EDITORIAL. Autorisation N 007/09/ HCC/ CCDPPP

Please download to get full document.

View again

of 8
142 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
Autorisation N 007/09/ HCC/ CCDPPP Bihebdomadaire Indépendant d Informations Générales et d Investigations N 83 DU 27 AU 29 MAI 2010 Courriel: PRIX: 300 FCFA Jean Francis Bozizé,
Document Share
Documents Related
Document Transcript
Autorisation N 007/09/ HCC/ CCDPPP Bihebdomadaire Indépendant d Informations Générales et d Investigations N 83 DU 27 AU 29 MAI 2010 Courriel: PRIX: 300 FCFA Jean Francis Bozizé, ministre de la Défense EDITORIAL Directeur de Publication : Athanase N GUENGO-PAGBIA B.P: 568 Bangui (RCA) - Cell: / EDITORIAL Bozizé et l opposition au lendemain de la modification de la Constitution Par Athanase Ng. Pagbia Au sortir de la réunion avec Bozizé, le 29 mai 2010 au Palais de la Renaissance qui a vu la présence de toutes les forces vives de la Nation et les opérateurs économiques de tous bords en passant par les représentants consulaires et diplomatiques et ceux du système des nations unies, des lueurs d espoir planaient à l horizon pour les partis politiques de l opposition quand Bozizé les surprend par un smatch comme diraient les basketteurs avec le vote de la loi constitutionnelle modifiant et complétant certaines dispositions de la Constitution du 27 décembre Les leaders de l opposition avaient le rêve d un accord politique que même le commun des mortels supposaient déjà de quête d un poste ministériel où ils pouvaient placer un des cadres de leurs partis politiques quand très souvent c est eux-mêmes qui sautent dessus ou s en accaparent. Aucune action envisagée depuis le nouveau sursaut patriotique constitutionnel qui ne dit pas son nom. Un sursaut patriotique consacré par la voix du peuple représentée par les députés de la Nation et la Cour Constitutionnelle quant aux carences que représente la Constitution du 27 décembre 2004 aux dispositions des articles 24 et 50. C est le statu quo depuis lors dans les milieux des partis politiques de l opposition au moment où Bozizé, le stratège de l année, organise une marche de soutien à la prolongation de son mandat présidentiel, marche qui profite indirectement aux élus du peuple qui, dans les coulisses, applaudissent en bémol pour ne pas être entendu par le peuple tout en oubliant que le vote était public. Un applaudissement qui signifie que Bozizé et ses députés vont continuer de régner au lendemain du terme de son mandat et leur mandat. Difficile de faire une bonne lecture de l opposition politique au sens profond du terme. La vie politique aujourd hui est résumée en n seul acteur en la personne de François Bozizé qui anime avec les ouvriers de son parti socio travailliste Kwa na kwa (Le travail rien que le travail). Tout se passe comme si nous étions dans un registre de parti unique quand on se réalise qu il n y a qu un seul son de cloche. L alternative politique devient alors difficile pour des leaders politiques qui créent des partis politiques sans idéologie mais rien qu à la recherche des strapontins pour leur survie. Alors que le but premier d un parti politique est d abord la conquête du pouvoir et sa conservation le plus longtemps possible dans la gestion de la chose du public. Cette définition non exhaustive exprime ce que sont nos partis politiques. En attendant la scène politique centrafricaine est actuellement vide de l opposition politique dont les leaders sont encore dans la recherches de nouveaux repères. NATION Le malheur de 872 militaires et gendarmes radiés et 1496 veuves et orphelins des hommes de rang tombés au front s empire... Par Athanase Ng.Pagbia Dans l ombre une frange de la population centrafricaine croupissent dans la misère comme une forme d emprisonnement qui ne dit pas son nom. Hommes, femmes et enfants orphelins qui traversent des malheurs sans qu une solutions des moindres ne soient trouvés pour leur sort. Les 872 militaires et gendarmes en passant par les 1476 veuves et orphelins des hommes en treillis tombés sur le champs d honneur. Réunis en association dont la dénomination est: Collectif des Militaires, Gendarmes, Veuves et Orphelin, ils se rassemblent, depuis le mois de juillet 2008 chaque vendredi du mois devant le Camp Beal pour la revendication du paiement de leurs arriérés de salaires et droits légaux selon les cas et les entités. Des arriérés de salaires qui vont de et de Des démarches revendication ont été entreprises auprès des autorités compétentes à savoir l Inspection Générale de l Armée, SOMMAIRE P.2 EDITORIAL NATION P. 2-3: Le malheur de 872 militaires et gendarmes radiés et 1496 veuves et orphelins des hommes de rang tombés au front s empire... /Par Athanase Ng.Pagbia JUSTICE P.4.4: Jean Daniel Dengou dit niet à la colonisation et à l expansion libanaise en Centrafrique/Par Athanase Ng-Pagbia SOCIETE/ECONOMIE P.5: Au sujet de la Pédophilie, que dire? /Par Lewis Sylla PambuLa -déforestation se poursuit en Centrafrique /Par Louis Marie Sittivo NATION/RELIGION P.6: La galère des chefs de quartiers dans la société centrafricaine d aujourd hui /Par Lewis Sylla Pambu - Religion : Les jeunes ouvrières ont réfléchi sur leur rôle dans l église / Par Estelle-Carine Gbegbe -DES INDISCRETIONS SPORT P.7: L Athlétisme centrafricain est en marche vers le mondial: la célébration de la journée mondiale d athlétisme confirme /Par Jean Fridolin Ngoulou P.8: Le sport centrafricain en deuil: le seul internat sportif cassé par Aurélien Simplice Nzingas / Par Maximilien Ngunza P. 2 l Intendance, le Comité de Suivi des Recommandations du Dialogue Politique Inclusif, le Conseil National de la Médiation sans aucune suite favorable d après ce Collectif. «Lors de notre dernier entretien avec le Ministre Délégué à la défense, celui-ci nous promet qu une fois nos états par individu seront calculés, il fera un effort avec l appui des institutions internationales (Union Européenne et la RSS) de nous éponger nos arrières tout comme ceux admis à faire valoir leur droit à la retraite conformément à une note de procédure de paiement N 298 / PR/MDD/ NVGDRA/CAB/CGPR 2007 du 28 mai 2009 dont nous avons été purement rejetés alors que faisant bien partie» a déclaré un membre dudit Collectif qui requiert l anonymat. «Nous évitons depuis toujours toutes mauvaises Interprétations des hommes politiques et des médias qui pourraient créer un paradoxe sur notre bonne marche de réclamation dite pacifique. Nous nous écartons de ceux qui font des agissements perpétrer dans les arrière-pays quand bien même savons manipuler des armes mais n avons comme seul moyen de défense le patriotisme», poursuit-il. 3,4 milliards de Fcfa accordé par la France à la République Centrafricaine pour une annulation de la dette Par Fridolin Ngoulou L Ambassadeur de la France à Bangui, Jean Pierre Vidon, a procédé à la signature de l annulation de la dette de 3,4 milliards de Fcfa sur la République Centrafricaine conjointement avec le ministre des finances et du Budget, Albert Besse, ce mercredi 26 mai Pour l Ambassadeur, cette annulation est destinée «pour l amélioration des conditions de vie des centrafricains». Le montant ainsi annulé s inscrit dans le point d achèvement à l initiative renforcée des Pays Pauvres très Endettés (PPTE). «La plus grande partie de ce montant, soit 3,54 millions d euros, correspond à la mise en œuvre, par la France, de l accord obtenu au Club de Paris le 15 septembre 2009, qui prévoyait l annulation de la dette de pays ayant atteint le point d achèvement de l initiative en faveur des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE). NATION/ECONOMIE Il convient de souligner la plupart de ces gendarmes et militaires radiés sont recrutés par les sociétés de sécurités privées de la place. Le solde, soit 1,6 millions d euros, représente une annulation de dettes bilatérales françaises, que le gouvernement de la République française a décidé d accorder, à titre exceptionnel, à la République centrafricaine. Ce soutien financier est une illustration supplémentaire de l action bilatérale de la France dans le domaine des finances publiques en République centrafricaine», indique un communiqué de presse diffusé par l Ambassade de France en prélude à cette cérémonie. HÔTEL DU CENTRE Une infrastructure hôtelière de référence à Bangui Chambres confortables et climatisées Bar Restaurant Piscine Boutique Salle de réunion P. 3 Jean Daniel Dengou dit niet à la colonisation et à l expansion libanaise en Centrafrique Par Athanase Ng-Pagbia Par une pétition qui vient d être lancée à Bangui en République Centrafricaine, Jean Daniel Dengou, propriétaire de l entreprise ADMN Systems et Conseiller Economique et Social et premier vice président du Conseil Economique et Social veut dire non au monopole d commerce par les libanais depuis belle lurette. Cette action fait suite à une correspondance adressée par ce dernier au ministre de la justice, garde des sceaux dans l affaire qui l oppose à El Akhras Ali de nationalité libanaise qui a acquis illégalement l immeuble Bangui 2000 qui abrite cette entreprise. La correspondance de Jean Daniel Dengou publiée cidessus vous en dira plus. Mais nous reviendrons sur le parcours de cette pétition dans nos prochaines parutions. «Objet : Affaire, vente, acquisition de l immeuble BANGUI 2000 par EL AKHRAS ALI Excellence, Monsieur le Ministre, L entreprise citoyenne ADMN Systems que nous dirigeons, a été créée en août 1993 avec un capital libéré par des fils de ce pays. Elle occupe l immeuble BANGUI 2000, depuis bientôt dix sept (17) années, avec des contrats de bail dûment signé avec le groupe Hesnault (SODEXAFRIC, SODIFAC, SONO- CRAF). Elle emploi à ce jour 24 centrafricains, dont 5 cadres. Rappelons que notre entreprise a fortement contribué à la pénétration des nouvelles technologies dans notre pays pour être la première à vulgariser depuis toutes ces années l outils informatique dans nos administrations et les entreprises, et depuis sept (7) années, l outil INTERNET auprès du grand public. Après le sursaut patriotique du 15 mars 2003, l immeuble a été réquisitionné par monsieur le procureur de la République et placé sous mains de la justice le 03 juillet Tous les loyers ont été consignés auprès du cabinet d exécution du Maître Daniel APATIO. Grande a été notre surprise d apprendre dans un premier temps par la rue que Monsieur EL AKHRAS ALI est le nouveau propriétaire de l immeuble BANGUI 2000, c est par la suite que le cabinet de Maître Daniel APATIO nous a notifié une décision de justice proclamant le sieur EL AKHRAS ALI après une procédure d adjudication qui laisse croire à un braquage, nouveau propriétaire de l immeuble en violation de notre droit de préemption. Ce dernier avec son conseil, Maître Jean Paul MOUSSA VE- KETO, a introduit une procédure en référé auprès du tribunal de commerce pour nous expulser de l immeuble. Par sa puissance financière, le jugement a été rendu en première instance en faveur du PLUS FORT. Cette décision a été immédiatement attaquée en appel par nos deux (2) conseils, Maîtres BI- ZON et ZARAMBEAUD ASSINGAMBI. Cette affaire est déjà appelée deux fois en audience, le prochain appel est prévu pour le 06 juin Nous avons une fois de plus été désagréablement surpris le 20 mai 2010 vers 8h30 de nous voir interdire l accès de l immeuble par un agent d exécution et un substitut du procureur, en présence de Monsieur EL AKHRAS ALI. Le personnel de JUSTICE l entreprise déjà en poste était chassé de bureau «sous peine d être abattu comme des chiens» propos tenus par des agents de l OCRB en arme. Moi-même, j ai été menacé de mort par le chef d équipe. Malgré notre insistance, aucun mandat ne nous a été présenté. Ce n est que vers 12 heures, que l accès de l immeuble a été autorisé a notre personnel, après avoir expulsé le cabinet de Maître BALEMBY, Bâtonnier de l Ordre des Avocats. Excellence Monsieur le ministre de la Justice, Garde des Sceau, j ai l intention de faire valoir mes droits jusqu au bout. C'est-à-dire, me battre dans toutes les juridiction de notre pays dans un premier temps, et si la puissance financière de Monsieur El Akhras Ali dépasse les compétences de notre justice, je m adresserais en dernier ressort à la Cour Communautaire de l OHADA à Abidjan en Côte d Ivoire. Monsieur le ministre, l application de la loi du 29 août 1988 en ses articles 1 et 2 s impose dans ce contexte précis. Ces articles stipulent, je cite: Article1 ) Il est interdit d immeuble bâti à toute personne physique ou morale étrangère. Article 2) Toutes personnes physique ou morale, propriétaires d immeuble dont elle ne désire plus faire usage est tenu de ne céder qu à des nationaux d origine. L usage du prête nom est interdit. Fin de citation. Pour cette raison et fort de l expulsion manu militari de l immeuble du Bâtonnier, ordonnée par le Parquet Général le 20 mai 2010, que je sollicite votre appui patriotique, afin que les parquets n influent pas dans les différentes procédures en cour et futures, pour que le droit se dise et que la Justice enfin triompher dans notre pays. Monsieur le ministre de la Justice, Garde des Sceau, je profite de l occasion pour lancer à tous nos Compatriotes, épris de Paix et de Justice, de se joindre à cette cause et de se battre ensemble autour d une prochaine plate forme anti El Akrhas Ali et autres centrafricains naturalisés véreux, pour que cette pratique courante et connue, pusse être définitivement boutée hors du territoire national. Assuré que vous porterez une attention particulière à cette requête, je vous prie d agréer, Excellence Monsieur le ministre de la Justice, Garde des Sceau, l assurance de mes sentiments patriotiques et légalistes. Jean Daniel Dengou Administrateur Gérant Conseiller Economique et Social de la Préfecture de l Ombella Mpoko Premier Vice-président du Conseille Economique et Social LES INFOS D ICI ET D AILLEURS SUR: ET EN VERSION PAPIER EN RCA P. 4 Au sujet de la Pédophilie, que dire? Par Lewis Sylla Pambu Qu est ce que la pédophilie? La pédophilie n est pas une maladie mentale mais un trouble de la personnalité dont souffrent certains hommes, très exceptionnellement les femmes. Contrairement à la grande majorité des individus les pédophiles sont attirés sexuellement par des enfants qui n ont pas encore atteint l âge de la puberté (13 ans en moyenne). Il faut savoir que tous les pédophiles ne passent pas forcément à l action certains s en tiennent aux fantasmes. Parmi ceux qui passent à l acte et procèdent à des attouchements sexuels ou à des viols sur des enfants, ceux qui agissent avec violence et vont jusqu à tuer leurs jeunes victimes sont très rares. La plupart des pédophiles agissent, au contraire par une douceur cherchant à gagner la confiance des enfants qu ils côtoient, pour arriver à leurs fins. Mais cette douceur n est qu apparente. Le comportement d un pédophile est une atteinte grave qui perturbe profondément l enfant qui en est victime. Quand aux causes de ce comportement personne n est encore parvenu à les expliquer. Sauf la psychanalyse qui tente quelques approches scientifiques On ne peut seulement dire que ce qui est tabou hier, l est de moins en moins aujourd hui. Les victimes et leurs parents se taisent jusqu à présent de peur de «qu en dira-ton?» ; ils osent dénoncer leurs agresseurs et les poursuivre devant les tribunaux. On se demande aujourd hui de savoir que faire pour ne pas être victime de la pédophilie? Commençons par préciser qu on appelle pédophiles ceux qui ne s intéressent qu aux enfants prépubères, dont le corps n est pas encore transformé. Quand c est un adolescent qui l objet de désirs ou de relations contraintes, on parle alors de détournements de mineurs. Attention ne tombons pas dans le piège, les gestes affectueux d un adulte n impliquent pas a priori autre chose qu une marque d amitié simple. Mais un enfant ou un jeune adolescent doit absolument savoir qu il a toujours le droit de dire non ou si un adulte qui lui impose des gestes qui le met mal à l aise y compris si c est un ami de la famille, un voisin ou une personne qu il apprécie habituellement. Si malgré le refus de l enfant, l adulte persiste dans ses attouchements, il ne faut surtout pas garder le silence, mais au contraire en parler à ses parents, à ses copains, à l infirmière ou à l assistante sociale du Lycée ou bien de l Ecole. Ce sont là des remèdes que nous pouvons proposer contre cet aspect de la chose qui devient de plus en plus courant dans la société centrafricaine. Nos tribunaux sont aujourd hui inondés de ces genres d affaires qui font couler salives et encres. L église Catholique aujourd hui est sur le banc des accusés par rapport à un problème cuisant qu est la pédophilie. Le Saint père en a parlé lors de son dernier voyage au Portugal où il a visité Fatima, ville où la Vierge a fait son apparition en 1917 il y a aujourd hui 93 ans jour pour jour. Il est temps de réfléchir sur les abus sexuels sur les enfants qui font la une des médias par devers le monde. SOCIETE/ECONOMIE La déforestation se poursuit en Centrafrique Par Louis Marie Sittivo Il est très difficile d arrêter de détruire la forêt de notre pays, parce que c est d elle que la population du sud (Lobaye et autres) tirent le peu de ressources qu ils possèdent. En effet, déboiser un terrain permet à l agriculture de gagner de la place (on parle alors de défrichement). Et pour une population sous-alimentée, c est vital. En plus, le sol forestier est développé, ce qui permet aux cultures de bien pousser. Le défrichement survient quand les forêts abritent des minerais (Or, Diamant et autres métaux précieux). Les régions comme la Lobaye, la Mambéré Kadei et tant d autres sont une aubaine pour un pays comme le nôtre car il faut alors déboiser pour aménager le site industriel et les voies de communication pour le besoin de la cause. Pendant longtemps les bois tropicaux ont permis aux pays pauvres de gagner de l argent car les pays riches les achètent très chers. Un bois précieux comme l ébène s exporte très bien par exemple. Mais depuis que le monde est développé a pris conscience des excès de la déforestation, ce type de commerce s est beaucoup ralenti. Sauf en Centrafrique où il faudrait se pointer à la sortie sud pour se rendre compte des grumes qui défilent et qui prennent la route vers le port de Douala au Cameroun. On se demande aujourd hui de savoir si ceux qui exploitent notre forêt reboisent-t-ils en compensation des dégâts qu ils causent car en ce moment il est très dangereux de trop déboiser surtout que ces espèces ne se régénèrent pas. Il y a ceux qui ne déboisent que pour l utilisation en bois de chauffe. Chaque année, notre forêt qui constitue l une de nos richesses est amputée sur plusieurs hectares car il ne faut pas oublier l effet de sècheresse qui risque après plusieurs années de déboisement de jouer en notre défaveur. Protégeons donc notre forêt. La déforestation entraîne aussi la disparition d espèces faunique telles que les chimpanzés et autres qui vivent là où il y a des arbres surtout des arbres fruitiers. L ONG RALF est spécialisée dans la lutte contre ceux qui font le trafic de ces espèces fauniques devenues de plus en plus rares. Certains de ces auteurs pris la main dans le sac sont déjà traduits par cette Organisation devant les tribunaux centrafricains. LE DEFI CENTRAFRIQUE N 1 de la RADIO et la TV VIDEO en ligne en Centrafrique Sur En une seule clique Déjà 4000 visiteurs le jour en moyenne A ce jour P. 5 La galère des chefs de quartiers dans la société centrafricaine d aujourd hui Lewis Sylla Pambu Avant l ordonnance n 88 du 12 février 1988 signée par le feu président de la République André Kolingba relative à l élection des chefs de quartiers et des villages, ceux ci étaient selon la tradition choisis parmi les sages du village ou des quartiers. Avec l avènement de la démocratie la donne a changé, ainsi pour
Similar documents
View more...
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x