Grace to You :: Unleashing God's Truth, One Verse at a Time. L Evangile de la Réconciliation Scripture: 2 Corinthiens 5:11-20 Code: FRA-TM PDF

Please download to get full document.

View again

of 12
15 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
Grace to You :: Unleashing God's Truth, One Verse at a Time L Evangile de la Réconciliation Scripture: 2 Corinthiens 5:11-20 Code: FRA-TM11-7 Nous parlons depuis quelques temps de l Évangile de Paul, de
Document Share
Documents Related
Document Transcript
Grace to You :: Unleashing God's Truth, One Verse at a Time L Evangile de la Réconciliation Scripture: 2 Corinthiens 5:11-20 Code: FRA-TM11-7 Nous parlons depuis quelques temps de l Évangile de Paul, de l Évangile selon Paul, et je vous avoue que c est un énorme défi pour moi d essayer de le réduire à quelques messages. En toute honnêteté je suis un peu hésitant, je change sans cesse d idée, pour savoir si tout est à point, aussi j implore votre indulgence. Ce soir, je vous prie d ouvrir vos Bibles dans la 2ème Épître de Paul aux Corinthiens et je veux vous amener au chapitre 5. Nous avons parlé de la gloire de l Évangile, nous avons parlé de la nature de l Évangile dans nos deux sessions de ce matin, creusant dans la doctrine de la justification avec la nature de l évangile car la justice de Dieu doit descendre et elle s obtient par la foi et par le don de la grâce. C est ainsi que le salut se produit. Nous en avons parlé. C est un évangile glorieux. C est un évangile de substitution comme nous l avons vu ce matin. Nous allons voir plus ce soir. Mais je veux que vous compreniez ce concept de réconciliation. C est un évangile de réconciliation. L évangile réconcilie le pécheur avec Dieu. Il y a un passage ici à la fin du chapitre 5 qui est d une importance capitale pour comprendre l évangile de Paul, l évangile de Jésus Christ, l évangile du Dieu béni, l évangile de paix, de grâce et du salut, l évangile que Paul appelle mon évangile et même notre évangile. Je vous invite à commencer à regarder avec moi au verset 18. «Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec Lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec Lui-même, en n'imputant point aux hommes leurs offenses, et Il a mis en nous la parole de la réconciliation. Nous faisons donc les fonctions d'ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu! Celui qui n'a point connu le péché, Il L'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en Lui justice de Dieu.» Le mot réconcilier apparaît cinq fois dans ce passage. Vous l avez vu. Verset 18 : «Dieu nous a réconciliés, nous a donné le ministère de la réconciliation,» verset 19 «Dieu était en Christ réconciliant le monde, Il a mis en nous la parole de réconciliation.» Verset 20, «Soyez réconciliés avec Dieu.» Il s agit de la réconciliation. Parler de réconciliation suppose qu il y a aliénation, n est-ce pas? Cela suppose qu il y a inimitié, hostilité. Cela suppose que des gens sont ennemis ou pire, de violents ennemis et il y a un besoin de réconciliation. Maintenant, vous remarquerez que Paul dit: le ministère de la réconciliation nous a été donné. Et pour exercer les fonctions de ce ministère, la parole de la réconciliation nous a été donnée. Notre message est un message de réconciliation, un message de réconciliation. Comment devons-nous comprendre cette réconciliation? Dans ce message, non seulement du verset 18 au verset 21, mais en regardant encore un peu avant, nous avons, je pense, ce qui est essentiel à la compréhension du message de l évangile en tant que réconciliation. Nous avons reçu le ministère de la réconciliation. Nous avons reçu le message concernant la réconciliation et il constitue, selon le verset 20, la nature de notre fonction d ambassadeurs. Un ambassadeur était un représentant d un monarque envoyé dans une culture étrangère pour le représenter. Ainsi en est-il de nous : nous représentons le Roi des rois et nous sommes dans un pays étranger. Et notre responsabilité est de dire aux habitants de ce pays étranger, eux qui sont ennemis de Dieu par nature, qu ils peuvent être réconciliés avec Dieu. C est cela notre message. C est cela notre message! J ai eu l opportunité de voyager par avion et ceux qui étaient assis à côté de moi m ont souvent demandé ce que je faisais dans la vie. Je me souviens avoir répondu à une question dans un vol reliant New York à Los Angeles, en disant, «Bien, je suis prédicateur de l évangile.» Et le monsieur à côté de moi, avec des piercing partout, devait être terrifié, puisqu il a immédiatement quitté son siège et n est pas revenu. Et c était un vol qui durait 5 heures. J ai donc appris à ne pas être si franc. D autre part, il m arrive de répondre : «oh j ai un très bon job. Je dis aux pécheurs qu ils peuvent être réconciliés avec Dieu. Etes-vous intéressé? C est ce que signifie «entrer dans le vif du sujet». Mais c est exactement ce que je fais. C est ce que nous faisons. Notre message est celui qui dit que les pécheurs peuvent être réconciliés avec Dieu. Annoncer que Dieu est un Dieu de réconciliation (qui a pourvu à un moyen de réconciliation et à un message sur la réconciliation), est la responsabilité de tout ambassadeur de Christ. Ceci sous-entend la séparation, l hostilité et une relation d inimitié qui peut tout de même être transformé par une réconciliation totale. Maintenant, en regardant ce passage, je veux vous montrer plusieurs éléments du ministère de la réconciliation, plusieurs éléments qui concernent la réalité de la réconciliation. Pour ce faire, nous retournerons au verset 14 pour en extraire certaines choses. Pendant que nous cherchons, je voudrais dire que la première composante de la réconciliation se trouve en ceci : elle est motivée par l amour de Dieu. Je ne devrais pas m attarder dessus parce que vous êtes tous familiers avec le fait que Dieu a tant aimé le monde, n est-ce pas? Qu Il a donné Entendre qu Il nous aime, non pas que nous l aimons, mais qu Il nous aime et a envoyé Son Fils pour être le moyen d expiation de nos péchés. Alors que nous étions ennemis, Paul dit qu Il nous a aimés. Paul identifie ceci au verset 14 «Car l'amour de Christ nous presse.» C est un verbe qui signifie «exercer de la pression sur quelque chose pour créer une action». Il pourrait même être traduit : l amour de Christ nous dirige. Paul ne parle pas de son amour pour Christ ; il parle de l amour de Christ pour lui. Ce qui le motive, nous l avons vu, c est qu il avait compris la gloire de l évangile, n est-ce pas? Nous en avons parlé dans 2 Corinthiens. Nous avons compris la gloire transcendante de l évangile et Paul était motivé par cette grandeur sans égal de l évangile. Bien, il avait aussi expérimenté l amour de Christ. Christ avait mis un appel au salut dans la vie de Paul au point qu il était tellement submergé par Son amour pour les âmes qu il n avait aucune autre raison de vivre que la prédication de l évangile de cet amour salvateur. L amour de Christ pour sauver Paul le pressait, le dominait, le motivait, le gouvernait. Et il ne le voyait pas de manière personnelle. Il ne le voyait pas de façon égoïste. Il ne le voyait pas de façon isolée parce qu il dit au verset 15 : «et qu'il est mort pour tous.» Ce que Dieu a fait pour moi par Son amour, ce que Christ a fait pour moi par ce salut magnanime, par ce pardon, cet amour gracieux, Il ne l a pas fait que pour moi. Il est mort pour tous afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes mais pour Celui qui est mort et qui est ressuscité pour eux. Qu est-ce qui le poussait? Qu est-ce qui le motivait? Qu est-ce qui l obligeait? Ce n était pas seulement la gloire de l évangile au sens large, mais la gloire de l évangile liée au fait que l évangile est une expression si forte de l amour divin pour un pécheur indigne tel que lui, qui se reconnaissait avoir été blasphémateur. Et il a réalisé que cet amour que Dieu lui avait donné en Christ et qui avait totalement transformé sa vie n était pas que pour lui, mais que Christ est mort pour tous afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes mais pour Celui qui est mort et ressuscité pour eux. Il est mort pour tous. Que voulez-vous dire par pour tous? Il est mort pour tous ceux qui croient en Lui. Il est mort et ressuscité pour eux. La fin du verset 14 dit : «si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts.» Je ne veux pas devenir trop technique ici ; Il est mort pour tous ceux qui sont morts en Lui. Il est mort pour tous ceux qui sont morts en Lui! Cela ne signifie pas qu Il est mort pour le monde entier. Si Christ était mort pour le monde entier, le monde entier serait sauvé. Le comprenez-vous? Si Christ avait réellement payé la pénalité pour le monde entier, alors le monde entier devrait être sauvé parce que la pénalité a été payée. Il y a des gens qui enseignent qu Il est mort pour le monde entier et si vous enseignez qu Il est mort pour le monde entier, toute personne ayant déjà vécu, alors sa mort était une mort potentielle et non une véritable mort. C était une expiation potentielle et non une réelle expiation. Si vous dites qu Il est mort pour tout le monde en général, alors Il n est mort pour personne en particulier. C est un problème. Il est mort pour tous ceux qui sont morts en Lui. Il est mort et ressuscité pour tous ceux qui sont morts en Lui, qui se manifestent par la foi. C est une expiation véritable. Christ a réellement porté nos péchés sur Son corps à la croix, Il a réellement payé la pénalité totale. Sa mort n est pas une mort potentielle, mais une vraie mort. Elle ne rend pas le salut possible ; elle rend le salut inévitable. La mort de Christ était une mort en faveur de Son peuple, de Ses élus qui croiraient, ceux dont la pénalité du péché avait été payée par Sa mort. Et vous dites : «on dirait que c est la prédestination.» Exactement! En passant, je sais que vous voulez poser cette question. Tout le monde pose cette question, et par conséquent, demain je vais vous expliquer comment la vision de Paul de la prédestination colle avec sa passion pour l évangile. OK? Nous allons le faire demain matin. D accord? Paul avait compris que ce don d amour qu est le salut qui lui avait été donné, qui contrôlait sa vie, il ne pouvait le garder pour lui-même. Parce que Christ est mort pour tous ceux qui sont morts en Lui, dont certains n étaient pas encore nés, pourtant destinés à entendre le message de l évangile, mais dans l avenir, croiraient et seraient sauvés. Ce qui contrôlait sa vie était l amour que Dieu lui avait démontré en Christ pour le racheter de sa misère et de la damnation éternelle et cet amour avait pris le control de sa vie parce qu il savait qu il devait être un instrument pour prêcher le message de cet amour à toute personne qu il pouvait atteindre dans la limite de ses possibilités. Ainsi, sa vie entière changea. Voyez ce qu il dit au verset 16 : «Ainsi, dès maintenant, nous ne connaissons personne selon la chair.» Le comprenez-vous? Que s était-il passé dans sa vie? Tout d un coup, il ne voyait plus les gens de l extérieur. Il ne voyait plus les gens comme des êtres physiques. Il ne voyait pas que l extérieur. Il ne s intéressait pas particulièrement à leur apparence. Il ne s intéressait pas particulièrement à leur comportement externe. Il ne les voyait pas de cet œil. Il dit au verset 16 : «Ainsi, dès maintenant,» dès le moment de son salut «nous ne connaissons personne selon la chair.» Nous ne jugeons pas les gens par ce que nous pouvons voir et expérimenter de leur vie physique. Puis il ajoute : «Je l ai fait une fois, je l ai fait à Christ, et si nous avons connu Christ selon la chair.» Il fut un temps où je ne connaissais Christ que selon la chair. Et savez-vous ce que j en ai conclu? Il était un blasphémateur. Il était un imposteur. Il était un faux messie. Il était un problème pour le judaïsme. Il méritait la crucifixion et Ses prédicateurs méritaient la mort. Vous souvenez-vous de la personne qui se tenait et gardait à ses pieds les vêtements de ceux qui lapidaient Etienne? C était Paul. Il avait fait une évaluation externe de Christ et avait tort sur toute la ligne. Maintenant nous ne Le connaissons plus de cette manière. Mon opinion de Christ a été totalement chamboulée depuis mon expérience sur la route de Damas. Je ne vois plus seulement l apparence des gens. Le résultat le plus horrible que j en ai obtenu, ce que faisaient tous les Pharisiens et tous les faux religieux, ce que faisaient tous les perdus, l expression la plus horrible de cette façon de juger était mon jugement de Christ. Je vous assure. J étais à côté de la plaque. Maintenant, je vois tout le monde d un point de vue personnel, et vous? Le comprenez-vous? Vous savez, si vous avez des enfants qui ne connaissent pas le Seigneur, ils peuvent bien se mettre sur leur 31 et avoir une belle apparence. Ils sortent de la maison et vous en avez le cœur brisé. Tout pourrait sembler être exactement comme il le faut, mais ce qui vous préoccupe c est le cœur, n estce pas? Vous pourriez avoir un conjoint attractif, qui ne connaît pas Christ, mais vous regardez bien au-delà. Nous ne voyons pas le monde comme il se voit lui-même. Il y a de cela quelques années j étais à la Maison Blanche et, m adressant au personnel de la Maison Blanche, j ai dit : «Vous savez, vous avez un problème ici.» J ai dit : «et ce n est pas le genre de problème auquel vous pensez.» J ai dit : «Vous êtes tellement focalisés,» - c était à l époque de Bush - «vous êtes tellement concentrés à attaquer les démocrates, à attaquer vos adversaires, que vous avez transformé le champ de mission en ennemi. Vous ne pouvez pas vous le permettre. Vous pouvez ne pas aimer leur politique, mais vous ne pouvez pas les voir selon la chair. C est un champ de mission.» C est ainsi que Paul voyait le monde. C est ainsi que chaque chrétien doit voir le monde. Et Paul dit ceci en termes familiers au verset 17 : «Si quelqu'un est en Christ, il est» quoi? «Une nouvelle créature!. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.» Et ce «quelqu un» est le mot opérationnel ici. Quelqu un! Je ne sais pas qui sont les «tous» qui sont morts en Christ, ce pour qui Il a réellement payé la pénalité du péché, je ne sais pas qui ils sont, mais je sais que quiconque croit rentre dans cette catégorie et quiconque est en Christ est une nouvelle créature. Ainsi donc, Paul est catapulté dans le ministère de la réconciliation parce qu il a personnellement expérimenté l amour de Dieu en Christ qui lui a été donné et qui a apporté la transformation spirituelle de son âme, a changé sa destinée éternelle et lui a accordé la justice même de Dieu en lieu et place de la justice humaine de la damnation. Cela est devenu la passion de sa vie. C est cet amour de Christ qui le pressait et tout le monde avec lui. Nous! Vous voyez ce pronom utilisé au verset 14. Nous sommes tous contrôlés par la réalité que nous sommes devenus de nouvelles créatures par l amour de Dieu en Christ et cela ne peut se limiter à nous car quiconque est en Christ est une nouvelle créature. Nous ne voyons plus les gens de la même manière. Si vous posiez la question à Paul, il répondrait : «en Christ il n y a ni homme, ni femme, ni esclave, ni libre, ni Juif, ni païen.» Il n y a pas de distinction. Il voyait chacun comme une âme éternelle. Je suis sûr que vous expérimentez ceci. Moi, oui! Je me vois en train de regarder la personne, qui qu elle soit, que je la connaisse ou pas. Quand je suis exposé aux gens, c est leur âme qui captive ma pensée. C est leur âme. Nous ne connaissons plus les gens superficiellement. Nous vivons dans un monde d âmes perdues. Elles sont tout autour de nous. Vous pouvez ne pas aimer leur politique, ne pas aimer leur comportement, vous pouvez ne pas aimer leur statut social, leur personnalité, mais vous devez voir au-delà parce que Christ est mort et a payé la pénalité pour certaines de ces personnes et vous pourriez être, si vous vous rendez disponibles, l instrument dont Il se sert pour les amener au plan de salut pour eux, conçu avant la fondation du monde. Nous avons reçu le ministère de la réconciliation. Voilà le cœur et l âme de notre responsabilité en tant que chrétiens et c est ainsi que Paul voyait sa vie. Notre ministère consiste à réconcilier les hommes à Dieu, réconcilier les femmes à Dieu, prêcher la bonne nouvelle et dire que la relation d inimitié, d hostilité, de haine, de séparation entre Dieu et les hommes peut être complètement changée. Et une partie de cela, bien entendu, consiste à relever le fait qu il y a séparation entre Dieu et les hommes. C est cela la bonne nouvelle. Il est possible que les pécheurs soient réconciliés au Dieu Tout Puissant. Je pense toujours à ceci. Vous devez m avoir entendu le dire quelque part dans un enregistrement ou autre support. J étais dans un vol de South West Airlines en direction d El Paso, assis dans le siège redouté du milieu. J étais coincé là et me préparais pour la conférence des hommes au Centre Civil d El Paso. J avais juste ouvert mon petit Nouveau Testament et je prenais des notes concernant ce dont j allais parler et il y avait, à côté de moi, un Arabe. Je pouvais facilement le deviner. Et les yeux plongés dans mon Nouveau Testament alors que nous étions dans les airs quelques minutes à peine, il me regarde et dit : «Excusez-moi monsieur, est-ce une Bible là?» Je réponds «Oui, c est une Bible.» Il dit : «Puis-je vous poser une question?» Je répondis «bien sûr que vous pouvez me poser une question.» Il dit : «Bien, je suis Iranien et nouvellement arrivé aux Etats Unis. Je suis dans un processus d immigration et je ne comprends pas la religion des Américains. Je ne comprends pas. Dans mon pays, tout le monde est musulman, tout le monde. Mais je ne comprends pas la religion américaine.» Il dit encore : «Pourriez-vous monsieur,» et je reprends exactement ses termes : «me dire la différence qui existe entre un Catholique, un Protestant et un Baptiste?» Un Catholique, un Protestant et un Baptiste. Ce qui signifie qu il avait été exposé à ces trois catégories au moins. Alors je lui ai répondu : «Oui, je peux vous dire la différence.» Et je lui ai donné un moyen facile de comprendre le Catholicisme comme une forme de cérémonie de sacrements, et ainsi de suite. Le Protestantisme proteste contre cela et prône une quête d une relation personnelle avec Dieu par Christ, et nous avons parcouru ça. Et j ai mis les Baptistes dans la catégorie des Protestants comme c est le cas. Il a dit: Merci, Merci beaucoup, merci beaucoup.» J ai dit : «Puis-je vous poser une question, monsieur?» Il a répondu : «bien sûr, bien sûr.» Je connaissais les réponses, mais je voulais les entendre de lui. J ai donc dit : «les Musulmans ont-ils des péchés?» Je connaissais les réponses, mais je voulais l entendre le dire. Il a dit : «Oh, si nous avons des péchés? Nous avons tant de péchés ; je ne connais même pas tous les péchés.» J ai dit : «Mais les pratiquez-vous?» «Tout le temps.» Puis il ajouta ceci : «Je vais à El Paso pour commettre quelques péchés. «Ah bon?» Très honnête comme monsieur. «Oui,» dit-il. «J ai fait la connaissance d une fille pendant l immigration, c est un point d immigration, et nous allons nous retrouver pour commettre certains péchés. «Oh» c est beaucoup plus d informations qu il ne me faut en réalité. J ai dit : «Puis-je vous poser une autre question?» «Bien sûr.» j ai demandé : «comment se sent Allah quand vous péchez?» «Oh, très mal. Très, très mal. Je pourrais aller en enfer.» J ai demandé : «Mais, pourquoi n arrêtez-vous pas de les commettre?» «Impossible, je ne peux pas.» J ai ajouté : «ainsi donc vous continuez à commettre des péchés qui pourraient vous envoyer en enfer, un enf
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks