Instructions aux auteurs Édition de décembre 2014 Archives de pédiatrie

of 20
178 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
Instructions aux auteurs Édition de décembre 2014 Archives de pédiatrie Les Archives de pédiatrie, organe de la Société française de pédiatrie (SFP) et de l Association des pédiatres de langue française
Document Share
Document Transcript
Instructions aux auteurs Édition de décembre 2014 Archives de pédiatrie Les Archives de pédiatrie, organe de la Société française de pédiatrie (SFP) et de l Association des pédiatres de langue française (APLF), publient en langue française ou anglaise des articles originaux et d autres textes constituant plusieurs rubriques. Tout manuscrit adressé à la revue est soumis à un comité de lecture propre à chaque rubrique. L approbation de l article par ce comité, après modifications éventuelles, est nécessaire avant la décision de publication prise, en définitive, par le directeur de la rédaction. Les articles ne doivent pas avoir été publiés antérieurement ni être publiés simultanément dans une autre revue. S ils ont donné lieu à une communication préliminaire ou à une publication partielle, un tiré à part (original ou copie) devra y être joint à l adresse Toutes les autorisations de reproduction de documents déjà publiés devront aussi être annexées. Les travaux soumis doivent être conformes aux recommandations éthiques de la déclaration d Helsinki. Ceux réalisés en France doivent être conformes aux règles adoptées par la SFP (http://www.sf-pediatrie.com/sites/default/files/pdf/reglesethiques.pdf ), ceux réalisés dans un autre pays doivent avoir été soumis à un comité d éthique local. Quand un travail a été soumis à l une de ces institutions, il doit en être fait mention dans le texte. Les auteurs sont priés de respecter les règles de fond et de forme rappelées ici. Les soumissions doivent se faire en ligne sur Elsevier Editorial System (EES) : 1. PRÉSENTATION DES MANUSCRITS Les manuscrits doivent être dactylographiés en double interligne avec une police «Times new roman» N 12 (maximum d environ 1900 caractères par page) et paginés. Les auteurs doivent veiller à ce que les textes soumis soient clairs et facilement compréhensibles, précis et concis. Ils doivent s assurer que le français est simple et correct, sans jargon médical. Les notes de bas de page ne doivent pas être utilisées. Les abréviations doivent être expliquées lors de leur première apparition dans le texte et, ensuite, être utilisées de manière cohérente et invariable. Les unités de mesure abrégées doivent être conformes aux nomenclatures internationales (par exemple, l abréviation de minute est «min» et non pas «mn»). A part les éditoriaux, tous les articles doivent commencer par une introduction numérotée 1/. Les paragraphes suivants sont numérotés selon le schéma suivant : 1/ 2/ 2.1/ 2.2/ 3/. Les manuscrits qui ne seront pas conformes à ces instructions seront renvoyés à l auteur avant même leur soumission au comité de lecture. Au moment de soumettre leur manuscrit en ligne, les auteurs doivent soumettre une check-list. Cette check-list permet aux auteurs de vérifier qu ils ont bien respecté les Instructions aux auteurs et qu ils n ont pas oublié d étapes importantes dans la rédaction de leur manuscrit. Le manuscrit se compose des éléments décrits ci-dessous. Page de titre La première page doit comporter, sur des lignes séparées : titre complet de l article - en évitant les titres longs et les sous-titres. Le titre ne doit pas permettre d identifier l institution à l origine du travail titre court de l article destiné à la présentation en couverture traduction anglaise du titre, destinée à ScienceDirect et aux Current Contents (vérifiée par la rédaction) l initiale du prénom et le nom des auteurs les coordonnées complètes des laboratoires ou services d origine (N rue, ville, code postal), sans mentionner le nom du directeur, et avec l indication d appartenance de chacun des auteurs l adresse de l auteur à qui la correspondance, les épreuves de l article et les tirés à part doivent être adressés. Si l adresse est à risque de changer prochainement, indiquer également l adresse postale l indication des aides financières éventuelles ayant permis la réalisation du travail. Le nombre des auteurs est limité à 10 par manuscrit (4 pour les éditoriaux et les lettres à la rédaction). L auteur principal soumet l article pour le compte de tous les auteurs, après avoir obtenu leur accord. Tous les auteurs doivent avoir pris une part active au travail soumis. Sur une feuille séparée, jointe au manuscrit après la page de titre, il est demandé de préciser, auteur par auteur, le rôle de chacun (Ex : A. Durand : rédaction du manuscrit ; B. Dupont ; réalisation de l analyse statistique ) Si le travail a déjà fait l objet d une communication préliminaire ou d une publication partielle, mention doit être faite de sa référence complète. Résumés