7 + 7 ANIMATIONS «CLéS EN MAIN»

Please download to get full document.

View again

of 22
8 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
Livret pédagogique de l animateur pour se lancer dans l éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité ANIMATIONS «CLéS EN MAIN» D Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Pour ados et jeunes
Document Share
Documents Related
Document Transcript
Livret pédagogique de l animateur pour se lancer dans l éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité ANIMATIONS «CLéS EN MAIN» D Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Pour ados et jeunes adultes 1 7 + 7 ANIMATIONS «CLéS EN MAIN» D'éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Pour ados et jeunes adultes Conception et réalisation : Claire Malige, Julia Manaquin, Marjolaine Gèze, Solène Grivet. Merci à toutes les structures et associations qui ont accepté de diffuser leurs animations pour leur participation à l élaboration de ce document. Cela permet ainsi de transmettre au plus grand nombre des outils pour éduquer les citoyens d aujourd hui et de demain. Artisans du monde, CCFD, ISF 93, CFSI, AVSF. Conception graphique : Marie Caulliez caulliez.free.fr Avec le soutien de l Agence Française de Développement 1 ère édition : mars 2009 Réimpression : décembre À vous, chers (futurs) animateurs LA DÉMARCHE DE STARTING-BLOCK... l'éducation à la citoyenneté et à la solidarité par les jeunes, vers les jeunes Comment éduquer à la Citoyenneté et à la Solidarité (ECS) avec peu de temps et peu de matériel? Constitué de 7 jeux et 7 «brise-glace», ce guide vous aidera à organiser des petits jeux en groupe sur des thématiques d ECS, pour découvrir, s informer, grandir et s interroger. Accessibles, courtes, pédagogiques, évolutives, ces animations constituent une porte d entrée ludique sur les problématiques de notre monde globalisé! STARTING-BLOCK Le reseau SENS (SENSibiliser ENSemble) L ECS a été formalisée par Starting-Block comme une démarche éducative ayant pour objectif une ouverture sur l autre et sur le monde qui nous entoure. Elle vise à accompagner chacun dans ses questionnements et son engagement citoyen et solidaire. Elle s appuie sur des méthodes actives et participatives, accessibles à tous. L éducation active est un terme qui résume des pratiques pédagogiques. Dans le courant de la pédagogie nouvelle (née au début du XX e siècle), elle aborde la connaissance par des méthodes dites «actives». Ces méthodes changent la posture de l apprenant pour permettre un autre rapport au savoir. Celui-ci n est plus uniquement détenu par l enseignant. L apprenant devient actif et s aperçoit qu il détient lui-même des connaissances de par son expérience. Ce sont les méthodes les plus adaptées à une prise de conscience et à des changements de comportement sur le long terme. Starting-Block met en oeuvre la démarche d ECS auprès des jeunes, en favorisant la rencontre avec des jeunes adultes engagés dans des associations. L ECS accorde une part importante au rôle des pairs. En instaurant des méthodes amenant à la discussion, elle cherche à libérer la parole des jeunes, pour leur permettre de s exprimer sur leur vision du monde et les amener à se questionner. De plus, la rencontre avec des jeunes adultes bénévoles leur permet de découvrir différents types d engagement et éventuellement de construire leur propre projet. Dans cette optique, nous sommes provocateurs de solidarité! Starting-Block est une association de jeunes adultes engagés, coeur de réseau d associations étudiantes implantées sur les campus dans toute la France. L association, créée en 1998, est agréée par le ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative, par l Agence du Service Civique et par les académies de Créteil et Paris. Elle est reconnue par les acteurs de l éducation scolaire et de l enseignement supérieur. Pour construire un monde plus juste, inclusif et solidaire, Starting-Block favorise l engagement citoyen des jeunes. Dans cet objectif, l association met en place des actions d éducation à la citoyenneté et la solidarité, par