédiatement en écrivant au B.S.G. The A.A. Member - Medications and Other Drugs (qui remplace Le membre des A.A. et I'sbus des drogues) se vend à raison de 0,15 $ U.S. I'exemplaire. Your B.S.G. Todoy (qui remplace P.O. Box 459) a une durée de l3 minutes et son usage est réservé aux membres de Ia Fraternité. Il peut être commandé sous deux formats différents: en film fixe avec cassette, 7,50 $ U.S. ou en diapositives 35 mm avec cassette. 30 $ U.S. Les globe-trotters restent en contact avec le mouvement Les voyageurs qui veulent communiquer avec des membres des A.A. de pays à I'extérieur des États-Unis et du Canada peuvent le faire par le biais du nouvel Annuaire internationol des A.A. Celui de 1984 est maintenant disponible, mais il est réservé strictement à I'usage des membres. On peut en faire la demande par I'entremise de son groupe ou en écrivant directe- Trois serviteurs de confiance expérimentés jouent un nouveau rôle Trois nouveaux syndics qui ont déjà rempli d'autres tâches au sein du Mouvement ont été élus. Ils sont: Robert P. Morse. syndic de Classe A (non alcoolique); Dan B.,syndic régional de I'Ouest des États-Unis; et Jack F., syndic régional de I'Ouest du Canada. orobert P. Morse, de New York, suit les traces de son père, Robert W.P. Morse, qui a détenu les postes de syndic de Classe A et de trésorier du Conseil, de 1965 à Son fils se rappelle qu'il a grandement contribué à l'établissement d'un plan de retraite pour les membres du personnel du B.S.G.) La deuxième génération de syndic et de trésorier a plus de quinze ans d'expérience dans le domaine de l'investissement; il a été membre du Comité des finances durant les deux dernières années. Il dit: Je travaille là où je suis le mieux qualifié. J'ai vu les ravages que I'alcool a causés à des personnes qui m'étaient chères et c'est ma façon à moi de leur venir en aide. âgé de 20 ans, (est un abstinent de drogues et d'alcool depuis janvier, ce qui est merveilleux . Tout comme Dan, avec qui il a servi sur le Panel 29, Jack a rempli des fonctions dans à peu près tous les niveaux de service en commençant par celui de groupe. Je voulais rester sobre, dit-il, et j'ai suivi les conseils de mon parrain qui m'a poussé à m'impliquer. Il a présidé le Comité des finances de la Conférence et il s'intéresse beaucoup à la coopération avec le milieu professionnel, aux archives et plus particulièrement à I'information publique. Il dit: Je ne me souviens plus ot) j'ai entendu le message des A.A. ni comment la semence a été plantée. Je me rappelle seulement que lorsque j'ai atteint le bas-fond, je savais où me diriger et je soupçonne que Ie mérite en revient au travail accompli par le comité de I'information publique. Bien que Bobett P. Morse, notre nouveau syndic, ne soit pas alcoolique, le travail au sein du mouvement semble faire partie de la tradition familiale. odan B., de Marion, en Ohio, est copropriétaire d'une vaste entreprise agricole et il est associé à une compagnie nationale de céréales. Ancien délégué à la Conférence, Panel 29, et président du Comité des publications de la Conférence, il a æuvré, comme il le dit lui-même, dans à peu près toutes les sphères du Mouvement depuis que je suis devenu sobre en 1972. Dan s'intéresse particulièrement à la communication avec les délégués régionaux, pour connaître leurs besoins et les combler. Le troisième Héritage du service constitue la base même du programme, soutient-il: Voilà ce en quoi consiste le Mouvement et où il appartient. ojack F., de Vancouver, C.-8., est directeur d'une industrie houillère et propriétaire d'un commerce d'automobiles et d'une station de service. Il est sobre depuis l9 ans et son fils, Les lettres reçues au B.S.G. attendrissent Cheryl Ann B., notre nouvelle recrue Si Cheryl Ann B. se poudre le nez pour I'empêcher de luire, elle ne réussira pas. Femme séduisante, franche et pleine d'égards, elle a derrière elle sept ans de sobriété et une expérience très valable pour travailler au B.S.G., à titre de membre du personnel, qu'elle occupe depuis le 13 février dernier. Née et élevée à Lowell, Mass., Cheryl a quitté I'université à l'âge de 19 ans et s'est rendue à Boston, où elle a travaillé pour les lignes aériennes Eastern et Air New England. Elle a ensuite travaillé à la radio et à la télévision pour une ligne de vêtements, où elle a organisé une section de vente par correspondance. Cheryl nous dit: Ayant bu pendant vingt ans, j'ai trouvé la sobriété au groupe Central House de Delray Beach, en Floride, pour me joindre ensuite au groupe Pompano Beqch Workshop. Après un an de sobriété, elle est retournée à I'université, en Floride, et elle a enfin obtenu le B.A. qu'elle convoitait. À ce moment-là, dit-elle, je travaillais jour et nuit, à une plage privée le jour et faisant mes études le soir. Suite à la suggestion d'un membre de son groupe, Cheryl, qui occupait le poste de représentante de I'intergroupe, a écrit au B.S.G. pour postuler un emploi comme membre du personnel. Il lui a fallu attendre quelques années, mais elle a été engagée à titre de responsable auprès des centres de traitement et correspondante pour deux régions: le Nord-Est des États- Unis et I'Ouest du Canada. Les lettres qui me touchent le plus, dit-elle, sont celles des adolescents. Un garçon de 14 ans du Connecticut lui écrit: 'J'ai un problème causé par I'alcool et je voudrais m'enfuir de la maison, mais je ne le peux pas car personne ne prendrait soin de mon chien.' Chaque semaine, nous recevons de telles lettres. )) Compte à rebours: moins d'un an avant le Congrès de 1985! Préparez votre voyage dès maintenant Si vous retenez les services d'un agent de voyage, veuillez prendre note que vous devez d'abord vous inscrire au Congrès et demander directement au B.S.G. votre réservation d'hôtel, même si votre agent s'occupe de vos réservations d'avion, de vos étapes, etc. Tout chèque souscrit par un autre que vousmême sera refusé, y compris votre demande d'enregistrement et nous nous verrons dans I'obligation de vous retourner le tout. Parallèlement, vos attestations d'enregistrement et d'hébergement, de même que la note d'hôtel pour une nuit vous seront adressées directement et non à votre agent de voyage. (Advenant le cas où vous deviez annuler votre voyage, vous n'aurez alors qu'à remettre vos reçus à votre agent, qui s'occupera de faire les réclamations nécessaires.) Voici quelques Comme des milliers d'autres, si vous projetez de vous joindre aux célébrations du 50e anniversaire de Ia Fraternité, qui informations supplémentaires : auront lieu du 4 au 7 juillet 1985, à l'occasion du huitième otous Congrès international tenu à Montréal, Québec, Canada, les hôtels exigent le paiement anticipé d'une nuit alors le temps est venu de planifier votre voyage. d'hébergement. osi Les logistiques d'un tel rassemblement sont très complexes. les membres d'un groupe désirent loger au même hôtel, Environ chambres d'hôtel sont réservées
Similar documents
View more...
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x