Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance

Please download to get full document.

View again

of 11
29 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
Royaume du Maroc Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Dans le cadre de la mise en place d'un dispositif permettant le
Document Share
Documents Related
Document Transcript
Royaume du Maroc Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Dans le cadre de la mise en place d'un dispositif permettant le contrôle permanent des garanties financières prévues par le code des assurances, l'article 63 de l'arrêté du ministre des finances et de la privatisation n du 10 octobre 2005 relatif aux entreprises d'assurances et de réassurance prévoit l'établissement d'un état D22 (situation financière au 30 juin) qui comprend le bilan arrêté au 30 juin et le compte de produits et charges du 1 er janvier au 30 juin établis selon les mêmes modèles prévus par le plan comptable des assurances (PCA 2005) et tels que annexés à la présente circulaire. Ainsi, la présente circulaire a pour objet de préciser les modalités et les règles que les entreprises d'assurances et de réassurance doivent observer pour l'établissement de l'état D22 ainsi que l'application des principes de comptabilisation, d'évaluation et de présentation définis ci-après : Article premier : L'état D22, situation financière, comprend le bilan arrêté au 30 juin et le compte de produits et charges du 1er janvier au 30 juin établis conformément aux modèles établis à la clôture de l'exercice, prévus par le plan comptable des assurances (PCA 2005). Article 2 : Pour assurer la comparabilité, les comptes semestriels comportent : a) le bilan au 30 juin et le bilan à la date de clôture de l'exercice précédent ; b) le compte de produits et charges (CPC) du 1er janvier au 30 juin de l'exercice, le CPC pour la même période de l'exercice précédent, ainsi que le CPC de l'exercice précédent ; Article 3 : Dans ses comptes semestriels, l'entreprise d'assurances et de réassurance doit appliquer, sous réserve d'aménagements, les mêmes méthodes comptables que celles utilisées dans ses comptes de l exercice les plus récents. Le fait d'utiliser dans les comptes semestriels les mêmes méthodes comptables que pour les comptes de l exercice ne signifie pas que la période semestrielle soit une période autonome. Ainsi, les comptes de l exercice ne doivent pas être affectés par l'existence de comptes semestriels. Article 4 : Les coûts qui, de par leur nature, ne constitueraient pas des actifs à la clôture de l'exercice, ne constitueront pas non plus des actifs à la date d'établissement des comptes semestriels. Les tests de reconnaissance d'actif et de dépréciation de valeur s'appliquent de manière similaire au 30 juin et à la clôture de l'exercice, notamment en ce qui concerne les placements, les portefeuilles de contrats d assurance et les frais d acquisition reportés. Tout passif est enregistré à la date d'établissement des comptes semestriels, de la même façon qu'il serait enregistré à la date de clôture des comptes de l exercice. Article 5 : Au 30 juin, les profits et pertes de change sont pris en compte selon les mêmes principes qu'en fin d'exercice. Les entreprises ne peuvent anticiper les variations ultérieures des taux de change. Lors de la conversion des créances et des dettes, les profits et pertes de change sont pris en compte sur la base du taux de change de fin de période tel que notifié par la Direction des assurances et de la prévoyance sociale. Article 6 : Les procédures d'évaluation doivent permettre l'établissement d'une information semestrielle fiable, complète et transparente. Les évaluations effectuées, tant dans les comptes de l exercice que dans les comptes semestriels, reposent cependant souvent sur des estimations. Le recours à des estimations sera en général plus important dans les comptes semestriels que dans les comptes de l exercice ; mais la signification de l'information donnée ne doit pas être dénaturée. Article 7 : Pour donner une information pertinente sur la performance de l entreprise au 30 juin, l arrêté des comptes semestriels doit prendre en considération : - la durée du contrat d'assurance ; - l'estimation des primes à émettre : le montant des primes à émettre au 30 juin est égal au montant des primes à émettre au 31 décembre précédent diminué des primes émises au titre des exercice antérieurs intervenues au cours du premier semestre augmenté des primes émises au titre du premier semestre multiplié par le coefficient correspondant pour l estimation des primes à émettre, dégagé sur une base annuelle ; - l'estimation des primes à annuler : le montant des primes à annuler au 30 juin est égal au montant des primes à annuler au 31 décembre précédent diminué des primes annulées au titre des exercice antérieurs intervenues au cours du premier semestre augmenté des primes annulées au titre du premier semestre multiplié par le coefficient d annulation statistique correspondant dégagé sur une base annuelle ; - la part des cessionnaires est déterminée en tenant compte de la nature des traités. Pour les traités proportionnels, la part des cessionnaires est déterminée selon les mêmes principes qu'en fin d'exercice ; Pour les traités non-proportionnels, la part des cessionnaires dans les primes est égale à la moitié du montant de la prime provisionnelle et leur part dans le reste est déterminée selon les mêmes principes qu'en fin d'exercice ; Le dépôt des réassureurs n est pas libéré. Les charges de dépôts primes et sinistres sont déterminées pour la période semestrielle et sont enregistrées dans les comptes correspondants par la contrepartie des comptes de régularisation ; La participation au bénéfice de réassurance n est pas constatée chez les entreprises cédantes par contre les entreprises cessionnaires doivent la constater par la contrepartie des comptes de régularisation. Article 8 : Pour l établissement des comptes semestriels, les aménagements ci-après doivent être retenus: a) Au passif du bilan, les provisions techniques constatent intégralement les engagements selon les règles en vigueur dans les comptes annuels. Toutefois, pour les provisions techniques ci-après le calcul au 30 juin est effectué comme suit : - Provisions pour risques en cours (PREC) : cette provision n'est constituée que si elle l'a été au 31 décembre de l'exercice précédent. Le montant à constituer est égal au produit du montant de la provision pour primes non acquises par le pourcentage prévu à l'article 18 de l'arrêté du 10 octobre 2005 susvisé tel que dégagé au 31 décembre. Le calcul est effectué par sous catégorie. - Provision pour sinistres à payer responsabilité civile automobile et accidents du travail : pour la détermination du montant de cette provision, il est fait application de la méthode qui consiste à déduire du montant de la provision de sinistres constituée au 31 décembre, les règlements de sinistres effectués du 1 er janvier au 30 juin et à augmenter le résultat obtenu de la charge de sinistres survenus au cours du semestre calculée de la manière suivante : 1. Pour les catégories responsabilité civile automobile (sinistres corporels) et accidents du travail , cette charge est égale au plus élevé des montants ci-après : montant obtenu en divisant les règlements effectués au titre des sinistres survenus au cours du semestre par la cadence observée au titre de la première année de déroulement de la liquidation ; montant obtenu en multipliant le nombre de sinistres survenus au cours du semestre y compris le nombre des tardifs par le coût moyen utilisé pour l'évaluation des sinistres au 31 décembre ; montant obtenu des évaluations dossier par dossier des sinistres survenus au cours du semestre y compris le coût des tardifs augmenté des règlements effectués au titre desdits sinistres. Pour la responsabilité civile automobile le calcul est effectué par sous catégorie. Le nombre des tardifs est déterminé en appliquant le coefficient d'aggravation correspondant, dégagé sur une base annuelle, au nombre de sinistres survenus et déclarés au cours du semestre. 2. Pour les catégories responsabilité civile automobile (sinistres autres que corporels), cette charge est égale au montant obtenu en multipliant le nombre de sinistres survenus au cours du semestre y compris le nombre des tardifs par le coût moyen utilisé pour l'évaluation des sinistres au 31 décembre. Le calcul est effectué par sous catégorie Le nombre des tardifs est déterminé en appliquant le coefficient d'aggravation correspondant, dégagé sur une base annuelle, au nombre de sinistres survenus et déclarés au cours du semestre. - Provision pour sinistres à payer des autres catégories : pour la détermination du montant de cette provision, il est fait application de la méthode qui consiste à déduire du montant de la provision de sinistres constituée au 31 décembre, les règlements de sinistres effectués du 1 er janvier au 30 juin au titre des sinistres survenus antérieurement au 31 décembre et à augmenter le résultat obtenu de la provision de sinistres survenus au cours du semestre calculée dossier par dossier y compris les tardifs. Si au cours du semestre il est constaté une aggravation significative de la provision constituée au 31 décembre de l'exercice précédent suite soit à un règlement ou à une actualisation du coût de certains sinistres, cette provision doit être recalculé en conséquence. Le nombre des tardifs est déterminé en appliquant le coefficient d'aggravation correspondant, dégagé sur une base annuelle, au nombre de sinistres survenus et déclarés au cours du semestre. Le coût est obtenu en appliquant à ce nombre le coût moyen utilisé pour l'évaluation des sinistres au 31 décembre. - Provision pour aléas financiers (PAF) : reprise du même montant que celui constitué au 31 décembre ; - Provision pour risque d'exigibilité est constituée selon les mêmes principes qu'en fin d'exercice ; - La provision pour participation des assurés aux bénéfices des contrats vie est enregistrée au passif du compte semestriel. Cette provision est égale : * soit au montant de la différence positive entre les produits nets de placements de la période et les intérêts crédités aux provisions mathématiques multiplié par le rapport existant au 31 décembre de l'exercice écoulé entre la charge de participation des assurés aux bénéfices et la différence entre les produits nets des placements et les intérêts crédités aux provisions mathématiques ; * soit au montant calculé conformément au mode de détermination prévu par l'arrêté n du 10 octobre 2005 précité. b) A l'actif du bilan, les provisions à constituer (provisions pour dépréciation des placements et pour primes impayées) sont prises en compte selon les mêmes principes qu'en fin d'exercice. Article 9 : Dans le cas où l entreprise ne dispose pas d informations dans un délai compatible avec l'arrêté des comptes semestriels, soit en raison des conditions du contrat, soit pour des raisons exogènes à l entreprise, notamment en ce qui concerne les contrats à déclarations, les accords de coassurance ou les acceptations en réassurance, le résultat de la période semestrielle est estimé sur la base d une prévision annuelle, mise à jour à la date d établissement des comptes semestriels et intégrant, le cas échéant, l effet d événements particuliers survenus au cours de la période. Article 10 : Les dividendes encaissés et les plus ou moins-values réalisées, au cours du premier semestre, ne font l objet d aucun étalement. Article 11 : Les coûts qu'une entreprise encourt de manière non récurrente durant l'exercice ne sont anticipés ou différés dans les comptes semestriels que dans la mesure où ils le seraient à la clôture de l'exercice. Article 12 : Pour l'établissement des comptes semestriels, une prime ou une obligation est comptabilisée en charges à payer si la pratique passée rend probable un paiement par l'entreprise, et si le montant correspondant à la période semestrielle peut être estimé de façon fiable. De même, les bonus de fin d'année, la participation ou l intéressement versés aux salariés ou aux intermédiaires sont répartis sur l'exercice, s'il est probable de les verser. Article 13 : Les charges discrétionnaires, même si elles sont prévues et si elles se répètent d'une année sur l'autre, doivent généralement être prises en compte au moment où elles sont payées. Article 14 : La charge d'impôt relative à la période semestrielle est calculée en appliquant les règles en vigueur. Article 15 : les effets des tables de mortalité ainsi que le provisionnement des primes impayées sont pris en compte au 30 juin 2006 en considération de la période d'étalement retenue par l'entreprise. Toutefois, pour les entreprises d assurances et de réassurance qui n ont pas encore opté pour la période d étalement doivent, au 30 juin 2006, retenir la période maximale prévue par l arrêté du 10 octobre 2005 précité. Par ailleurs, à titre transitoire, les provisions mathématiques à constituer au 30 juin 2006 sont calculées à la prime d inventaire. Société :. BILAN AU 30 JUIN 2006 A C T I F ACTIF IMMOBILISE Immobilisation en non-valeurs Frais préliminaires Charges à répartir sur plusieurs exercices Primes de remboursement des obligations Immobilisations incorporelles Immobilisation en recherche et développement Brevets, marques, droits et valeurs similaires Fonds commercial Autres immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles Terrains Constructions Installations techniques, matériel et outillage Matériel de transport Mobilier, matériel de bureau et aménagements divers Autres immobilisations corporelles Immobilisations corporelles en cours Immobilisations financières Prêts immobilisés Autres créances financières Titres de participation Autres titres immobilisés Placements affectés aux opérations d assurance Placements immobiliers Obligations, bons et titres de créances négociables Actions et parts sociales Prêts et effets assimilés Dépôts en comptes indisponibles Placements affectés aux contrats en unités de compte Dépôts auprès des cédantes Autres placements Ecarts de conversion actif Diminution de créances immobilisées et des placements Augmentation des dettes de financement et des provisions techniques ACTIF CIRCULANT (hors trésorerie) Part des cessionnaires dans les provisions techniques Provisions pour primes non acquises Provisions pour sinistres à payer Provisions des assurances vie Autres provisions techniques Créances de l actif circulant Cessionnaires et comptes rattachés débiteurs Assurés, intermédiaires, cédants, coassureurs et comptes rattachés débiteurs Personnel débiteur Etat débiteur Comptes d'associés débiteurs Autres débiteurs Comptes de régularisation-actif Titres et valeurs de placement (non affectés aux opérations d assurance) Ecarts de conversion -actif (éléments circulants) TRESORERIE Trésorerie-actif Chèques et valeurs à encaisser Banques, TGR, C.C.P. Caisses, régies d avances et accréditifs TOTAL GENERAL Situation au 30 juin 2006 Brut Amort./Prov. Net Situation au 31/12/2005 P A S S I F FINANCEMENT PERMANENT Capitaux propres Capital social ou fonds d établissement à déduire : Actionnaires, capital souscrit non appelé Capital appelé, (dont versé...) Primes d'émission, de fusion, d'apport Ecarts de réévaluation Réserve légale Autres réserves Report à nouveau (1) Fonds social complémentaire Résultats nets en instance d affectation (1) Résultat net de l'exercice (1) Capitaux propres assimilés Provisions réglementées Dettes de financement Emprunts obligataires Emprunts pour fonds d établissement Autres dettes de financement Provisions durables pour risques et charges Provisions pour risques Provisions pour charges Provisions techniques brutes Provisions pour primes non acquises Provisions pour sinistres à payer Provisions des assurances vie Provisions pour fluctuations de sinistralité Provisions pour aléas financiers Provisions techniques des contrats en unités de compte Provisions pour participations aux bénéfices Provisions techniques sur placements Autres provisions techniques Ecarts de conversion passif Augmentation des créances immobilisées et des placements Diminution des dettes de financement et des provisions techniques PASSIF CIRCULANT (hors trésorerie) Dettes pour espèces remises par les cessionnaires Dettes pour espèces remises par les cessionnaires Dettes de passif circulant Cessionnaires et comptes rattachés créditeurs Assurés, intermédiaires, cédants, coassureurs et comptes rattachés créditeurs Personnel créditeur Organismes sociaux créditeurs Etat créditeur Comptes d'associés créditeurs Autres créanciers Comptes de régularisation-passif Autres provisions pour risques et charges Ecarts de conversion -passif (éléments circulants) TRESORERIE Trésorerie-passif Crédits d'escompte Crédits de trésorerie Banques TOTAL GENERAL Situation au 30 juin 2006 Situation au 31/12/2005 COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES (CPC) DU 1er JANVIER AU 30 JUIN 2006 I - COMPTE TECHNIQUE ASSURANCES VIE 1 Primes Primes émises 2 Produits techniques d exploitation Subventions d exploitation Autres produits d exploitation Reprises d exploitation, transferts de charges 3 Prestations et frais Prestations et frais payés Variation des provisions pour sinistres à payer Variation des provisions des assurances vie Variation des provisions pour fluctuations de sinistralité Variation des provisions pour aléas financiers Variation des provisions techniques des contrats en unités de compte Variation des provisions pour participation aux bénéfices Variation des autres provisions techniques 4 Charges techniques d exploitation Charges d acquisition des contrats Achats consommés de matières et fournitures Autres charges externes Impôts et taxes Charges de personnel Autres charges d'exploitation Dotations d'exploitation Produits des placements affectés aux opérations 5 d assurance Revenus des placements Gains de change Produits des différences sur prix de remboursement à percevoir Profits sur réalisation de placements Ajustements de VARCUC (1)(plus-values non réalisées) Profits provenant de la réévaluation des placements affectés Intérêts et autres produits de placements Reprises sur charges de placement ; Transferts de charges Charges des placements affectes aux opérations 6 d assurance Charges d intérêts Frais de gestion des placements Pertes de change Amortissement des différences sur prix de remboursement Pertes sur réalisation de placements Pertes provenant de la réévaluation des placements affectés Ajustements de VARCUC(1) (moins-values non réalisées) Autres charges de placements Dotations sur placement RESULTAT TECHNIQUE VIE ( ) Libellé 1er semestre er semestre 2005 Exercice 2005 Brut Cessions Net Net Net 1 Primes Primes émises II - COMPTE TECHNIQUE ASSURANCES NON-VIE Libellé 1 er semestre N Variation des provisions pour primes non acquises 2 Produits techniques d exploitation Subventions d exploitation Autres produits d exploitation Reprises d exploitation, transferts de charges 3 Prestations et frais Prestations et frais payés Variation des provisions pour sinistres à payer Variation des provisions pour fluctuations de sinistralité Variation des provisions pour aléas financiers Variation des provisions pour participations aux bénéfices Variation des autres provisions techniques 4 Charges techniques d exploitation 5 6 Charges d acquisition des contrats Achats consommés de matières et fournitures Autres charges externes Impôts et taxes Charges de personnel Autres charges d'exploitation Dotations d'exploitation Produits des placements affectes aux opérations d assurance Revenus des placements Gains de change Produits des différences sur prix de remboursement à percevoir Profits sur réalisation de placements Profits provenant de la réévaluation des placements affectés Intérêts et autres produits de placements Reprises sur charges de placements ; Transferts de charges Charges des placements affectes aux opérations d assurance Charges d intérêts Frais de gestion des placements Pertes de change Amortissement des différences sur prix de remboursement Pertes sur réalisation de placements Pertes provenant de la réévaluation des placements affectés Autres charges de placements Dotations sur placements 1 er semestre N-1 Exercic
Similar documents
View more...
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x