LES DEMANDEURS D EMPLOI SENIORS EN BOURGOGNE EN MARS 2014 SERVICE STATISTIQUES, ÉTUDES ET ÉVALUATIONS - PÔLE EMPLOI BOURGOGNE

Please download to get full document.

View again

of 15
12 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
1 ECLAIRAGES ET SYNTHESES SOMMAIRE P6. Ils travaillaient en plus forte proportion dans l industrie P2. Hausse constante depuis la crise P7. Une plus forte concentration des métiers recherchés par les femmes
Document Share
Documents Related
Document Transcript
1 ECLAIRAGES ET SYNTHESES SOMMAIRE P6. Ils travaillaient en plus forte proportion dans l industrie P2. Hausse constante depuis la crise P7. Une plus forte concentration des métiers recherchés par les femmes P3. Un plus faible recours à l activité réduite P8. Les reconversions vers le tertiaire plébiscitées P9. Plus de CLD et de travailleurs handicapés P5. Plus qualifiés mais avec un niveau de formation plus faible P9. Une plus forte proportion de demandeurs indemnisés P10. D importantes disparités territoriales LES DEMANDEURS D EMPLOI SENIORS EN BOURGOGNE EN MARS PÔLE EMPLOI BOURGOGNE En Bourgogne, à fin mars 2014, demandeurs d emploi inscrits en catégories A, B, C sont âgés de 50 ans et plus. Ils représentent 23% de l ensemble des demandeurs de la catégorie ABC. Cette part importante fait de la Bourgogne la troisième région métropolitaine pour cette proportion. Le nombre de chômeurs a augmenté de 8 % chez les seniors entre mars 2013 et mars 2014 alors qu il a stagné chez les personnes de moins de 50 ans. L impact de la crise de 2008 prolongé par des dispositions réglementaires défavorables Depuis la crise économique, les seniors ont été la population la plus touchée, avec une croissance ininterrompue. La réforme des retraites et la dispense d emploi ont tout particulièrement pénalisé cette population. Néanmoins, la Bourgogne est moins touchée que le reste du territoire. Un recours à l activité réduite plus modéré 32 % des demandeurs d emploi seniors exerçaient une activité réduite en mars 2014 (contre 38% pour les moins de 50 ans). Une population féminine plus importante La part des femmes est supérieure avec 54 % contre 50 % chez les moins de 50 ans et 51 % chez les seniors en France métropolitaine. Un niveau de formation plus faible au contraire de la qualification Le niveau de formation des seniors est moins élevé que celui de personnes de moins de 50 ans. Avec 41% de niveau inférieur ou égal au bac contre seulement 23 % chez les moins de 50 ans. Leur niveau de qualification est en revanche plus élevé avec 14 % d agents de maitrise, techniciens, cadres (contre 10 %). Les seniors vers de nouvelles activités Un quart des seniors ont exercé dans l industrie, part plus élevée que le reste de la population. Cependant, aujourd hui ils s orientent de plus en plus vers d autres métiers. Une forte proportion de travailleurs handicapés et de chômeurs de longue durée Un demandeur d emploi seniors sur cinq est reconnu comme travailleur handicapé, une part plus importante que dans le reste de la population (7%) En revanche, ils sont 15% à bénéficier du RSA contre 21% pour les moins de 50 ans. Le chômage de longue durée les concernent fortement avec plus de 60 % d inscrits au chômage depuis plus d un an ( contre 37 %). Yonne Part : 23,4% +7,0% sur un an Nièvre Part : 26% +7,7% sur un an Demandeurs d emploi de 50 ans et plus par département (cat ABC mars 2014) Côte d Or Part : 21,2% +8,4% sur un an Saône et Loire Part : 24,7% +9,0% sur un an Part : Proportion de seniors dans les DEFM cat ABC 2 1. HAUSSE CONSTANTE DEPUIS LA CRISE DE 2008 Une évolution plus importante chez les seniors (cat ABC - données CVS) Entre mars 2008 et mars 2014, sous l effet de la crise économique, le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi en catégories ABC a augmenté de 61 % Evolution du nombre de demandeurs d'emploi catégories ABC en Bourgogne entre mars 2008 et mars 2014 (indice base 100 mars 2008) - données CVS Moins de 25 ans 25 à 39 ans 50 et plus Les demandeurs d emploi seniors (50 ans ou plus ) progressent de 123 % sur la même période ( ), ce qui en fait la population la plus touchée. La part des seniors inscrits à Pôle emploi est passée de 16,9 % à 23,5 % Source : Pôle emploi, Bristol L impact de la crise renforcé par les changements réglementaires La réforme des retraites entrée en vigueur en novembre 2010 et la fin du dispositif de dispense de recherche d emploi en 2012 ont eu des effets importants. Néanmoins, il est important de rappeler que l évolution rapide du nombre de demandeurs d emploi seniors a débuté avant ces deux reformes (+44 % entre janvier 2008 et octobre 2010 contre +32% chez les moins de 25 ans et +26 % chez les ans). Le chômage des personnes de moins de 25 ans a augmenté plus rapidement au début de la crise avant de connaitre un ralentissement. A l opposé, nous n avons pas observé de décélération chez les seniors. Par la suite, l étude portera sur les données de mars 2013 à mars 2014, la fin de la dispense d emploi ne jouera donc qu un rôle limité au contraire de la réforme des retraites. Progression encore plus forte pour les personnes sans activité (cat A données CVS) Evolution du nombre de demandeurs d'emploi seniors selon la catégorie en Bourgogne entre mars 2008 et mars 2014 (indice base 100 mars 2008) - données CVS 08 Catégorie A Catégories B et C Source : Pôle emploi, Bristol Le nombre de demandeurs d emploi seniors augmente plus rapidement dans la catégorie A avec +147% entre ma rs 2008 et mars 2014 contre +85 % dans les catégories B et C. La Bourgogne moins touchée que le reste du territoire Entre mars 2008 et mars 2014, le nombre de demandeurs d emploi seniors augmente très rapidement en Bourgogne (+123 %). Néanmoins, cette progression est moins importante dans notre région qu en France métropolitaine (+139 %) comme pour l ensemble des demandeurs d emploi. 3 2. UN PLUS FAIBLE RECOURS A L ACTIVITE REDUITE Une évolution plus importante des demandeurs d emploi sans aucune activité Evolution du nombre de demandeurs d emploi selon la catégorie 50 ans et + Catégories Evol % Evol % Cat A ,7% ,3% Cat BC ,4% ,9% dont 78h ,5% ,7% entre 79 et 136h ,5% ,0% Plus de 136h ,4% ,4% Total ABC ,2% ,1% Entre mars 2013 et mars 2014, les plus de 50 ans en catégories ABC sont en hausse de 8,2%, alors les moins de 50 ans restent stables. La population la plus marquée par cette différence est celle des personnes n exerçant aucune activité (Catégorie A). Leur nombre augmente fortement chez les seniors (+8%) au contraire des moins de 50 ans (-2%). Un recours à l activité réduite moins important Globalement, les activités sont de plus courte durée. En effet, la part des seniors exerçant une activité courte (moins de 78 heures) est de 45 % contre 37 % chez les moins de 50 ans. A l opposé, la proportion exerçant une activité d une durée supérieure à 135 heures par mois est plus faible (24 % contre 35 % pour les moins de 50 ans). Répartition des demandeurs d emploi seniors par catégorie (cat. ABC mars 2014) Part en % 50 ans et plus Cat A 68% 62% Cat BC 32% 38% Dont 78h 45% 37% Entre 79 et 136h 30% 28% Plus de 136h 24% 35% Total ABC 100% 100% Forte hausse des demandeurs d emploi de 60 ans et plus Un senior sur deux appartient à la classe d âge des ans. 14% des demandeurs d emploi seniors sont sexagénaires contre moins de 10 % en mars En un an, le chômage des seniors âgés de 60 ans et plus augmente de 56%. Cette population est la plus touchée par la progression du chômage. Cela peut s expliquer en partie par la réforme des retraites et par la fin de la dispense de recherche d emploi. Dans le cadre de la réforme des retraites, l âge légal de départ a été repoussé progressivement de 60 à 62 ans et la durée de cotisations a été allongée. Ceci a eu pour effet d augmenter le nombre de seniors dans la population active. Evolution du nombre de demandeurs d emploi seniors par tranches d âge (cat. ABC) Classes d'âge Part mars 2014 Evol % 50 à 54 ans ,2% 4,1% 55 ans ,3% 0,7% 56 ans ,3% 5,3% 57 ans ,3% -0,5% 58 ans ,2% -2,5% 59 ans ,4% 6,7% 60 ans et ,3% 55,7% Total ,0% 8,2% 4 Les femmes plus représentées, notamment dans l activité réduite Catégories Hommes Répartition selon la catégorie et le sexe 50 ans et + Femmes Part femmes Hommes Femmes Part femmes Cat A ,4% ,5% Cat BC ,4% ,2% Part BC 22,8% 39,5% 33,4% 41,6% Total ABC ,5% ,7% A fin mars 2014, 55% des demandeurs d emploi âgés de 50 ans ou plus sont des femmes, contre 50% pour les moins de 50 ans. Elles représentent deux tiers des personnes exerçant une activité réduite, alors qu elles sont seulement 55% dans le reste de la population. Un quart d entre elles en catégories ABC recherchent un emploi à temps partiel contre 11 % chez les hommes. Les inscriptions pour licenciements économiques plus nombreuses Répartition des DEE cat. ABC par motifs d'inscription (entre avril 2013 et mars 2014) Autres cas 40.4% 41.8% Fin de contrat 17.9% 24.9% Licenciement 6.6% 15.7% Reprise d'activité 8.4% 10.4% Licenciement économique 1.1% 3.7% Licenciement pour PAP anticipé Fin de mission 0.9% 3.1% 2.4% 6.8% 50 ans et plus Démission 3.3% 2.3% Fin d'activité non salariée 1.1% 2.1% 0% 4% 8% 12% 16% 20% 24% 28% 32% 36% 40% 44% Entre avril 2013 et mars 2014, les licenciements (licenciements économiques, licenciements pour PAP anticipé et autres licenciements) représentent 22,5% des motifs d inscription à Pôle emploi chez les personnes de 50 ans ou plus. Cette part est moins élevée chez les moins de 50 ans : 8,6%, ce qui peut expliquer en partie l augmentation plus rapide du nombre de demandeurs d emploi seniors. On remarque le contraire pour les fins de contrats et fins de missions (20,4% contre 31,7%) ainsi que pour les premières entrées (0,6% contre 6,4%). A noter que parmi le motifs «autres cas», on retrouve les ruptures conventionnelles de CDI qui représentent 7,5% des entrées pour les seniors (contre 4,9%). Si on additionne les entrées pour licenciements avec les ruptures conventionnelles de CDI et les entrées en CSP, cela concentre 31% des motifs pour les 50 ans et plus contre 13,5% pour les moins de 50 ans. Les hommes sont davantage concernés par les licenciements + ruptures conventionnelles de CDI avec 33,9% contre 28,6% pour les femmes. Ces dernières enregistrant une plus forte proportion de fins de contrat (20,8% contre 14,6%). 5 3. DES DEMANDEURS D EMPLOI SENIORS PLUS QUALIFIES MALGRE UN NIVEAU DE FORMATION PLUS FAIBLE Un niveau de formation moins élevé 50% 40% 30% 20% 10% 0% Repartition des niveaux de formation selon l'âge (DEFM cat. ABC mars 2014) 15% 33% Niveau inférieur au CAP-BEP 44% 44% 50 ans et plus 22% 19% 12% 11% Niveau CAP- Niveau BAC Niveau BAC + 2 BEP et plus Un tiers des demandeurs d emploi âgés de 50 ans et plus ont un niveau de formation inférieur au CAP-BEP alors que cette proportion n est que de 15% pour les moins de 50 ans. La part des seniors ayant un niveau BAC ou plus est plus faible (23% contre 41%). Le défaut d une remise à niveau de la formation peut être considéré, aujourd hui, comme un frein dans la recherche d emploi. La comparaison avec la France est également à notre désavantage avec 28% pour les seniors en métropole pour ce dernier indicateur. Les ouvriers et les employés qualifiés majoritaires 45% 40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% 13% 12% Qualification des demandeurs d'emploi selon l'âge (DEFM cat. ABC en mars 2014) 50 ans et + Ouvriers non qualifiés 21% 20% Employés non qualifiés 17% 16% Ouvriers qualifiés (OP1 et OP2) 39% 38% Employés qualifiés 14% 10% AMT/Cadres Les cadres, les agents de maîtrise et les techniciens sont plus représentés chez les seniors recherchant un emploi par rapport à leurs homologues de moins de 50 ans (avec 14 % contre 10%). A l opposé, la part d employés et d ouvriers non qualifiés est inférieure. Globalement, le niveau de qualification des demandeurs d emploi seniors est plus faible en Bourgogne. Effectivement, avec 31 % de personnes non qualifiées, notre région se situe au 7ème rang en France métropolitaine. Même pour les agents de maitrise, ingénieurs, cadres, la proportion est inférieure comparativement au niveau national (14 % contre 17 % en France métropolitaine). 