Chaque article doit être accompagné d un résumé en français et en anglais à l exception des éditoriaux, des imageries et des lettres à la rédaction. Le résumé en français doit comporter moins de 250 mots, mais doit être suffisamment informatif, tel une synthèse de communication dans les réunions scientifiques. Pour les mémoires originaux, doivent être précisés : (1) l état actuel du problème et les objectifs du travail ; (2) le matériel (clinique ou expérimental) et les méthodes utilisées ; (3) les résultats les plus importants (en donnant les chiffres, et, si possible, leur signification statistique) ; (4) les éléments de discussion ; (5) les principales conclusions qui en découlent. Pour les faits cliniques, doivent être précisés : (1) l état actuel du problème et les objectifs du travail ; (2) la ou les observations cliniques ; (3) les commentaires et les principales conclusions qui en découlent. Il est suggéré aux auteurs que le résumé en anglais soit plus étoffé (550 mots), notamment la partie des résultats, afin d apporter plus de renseignements aux lecteurs non francophones. Il doit être vérifié par un anglophone, et sera ensuite vérifié par la rédaction. Les mots clés sont inutiles Editoriaux Quel que soit leur contenu, ils ne doivent pas dépasser 8 pages (références comprises) et 20 références. Ils peuvent comprendre des intertitres. Les figures et tableaux doivent être évités. Mémoires originaux Ils ont pour but de rapporter un travail original de recherche clinique ou expérimentale. Ils comportent au maximum 20 pages (références comprises) et 30 références. Après l introduction, ils comportent obligatoirement les chapitres suivants : Matériel et méthodes, résultats (rédigés au passé), discussion (sans inter-titres), conclusion. Faits cliniques Leur objectif est de signaler ou de rappeler, à partir d une ou plusieurs observations originales, une donnée clinique, un examen complémentaire ou encore un mode de raisonnement susceptibles de rendre service aux cliniciens mis en présence d une situation analogue. La description de syndromes exceptionnels ne correspond pas à l esprit de la rubrique, sauf si elle débouche sur des notions de portée générale. Il est conseillé d adopter après une courte introduction, le plan suivant : (1) l état actuel du problème et les objectifs du travail ; (2) la ou les observations cliniques (rapportées au passé) ; (3) les commentaires et les principales conclusions qui en découlent. Le nombre maximum de pages du manuscrit est de 8 (références comprises). Les références (au maximum 20) et les illustrations doivent être limitées à celles se rapportant directement aux particularités que l on veut souligner. Imagerie du mois Ces articles ont un objectif didactique. Ils doivent être soumis sur EES en 2 parties distinctes, comme 2 articles séparés avec pour chaque article une page de titre. La première partie, intitulée «Question», doit, à partir d une courte observation clinique et d une à trois images, poser quelques questions destinées à provoquer un raisonnement diagnostique. Le titre de cette première partie ne doit pas suggérer la réponse aux questions posées. La deuxième partie, intitulée «Réponse», doit reprendre la première et y associer un bref commentaire permettant aux cliniciens de se situer dans la pathologie exposée. Son titre peut être plus explicite car il est indexé. Cette partie ne doit pas dépasser 6 pages (références comprises) avec 5 références au maximum et pas de résumé. Elle peut comporter des images supplémentaires à la partie «question», sans dépasser 3 images au total. Des flèches indicatrices peuvent être ajoutées aux images de la partie réponse. Mises au point Il s agit d articles rédigés par des experts dans le domaine considéré. Ils comportent au maximum 20 pages (références comprises) et 50 références. Lettres à la rédaction Elles ont un double objectif : créer des échanges avec les lecteurs et offrir aux lecteurs la possibilité de publier des notes brèves et originales. Quel que soit leur contenu, elles ne doivent pas dépasser 2 pages, bibliographie et tableau ou figure (1 au maximum) compris. Le nombre de références est limité à 5. Elles ne comportent pas de résumés. Recommandations La SFP souhaite diffuser sur son site et dans les Archives de Pédiatrie des «Recommandations pour la pratique clinique» qui auront ainsi son label. Ces recommandations doivent émaner d une des sociétés de spécialités membre de la SFP ou d un groupe d experts. L opportunité de leur publication sera évaluée par la commission scientifique de la SFP. Selon le guide de la HAS, ces recommandations médicales et professionnelles sont définies «comme des propositions développées méthodiquement pour aider le praticien et le patient à rechercher les soins les plus appropriés dans des circonstances cliniques données. Elles peuvent être utilisées pour établir des standards de pratiques déterminant ce qu il est approprié et/ou inapproprié de faire lors de la mise en œuvre de stratégies préventives, diagnostiques et/ou thérapeutiques dans des situations cliniques données». Les principes généraux de leur rédaction sont les suivants : - La recommandation est datée et signée par ses rédacteurs ainsi que par la société de spécialité ou le groupe d experts concerné. La recommandation devra être révisée (ou confirmée) par ses auteurs tous les trois ans. En l absence de révision elle ne sera pas maintenue sur le site de la SFP. - Le texte de la recommandation doit suivre au plus près les indications générales données par la HAS sur son site (http://www.hassante.fr/portail/jcms/c_418716/fr/methodes-delaboration-des-recommandations-debonne-pratique ) dont les éléments essentiels sont : une élaboration par un groupe de travail et une validation extérieure par un groupe de lecture. une focalisation sur une situation clinique précise (quelle que soit la fréquence de cette dernière). une analyse critique de la littérature pour justifier scientifiquement les recommandations et l énoncé d éventuelles recommandations sur le même sujet dans d autres pays. la recommandation «se référera à un niveau de preuve défini et explicite, distinguera preuve et présomption, sera claire, précise, spécifique et pratique». La longueur maximum du texte est de 20 pages (références comprises). Ces recommandations ont vocation à progresser vers des recommandations officielles de la HAS dont la réalisation comporte une revue exhaustive de la littérature, une formalisation attentive du groupe de travail et du groupe de lecture et des évaluations de faisabilité et de mesure d impact. Pédiatrie au quotidien Les Archives de pédiatrie proposent une rubrique de pédiatrie pratique, intitulée «Pédiatrie au quotidien», sous la forme d un cahier inclus dans chaque numéro. - Le manuscrit ne doit pas excéder 10 pages (références comprises). - La bibliographie doit comprendre au maximum 15 références. Congrès: Les groupes affiliés à la SFP bénéficient de pages gratuites pour la publication des abstracts de leurs congrès dans les numéros de la revue. Le nombre de pages est à négocier au cas par cas avec le Directeur de la rédaction. Ces abstracts ne sont pas référencés individuellement mais sous une seule référence au nom du coordonnateur de la soumission. Numéros de néonatologie Un ou deux numéros de la tomaison par an sont consacrés à la néonatalogie. Pour soumettre un article dans ces numéros, il faut sélectionner «article pour numéro néonatalogie» dans le menu déroulant de EES. Références Les auteurs sont responsables de l exactitude de leurs références qui doivent, dans tous les cas, être établies à partir de documents originaux. Les références doivent au préalable avoir été vérifiées sur PubMed. Si une référence ne se trouve pas dans PubMed, l auteur joindra une copie en format PDF de la première page du texte dont la référence est tirée. Les références doivent correspondre à des textes publiés (excluant les brochures de congrès non publiées par une revue indexée). Leur nombre ne doit pas dépasser 50 dans les mises au point, 30 dans les articles originaux, 20 dans les faits cliniques ou les éditoriaux et 5 dans les lettres à la rédaction ou les imageries du mois. À chaque citation du texte doit correspondre une référence, et toutes les références doivent être appelées dans le texte. Les références doivent être numérotées par ordre d apparition dans le texte. Leurs numéros d appel doivent figurer dans le texte entre crochets, séparés par des tirets quand il s agit de références consécutives, par exemple [1-4], sauf si elles se suivent [1,2], et par des virgules quand il s agit de références non consécutives : [1,4]. Les références doivent être présentées selon les normes adoptées par la convention de «Vancouver» (International Committee of Medical Journal Editors. Uniform requirements for manuscripts submitted to biomedical journals. Fifth edition. N Engl J Med 1997;336:309-16). Jusqu à trois auteurs, ceux- ci doivent être nommément indiqués ; au-delà, seuls les trois premiers seront cités, suivis de la mention «et al.» Exemples de références Article de périodique classique [1] Adachi M, Tachibana K, Masuno M, et al. Clinical characteristics of children with hypoparathyroidism due to 22q11.2 microdeletion. Eur J Pediatr 1998;157:34-8. Article d un supplément à un volume [2] Lacombe D. Les protéines de la morphogenèse osseuse (BMP). Arch Pédiatr 1997; 4 Suppl 2 : Ouvrage d auteur(s) [3] Chéron G. Les urgences pédiatriques. Paris: Expansion Scientifique Publication; Ouvrages à auteurs multiples avec coordinateur(s) [4] Cochat P, editor. Enurésie et troubles mictionnels de l enfant. Paris : Elsevier ; Chapitre d ouvrage [5] Scheinmann P, Ponvert C, Rufin P, et al. Immunotherapy in young children. In: Lockey RF, Bukantz SC, Bousquet J. editors. Allergens and allergen immunotherapy for allergic diseases. New York: Marcel Dekker; 2004 ; p Compte rendu de congrès [6] Baron JF. Monitorage de la volémie au cours de l anesthésie. In : SFAR, editor. Conférences d actualisation. 