les jeunes vers les jeunes. Elle mobilise et initie les jeunes adultes à la réalisation de projets collectifs tournés vers les autres et basés sur des méthodes d éducation active et participative. Elle leur propose, des animations, des formations et des outils pédagogiques afin qu ils deviennent des citoyens engagés, provocateurs de solidarité! L association est membre actif de la plate-forme française d éducation au développement et à la solidarité internationale, éducasol (www.educasol.org). Starting-Block coordonne le Réseau national SENS (pour «Sensibiliser Ensemble») qui regroupe des associations étudiantes et jeunes engagées dans l'éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité (ECS). Les objectifs du réseau SENS sont : - éduquer à la citoyenneté et à la solidarité par des méthodes actives - S enrichir mutuellement par des temps d échanges et de formations - Soutenir le développement d actions d ECS par des dynamiques nationales et locales Les associations membres du réseau s impliquent en menant des actions d ECS seules ou collectivement, en partageant leurs expériences, en décidant en Assemblée Générale des orientations du réseau et en communiquant sur le réseau. Elles bénéficient de journées de formation diverses sur l ECS et l animation, dont 2 Week-ends d'échanges et de Formation (WEF) qui rassemblent chaque année en novembre et en mars environ 200 jeunes engagés dans la construction d un monde plus juste, inclusif et solidaire. Retrouvez le livret 7+7 en téléchargement sur le site web de Starting-Block : POURQUOI ÉDUQUER À LA SOLIDARITÉ? À l heure où les écarts de niveau de vie sont de plus en plus croissants, tant à l échelle locale qu internationale, nous nous devons justement de véhiculer des messages qui mettent en lumière et dénoncent ces inégalités. L idée générale est bien, pour Starting-Block, celle d un monde plus juste, constitué de citoyens conscients et engagés, porteurs de dynamiques collectives et solidaires. De tout temps, les valeurs d entraide ont existé, sous des formes diverses allant de la charité à la compassion... Actuellement, la solidarité est une valeur qui se doit d être renouvelée. Elle doit être considérée comme une coopération commune vers la construction d un monde meilleur pour tous. Si le don n est pas une solution durable, l action en est une. Développer la solidarité entre tous passe, dans un premier temps, par la prise de conscience des réalités actuelles, proches comme lointaines, et de l Histoire commune qui nous a conduits jusqu ici. C est pourquoi, au travers de nos actions, il nous faut sans cesse veiller à sortir d une vision misérabiliste et charitable parfois encore bien présente, même dans le milieu des ONG. Cela passe par une sensibilisation à l interculturel, à la connaissance de l autre sous tous ses aspects, et par la remise en question de nos valeurs qui ne sont pas et ne seront jamais universelles! Ouvrez les pages suivantes pour entrer dans l univers de jeux intelligents, à présenter aux grands et aux moins grands, en milieu scolaire ou au sein de vos associations, aux amis ou à la famille 4 5 SOMMAIRE P-7 Trucs et Astuces de l'animateur P-6 1* Jeu des Chaises (Iteco) ANNEXES 1 P-20 p 20 Répartition par contients p 21 Répartition de la population mondiale p 22 Répartition de la richesse mondiale p 23 Répartition de l'empreinte écologique P-8 2* Jeu de la baguette (Artisans du monde) P-9 3* Jeu de l'agriculture en Afrique et en Europe (AVSF) ANNEXES 2 P-28 p 28 Répartition de la population agricole p 28 Répartition des surfaces cultivées p 29 Répartition du matériel agricole p 29 Répartition de l aide publique aux agriculteurs P-11 4* Jeu de la lettre deux visions d'une même réalité (CCFD) ANNEXES 3 P-30 p 30 Lettre de Xavier à son ami Vincent p 31 Lettre de Tabarlis à son ami Verlias P-12 5* Jeu de la pelote de lait (CFSI / Starting-Block) ANNEXES 4 P-32 p 32 Fiches des personnages P-14 6* Jeu des positionnements ANNEXES 5 P-34 p 34 Affirmations à proposer P-15 7* Jeu de rôle sur la mise en place d'un accès à l'eau potable à Tentemlel (Mauritanie) (ISF 93 / Starting-Block) ANNEXES 6 P-35 p 35 Les fiches personnages P-17 8* Les petits jeux brise-glace P-38 Bibliographie et Sitographie TRUCS ET ASTUCES DE L'ANIMATEUR + S organiser quelques jours en avance Attention : Les petits jeux qui vont suivre sont dits «clés en main», cela ne veut pas dire qu ils ne nécessitent aucune préparation! Il est recommandé de prendre le temps de faire au moins une réunion préparatoire pour déterminer les rôles de chacun et préparer l animation. - Il est également nécessaire de se renseigner sur le sujet dont traite le jeu ou de bien le maîtriser pour être en mesure de faire face aux réactions des participants et d alimenter le débat avec des arguments solides. - Revoir le déroulé de l animation et éventuellement faire un filage («répétition» de l animation étape par étape), surtout s il y a plusieurs animateurs. - S assurer que l on prend en compte le type de public (âge, connaissance du sujet ) et le temps imparti. - Préparer le matériel (qui amène quoi?) - Arriver un peu en avance sur les lieux pour installer «le décor». + Créer un imaginaire - Créer une ambiance particulière pour favoriser une entrée de plain pied dans le jeu. Par exemple le situer dans un lieu particulier (village sénégalais, coopérative guatémaltèque, grande ville indienne, siège des Nations Unies ) et/ou pour une occasion particulière (réunion de travail, fête, colloque international ) et responsabiliser les participants en leur assignant un personnage, utiliser des accessoires, un décor - Soigner l entrée en matière, elle détermine souvent le niveau d intérêt qui sera porté au jeu et l investissement des participants. - Les règles du jeu seront mieux écoutées et enregistrées si elles ont une logique dans l imaginaire. - L imaginaire permet de canaliser sans faire de la discipline, et de sortir du cadre de vie habituel des participants pour les mettre à l aise. + S'assurer de la cohérence et de la cohésion du jeu - Les animateurs doivent tous être prêts à l heure. - Il est recommandé de bien maîtriser et mémoriser sa «feuille de route» («mémo» que s est préparé chaque animateur) pendant le jeu pour être plus à l aise face au public. - Les animateurs doivent s'assurer que le message est passé (par exemple : éviter les formules telles que «vous avez compris?», plutôt demander aux participants de reformuler le message avec leurs propres mots). - Répéter tous les messages importants plusieurs fois et sous différentes formes. + Veiller à la participation de tous - Veiller à ce que les plus réservés aient accès à la parole et participent, et calmer les plus véhéments ; chacun doit pouvoir s exprimer et donner son point de vue. C est ce qui va faire la richesse de l animation. - Animer les débats si le besoin s en fait sentir pour aller vers plus de profondeur dans la réflexion, mais laisser faire les participants dès que c est possible dans les discussions et questionner la tournure des évènements au moment du bilan avec les joueurs. + Terminer l animation - Avant que tout le monde ne s éparpille, clôturer proprement l animation : dire que c est la fin, puis prendre le temps de débriefer, répondre aux questions, remercier les participants, donner ses coordonnées ou des documents, faire passer des informations si nécessaire (sur l animation, sur des dates importantes à venir, etc). - Prévoir un temps pour ranger l espace et les accessoires. - Ne pas oublier de débriefer à chaud entre animateurs et évaluer l impact de l action, le ressenti dans l animation! Vous pouvez contacter Starting-Block pour obtenir des outils d évaluation si besoin (formulaires, jeux d évaluation ). 6 7 1* Jeu des chaises Créateurs du jeu: ITECO (www.iteco.be ). Cette version sur l empreinte écologique a été adaptée et actualisée par Corinne Mommen et Chafik Allal (ITECO) en Troisième étape : Répartition de l empreinte écologique Objectifs Ce jeu permet de prendre conscience de façon vivante du développement inégal de la planète sur le plan économique, démographique et environnemental. Nombre d'animateurs : 1 ou 2 Nombre de participants 12 à 50 personnes Durée de l'activité 30 min environ Matériel - Affichettes des cinq continents : Afrique, Amérique du Nord, Amérique Latine, Asie-Océanie, Europe. - Autant de chaises que de participants. - Cartons verts ou autres «symboles environnementaux». - Un tableau. Dans un troisième temps, et après avoir visualisé la répartition de la population et de la richesse, l animateur annonce aux participants que l on va visualiser la répartition de l empreinte écologique. L empreinte écologique (d un pays, d une ville ou d une personne) est la surface totale nécessaire pour produire son infrastructure, la nourriture et les fibres qu il consomme et absorber les déchets provenant de sa consommation d énergie. Il s agit donc des surfaces occupées par l infrastructure, ainsi que les surfaces biologiquement productives telles que les forêts, l eau douce, les pâturages (pas les déserts par contre, ni les calottes glaciaires, ni les grands fonds des océans). continents concernés. Une fois la négociation avancée ou aboutie, l animateur peut souligner la difficulté des négociations actuelles sur la question et faire lien avec des débats en cours (droit de polluer, Kyoto, etc.). Si l Amérique du Nord (au hasard) est d accord pour donner deux feuilles par exemple, cela implique-t-il aussi qu elle donne deux chaises? L utilisation de cet indicateur de l empreinte écologique, considéré comme un outil de citoyenneté, permet de visualiser l inégalité des conséquences du développement économique sur les différents continents et populations. L empreinte écologique est ainsi un indicateur ayant un intérêt pédagogique certain pour : + Comparer la situation de différents continents du point de vue environnemental. + Montrer la dépendance d un pays ou d un continent par rapport à d autres pour rétablir des rapports plus respectueux de l environnement. + Montrer qu avec nos modes de développement actuels, ceux qui bénéficient d un niveau de vie élevé prélèvent déjà une grande part de l environnement. Déroulement du jeu Première étape : Répartition de la population mondiale Dans un premier temps, l animateur du jeu répartit les affichettes des cinq continents sur les murs de la salle. Puis il annonce que l ensemble du groupe constitue la population mondiale. Il peut dire ce que chacun des participants représente en nombre d habitants. Ensuite, il demande aux participants de se répartir dans la salle. et de se regrouper sous les affichettes des continents de façon à représenter la répartition de la population mondiale. Une fois que le groupe est stabilisé dans ses déplacements, l animateur donne les chiffres réels, en citant leur source, et corrige la représentation de la répartition des habitants dans le monde. Il peut inscrire les chiffres énoncés au fur et à mesure de la séance sur le tableau. Deuxième étape : Répartition de la richesse mondiale Dans un deuxième temps, on s intéresse à la répartition de la richesse mondiale symbolisée par les chaises. Le terme de richesse mondiale est, en soi, un peu vague : en fait dans le jeu, la richesse est représentée par l indicateur du PIB, produit intérieur brut, exprimé en parité de pouvoir d achat. Même si on peut arguer du fait que le PIB ne tient pas compte des paiements de transferts internationaux (les profits reçus de l étranger par exemple), il est nettement le plus répandu des indicateurs de richesses car il reste facile à utiliser pour des raisons de disponibilité des données. Une fois clarifiée la définition de cet indicateur de richesse, l animateur peut dire ce que chaque chaise représente en milliards de dollars. Après des négociations, le groupe répartit les chaises sous les affichettes. L animateur donne ensuite les chiffres réels et corrige la représentation de la répartition des richesses. Les participants doivent ensuite occuper toutes les chaises : s étaler sur les chaises vides dans le cas des habitants des pays européens ou en Amérique du Nord, ou bien se regrouper et s accrocher à un accoudoir dans le cas des Africains ou des Asiatiques L empreinte écologique globale actuelle est de 13,7 milliards d hectares, symbolisés par autant de feuilles d arbres ou de cartons verts que le nombre de participants. De la même manière que lors des étapes précédentes, les participants doivent se répartir les feuilles par continents. L animateur rétablit ensuite les chiffres corrects (suivant les tableaux). On peut faire remarquer que jusqu à vingt participants environ, le nombre de feuilles correspond exactement au nombre de chaises. L empreinte écologique semble donc directement liée à la production de richesses, en tout cas dans le modèle de développement dominant actuellement. L animateur doit ensuite informer que l empreinte écologique actuelle est de 21% supérieure à la capacité de régénération des surfaces productives de la planète. Nous consommons donc «1,21 planète». Pour que la planète puisse rester en équilibre, il faudrait donc réduire l empreinte écologique globale, il s agit donc de réduire ce nombre total de cartons pour que la planète reste en équilibre d un point de vue environnemental. Par exemple, dans le cas de vingt participants, il s agit de réduire le nombre de feuilles ou de cartons verts à seize. Les participants doivent alors négocier entre continents pour savoir où doit se faire cette réduction et ce que cela implique pour chacun des Cependant, un lien important entre les inégalités et l empreinte écologique est le fait que tous les efforts de reconversion économique, en termes de production et de consommation, de transformation des modes de vie, etc., que nous devons faire dans les années à venir pour préserver l environnement seront vains s ils ne s accompagnent pas d une forte réduction des inégalités sociales, dans le monde et dans chaque pays. 1 Les PPA, parités de pouvoir d achat, sont des taux de conversion monétaire qui éliminent les différences de niveau de prix entre pays, en comparant des paniers-type. Ainsi, on admet qu il vaut mieux utiliser le pouvoir d achat «réel» dans chaque pays, sur la base des prix nationaux. Cette mesure de l activité macroéconomique est souvent utilisée et prend en compte la valeur de tous les biens et services produits, durant une période donnée (un an dans le cas du jeu des chaises), sur un territoire donné. 2 Le Revenu national brut (RNB), par exemple, prend en compte ces flux. Cependant, le PNUD utilise le PIB, le RNB n étant pas connu pour tous les pays. 8 9 2 * Jeu de la baguette Créateurs du jeu : Artisans du Monde ( ) 3 * Jeu de l'agriculture en Afrique et en Europe Créateurs du jeu : Cette animation correspond en réalité à la phase introductive du Jeu du Notoc, créé par Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (www.avsf.org) en collaboration avec l ENESAD (école d agronomie de Dijon) Objectifs Faire prendre conscience de façon visuelle des inégalités de répartition des richesses mondiales Nombre d'animateurs : 1 Nombre de participants : 5 (il peut y avoir plus de participants jusqu à 20 environ, qui seront observateurs et pourront donner leur avis et débattre) Durée de l'activité 10 / 20 minutes Matériel Une baguette de pain (on peut aussi remplacer par tout autre denrée ou objet facilement partageable : plaquette de chocolat, tas de feuilles ) Objectifs Montrer que les producteurs des pays en voie de développement rencontrent des difficultés d une autre nature que celles rencontrées par les paysans des pays occidentaux. Nombre d'animateurs : 1 ou 2 Nombre de participants Entre 15 et 30 Durée de l'activité 15 minutes Matériel Tables (à une place) ou chaises ; trousses scolaires ; portes monnaies ou chaussures (chaque élément en nombre égal au nombre de joueurs) Documents liées Voir annexes 2 p 26 à 28 Déroulement du jeu Déroulement du jeu On prend une baguette (tous les autres pains sont bons, ne vous inquiétez pas!! Mais une baguette est plus facile à couper). On prend 5 participants (si on vient de jouer au jeu des chaises, un dans chaque aire géostratégique par exemple), chacun représente donc 1/5 = 20 % de la population mondiale : les 20% les plus riches, les 20% les plus pauvres, et les trois
Similar documents
View more...
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x