7#7Les Besoins en Main. Repères. Pôle. d OE uvre (BMO) 2011 en Pays de la Loire. Pays de la Loire SERVICE STATISTIQUES, ÉTUDES ET ÉVALUATION MAI PDF

Please download to get full document.

View again

of 18
14 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
MAI 2011 SERVICE STATISTIQUES, ÉTUDES ET ÉVALUATION BMO 2011 Pôle Repères Pays de la Loire 7#7Les Besoins en Main d OE uvre (BMO) 2011 en Pays de la Loire Edito Le mouvement de reprise de l activité économique
Document Share
Documents Related
Document Transcript
MAI 2011 SERVICE STATISTIQUES, ÉTUDES ET ÉVALUATION BMO 2011 Pôle Repères Pays de la Loire 7#7Les Besoins en Main d OE uvre (BMO) 2011 en Pays de la Loire Edito Le mouvement de reprise de l activité économique est aujourd hui une réalité en Pays de la Loire. Les indicateurs conjoncturels sont orientés favorablement. Le taux de chômage et la demande d emploi sont orientés à la baisse, même si le nombre de nos concitoyens en recherche d emploi reste encore élevé et bien supérieur à ce qu il était en Notre région crée à nouveau de l emploi salarié depuis le dernier trimestre 2010, et l emploi intérimaire affi c he un volume comparable à celui d avant crise. Les résultats de l enquête sur les Besoins en Main d œuvre (BMO) confirment ces tendances. Avec près de projets recensés, les perspectives annuelles de recrutement pour 2011 sont en progression de 3,6%, ce qui fait de notre région une des plus dynamiques du territoire métropolitain. Outre un outil de mesure conjoncturel du marché du travail, l enquête BMO est pour Pôle emploi une véritable aide à la décision pour définir une offre de formation la plus pertinente possible. Une analyse opérationnelle des résultats nous permet en effet de financer des actions de formation les plus en adéquation avec les attentes des chefs d entreprise. Je tiens d ailleurs à remercier sincèrement les employeurs qui ont répondu cette année à notre enquête. Répondre à l enquête BMO est un témoignage de leur implication dans la responsabilité sociétale de leur entreprise. Qu ils soient conscients qu ils participent ainsi à une meilleure connaissance du marché du travail. Dans un environnement en perpétuelle évolution, notre expertise et nos analyses sur l emploi sont utiles aux chercheurs d emploi et aux acteurs économiques. Elles se doivent donc d être diffusées le plus largement possible. Je vous donne rendez-vous, dans les prochaines semaines, pour aller encore plus loin dans le partage de cette connaissance du marché du travail ligérien. Gwenaël PROUTEAU Directeur régional Pôle emploi Pays de la Loire 3 Sommaire Edito... p 3 Sommaire... p 4 Méthodologie... p 5 Résultats Pays de la Loire... p 6 Chiffres clés... p 6 Les secteurs qui recrutent... p 7 Les métiers recherchés... p 8 Les métiers en tension... p 9 Résultats de l enquête complémentaire... p 10 Résultats Loire-Atlantique... p 15 Résultats Maine-et-Loire... p 19 Résultats Mayenne... p 23 Résultats Sarthe... p 27 Résultats Vendée... p 31 Echo BMO... p 34 4 Méthodologie Sommaire L enquête Besoins en Main d œuvre (BMO) comptabilise les projets de recrutement (créations ou renouvellements de postes) déclarés par les employeurs pour l année Elle résulte d une enquête par questionnaire auto-administrée en novembre Le questionnement aborde l identification des métiers recherchés par les employeurs ainsi que la difficulté de recrutement de ces professions ; pour ce faire une liste de métiers est proposée, compatible avec le secteur d activité de l employeur et basée sur les familles professionnelles. En 2011, le champ de cette vague est identique à celui de l enquête réalisée en Ainsi, le champ des entreprises interrogées inclut : les établissements relevant du Régime d Assurance Chômage, les établissements de 0 salarié ayant émis au moins une déclaration d embauche au cours des 12 derniers mois, les établissements du secteur agricole, les établissements du secteur public relevant des collectivités locales et territoriales (communes, région...), des établissements publics administratifs (syndicats intercommunaux, hôpitaux, écoles...), des officiers publics ou ministériels (notaires ). L enquête porte donc sur un champ correspondant à l ensemble des établissements employeurs hors administrations de l Etat (Ministères, Police, Justice ) et entreprises publiques (EDF, Banque de France ). Cette définition correspond au total à établissements pour la région Pays de la Loire dont ont été interrogés cette année. Afin de faciliter l interprétation des résultats et de pouvoir faire des comparaisons entre plusieurs vagues d enquêtes, les résultats de BMO 2010 ont été recalés par rapport à la population mère de BMO Tous les établissements concernés n ont pas répondu au questionnaire, mais près de l ont fait cette année en Pays de la Loire. Les résultats ont ensuite été redressés pour être représentatifs de l ensemble des établissements de la région, à l aide de procédures de type calage sur marges défi n ies à partir de la structure de la population mère des établissements (taille de l établissement, secteur d activité et bassin d emploi). Rapport national, synthèses régionales... retrouvez toutes les informations sur l enquête Besoins en Main d Oeuvre 2011 sur le site insitutionnel de Pôle emploi dédié à cette enquête. 5 RÉSULTATS PAYS DE LA LOIRE Chiffres Clés Progression des intentions d embauche en 2011 Région Evolution 2010 France Part d établissements recruteurs 19,8% 18,0% Projets de recrutements enregistrés Part de difficultés de recrutement 39,9% 37,6% Poids des projets saisonniers 42,9% 38,9% Evolution 2010 Malgré une baisse du nombre d établissements recruteurs, la région bénéficie d une progression du nombre de projets de recrutement. 19,8% des établissements envisagent de recruter en 2011, contre 21,5% en Les intentions d embauche progressent de 3,6%, avec près de projets en 2011 contre l an dernier. 46% des projets émanent des établissements de moins de 10 salariés, contre 52% en Les services premier secteur agrégé recruteur progressent en 2011, tout comme l industrie et les industries agro-alimentaires (IAA), alors que la construction régresse. Fait marquant de la vague 2011 des résultats de l enquête BMO : la nette reprise des projets de recrutement dans l industrie. Avec plus de projets, l industrie (IAA+industrie manufacturière) enregistre une progression de 39% de ses intentions d embauche par rapport à L hôtellerie-restauration concentre 13% des intentions d embauche en Les services aux entreprises sont à l origine de 12% des besoins en main-d œuvre. Les projets sont également importants dans l agriculture, avec plus de recrutements, soit 11,7 % du total. Les entreprises déclarent un peu moins de diffi c ultés pour recruter (39,9% en 2011, 40,5% en 2010), ainsi qu une moindre saisonnalité. Les difficultés d embauche restent élevées dans la construction : 53% contre 55% en La proportion de projets difficiles (49%) progresse de près de 9 points dans l industrie. La part des projets liés à une activité saisonnière atteint 42,9% en 2011, en recul de 2,6 points par rapport à l an dernier. 6 Les secteurs qui recrutent RÉSULTATS PAYS DE LA LOIRE Près d une entreprise sur cinq prévoit un recrutement en 2011 Projets de recrutement selon la taille de l entreprise recruteurs par taille d'établissements 80% La propension d établissements prêts à recruter en 2011 se chiffre à 19,8%, soit près de structures. L indicateur affi c he une baisse comparativement à 2010 où 21,5% d établissements potentiellement recruteurs avaient été identifiés. Cette valeur moyenne (tant sur la propension que sur l évolution) masque des disparités importantes en fonction de la taille des établissements. La proportion d établissements recruteurs est croissante avec la taille de l établissement : elle varie de 14,1% pour les structures de 1 à 4 salariés, à 73,2% pour celles de plus de 200 salariés, en passant par 47,5% pour les établissements de 50 à 99 salariés. A noter : près d un établissement de 0 salarié sur cinq (19,2%) prévoit de recruter en 2011, soit 5 points de plus que les structures de 1 à 4 salariés salarié 1 à 4 sal. 5 à 9 sal. 10 à 19 sal. 20 à 49 sal. 50 à 99 sal. 100 à 199 sal plus de 200 sal. 70% 60% 50% 40% 30% 20% 0% En termes d évolution, le seuil de 50 salariés constitue une rupture entre les résultats de 2010 et ceux de En deçà de ce niveau, les établissements annoncent une propension à recruter moindre en 2011 qu en Au-delà, le phénomène inverse est constaté et s accentue avec la taille. Près de 8 points de plus sont enregistrés pour les établissements de plus de 200 salariés. L analyse par bassin d emploi montre également une variabilité importante autour de la propension à recruter. L indicateur apparaît corrélé au caractère saisonnier du bassin d emploi. En effet, les territoires où l emploi saisonnier est développé (côté atlantique ou bassins agricoles) affichent des taux d établissements prêts à recruter significativement plus élevés : supérieurs à 21%. Inversement, certains bassins d emploi dominés par l emploi artisanal ou industriel affi c hent des propensions inférieures à la moyenne régionale : Sablé sur Sarthe (12,3%), Mayenne (13,7%), Beaupréau (13,9%) ou bien encore Mamers (15,8%). Les services concentrent le plus de projets, l industrie progresse le plus rapidement projets de recrutement sont projetés par les employeurs ligériens pour l année % de ces intentions sont liés à une activité saisonnière. Le secteur des services rassemble à lui seul 60% des projets de recrutement identifiés dans la région, avec besoins annoncés. 13,2% de l ensemble des intentions d embauche identifiées sur la région concernent l hôtellerie-restauration. Les services aux entreprises sont à l origine de 11,7% des besoins en main-d œuvre régionaux (soit autant que agriculture). La santé (9 200 projets) et les services aux particuliers (8 200 intentions) constituent également d importants recruteurs potentiels. L agriculture et l industrie agroalimentaire arrivent en seconde position avec projets. A noter : ces deux secteurs (services et agriculture) affi c hent également la plus forte proportion de projets liés à une activité saisonnière : 73% des intentions dans l agriculture et l agroalimentaire, 41% dans les services. Les secteurs du commerce ( projets), de l industrie manufacturière (5 850) et de la construction (4 650) complètent le tableau des intentions d embauche identifiées en Répartition des projets de recrutement par secteur d activité 60% 17% 7% 5% 12% Répartition des projets de recrutement par secteur d'activité IAA Autres Industries Construction Commerce Services Sur l ensemble des secteurs d activité, les intentions d embauche progressent de 3,6% en 2011 comparativement à 2010, témoignage de l amélioration de la confiance des chefs d entreprise dans le court et moyen terme. L industrie se distingue particulièrement car elle voit son volume de projets de recrutement progresser fortement : +27,3% dans l industrie manufacturière (5 850 projets contre précédemment) et plus particulièrement dans la métallurgie et transformation des métaux (ouvriers qualifiés travaillant pour l enlèvement du métal, chaudronniers, tôliers, serruriers, métalliers, soudeurs qualifiés) et +7,3% dans l agriculture et l industrie agroalimentaire ( intentions en 2011, en 2010). Le commerce et les services affi c hent des progressions d intentions d embauche proches de la moyenne régionale, masquant de fortes disparités entre fonctions ou domaines d activité de ces secteurs. Les métiers de l informatique progressent fortement par exemple (ingénieurs et cadres recherche et développement de l informatique), tout comme les cadres commerciaux. Seul le secteur de la construction voit ses intentions d embauche se contracter entre les enquêtes 2010 et 2011 : avec projets, 11,6% d intentions d embauche en moins sont enregistrées. 7 RÉSULTATS PAYS DE LA LOIRE Près des ¾ des projets sont identifiés dans les établissements de droit privé Parmi les intentions d embauche, près de émanent d établissements identifiés dans le champ Unédic, à savoir des établissements de droit privé qui cotisent à l assurance chômage. L agriculture, fortement impactée par le recrutement de main d œuvre saisonnière, capitalise projets de recrutement, soit 11,6% des intentions régionales. Les établissements sans salarié (hors agriculture) annoncent plus de intentions d embauche, soit 9,3% du volume global régional. Les établissements de droit public (fonction publique hospitalière, fonction publique territoriale) concentrent 6,4% des intentions d embauche avec projets identifiés (champ de l enquête : recrutements contractuels, hors concours). Répartition des projets de recrutement par typologie d employeur 6,4% 9,3% 11,6% Champ Unédic Emploi Public 0 salarié Agriculture 72,6% Poids des projets saisonniers Poids des projets saisonniers Services Commerce Construction 41,3% 39,9% 6,7% Près de 43% des projets de recrutement se feront dans le cadre d une activité saisonnière Autres Industries 10,9% Parmi les intentions d embauche, plus de le sont dans le cadre d une activité saisonnière, soit une proportion de IAA 73,0% 42,9% des projets. Cette moyenne cache de fortes disparités entre les secteurs d activité : cette part est importante dans les services (41,3%), le commerce (39,9%) mais surtout l agriculture et l industrie Projets de recrutement permanents Projets de recrutement saisonniers agroalimentaire avec près des ¾ de projets saisonniers. A contrario, elle est faible dans les industries manufacturières (10,9%) et la construction (6,7%) qui privilégient le recours au travail intérimaire, hors du champ d étude de cette enquête. Le caractère saisonnier des projets est une caractéristique fortement concentrée sur certains bassins d emploi de la région. Il est possible de les regrouper en deux catégories : les bassins d emploi à forte activité saisonnière, en lien avec le tourisme estival : La Baule (75,1%), Challans (75% de projets saisonniers), les Sables d Olonne (69,8%) et Pornic (69,2%) ; les bassins d emploi à forte activité saisonnière en lien avec une activité agricole : Beaupréau (66,4% de projets saisonniers), Segré (61,4%), Saumur (57,5%), et dans une moindre mesure Fontenay le Comte (54,5%), La Flèche (49,7%) et La Ferté Bernard (47,6%). Les métiers recherchés Les métiers les plus recherchés sont majoritairement des professions fortement impactées par l emploi saisonnier La liste des métiers comptabilisant le plus grand nombre de projets de recrutement est également fortement impactée par la question de la saisonnalité. 7 des 12 métiers les plus recherchés affi c hent une proportion d activité liée à la saison supérieure à 50%. La proportion dépasse même les 85% pour les métiers de main d œuvre dans l agriculture et 70% pour ceux de l animation socioculturelle. Des métiers de l hôtellerie restauration et du commerce de détail sont également présents. Cette liste intègre aussi des métiers liés à l action sociale et aux services aux personnes qui sont eux moins impactés par l emploi saisonnier : agents d entretien de locaux, aidessoignants, aides à domicile, employés de maison et personnels de ménage. Le métier de commercial finalise ce classement des 12 métiers les plus recherchés en 2011 en Pays de la Loire (1 800 projets). Les 12 métiers les plus recherchés Commerciaux (techniciens commerciaux en entreprise) Employés de maison et personnels de ménage Employés de libre-service Aides-soignants (aides médicopsychologiques, auxiliaires de puériculture, assistants médicaux ) Aides à domicile, aides ménagères, travailleuses familiales Maraîchers, horticulteurs salariés Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine (y compris crêpes, pizzas, plonge ) Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) Serveurs de cafés, de restaurants et commis Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles Permanents Saisonniers A noter : aucun métier de l industrie ni de la construction intègre cette année la liste des professions les plus recherchées sur le territoire ligérien. 8 Viticulteurs, arboriculteurs salariés, cueilleurs Professionnels de l'animation socioculturelle (animateurs et directeurs) PAYS DE LA LOIRE En s affranchissant de la problématique des emplois saisonniers, la liste des métiers les plus recherchés au regard des emplois permanents présente une autre configuration. Les 6 premiers métiers de cette nouvelle liste ont déjà été identifiés dans l analyse précédente. La suite de ce classement fait apparaître de nouveaux métiers. Liste des métiers les plus recherchés en postes permanents Effectifs permanents Effectifs saisonniers Effectifs à recruter Agents d entretien de locaux (y compris ATSEM) Attachés commerciaux (techniciens commerciaux en entreprise) Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine Aides à domicile et aides ménagères Professionnels de l animation socioculturelle (animateurs et directeurs) Aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture,assistants médicaux) Ingénieurs, cadres études R&D informatique, responsables informatique Employés de maison et personnels de ménage Secrétaires bureautique et assilmilés (y.c. secrétaires médicales) Ouvriers non qualifiés des industries agroalimentaires Ouvriers qualif. magasinage et manutention (caristes, préparateurs commande) Conducteurs routiers et grands routiers C est le cas des ingénieurs, cadres d études et chefs projets en informatique ou bien encore des conducteurs routiers ou grands routiers, secrétaires bureautiques. Ces métiers se caractérisent par une proportion faible voire nulle d emplois saisonniers. La liste fait apparaître, contrairement à la précédente mais également contrairement à l année passée des métiers de l industrie : ouvriers non qualifiés de l industrie agroalimentaire et ouvriers qualifiés du magasinage et de la manutention (920 postes permanents chacun), mais complété par une proportion d emploi saisonnier élevée. A nouveau, aucun métier de la construction ne figure dans ce classement. Les métiers en tension Les difficultés de recrutement concernent près de 40% des intentions d embauche La proportion de projets jugés diffi c iles à pourvoir s élève à 39,9%. Ainsi, plus de projets sont associés à des tensions parmi les intentions recensées en Pays de la Loire en Les diffi c ultés restent toujours marquées pour les projets du secteur de la construction où plus d un recrutement sur deux est jugé diffi c ile, mais à un niveau de diffi c ulté en net retrait comparativement aux enquêtes précédentes. Dans un contexte d essor des projets de recrutement dans l industrie manufacturière, les tensions progressent significativement : elles se mesurent à 48,8% en 2011 contre 40% l année précédente. Le commerce est le moins affecté par les tensions de recrutement. Les secteurs des services, de l agriculture et de l agroalimentaire affichent des taux de tension comparables à la moyenne régionale. A noter : les métiers de l hôtellerie restauration et de la santé sont également plus difficiles à pourvoir que la moyenne. Proportion de projets de recrutement jugés difficiles 70% % 53,2% 48,8% 50% 40,4% 40% 36,4% 32,8% 30% 20% 0% IAA Industrie Construction Commerce Services Proportion de recrutements jugés difficiles Liste des métiers les plus souvent associés à des difficultés de recrutement Effectifs à recruter Taux de tension Poids des recrutements saisonniers Cuisiniers ,8% 55,6% Employés de maison et personnels de ménage ,4% 40,2% Aides-soignants (aides médi.-psycho., aux.de puériculture, assistants médicaux) ,7% 41,6% Aides à domicile, aides ménagères, travailleuses familiales ,6% 36,6% Conducteurs routiers et grands routiers ,4% 18,0% Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine (y compris crêpes, pizza, plonge...) ,9% 51,8% Conducteurs et livreurs sur courte distance ,7% 28,8% Commerciaux (techniciens commerciaux en entreprise) ,3% 2,7% Ingénieurs et cadres d études, R&D en informatique, chefs de projets informatiques ,4% 0,1% Maraîchers, horticulteurs salariés ,7% 95,9% Serveurs de cafés, de restaurants et commis ,8% 77,0% Sportifs et animateurs sportifs ,4% 69,2% La liste des métiers les plus souvent associés à des difficultés de recrutement se scinde en 3 types d activités : les métiers en tension du fait d un besoin saisonnier important (maraîchers, horticulteurs, animateurs sportifs, cuisiniers, animateurs sportifs, maraîchers, employés polyvalents de cuisine, serveurs de café et de restaurants) ; les métiers en
Similar documents
View more...
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x