Master of Advanced Studies et Diplôme d'enseignement pour le degré secondaire II

Please download to get full document.

View again

of 48
39 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
Master of Advanced Studies et Diplôme d'enseignement pour le degré secondaire II L'intégration d étudiants en situation de handicap physique et sensoriel dans les gymnases vaudois et mesure de l'estime
Document Share
Documents Related
Document Transcript
Master of Advanced Studies et Diplôme d'enseignement pour le degré secondaire II L'intégration d étudiants en situation de handicap physique et sensoriel dans les gymnases vaudois et mesure de l'estime de soi dans le contexte de l éducation physique et sportive Mémoire professionnel Travail de et Roberto Borserini Sous la direction de Cédric Blanc Membre du jury Bernard Savoy Lausanne, Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES Page 1. INTRODUCTION 4 2. CADRE THÉORIQUE Accès aux études au secondaire II Possibilités d'accès aux hautes écoles spécialisées (HES), à l'unil ou à l'epfl Les barrières architecturales et institutionnelles 6 3. CADRE PRATIQUE Enquête auprès des gymnases cantonaux vaudois Résultats et commentaires 9 4. PRÉSENTATION DE L ÉTUDE ET DE LA MÉTHODE Objet d étude et hypothèses L échantillon L'outil de recueil de données Analyse RÉSULTATS Sportifs non sportifs Filles garçons Filles sportives et garçons sportifs Handicapés et non handicapés Handicapés sportifs et handicapés non sportifs Corrélations entre les dimensions DISCUSSION CONCLUSION 26 Roberto Borserini 06/2010 2 8. BIBLIOGRAPHIE Ouvrage Site web 29 REMERCIEMENTS ANNEXES 31 RÉSUMÉ MOTS-CLÉS Roberto Borserini 06/2010 3 1. Introduction Pour donner suite à notre étude concernant les effets d'une intégration, pour des sujets en situation de handicap, sur les valeurs de l'estime de soi au degré secondaire I, nous avons voulu examiner quelle était la situation d'intégration de sujets en situation de handicap (physique ou sensoriel) dans les gymnases vaudois, faisant partie du degré secondaire II. Nous développerons dans un premier temps les conditions d'accès actuelles, pour un sujet en situation de handicap, à l'enseignement du secondaire II. Nous préciserons quelles sont les voies possibles pour un accès aux hautes écoles. Nous essayerons de relever quelles pourraient être les barrières (architecturales et/ou institutionnelles) qui ne permettent pas cet accès à l'enseignement du secondaire II pour des sujets différents. Dans un deuxième temps, nous avons élaboré un questionnaire que nous avons transmis aux dix gymnases vaudois afin d'établir un tableau de la situation actuelle d'intégration de ces étudiants différents (handicap physique et sensoriel). Ceci nous permettant en plus de trouver les causes éventuelles de cette situation, et de prévoir une évolution de celle-ci. Dans une partie de recherche, nous avons étudié l'effet actuel de cette intégration de sujets différents sur la valeur de l'estime de soi en prenant comme variables indépendantes le sexe, le statut de non sportif ou sportif, et la différence (handicap ou pas). En fonction des résultats que nous aurons obtenus, nous essayerons de définir pour l'avenir ce qu'il serait bon de développer afin de permettre un plus grand accès à l'enseignement ordinaire du degré secondaire II pour des sujets en situation de handicap. Roberto Borserini 06/2010 4 2. CADRE THÉORIQUE Afin de bien comprendre les éléments que nous retirerons de cette étude, nous allons dans un premier temps décrire les conditions actuelles d'accès au gymnase ou autres institutions ordinaires du degré secondaire II. Nous dresserons un inventaire d'accès aux hautes études dans le canton de Vaud. Puis dans un deuxième temps, nous établirons un inventaire des barrières architecturales et institutionnelles qui souvent ne facilitent pas l'accès à l'enseignement du degré secondaire II pour des jeunes en situation de handicap provenant du degré secondaire I, souvent issus d'institutions spécialisées Accès aux études au degré secondaire II Pour accéder à l'enseignement au degré secondaire II, tout étudiant doit avoir terminé sa scolarité du degré secondaire I et avoir obtenu un certificat d'études en voie, option, générale, ou baccalauréat. Pour les étudiant se trouvant en situation de handicap sensoriel, ils sont, lors de leur entrée dans la scolarité, pris en charge par l'eces 1 (pour le handicap de l'ouïe) ou par le CPHV 2 (pour le handicap de la vue) qui progressivement leurs donne les moyens d'une intégration partielle, puis totale dans l'enseignement ordinaire, tant que l'autonomie et l'intégration sociale de ces jeunes le permettent. Pour les jeunes se trouvant en situation de handicap physique, ils sont soit intégrés totalement dans le circuit ordinaire, soit partiellement intégrés, soit totalement en institution spécialisée. Seul un petit pourcentage de ces élèves obtient un certificat leur permettant de rejoindre le cursus ordinaire du degré secondaire II. Pour beaucoup, l'orientation professionnelle par les TPF 3, leur permet l'accès à une formation professionnelle adaptée à leur statut dans des ateliers protégés (par exemple: ORIF 4 ). Pour les jeunes qui ont suivi une scolarité ordinaire en étant totalement intégrés, l'accès à l'opti 5, aux écoles professionnelles ou aux gymnases leur est possible, tant que leur degré d'autonomie le leur permet. 1. Ecole cantonale pour enfants sourds à Lausanne 2. Centre pédagogique pour handicapé de la vue (structure privée qui fonctionne au sein de la Fondation Asile des Aveugles à Lausanne) 3. Temps de préparation à la formation (ateliers et/ou stage) 4. ORIF = Office d'intégration et de formation professionnelle (annexe 1) 5. OPTI = Organisme de Perfectionnement, de Transition et d'insertion professionnelle Roberto Borserini 06/2010 5 2.2. Possibilités d'accès aux hautes écoles spécialisées (HES), à l'unil ou à l'epfl A côté des titres officiels, obtenus dans un établissement ordinaire du degré secondaire II, les étudiants en situation de handicap peuvent: a) suivre la passerelle Duts 6 Cet examen, qui peut être préparé au gymnase de la Cité ou au gymnase du soir, après avoir obtenu un CFC (certificat fédéral de capacité) assorti d'une maturité professionnelle, leur permet d'accéder à l'unil et à l'epfl. b) suivre une école privée, puis le CMS (cours de mathématique spécial, organisé par l'epfl) c) suivre une école privée ou le gymnase du soir afin d'obtenir un titre cantonal officiel d) obtenir un CFC et une maturité professionnelle afin d'intégrer une HES 2.3. Les barrières architecturales et institutionnelles Ces barrières sont de deux ordres, soit: - celles concernant les bâtiments - celles concernant la situation de ces établissements secondaire II Concernant le premier groupe de ces barrières, nous présentons ci-après une liste non exhaustive de celles-ci, soit: - accès aux différents bâtiments par des escaliers de grande pente, sans rampe possible. - un seul ascenseur, ne permettant pas un accès à un nombre considérable de personnes en situation de handicap. - locaux wc souvent en nombre insuffisant, si existant. - portes qui ne permettent pas un accès en fauteuil (plus rare!) - locaux spéciaux pas prévus pour un accès en fauteuil, notamment concernant les vestiaires et locaux annexes (salles de théorie, de musculation) dans les complexes sportifs 6. Duts Roberto Borserini 06/2010 6 Dans le deuxième groupe, nous abordons une problématique qui est plus de l'ordre géographique, c'est-à-dire que nos étudiants différents doivent organiser des moyens de transport qui ne leur permettent souvent plus de participer à toutes leurs activités quotidiennes nécessaires à leur état, comme physiothérapie, ergothérapie ou autre accompagnement médical ou hygiénique qui seraient nécessaires. D'autre part, le concept d'intégration actuel de ces jeunes gens différents dans l'école ordinaire ne leur permet pas d'obtenir les titres nécessaires pour poursuivre leur scolarité au niveau du degré secondaire II. Cela va certainement changer ces prochaines années, vu les déterminations et les engagements politiques avancés dans HARMOS et la législation d'exécution RPT. Roberto Borserini 06/2010 7 3. CADRE PRATIQUE 3.1. Enquête auprès des gymnases cantonaux vaudois Afin de nous donner une image réelle de la présence d'étudiants en situation de handicap dans les gymnases vaudois, nous avons réalisé un questionnaire 1 (voir ciaprès) que nous avons transmis à tous les secrétariats des dix gymnases de notre canton. Nous avons reçu neuf questionnaires complétés, manque celui du gymnase du Bugnon à Lausanne. 1. Annexe 2 Roberto Borserini 06/2010 8 3.2. Résultats et commentaires Voici un tableau récapitulatif des résultats de notre évaluation au sein des gymnases vaudois. Gymnase Nbr. d'étudiants Présence d'étudiants handicapés Nb. d'étudiants handicapés Handicapé moteur Handicapé sensoriel Participe à l'eph Refus de prendre des handicapés Barrière handicap lourd Yverdon 1050 oui 1 1 autonome - non non Broye 900 (300) oui Oui 2 Non 1 non Auguste- Piccard 900 oui 1-1 (ouïe) non non Burier ~ 1000 oui 1 1 (fauteuil) - non non Beaulieu 1172 oui 2 1 (autonome) 1 (vue) oui non Chamblandes 1000 oui 1-1 (vue) oui oui escaliers oui Morges 1207 oui 1-1 (ouïe) oui non Nyon 1000 oui 1-1 (ouïe) oui non La Cité 921 oui 1-1 oui non oui Bugnon Total: Roberto Borserini 06/2010 9 Sur environ étudiants du degré secondaire II scolarisés dans les gymnases, nous comptons douze étudiants en situation de handicap. Parmi eux, plus de la moitié a un handicap sensoriel (7 sur 12). Cette représentation est très faible, et démontre bien la place que notre école du degré secondaire I a donnée à cette population. Si l'on se réfère à notre mémoire professionnel du secondaire I, on ne peut que constater que cette intégration d'étudiants différents provenant des institutions dans l'école ordinaire est très souhaitable et à encourager. On peut constater des réponses reçues des gymnases, que ceux-ci sont prêts, et possèdent les infrastructures architecturales qui permettent de recevoir des étudiants en situation de handicap physique (moteur) et sensoriel. En fonction de la lourdeur des cas, et surtout du nombre de ceux-ci, il y a toute l'approche soutien (soins) et thérapeutique qui doit être étudiée et construite de manière à rendre possible cette intégration. Roberto Borserini 06/ 4. Présentation de l'étude et de la méthode 4.1. Objet d'étude et hypothèses Cette étude a comme but de comparer les différentes valeurs de l'estime de soi entre des étudiants de deux gymnases de la région lausannoise qui pratiquent ou ne pratiquent pas régulièrement une activité sportive. De plus, nous mesurerons ces valeurs entre des élèves qui ont été intégrés avec un camarade présentant un handicap physique ou sensoriel. Notre but est aussi de comparer les variations de la valeur de l'estime de soi selon le sexe, la fréquence de sport exercé et le statut de handicap. Nous utiliserons l'échelle de l'estime de soi de Rosenberg 1 et l'inventaire de soi physique de Ninot et al. 2 pour soutenir les hypothèses suivantes: a) la population sportive obtiendra de meilleurs scores. b) la population d'étudiants en situation de handicap intégrés dans l'enseignement ordinaire, obtiendra un score égal à celui de leurs camarades sans handicap. c) la population avec handicap intégrée dans le cursus ordinaire, obtiendra de meilleurs scores que celui obtenu par les camarades non intégrés. d) la population de garçons obtiendra de meilleurs scores que celles des filles (référence à une étude menée en 2004 par H. Chabrol et Al) 3. Cela se vérifiera dans les deux sous-groupes (étudiants des gymnases de Beaulieu et Chamblandes; étudiants de l'institution de la Cassagne) L'échantillon Notre échantillon comporte 91 sujets, répartis en 41 jeunes filles et 50 jeunes hommes. Ces étudiants sont issus de classes des gymnases vaudois de Beaulieu (Lausanne) et de Chamblandes (Pully), ainsi que d'un groupe d'adolescents de la Cassagne (13 sujets). La moyenne d'âge de notre échantillon est de 18 années. 1. Traduction et validation Canadienne-Française de l'échelle de l'estime de soi de Rosenberg Evelyne F.Vallières et Robert J Vallerand International Journal of psychology Ninot G, Delignières D, Fortes M, (2000). L'évaluation de l'estime de soi dans le domaine corporel, revue STAPS 53, p Etude de l'estime de soi de Rosenberg dans un échantillon de Lycéens (Annexe 3) Roberto Borserini 06/ Tableau des sujets de notre recherche Elèves âgés de 16 à 22 ans Filles Garçons Total Gymnase de Beaulieu Elèves participants au projet avec handicap sans handicap Groupe contrôle (ne participant pas au projet) sans handicap avec handicap 1 Intégrés au projet 29 Gymnase de Chamblandes sans handicap Groupe contrôle (ne participant pas au projet) sans handicap La Cassagne Intégrés totalement avec handicap Total de sujets Roberto Borserini 06/ 4.3. L'outil de recueil de données Nous avons utilisé un outil synthétique réalisé par Monsieur Anthony Maistrello, en janvier 2008, pour son mémoire de licence universitaire/ssp/unil 4. Cet outil est constitué de l'échelle de Rosenberg (RSE) et de l'inventaire de soi physique de Ninot et al (ISP) qui ont été rassemblés en un seul questionnaire 5. Celui-ci contient 35 items (10 concernant RSE et 25 pour ISP). La distribution des items dans le questionnaire a été faite afin d'éviter tout biais possible en relation avec une répétition concernant une quelconque de ces deux échelles. De ce fait, on ne retrouve en aucun cas deux items concernant le RSE disposés l'un après l'autre, idem pour les différentes dimensions de l'isp. Le sujet doit répondre en fonction d'une échelle de Likert en sept points allant de tout à fait en désaccord à tout à fait d'accord en fonction de l'énoncé de l'item. Le questionnaire est également muni d'une partie concernant les informations générales en rapport avec le sujet. Lors de la passation du questionnaire, les élèves ont répondu volontairement au cours d'une séance collective, mais de manière individuelle dans leurs classes respectives d'au plus 20 minutes durant les heures de cours Analyse Afin de procéder au traitement statistique des données, il a fallu codifier les différents items du questionnaire et procéder à différentes catégories. Ensuite, le traitement statistique a été effectué sur le logiciel SPSS en utilisant les analyses descriptives du t-test permettant de comparer les différentes moyennes obtenues pour chaque type de populations aux différentes dimensions du RSE et de ISP. Certains items ont été inversés compte tenu de leur formulation (item: 3/6/12/16/18/19/21/27/29/31). Les variables indépendantes prises en compte sont le sexe, le handicap, les élèves sportifs et non sportifs. Nos variables dépendantes seront les différentes dimensions des deux échelles citées auparavant, à savoir: - l'estime de soi globale - la valeur physique perçue - la compétence sportive - l'endurance - l'apparence physique - la force 4. Pratique sportive et estime de soi chez les adolescents A. Maistrello 5. Annexe 4 Roberto Borserini 06/ Avant d'exposer nos résultats, il est préférable d'expliquer les différents critères qui nous ont menés à la répartition des sujets. Afin de délimiter la population sportive et non sportive, il a été décidé de prendre comme sujet sportif les sujets pratiquant au moins deux heures de sport par semaine hors école. De ce fait, la différenciation entre personnes non sportives (sédentaires) et sportives sera plus facile à concevoir. Le nombre de sujets total s'élève à 45 sportifs et 46 non sportifs (sédentaires). Roberto Borserini 06/ 5. Résultats Nous allons exposer dans cette partie les différents résultats obtenus, à savoir: - les comparaisons entre sportifs et non sportifs - filles sportives et garçons sportifs - handicapés et non handicapés - handicapés sportifs et non sportifs - filles et garçons Ces résultats seront complétés par une figure montrant les moyennes obtenues aux différentes dimensions. A la suite de ces figures, une analyse des corrélations entre les différentes dimensions étudiées suivra afin de comprendre les liens qui sont entrevus entre les différentes dimensions de notre questionnaire. En annexe seront exposés les tableaux 1 des résultats pour chacune des dimensions. 1. Annexe 5 Roberto Borserini 06/ Moyennes Intégration d'étudiants en situation de handicap au secondaire II 5.1. Sportifs non sportifs L'échantillon a été divisé en deux groupes, les sportifs (n = 44) et les non sportifs (n = 47). Dans l'ensemble, la population sportive a obtenu de meilleurs scores que la population non sportive Comparaison sportifs et non sportifs Sportifs n = 44 Non sportif n = 47 Dimensions Comparaison des moyennes (maximum 7) des sportifs et non sportifs Cette figure montre que sur la dimension de l'estime de soi dans le domaine de la valeur physique perçue de Ninot et al. (t = , p =.033 .05), la population sportive a obtenu de meilleurs scores, leur moyenne étant de 5.09 et les non sportifs ayant une moyenne de Les scores des sportifs sont également plus élevés dans toutes les dimensions mesurées, à savoir la force (4.37 contre 3.29, t = , p.000), l'endurance (4.35 contre 3.45, t = , p.000), la compétence sportive (4.89 contre 3.84, t = , p.000), apparence physique, (5.30 contre 4.92, t = , p.178) et l'estime de globale de Rosenberg (5.01 contre 4.83, t = , p.215). Dans les deux dernières dimensions citées soit celle de l'apparence physique et de l'estime de soi globale de Rosenberg, ces résultats ne sont pas significatifs puisque p .05, même 0.10 qui nous montrerait une tendance. Roberto Borserini 06/ Moyennes Intégration d'étudiants en situation de handicap au secondaire II 5.2. Filles garçons Les garçons (n = 49) ont obtenu de meilleurs scores que les filles (n = 42) dans toutes les dimensions. Ces résultats sont tous significatifs sauf dans les dimensions de l'apparence physique et de la compétence sportive où la valeur de p Comparaison filles et garçons Filles n = 42 Garçons n = 49 Dimensions Comparaison des moyennes (maximum 7) des filles et garçons Roberto Borserini 06/ Moyennes Intégration d'étudiants en situation de handicap au secondaire II 5.3. Filles sportives et garçons sportifs Les garçons sportifs (n = 25) ont obtenu dans l'ensemble de meilleurs scores que les filles sportives (n = 19). Les résultats sont significatifs, excepté pour les scores obtenus dans la dimension de la compétence sportive où il n'y a pas de significativité (p =.332 0.10). Dans la dimension de l'endurance nous relèverons qu'il n'y a qu'une tendance puisque.05 p .10, p étant égal à Comparaison filles sportives et garçons sportifs Filles n = 19 Garçons n = 25 Dimensions Comparaison des moyennes (maximum 7) des filles sportives et garçons sportifs Roberto Borserini 06/ Moyennes Intégration d'étudiants en situation de handicap au secondaire II 5.4. Handicapés et non handicapés Les sujets porteurs d'un handicap (n = 6) ont obtenu de moins bons scores que les sujets sans handicap (n = 85), sauf dans la dimension de l'estime de soi globale de Rosenberg où la population porteuse d'un handicap se trouve légèrement meilleure que celle sans handicap (5.03 contre 4.91, t =.394, p =.695). Vu la valeur de p, les résultats de la RSE ne sont pas significatifs. La seule dimension présentant une significativité étant celle de la compétence sportive (p =.006 .05) Comparaison handicapés et non handicapés Handicapés n = 6 Non handicapés n = 85 Dimensions Comparaison des moyennes (maximum 7) des sujets handicapés et non handicapés Le fait qu'il ait cinq dimensions dans lesquelles il n'y a pas de significativité s'explique par la disproportion des deux populations soit 6 contre 85. Malheureusement, la population de personnes différentes dans nos gymnases 1 n'est pas plus nombreuse. 1. Voir tableau Chapitre 3.2 Roberto Borserini
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x