6 4. LES DEMANDEURS D EMPLOI SENIORS TRAVAILLAIENT EN PLUS FORTE PROPORTION DANS L INDUSTRIE Deux seniors sur trois occupaient un emploi dans le tertiaire (NAF A5) La part des seniors ayant exercé une activité dans l industrie est plus élevée que celle enregistrée pour les moins de 50 ans (25% contre 20%). A l opposé, leur proportion est légèrement moins importante dans le tertiaire avec 63% (contre 66%) dont 47% dans les services. On en retrouve également 8% dans les BTP et 4% dans l agriculture. Cette situation s explique par une surreprésentation des emplois féminins dans le secteur du tertiaire (74% contre 47% pour les hommes) et principalement dans les services (57% contre 35% pour les hommes). Les emplois masculins restent concentrés dans l industrie, le BTP, les transports et l entreposage et dans l agriculture. Répartition des demandeurs d'emploi selon le secteur d'activité antérieur et l'âge (DEFM cat. ABC mars 2014) 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Répartition des demandeurs d emploi seniors selon le sexe et le secteur d activité antérieur (DEFM cat. ABC mars 2014) 49% 66% Hommes 5% 16% 63% 30% 20% 25% Femmes 74% 50 ans et + 9% 8% 3% 21% 2% 6% 4% Tertiaire Industrie Construction Agriculture Agriculture Industrie Construction Tertiaire mais ils travaillaient en plus forte proportion de l industrie Répartition des demandeurs d'emploi seniors par secteur d'activité en NAF A21 ( DEFM cat. ABC mars 2014) Industrie manufacturiere Commerce, reparation d'automobiles Autres activitee de services Construction Sante et social Activites specialisees Hebergement et restauration Transports et entreposage Activites des menages employeurs Agriculture Administration publique Enseignement Act. de services admin. et de soutien Activites extra-territoriales 5.5% 3.1% 4.5% 1.8% 4.2% 2.3% 2.6% 3.4% 2.0% 2.6% 1.5% 4.7% 6.0% 5.1% 6.0% 5.6% 4.1% 4.0% 4.0% 7.1% 8.6% 8.4% 7.9% 8.2% 13.1% 15.8% 50 et plus 17.2% 23.3% Un quart des seniors ont déjà travaillé dans l industrie manufacturière. Les plus grandes différences avec les moins de 50 ans s observent dans ce secteur (+6,1 points) ainsi que dans les activités en tant qu employeur (+2,4 points). Cette part est, en revanche, plus faible pour les métiers de l hébergement et restauration et du commerce et réparation d automobiles. 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 7 5. FORTE CONCENTRATION DES METIERS RECHERCHES PAR LES FEMMES Les services à la personne sont la principale cible Les métiers les plus recherchés par les seniors ( DEFM cat. ABC mars 2014) K. Services a la personne et a la collectivite 17.9% 29.4% M. Support a l'entreprise 9.4% 12.8% H. Industrie 11.2% 11.6% D. Commerce, vente et grande distribution 10.0% 16.7% N. Transport et logistique 10.0% 9.2% F. Construction, bâtiment et travaux publics 6.3% 10.0% G. Hôtellerie- restauration tourisme et animation 5.0% 8.0% A. Agriculture et pêche 4.9% 4.6% I. Installation et maintenance 4.0% 4.1% J. Sante 3.7% 3.0% Plus de 50 ans L. Spectacle 1.5% 1.5% E. Communication, media et multimedia 1.3% 1.1% C. Banque, assurance, immobilier 0.8% 0.8% B. Arts et faconnage d'ouvrages d'art 0.4% 0.6% 0% 4% 8% 12% 16% 20% 24% 28% 32% En mars 2014, 29% des seniors s orientent vers un emploi dans le domaine des services à la personne et a la collectivité (contre 17,9% pour les moins de 50 ans), secteur qu i devance largement le support à l industrie (12,8% contre 9,4%). On note en revanche un déficit dans le commerce (-6,8 pts) et la construction (-3,7pts). Les hommes recherchent davantage des emplois dans l industrie, la construction et le transport-logistique. Répartition des principaux métiers recherchés par les seniors par sexe et grand domaine (DEFM cat. ABC mars 2014) SERVICES A LA PERSONNE SUPPORT A L'ENTREPRISE INDUSTRIE COMMERCE TRANSPORT ET LOGISTIQUE CONSTRUCTION HÔTELLERIE AGRICULTURE INSTALLATION ET MAINTENANCE Une plus forte concentration des principaux métiers recherchés pour les femmes SANTE AUTRES SPECTACLE Hommes 11.9% 6.4% 15.4% 7.7% 17.9% 13.6% 4.2% 7.9% 8.9% 0.8% 2.9% 2.4% Femmes 44.0% 18.1% 8.4% 11.8% 1.9% 0.2% 5.7% 1.9% 0.2% 4.8% 2.3% 0.7% Total 29.4% 12.8% 11.6% 10.0% 9.2% 6.3% 5.0% 4.6% 4.1% 3.0% 2.6% 1.5% 15 métiers les plus recherchés par les hommes de 50 ans et plus (DEFM cat. ABC mars 2014) N4101 Conduite de transport de marchandises sur longue distance 539 I1203 Maintenance des bâtiments et des locaux 521 A1203 Entretien des espaces verts 499 N1103 Magasinage et préparation de commandes 468 N4105 Conduite et livraison par tournées sur courte distance 401 K2501 Gardiennage de locaux 353 N1105 Manutention manuelle de charges 284 K2204 Nettoyage de locaux 276 F1703 Maçonnerie 266 F1606 Peinture en bâtiment 251 K2503 Sécurité et surveillance privées 205 N1101 Conduite d'engins de déplacement des charges 205 F1704 Préparation du gros oeuvre et des travaux publics 189 H3302 Opérations manuelles d'assemblage, tri ou emballage 188 D1402 Relation commerciale grands comptes et entreprises métiers les plus recherchés par les femmes de 50 ans et plus (DEFM cat. ABC mars 2014) K1304 Services domestiques K1303 Assistance auprès d'enfants K2204 Nettoyage de locaux K1302 Assistance auprès d'adultes 775 M1607 Secrétariat 702 H3302 Opérations manuelles d'assemblage, tri ou emballage 481 M1602 Opérations administratives 477 M1601 Accueil et renseignements 459 J1301 Personnel polyvalent des services hospitaliers 414 D1214 Vente en habillement et accessoires de la personne 288 D1106 Vente en alimentation 264 M1203 Comptabilité 262 D1401 Assistanat commercial 241 K2104 Éducation et surveillance au sein d'étab d'enseignement 221 M1608 Secrétariat comptable 192 Les métiers recherchés par les femmes sont fortement concentrés, les 15 premiers représentant 65% du total contre 38 % chez les hommes. Les quatre principaux métiers font partie du domaine des services à la personne et à la collectivité, ce qui confirme la prépondérance des ces activités chez les femmes. On retrouve en revanche un métier du transport en première position chez les hommes. 8 6. LES RECONVERSIONS VERS LE TERTIAIRE PLÉBISCITÉES Industrie : un senior sur trois continue d y rechercher un emploi Un tiers des seniors ayant exercé une activité dans l industrie recherchent un emploi dans ce secteur. Les hommes privilégient les transport et logistique, installation et maintenance. Les femmes sont davantage attirées par les services à la personne et le support à l entreprise. Industrie Services a la personne Support a l'entreprise Transport et logistique Commerce Installation et maintenance Agriculture et pêche Construction Autres Hôtellerie-restauration Sante Métiers recherchés par les seniors ayant travaillé dans l'industrie (DEFM cat. ABC mars 2014) 50 ans et plus Construction : la moitié souhaite rester dans ce secteur 0% 4% 8% 12% 16% 20% 24% 28% 32% La moitié des 50 ans et plus qui ont travaillé dans le BTP cherchent un emploi dans ce domaine. Ce chiffre reste inférieur pour les autres demandeurs d emploi qui sont 70% à vouloir rester dans ce secteur. Les femmes seniors sont 3% à souhaiter reprendre un métier dans le secteur du BTP, cependant elle sont seulement 11% à avoir travaillé dans celui-ci. Elle sont nombreuses (56%) à se réorienter vers les supports à l entreprise. Construction Services a la personne Transport et logistique Industrie Support a l'entreprise Installation et maintenance Agriculture et pêche Commerce Hôtellerie- restauration Autres Métiers recherchés par les seniors ayant travaillé dans la construction ( DEFM cat. ABC mars 2014) 50 ans et plus 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% Tertiaire : il reste la cible prioritaire avec 90% des 50 ans et plus y poursuivant leur recherche d emploi Les métiers liées au tertiaire restent les plus recherchés par les seniors ayant exercé dans ce domaine avec toujours une forte prédominance pour les services à la personne. A l opposé, ils sont moins nombreux à vouloir s engager dans les secteurs du commerce ou de l hôtellerie et restauration. Une femme senior sur deux ayant exercé dans le tertiaire cherche un emploi dans les services à la personne et 18% dans les supports à l entreprise (contre 15% et 8% pour les hommes) ce qui explique la tendance de fond observée. Services a la personne Support a l'entreprise Commerce Transport et logistique Hôtellerie- restauration Autres Industrie Sante Installa
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x