Proposition de DÉCISION DU CONSEIL

Please download to get full document.

View again

of 6
43 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le COM(2016) 187 final 2016/0095 (NLE) Proposition de DÉCISION DU CONSEIL concernant la signature, au nom de l'union européenne, et l'application provisoire de
Document Share
Documents Related
Document Transcript
COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le COM(2016) 187 final 2016/0095 (NLE) Proposition de DÉCISION DU CONSEIL concernant la signature, au nom de l'union européenne, et l'application provisoire de l'accord entre l'union européenne et les Îles Salomon relatif à l'exemption de visa de court séjour FR FR EXPOSÉ DES MOTIFS 1. CONTEXTE DE LA PROPOSITION Le règlement (CE) n 539/2001 du Conseil 1 fixe la liste des pays tiers dont les ressortissants sont soumis à l'obligation de visa pour franchir les frontières extérieures des États membres et la liste de ceux dont les ressortissants sont exemptés de cette obligation. Il est appliqué par tous les États membres, à l'exception de l'irlande et du Royaume-Uni. Le règlement (UE) n 509/2014 du Parlement européen et du Conseil 2 a modifié le règlement (CE) n 539/2001 en transférant 19 pays vers l'annexe II, laquelle énumère les pays tiers dont les ressortissants sont exemptés de l'obligation de visa. Ces 19 pays sont les suivants: la Colombie, la Dominique, les Émirats arabes unis, la Grenade, Kiribati, les Îles Marshall, la Micronésie, Nauru, les Palaos, le Pérou, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les- Grenadines, les Îles Salomon, le Samoa, le Timor-Oriental, les Tonga, Trinité-et-Tobago, les Tuvalu et le Vanuatu. La mention de chacun de ces pays à l'annexe II est assortie d'une note de bas de page précisant que «l exemption de l obligation de visa s applique à partir de la date d entrée en vigueur d un accord sur l exemption de visa à conclure avec l Union européenne». Le règlement (UE) n 509/2014 a été adopté le 20 mai 2014 et est entré en vigueur le 9 juin suivant. Au mois de juillet 2014, la Commission a présenté une recommandation au Conseil pour qu'il l'autorise à ouvrir des négociations relatives à des accords d'exemption de visa avec chacun des 17 pays suivants: la Dominique, les Émirats arabes unis, la Grenade, Kiribati, les Îles Marshall, la Micronésie, Nauru, les Palaos, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les- Grenadines, les Îles Salomon, le Samoa, le Timor-Oriental, les Tonga, Trinité-et-Tobago, les Tuvalu et le Vanuatu 3. Le 9 octobre 2014, le Conseil lui a adressé ses directives de négociation. La première série d accords d exemption de visa a été signée le 6 mai 2015 (Émirats arabes unis), le 26 mai 2015 (Timor-Oriental) et le 28 mai 2015 (Dominique, Grenade, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Samoa, Trinité-et-Tobago et Vanuatu) et ces accords s appliquent à titre provisoire à partir de la date de leur signature, dans l attente de leur entrée en vigueur. Le Conseil a autorisé la signature d'une deuxième série d accords d exemption de visa avec les Tonga (accord signé le 20 novembre 2015), la Colombie (accord signé le 2 décembre 2015), Kiribati (date de signature à déterminer) et les Palaos (accord signé le 7 décembre 2015). Ces quatre accords s appliquent à titre provisoire à partir de la date de leur signature, dans l attente de leur entrée en vigueur. Les négociations avec les Îles Salomon ont été entamées le 19 novembre Lors de cette réunion de négociation, le projet de texte a pu être entièrement passé en revue et, au cours d'échanges complémentaires, les parties se sont entendues sur l'ensemble des dispositions. L'accord a été paraphé par les négociateurs principaux le 13 novembre 2015, à Bruxelles. Les États membres ont été informés lors d'une réunion du groupe «Visas» du Conseil, qui s'est tenue le 7 décembre Règlement (CE) n 539/2001 du Conseil du 15 mars 2001 fixant la liste des pays tiers dont les ressortissants sont soumis à l'obligation de visa pour franchir les frontières extérieures des États membres et la liste de ceux dont les ressortissants sont exemptés de cette obligation (JO L 81 du , p. 1). Règlement (UE) n 509/2014 du Parlement européen et du Conseil du 15 mai 2014 modifiant le règlement (CE) n 539/2001 du Conseil fixant la liste des pays tiers dont les ressortissants sont soumis à l obligation de visa pour franchir les frontières extérieures des États membres et la liste de ceux dont les ressortissants sont exemptés de cette obligation (JO L 149 du , p. 67). COM(2014) 467 du FR 2 FR 2. BASE JURIDIQUE En ce qui concerne l'union, les dispositions combinées de l'article 77, paragraphe 2, point a), et de l'article 218 du traité sur le fonctionnement de l'union européenne (ci-après, «TFUE») forment la base juridique de l'accord. La proposition ci-jointe constitue l'instrument juridique requis pour la signature de l accord. Le Conseil statuera à la majorité qualifiée. Étant donné que les Îles Salomon seront en mesure de mener rapidement à bien leur procédure de ratification interne et vu la longue période qui s'est écoulée depuis que la Commission a proposé pour la première fois d'exempter les ressortissants de cet État de l'obligation de visa (novembre 2012), la proposition de décision concernant la signature prévoit l'application provisoire de l'accord à partir du jour suivant la date de sa signature, conformément à l'article 218, paragraphe 5, du TFUE. Le Parlement européen devant donner son approbation avant la conclusion de l'accord, la Commission l'informera de l'application provisoire de celui-ci. 3. RÉSULTATS DES NÉGOCIATIONS La Commission considère que les objectifs fixés par le Conseil dans ses directives de négociation ont été atteints et que le projet d accord d exemption de visa est acceptable pour l Union. Le contenu final de cet accord peut se résumer comme suit: Objet L'accord prévoit un régime de déplacement sans obligation de visa en faveur des citoyens de l'union et des ressortissants des Îles Salomon qui se rendent sur le territoire de l'autre partie contractante pour un séjour d'une durée maximale de 90 jours sur toute période de 180 jours. Afin de préserver l égalité de traitement de tous les citoyens de l Union, l accord comporte une disposition qui prévoit que les Îles Salomon ne peuvent suspendre ou dénoncer l accord qu à l égard de l'ensemble des États membres de l'union européenne et que l'union ne peut le suspendre ou le dénoncer qu à l égard de l ensemble de ses États membres. Il est fait mention de la situation particulière du Royaume-Uni et de l Irlande dans le préambule de l accord. Champ d'application L exemption de visa concerne toutes les catégories de personnes (titulaires de passeports ordinaires, diplomatiques, de service/officiels, ou spéciaux) voyageant pour quelque motif que ce soit, hormis l exercice d une activité rémunérée. En ce qui concerne cette dernière catégorie, chaque État membre, de même que les Îles Salomon, restent libres d imposer une obligation de visa aux ressortissants de l autre partie, conformément au droit de l'union ou au droit national applicable. Afin de garantir une application uniforme, une déclaration commune est annexée à l accord, qui porte sur l interprétation de la notion de «personnes voyageant pour exercer une activité rémunérée». Durée du séjour L'accord prévoit un régime de déplacement sans obligation de visa en faveur des citoyens de l'union et des ressortissants des Îles Salomon qui se rendent sur le territoire de l'autre partie contractante pour un séjour d'une durée maximale de 90 jours sur toute période de 180 jours. Une déclaration commune sur l'interprétation de cette durée de 90 jours sur toute période de 180 jours est annexée à l'accord. FR 3 FR L accord tient compte de la situation des États membres qui n appliquent pas encore l acquis de Schengen dans son intégralité. Tant que ces États membres (actuellement la Bulgarie, la Croatie, Chypre et la Roumanie) ne font pas partie de l espace Schengen sans frontières intérieures, l exemption de visa confère aux ressortissants des Îles Salomon le droit de séjourner pendant 90 jours sur toute période de 180 jours sur le territoire de chacun d'entre eux, indépendamment de la durée calculée pour l ensemble de l espace Schengen. Application territoriale L accord contient des dispositions relatives à son application territoriale: en ce qui concerne la France et les Pays-Bas, l exemption de visa limitera le séjour des ressortissants des Îles Salomon au seul territoire européen de ces États membres. Déclarations Outre les déclarations communes mentionnées ci-dessus, deux autres déclarations communes sont annexées à l accord et concernent: l'association de la Norvège, de l'islande, de la Suisse et du Liechtenstein à la mise en œuvre, à l application et au développement de l acquis de Schengen; la large diffusion des informations relatives au contenu et aux effets de l accord d exemption de visa, ainsi qu aux questions connexes, telles que les conditions d entrée. 4. CONCLUSIONS Compte tenu des résultats exposés ci-dessus, la Commission propose que le Conseil décide la signature de l accord au nom de l'union et autorise le président du Conseil à désigner la ou les personnes dûment habilitées à le signer au nom de l'union; autorise l application provisoire de l accord dans l attente de son entrée en vigueur. FR 4 FR Proposition de DÉCISION DU CONSEIL 2016/0095 (NLE) concernant la signature, au nom de l'union européenne, et l'application provisoire de l'accord entre l'union européenne et les Îles Salomon relatif à l'exemption de visa de court séjour LE CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE, vu le traité sur le fonctionnement de l'union européenne, et notamment son article 77, paragraphe 2, point a), en liaison avec l'article 218, paragraphe 5, vu la proposition de la Commission européenne, considérant ce qui suit: (1) Le règlement (UE) n 509/2014 du Parlement européen et du Conseil 4 a transféré la mention des Îles Salomon de l'annexe I à l'annexe II du règlement (CE) n 539/2001 du Conseil 5. (2) La mention des Îles Salomon est assortie d'une note de bas de page précisant que l'exemption de l'obligation de visa s'applique à partir de la date d'entrée en vigueur d'un accord sur l'exemption de visa à conclure avec l'union européenne. (3) Le 9 octobre 2014, le Conseil a adopté la décision autorisant la Commission à ouvrir des négociations avec les Îles Salomon en vue de la conclusion d'un accord entre l'union européenne et les Îles Salomon relatif à l'exemption de visa de court séjour (ciaprès dénommé l'«accord»). (4) Les négociations relatives à l'accord ont été entamées le 19 novembre 2014 et se sont conclues avec succès par le paraphe de l'accord le 13 novembre (5) Il convient de signer l'accord et d'approuver les déclarations jointes à celui-ci, au nom de l'union. L'accord devrait être appliqué à titre provisoire à partir du jour suivant celui de sa signature, dans l'attente de l'achèvement des procédures nécessaires à sa conclusion formelle. (6) La présente décision constitue un développement des dispositions de l'acquis de Schengen auxquelles le Royaume-Uni ne participe pas, conformément à la 4 5 Règlement (UE) n 509/2014 du Parlement européen et du Conseil du 15 mai 2014 modifiant le règlement (CE) n 539/2001 du Conseil fixant la liste des pays tiers dont les ressortissants sont soumis à l obligation de visa pour franchir les frontières extérieures des États membres et la liste de ceux dont les ressortissants sont exemptés de cette obligation, JO L 149 du , p. 67. Règlement (CE) n 539/2001 du Conseil du 15 mars 2001 fixant la liste des pays tiers dont les ressortissants sont soumis à l'obligation de visa pour franchir les frontières extérieures des États membres et la liste de ceux dont les ressortissants sont exemptés de cette obligation, JO L 81 du , p. 1. FR 5 FR décision 2000/365/CE du Conseil 6 ; le Royaume-Uni ne participe donc pas à l'adoption de la présente décision et n'est pas lié par celle-ci ni soumis à son application. (7) La présente décision constitue un développement des dispositions de l'acquis de Schengen auxquelles l'irlande ne participe pas, conformément à la décision 2002/192/CE du Conseil 7 ; l'irlande ne participe donc pas à l'adoption de la présente décision et n'est pas liée par celle-ci ni soumise à son application, A ADOPTÉ LA PRÉSENTE DÉCISION: Article premier La signature, au nom de l'union, de l'accord entre l'union européenne et les Îles Salomon relatif à l'exemption de visa de court séjour (ci-après dénommé l'«accord») est autorisée, sous réserve de la conclusion dudit accord. Le texte de l'accord est annexé à la présente décision. Article 2 Les déclarations annexées à la présente décision sont approuvées au nom de l'union. Article 3 Le président du Conseil est autorisé à désigner la ou les personnes habilitées à signer l'accord au nom de l'union. Article 4 L'accord est appliqué à titre provisoire à partir du jour suivant la date de sa signature, dans l'attente de l'achèvement des procédures nécessaires à sa conclusion. Article 5 La présente décision entre en vigueur le jour de son adoption. Fait à Bruxelles, le Par le Conseil Le président 6 7 Décision 2000/365/CE du Conseil du 29 mai 2000 relative à la demande du Royaume-Uni de Grande- Bretagne et d'irlande du Nord de participer à certaines dispositions de l'acquis de Schengen (JO L 131 du , p. 43). Décision 2002/192/CE du Conseil du 28 février 2002 relative à la demande de l Irlande de participer à certaines dispositions de l acquis de Schengen (JO L 64 du , p. 20). FR 6 FR
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x