37e congrès national d anesthésie et de réanimation. Paris : Elsevier ; p Thèse [7] Binet ML. La mastoïdite aiguë de l enfant [thèse]. Paris : université Pierre-et-Marie-Curie ; 1997 Référence consultable sous format électronique [8] Morse SS. Factors in the emergence of infectious diseases. Emerg Infect Dis [serial online] 1995 Jan-Mar [cited 1996 Jun 5]; 1:[24 screens]. Disponible sur internet : URL: Consulté le... (indiquer ici la date à laquelle ce site a été consulté pour créer cette référence) Textes de loi [9] Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes. Arrêté du 3 novembre 2014 relatif au cahier des charges national du programme de dépistage de la surdité permanente. URL : Texte=19&pageDebut=19175&pageFin= Consulté le Les travaux non publiés ne doivent pas être inclus dans la liste des références, à moins qu ils n aient été formellement acceptés pour publication (indiquer alors «à paraître», entre parenthèses après le nom de la revue). Ils peuvent seulement être mentionnés dans le texte avec la mention «observations non publiées» ou «communication personnelle» ; dans ce dernier cas, la rédaction se réserve le droit de vérifier cette assertion. De même les références à des documents non accessibles ou non officiels (compte rendus de réunions, brochures distribuées par des firmes privées ) ne peuvent être acceptées. Les abréviations des noms des périodiques sont celles de l Index Medicus (new series) de la National Library of Medicine (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/nlmcatalog/journals). Dans ce système, toutes les abréviations commencent par une majuscule et ne sont pas suivies de points abréviatifs ; il en est de même pour les initiales des prénoms des auteurs. Tableaux Les tableaux doivent être numérotés en chiffres arabes par ordre d apparition dans le texte ; leur emplacement doit être précisé par un appel entre parenthèses. Chacun d entre eux doit être présenté sur une feuille séparée en fin de manuscrit, sur le même document. Ils doivent être accompagnés d un titre (placé au dessus) et de toutes les notes nécessaires (au dessous) afin qu ils soient compréhensibles sans recours au texte, notamment la traduction de toutes les abréviations utilisées dans les tableaux. Toute redondance entre les tableaux et le texte doit être évitée. Les résultats ne doivent en aucun cas faire double emploi avec le texte et les figures. Un tableau est saisi en double interligne sur une page en format Word (et non Excel). Il est important de penser à la dimension d une page écran pour une bonne lisibilité du tableau lors de sa mise en ligne. Illustrations Les figures (graphiques, dessins ou photographies) doivent être numérotées en chiffres arabes par ordre d apparition dans le texte, leur emplacement étant signalé entre parenthèses. Les documents doivent être de qualité irréprochable (notamment les images radiologiques) car ils seront reproduits sans être ni retouchés, ni recomposés. Le lettrage (chiffres, symboles, etc.) doit être uniforme pour toutes les figures et de taille suffisante pour rester lisible après réduction. Elles ne doivent pas faire double emploi avec les tableaux et vice-versa, les auteurs devant se limiter à celles qui sont essentielles. Toutes les abréviations doivent être explicites et traduites dans la légende. Il faut veiller à ce que les noms n apparaissent pas sur les clichés radiologiques et les photographies doivent être anonymisées par un bandeau noir ou rendues floues au niveau des yeux ou toute autre partie identifiable (bijou ). Au cas où l anonymisation n est pas possible pour que le document reste informatif, une autorisation écrite du patient ou de ses ayants droit doit être fournie. Chaque figure est fournie sur un fichier distinct. Les légendes ne doivent pas figurer sur le fichier de la figure mais être fournies en fin de manuscrit, comprenant un titre court et suffisamment d explications pour rendre l ensemble intelligible sans référence au texte. La signification de tous les symboles et abréviations doit être expliquée. La reproduction des documents déjà publiés doit être accompagnée de l autorisation des auteurs et des éditeurs qui en détiennent les droits. Les figures doivent être fournies de préférence en format TIFF (.tif), EPS (.eps), Word, Powerpoint et Excel. Le format PDF (.pdf) n est pas accepté. Pour permettre à l éditeur d identifier facilement les figures transmises, il est recommandé de nommer les fichiers en indiquant le numéro de la figure et le format utilisé. Par exemple : «fig1.tif», pour le fichier de la figure 1 sous format TIFF. La résolution minimale des figures doit être de 300 DPI pour les photographies en noir et blanc ou en couleur, et de 500
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x