question discriminations édito La relation formation-emploi vue au travers des discriminations en PACA

Please download to get full document.

View again

of 8
5 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
La relation formation-emploi vue au travers des en PACA Semestriel n 5 - Décembre 2014 édito La cinquième publication semestrielle de la mission d observation des en PACA portée par l ORM s adresse aux
Document Share
Documents Related
Document Transcript
La relation formation-emploi vue au travers des en PACA Semestriel n 5 - Décembre 2014 édito La cinquième publication semestrielle de la mission d observation des en PACA portée par l ORM s adresse aux différents acteurs institutionnels et associatifs engagés dans la prévention et la lutte contre les. Cette édition revient sur la nouvelle politique de la ville et détaille la notion de discrimination multicritère. Elle propose un point d actualité sur les travaux de la mission puis s entretient avec l Université du citoyen. Une analyse des jeunes issus de l immigration sortants du système éducatif en 2010 en PACA est proposée. Elle présente également les résultats d une recherche menée par le Défenseur des droits sur l égalité salariale entre les femmes et les hommes et donne à voir l actualité des acteurs engagés dans la prévention et la lutte contre les en région. Rappelons que ce semestriel est le produit d un partenariat entre l ORM, qui porte la mission d observation des, la DRJSCS (direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale), la Direccte (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi) et le Conseil régional, qui financent la mission, ainsi que le réseau d acteurs locaux constitué qui participe à cette mission. Philippe Guy, président de l ORM Cette publication a été financée par Direccte l'observatoire régional de l Emploi et de la Formation de la région provence - alpes - côte d'azur les Un éclairage sur la réforme de la politique de la ville La réforme de la politique de la ville menée depuis 2012 par l État et l ensemble des partenaires concernés vise à renforcer la lisibilité, la cohérence et l efficacité des actions conduites au bénéfice des quartiers défavorisés. La loi n du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine entérine le processus de réforme du cadre de la politique de la ville, initié par le ministre délégué à la Ville. Elle redéfinit le cadre de la politique de la ville, précise ses objectifs, ses principes structurants, ses moyens et sa gouvernance. La loi définit une nouvelle géographie d intervention de la politique de la ville en s appuyant sur un critère, englobant et objectif, de revenu des habitants. Elle précise également le nouveau cadre contractuel de la politique de la ville et les modalités de participation citoyenne à l élaboration, au suivi et à l évaluation de ces contrats. La lutte contre les constitue désormais un axe transversal incontournable des contrats de ville 2015/2020 et doit se traduire par la mise en place de «Plans territoriaux stratégiques» au sein de chaque contrat de ville. Pour permettre aux acteurs territoriaux de répondre à cet enjeu, le Commissariat général à l égalité des territoires (CGET) met à la disposition des acteurs locaux différents dispositifs sous forme de prestations (excepté pour les Plan territoriaux de lutte contre les ) que chacun peut mobiliser (cf. Nouveau cadre de référence de la lutte contre les au sein de la politique de la ville : les enjeux de la nouvelle contractualisation, CGET, 2014). Le CGET est chargé de conduire la réforme d ensemble de la politique de la ville. Il est issu du regroupement de la Délégation à l aménagement du territoire et à l attractivité régionale (Datar), du Secrétariat général du comité interministériel des villes (SGCIV) et de l Agence nationale pour la cohésion sociale et l égalité des chances (Acsé). En relation avec les collectivités territoriales et en s appuyant sur les préfets de région et de département, il est le garant de la stratégie territoriale de l État. Quelques notions essentielles Discrimination multicritère (ou intersectionnelle) La notion de discrimination multicritère est une discrimination fondée sur plusieurs critères à la fois. Ce concept ne vise pas une cumulativité des critères mais une prise en compte de l intrication des différents critères ainsi que de leur impact mutuel. Le parcours des individus est alors considéré dans son ensemble en prenant en compte la pluralité des expériences discriminatoires. L approche de la discrimination multicritère permet de traiter différemment les en donnant une place plus large au contexte de la situation de personnes. Selon Kachoukl, Maguer et Marnas 1, cela «permet également d examiner la façon dont la société traite le groupe auquel appartient la personne et pas seulement les caractéristiques individuelles de celle-ci. Elle prend en compte également les préjudices dont le groupe auquel la personne appartient a été victime au cours de l histoire. Elle tient compte de l expérience vécue par les personnes dans leur environnement social, économique, politique et légal. S intéresser à l expérience de la discrimination et aux trajectoires des personnes renforce la pertinence des réponses apportées à la discrimination vécue». Ce thème intéresse depuis peu de temps les chercheurs, et ce malgré les réels enjeux qui sont portés par cette. 1 Kachoukl F., Maguer A., Marnas A., La Discrimination multicritère à l encontre des femmes immigrées ou issues de l immigration sur le marché du travail, Halde, mars Actualité de la mission d observation des en PACA L organisation de la réunion du réseau des acteurs de la mission d observation des La mission d observation des en PACA a organisé une réunion du réseau d acteurs le vendredi 7 novembre 2014 à l ORM. À cette occasion Nathalie Robert (Association régionale des missions locales) et Corinne Dossetto (mission locale Étang de Berre) nous ont fait l honneur de présenter leur récente recherche-action «Atelier participatif de prévention et de lutte contre les», présentation suivie d un débat avec la salle. La participation de la mission d observation des à différentes instances régionales Réunions de coordination régionale dans le cadre des plans territoriaux de prévention des, programmées tout au long de l année par la DRJSCS dans le but de faciliter la mise en place des plans de lutte contre les. La DRJSCS souligne un besoin important de formation, de sensibilisation et d information auprès des acteurs dans leur ensemble. Dans ce cadre la mission d observation des de l ORM est un support aux plans en termes de connaissances. Ateliers relatifs à la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine, organisés par la DRJSCS. Cette loi met en œuvre une modification majeure du cadre de la politique de la ville. Les opérateurs ressources (CRPV, ORM, ACT, CRI, Ancrages, Espace, CRES ) sont sollicités pour accompagner et soutenir les acteurs territoriaux dans la mise en place de cette réforme. Journées régionales de formation des acteurs de la politique de la ville : organisées par la DRJSCS avec l appui du CRPV les 6 novembre et 15 décembre L objectif de ces journées est de sensibiliser les acteurs de l État qui sont concernés par cette thématique des. L ORM a présenté à cette occasion les différents rôles et fonctions de sa mission d observation. 9 e conférence du réseau européen du pilotage régional du marché du travail, tenue du 22 au 24 septembre 2014 à Francfort en Allemagne. La thématique portait cette année sur l économie durable et l emploi durable. Dans ce cadre, l ORM a présenté un exemple de support aux politiques publiques à travers la mission d observation des et le Réseau régional pour l égalité femmes-hommes (RREFH). Site Internet de la mission d observation des : les en - l observatoire régional des métiers 3 les Parole d acteurs Entretien avec Florence Lardillon, directrice de l Université du citoyen à Marseille (UDC) Pouvez-vous décrire succinctement les missions, les objectifs et les actions de l UDC? L Université du citoyen a pour finalité de créer les conditions de la participation des habitants aux politiques publiques, c est-à-dire de les sensibiliser à la connaissance des sujets traités et aux modalités de la prise de parole en public. Par exemple, dans le champ de la prévention et de la lutte contre les, elle organise depuis 2004 des journées thématiques dénommées assemblées plénières qui ont pour objectifs de : recenser les situations vécues ou perçues par les participants comme discriminatoires en les invitant à témoigner de leur vécu, mais aussi les réactions des personnes face à ces situations et les incidences sur leur vie ; répondre à leurs besoins d information afin de leur permettre d objectiver les situations et d y faire face en faisant intervenir des personnes ressources (sociologue, juriste, associations de prévention et de lutte, représentante du Défenseur des droits) ; recenser des propositions de changement au niveau individuel, collectif et institutionnel ; susciter du débat autour de cette avec l ensemble des citoyens d un territoire. Dans les ateliers citoyens animés par l UDC, observez-vous des évolutions en matière de vécu et d expression des? Les constantes sont : la difficulté de parler de la discrimination dans la mesure où cette notion se confond souvent avec celle du racisme ou bien se fond dans les problématiques des inégalités sociales, de l assignation sociale, de la relégation territoriale auxquelles les personnes sont souvent confrontées. Celles qui vivent la discrimination n ont pas envie d endosser un statut de victime ; la difficulté de distinguer les critères discriminatoires et ceux qui ne le sont pas dans le processus sélectif du recrutement. Plus largement, nous avons observé que le changement de référentiel de la politique publique (le passage de la prévention et de la lutte contre les à la promotion de la diversité et de l égalité des chances) a eu les conséquences suivantes : la discrimination est redevenue une sociale parmi d autres ; beaucoup de professionnels ayant un rôle d accompagnement pensent que la discrimination résulterait des «difficultés des publics» ; la discrimination est de moins en moins en moins perçue comme un délit. Concernant les nouveautés : de plus en plus de personnes sont victimes de propos racistes et assimilent cela à de la discrimination. Qu en est-il de la participation des habitants à vos réunions? Le public concerné a-t-il le sentiment d être bien écouté et accompagné? Que faut-il améliorer? Très peu de personnes savent qu il s agit d un délit passible de poursuites judiciaires, autrement dit, cela n est pas perçu comme un sujet de droit. L enjeu est donc de faire prendre conscience que c est un délit par une communication ciblée et adaptée tout en rendant lisibles les dispositifs d écoute et d accompagnement. Il est également incontournable de former les acteurs de proximité à faire émerger la parole des publics sur cette. Si tel n est pas le cas, le risque est que le diagnostic prévu dans le cadre de l élaboration des futurs contrats de ville soit erroné et les cellules d écoute territoriales très peu utilisées. Cela contribuerait une fois de plus à atténuer l ampleur du phénomène. Site Internet de l Université du citoyen : 4 Zoom sur Les jeunes issus de l immigration sortis du système éducatif en 2010 en PACA Quand l école est finie en PACA. Premiers pas dans la vie active de la génération 2010, ORM, à paraître dans la collection «Études» Parmi les jeunes qui ont quitté le système éducatif en 2010 en PACA, la part de ceux dont les parents sont tous les deux nés à l étranger est supérieure, quel que soit le diplôme, à celle observée en France (17 % contre 13 %). Un accès moins rapide à l emploi pour les jeunes issus de l immigration Tableau : Trajectoires selon le diplôme et l origine socioculturelle en PACA (en %) