Lesytns de Vienne. France Art de Vivre. Date : 01/11/2013 Pays : FRANCE Page(s) : Périodicité : Trimestriel Surface : 312 %

Please download to get full document.

View again

of 5
8 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
Lesytns de Vienne Lestroismousquetaires Yves Cuilleron, Pierre Gaillard et François Villard rêvaient de faire renaître le vignoble de Seyssuel, situé au nord de celui de Condrieu et de Côte-Rôtie. L'aventure
Document Share
Documents Related
Document Transcript
Lesytns de Vienne Lestroismousquetaires Yves Cuilleron, Pierre Gaillard et François Villard rêvaient de faire renaître le vignoble de Seyssuel, situé au nord de celui de Condrieu et de Côte-Rôtie. L'aventure a com mencé en 1996.Trois des dix meilleurs vigne rons du Rhône décidaient alors de louer quelques friches. Pour être honnête,i)s avaient déjà une idée derrière la tête, et se doutaient que la mise en commun de leurs exceptionnels talents allaitfaire sensation. Durant ses études, Pierre Gaillard découvrit le passéglorieux du vignoblede Seyssuelet des vins de Vienne dans un antique ouvrage d'olivier de Serres datant de Il y apprit que la notoriété de ce vignoble datait de l'empire romain. A l'époque, un raisinnoir nommé «VitisAllobrogica» donnait trois crus prisés jusque dans les alléesdu Sénat italien : le Sotanum, le Taburnum et l'heluicum. Resté très populaire jusqu'à la fin du XIX' siècle, le terroir de Seyssuelfut intégrale ment détruit par le phylloxéra. Les coteaux demeurèrent à l'abandon jusqu'en 1996, malgré quelques tentatives de restauration. Cette année là, guidé par l'esprit de découverte, Pierre Gaillardarpenta cesterritoires en compagnie de ses amis, FrançoisVillard etyvescuilleron. Chaquefois qu'il regardait le paysagede Seyssuel en allant à Lyon, Yvestrouvait déjà ces coteaux remarquablement exposés. Finalement, c'est après un repas très arrosé au restaurant que les trois compères se convainquirent de l'énorme potentiel duvignoble«oublié».vit alorsle jour ce beauet nobleprojet :rendre à Seyssuelet aux vins de Vienneleur lustre d'antan. Après avoir identifié les meilleures parcelles exposées sud-ouest et sisessur sol schisteux, les comparses plantèrent Syrahs puis viogniers aux abords du château des Archevêques.Après des années de dur labeur, les vigness'étendent désor maissur 12 hectares.l'arrivée de Pierre JeanVilla en 2003, conféra à la petite entreprise l'essor et les infrastructures commercialesnécessairesà son développement. Désormais, en plus de sa pro duction propre issuede rendements particulière ment limités et d'une culture raisonnée pour demeurer cohérent avec le cahier des chargesini tia) : restaurer la beauté et l'authenticité des ter roirs viennois, les vinsde Vienne ajoutent à leur patrimoine 6 hectaressur des terroirs exception nels à Condrieu, Saint- Josephet Côte-Rôtie, ainsi que l'achat de raisins à Hermitage, Saint-Péray, Chàteauneuf-du-Papeet Gigondas, pour un total de 21hectaresen suivi«parcellaire». En 2009, les mousquetaires investirent dans la création d'une unité de production, de miseen bouteilleset dans un chai de stockage situé à Chavanay.Désormais complètement autonomes, les vins de Vienne représentent à eux seuls un terroir et une philo sophie, dont le credo est : «l'observationminutieu seet l'entretienméticuleuxdela vignepeuventredonner vie,mêmeauxterreslesplusmeurtries». Bertrand ROUGIÉR 26 - (fadnuulei-/hdevmuei2012 (971100) Prix:45à55C Athéna et Poséidon se disputent la possessionde l'attique.ivre de colère, Poséidon frappel'acropole de sontrident et en faitjaillirun étalonnoir invincible au combat. ^»feî^w-it»^ CONDRIEU l.usarchhvùu.s 2008 LESVINS DEVIENNE w,i«cu.lltran. VllhrJ. CuilLitJ.Vilb Larobeest or gris.danslebouquet, decolossauxpar fumsminérauxet beurrés s'affrontenten se lançant des éclairs de gingembreet des projectilesconfec tionnés dans du thé Darjeeling.L'attaqueest divine. L'élégancedes confiseriesanglaisesrivaliseavec la forteconstitution du cassiset des abricots. Cesder niers invoquantun poivre noir pur-sang qui,accom pagné de violettes et d'herbes fraîchementcoupées, galopede la rétro-olfactionjusqu'en finale.là,ilcom bat des pêches, des poires et des fruits secs, qu'il réduit en confitureet en compote sans faire preuve d'aucunepitié,nid'aucunefaiblesse.unvin enivrant, spectaculaire,mythique. lafawm 2011 VindesCollinesRhodaniennes Prix:30 à 35 C Neptune, entouré de ses généraux, dompte les monstres marinsqui menacentd'envahirsonpalais. Larobe est or aux reflets lune. Lebouquet possède une grande puissance et une abyssaleprofondeur. Des parfums minéraux et de violettes s'enfoncent dans une épaisse crème anglaise.l'attaqueest ner veuse.dela carambole y enchaînedes pèches et des abricots secspour les empêcherd'aller piller le yuzu précautionneusementconservéen rétro-olfaction.la finaleest particulièrementtendue, saline, protégée par des golemsconstruits dans du melon et de la brioche. Unvincomposéexclusivementde viognier, maisdont la puissanceévoquecellesdes grands crus bourguignons. mandarinesà solidementse cramponnerauxpapilles pour ne pas tomber dans le puits de pierre à fusilde la rétro-olfaction.en finale, des exhalaisons plutôt grasses et tendues de poires et d'amandes grillées escaladent inlassablementle palais pour y demeurer à jamais. Peut-être le meilleurvinde l'histoirede son appellation. Sotamm 2011 (941100) fin descollinesrhodaniennes - Prix:30 à 35 Ç ^eùumw 2011 (91/100) VindesCollinesRhodaniennes Sotanum' Prix:20 à 25 C Bambi, tout à son insouciance, gambade dans les sous-boishumidesde la forêt alorsque les chasseurs M.M.l.X fourbissentdéjàleurs armes. - Laviiuii(Vioin(fircM)mmi«tiiiuluRDiHdini, crumlfdii:niâ^f)w(... pw Ir PMtMfJiftt,MjruW,PfMUrq*tit- h'ch fwiltn! tu'utt éloges - (1). - Lf fin «utprtjuit It ittmirt it SejiflW /omr fnt\t granit rtpuunian :m peu en jupt par tt pàfap txtni\ Jt f'oiiwng* Je M. FflKjfljJe Sdrui-PmiJs [n!, p i8l-,l...!; - Sejffwf e/l m vilitp tu NarJ it Vicnnt, qui m eftéloigné i'imt lieu ; lafigtt y rrort ims Jti colffeu ftchtt cl artio, forméesitt détail it fcjritw.i min«éj graniimin l^o» tu conftnnt beaucoup, i t'm ehjititau tkvois d»xt lenori J* mpa*mt» (II). - Un punt à reùin Hoir appelé vitn AÛahkmptj, cultivéun It terrau » Je Vi»ne iimat.., : la Sounnim, it Tubitmimt, l'ttdtuettm luit-jnt Irurmt - (m). LesVinsdevienne...r Cullcron. VilbtJ. Giillui Leslégionsromainesavancent rapidement en direc tion des frontièresde lagaule. Larobe est carminaux reflets bordeaux. Lebouquet est parfaitementorganisé. Lesparfumsde vanille,de chêne, de noyaux et de graphitedéfient le nez de manièreparticulièrementorganisée.l'attaquetouche directementet simultanémenttoutesles papilleset la rétro-olfaction,quisont débordéespar du zan, de la crème de cassiset d'innombrablesfragrancesde fer et de tapenade. La finale est structurée, agressive. Destanninsde thé vert y dominentde pourtant viriles exhalaisonsde mûe et de champignons.l'une des grandesréussites dumillésime. JL* /hdeuêquei 2011 (941100) Saint-Péroȳ Prix :17 à 22C L'Everestdemeura inviolé jusqu'en 1953,lorsque EdmundHillaryet Tensing Norgayréussirentenfin à le vaincre. Larobeest or blancaux reflets verts.lebouquet est tenace, robuste. Il y est accrochéde très déterminés parfums de poivre, de calcaire, de camphre et de poudrede granit.laminéralitéde l'attaque emporte toutsur son passage,contraignantdespommeset des La robe est rubisaux reflets sombres. Dans le bou quet, sur un sol de terre mouillée, cabriolent des exhalaisonsde fruits rouges, de chêne et de poivre, quisont seulementperturbéespardes parfumsde fer et de plomb.l'attaquepossède beaucoup de vivacité et deprofondeur.elleévoluesur une tarte auxcerises à lacrèmepâtissière.lestanninssont ronds, complè tement désarmés. Seule la maturité des vieilles prunes parvientà protéger une douceminéralitédes assauts du tabac embusqué en rétro-olfaction. En finale, les prunes mortellement blessées laissent s'échapper du thé noir, qui vientrecouvrir de très jeunes et très tendres groseilles. Heluicuma tout d'une grandecôte-rôtie. WernOaçe A* 'Sadoie 2012 (951100) Prix:45 à 506 Lafée Morgane,éperdumentamoureusedubeauche valierguyomard,découvresoninfidélitéet décidede se venger. La robe est épi. Le bouquet est ensorcelant. De la minéralitécherche à y enfermer de très aimableset masculinsparfums de craie et de piment. L'attaque est enchantée. Lebeurre salé et les pêches blanches reconstruisent une tarte gigantesquesur le palais, puisinvoquentde la quinine,des épicesdouceset de la verveineen rétro-olfaction.cesdernièresconstrui sent une prisonpour les parfumss'exprimanten fina le. Là, derrière de massives fragrancesde brioche, s'agitentabricotset figues,qu'unavenant et pourtant inflexible chèvrefeuille torture délicieusement. Un vinmagique. OU -l/ùkk Vaille 2007 CO (9ZI100) Prix: 22 à 27 e (37,5 cl) Une belle femme cherche la montre di ses rêves dans la boutique suisse Breitling. La robe est or aux reflets cuivrés. Lel bouquet présente avec beaucoup de soins de précieux raisinsde Corinthe et des quan tités phénoménales d'abricots finement ciselés Jacques Tissot ornés de cannelle. L'attaque possède une préci sion exceptionnelle. Dans une richissime pâte d'amandes sont minutieusement sertis truffes, caramel et orangeade, que de somptueuses fra grances de miel, de sirop d'érable et de cuir détaillent depuis la rétro-olfaction. En finale, un coing autoritaire, monumental, sculptural, choi sit de longuement l'accompagner, les noix de Grenoble et les épices les plus belles, les plus douces. Un vin possédant une élégance folle. /Moût.*od (901100) Prix:5 à 10 C la robe est rose-orangée aux reflets cuivrés. Le bouquet est plein de bourgeons de cassis, de fraises et de poivre. L'attaque déborde de gro seilleset de romarin. La rétro-olfaction est mus quée. La finaleest constituée d'amandes fraîches, de menthe poivrée, de pamplemousses surmon tés d'arômes salins.un rosé exceptionnel dans sa gamme de prix. O& - êtâieau(fau*2010 C7 (971100) Pomerol- Prix : 65 û 75 C A rjfp [V. s'% Le bal masqué de Venise se déroule face à la cité des Doges, dans une délicieuse ambiance feutrée. La robe est rouge mazarin. Le bou quet est un décor «mosaïque», bario lé, où du dié noir fumé, du café, du tabac blond, du cassis et du caramel festoient de manière grandiose. L'attaque possède une grande noblesse. Les tannins sont cousus d'or et de soie. Ils font le tour du palais en très bonne compagnie (figues et mûres), puis vont s'aérer en rétro-olfaction où soufflent des exhalaisons de charbon, de bois, de noyaux et de moka. La finale est richissime. D'opulents par fums grillés, des cerises confites, du kirsch et des épices de caravane s'y exhibent, s'y dévoient, s'y étreignent, pour le plus grand plaisir du dégusta teur. Un vin de très grand standing 'SiMeà Tîovta (971100) (971100) Domainedu Couler- Cornas- ha : 70 à 80 î Taittinaer-Prix:100àl20e Un titan demeure immobile face à la Accompagné de Kim Basinger, Sean Connery mer, jusqu'à ce que le vent déchaîne incarne pour la dernière fois James Bond dans le cette dernière. Le colosse déploie alors mythique Jamais plus Jamais. une énergie infinie pour empêcher les La robe est or blanc. Le bouquet est charmeur. éléments de dévaster le village qu'il Une infusion d'épices douces et de tabac blond protège. La robe est grenat aux reflets noirs. Le bouquet est massif, extrêmement concentré, à la limite de l'austérité. Cependant, l'oxygène lui permet de se déchaîner avec une force peu commune. De monumentales exhalai sons de tapenades, de violettes et de tabac contiennent de grosses prunes. L'attaque est sur puissante. Une minéralité saline balaie tout le palais, projetant sur chaque papille les épais tan nins des cerises noires, du poivre blanc et de la cannelle, qui sont seulement dominés par le rem part de roses, de ronces et d'humus qui se dres se pour protéger la rétro-olfaction. La finale est une longue tempête, où les arômes grillés de bar becue, la venaison la plus sanguine, les champi gnons et les mûres les plus sauvages se déchaî nent sans restriction. Déjà une légende. cherche à y séduire de vieux citrons, qui possè dent une dignité absolue, mais sont armés de gre nades et d'aphrodisiaques L'attaque possède une é]égùnce toute britannique. Sur une route de pain d'épices, des arômes de thé Matcha conduisent à toute allure de féminines fragrances d'amandes grillées, de sel et de noisettes vers le palace de la rétro-olfaction, construit dans des essences rares d'iodes et de pain grillé. La finale est erotique. A l'intérieur d'une impro bable brioche au miel, des pruneaux et des pralines sont tendrement enlacés. Une quintessence de vin champenois. épices du gingembre CtwkÂuakAvd2010 Chàteauneuf-du-Pape - Prix : 22 à 2H C Unvikingmontésur la prouede sondrakkarbran dit un immense bouclieravant d'accoster sur les plagesgauloises. La robe est magenta. Le bouquet est déterminé, frondeur,fonceur.duthym s'y jette dansunemêlée de crème,de mousse,de cassis,de soja,de fumée de cèdreet de tabac.l'attaqueest brutale,délicieu sement déséquilibrée. Les tannins sont mûrs, concentrés.ilsattaquent simulianementtoutesles papillesavecdes armesforgéesdansdes baiessau vages, de l'eucalyptuset des mûres, puis vont conquérirla rétro-olfactionqu'ilsdépouillentde ses trésors de craie,de muscade,de chanvre,de poi vrons fumés et de sésame. Lafinalepossède une DomaineDurieu violenceassumée.lekirschet la menthepoivrée ysoumettentdesarômesde myrtilles,de cacao,d'anisétoileet d'infusion dêcorces,quisont très longuement retenus prisonniers sur le' palais. Un conque rant I A'Séetdu2010 Chàteauneuf-du-Pape - Prix :45 à 55 C KateUptonposeen corsetde satinpour la couver ture du VanityFairaméricain.Laphotoest ratée. Pourtant,rien ne peutvraimententacher labeauté dujeune mannequin. Larobe est grenat aux reflets carmin-noirḷebou quet sublime. Cependant,un très éger voile vineux et musquérecouvreles excep tionnellesfragrancesde laurier, romarinet de pain grillé sur les quellessont lascivementtartinésdu beurreet de la prune. L'attaqueest charmante, épanouie, maispossèdeun caractèrebien trempé,corsé. Des fraiseset descerisesprennent la pose pourséduire le thym,l'eucalyptuset les exhalaisonsdevenaison les observantdepuis la rétro-olfaction.en finale, desabricotscuits,des épicesduboiset ducassisse laissent longuement, presque trop complaisamment, photographier par chaque papille. Un vin délicieusementshow-off. Saint-Préfert ctu-'pafie êùut (961100, Prix:20 à 30 C Une multitude de petits oiseaux multicoloresse posent sur les toits en ardoisedu fort de Belle-Ile. Larobe est or pur. Lebouquet est envahi par mille fleurs (violette, acacia, lilas), qui lévitentau-dessus de toits de chaume et de paille. L'attaques'envoleversdes horizons exotiquesoùl'onpeut apercevoir,si l'onobserve attentivementla rétro- ~,nt pi«1 rs^** whêê^^ olfaction,du melon,de la mangue,des épices, ainsi que de la camomilleet de la carambole.lafinaleest une forteressemédiévaleconstruite en badiane et peaux d'agrumes confits, qui est légèrement mouilléepar des arômes minérauxet beurrés. Un vinqui,sans bougerde sa chaise,faitvoyager. &UMÙ* finaud 2011 (951100) ChàleauneuJ-du-Pape - Prix:50 à 60 E Un jeune géant tel qu'en décrivent les fablespour enfants, se cachedes hommesdans les Alpes. Larobe est violetde Mars.Lebouquet est discret, mais des arômes de kirsch et de champignonspiétinantdesherbes de Provencefinissentpar donner à voir leur grandeur. L'attaqueest corsée, monumentale. Cependant, les tan nins chaleureux conservent encore une part de mystère, même si les truffes,les cerises noires et le réglis se dominent le palais et cherchentà escalader la rétro-olfactionpour s'y cacher derrière des montagnes de thym. La finale possède également beaucoup de hauteur. Desarômesd'herbesgrillées,de barbecue, de cassis et de poivre y toisent jusqu'au dégusta teur.unvinde prestige,encoreau stadeadolescent de sa vie. frùmêit 2011(911100) Châteauneuf-du-Pape - Prix:25 à 35 C Dansl'arrièrepaysniçois, déjeunes genspratiquant le campingsauvage,préparent le petit-déjeuner en fumantdes cigarettesquifont rire. Larobe est rubisaux reflets grenat. Lebouquet est fringant,désinhibé.des parfumsde bois exotique, d'encens,d'herbes coupées y sont installéssur du cassis. L'attaque est empyreumatique, lardée. Du poivreet des myrtillesy occupentnonchalamment tout l'espacedupalaiset portent desexhalaisonsde fumée,légèrementherbacéesen rétro-olfaction.la finaleest corsée, lactée,pleinede caféet d'arômes de bacon. Unvincharmant, enivrant. /tutpute?aoien (921100) Châteauneuf-du-Pape - Prix:25 à 35 E Une fleuristeparcourt de long en large son grand jardin, les bras chargés de seaux d'eau pour lutter contre la canicule. Larobe est rubis.lebouquet est particulièrement floral. Surde la terre battue et parmi les herbes grillées,violettes, lavande,tulipeset garriguepar viennent à s'épanouir.l'attaqueest tendre, les tan nins sont soyeux.lesfleurs du bouquet s'ouvrent également en rétro-olfaction.elle poussent sur le kirschet les fruits noirs quidécorent le palais. La finale est minérale. Elle rafraîchit des tannins grillés, assez chauds ; a l'intérieur desquels se mélangentaromates et venaison.un vin parfaite mentéquilibré, dont le potentiel est en train de se révéler. I ^C - Ttem gandwak Saim-Emihon Prix: 30 à40e CHATEAU FleurCardinale SAINT-ÊMIIJN GRAND CRU )6 FDeauier, Pmpnttlirts Une confrérie monacale parcourt les rues de Lourde à la recherche de bénévoles pour aider les hospitaliers. La robe est rubis aux reflets noirs. Le bouquet est apaisé. 11est traversé par des cerises ayant macé ré dans le rhum, des fleurs, du cèdre et de la vanille. L'attaque ne possède aucune agressivité, mais beaucoup de plénitude. Il s'y mélange en totale harmonie des tannins, du cassis, de la lavande pilée et de Fécorce d'orange confite, qui se recueillent en rétro-olfaction autour d'un autel taillé dans du bois précieux, des bleuets et de la bergamote. La finale présente des parfums divinement torréfiés, entourés d'anis et de pain d'épices aux figues.si vous recherchez un vin de Bordeaux exceptionnel à prix décent, vousl'avez trouvé Domainede la Mordorée Prix: 30 à 40 E Cela fait plusieurs années que nous vantons les qualités des vins produits dans la valléedu Rhône méridionale par la famille Delorme. Cette der nière a récemment acquis quelques hectares dans le Nord septentrional. Force est de constater que le talent des vignerons ne dépend pas de la latitu de sous laquelle ils produisent leurs nectars, fa robe est jasmin. Le bouquet transporte dans un Paradis où tout n'est que violettes, oranges, bleuets. Sur le palais, le nectar est soyeux. Les noix de Grenoble et le citron vert y sont confor tablement installés. Lys, truffes et exhalaisons calcaires comblent la rétro-olfaction. La finale possède une amplitude et une épaisseur considérableq. Il s'agit d'une brioche de Saint-Génix fumée, fourrée de vanille et d'abricots. Un grand vin de Condrieu, plus masculin que féminin (fato*t Roquet2007 DomainedeChevalierPèreet Fils - Prix :35 à 45 E Le roi Elinas chasse dans la forêt et rencontre près d'une fontaine une splendide jeune femme (la fée mélusine), qui le saluehumblement. Larobe est grenat. Dans les sous-boishumides du bouquet, qui sont exceptionnellement parfumés, se côtoient sur un sol d'humus, de très nobles fragrances de roses et de mendie poivrée. L'attaque est minérale, saline. Autour d'une fon taine où jaillissent des jus de fraises et de gro seilles, se regardent amoureusement de la sciure et du basilic envenimés d'un peu de cendres amères. La finalen'est pas loin d'être légendaire. Lovées dans des tannins en fourrure, des genièvres, des baies de roses, des pralines et des framboises s'embrassent longuement, chaste ment. Un vin mythique, qui prouve encore une fois que le talent de la famille Chevalier peut transcender les millésimes mineurs. J^^r - JLeû ÇtUUtdeAwiettaettieneâ Larobe est grenat. Lebouquet se promène entre rétro-olfaction se promènent des parfums de fc^» (CrfiflflOujtcZOOv (76I1OO) terre battue, épices et chocolat, parvenantmême lavandeet de chèvrefeuille.lafinaleprésente des ChâteauSimian Châteauneuf-du-Pape à trouver de très rares exhalaisonsde safran et fragrancesde kirsch particulièrement féminines, Prix:40 à 50 E d'edelweiss. L'attaque est toute douce. Les tan- qui récoltent de précieux arômes de framboises Une jeune botaniste endimanchée parcourt le nins sont courtois, instruits, sculpturaux, totale- légèrement
Similar documents
View more...
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks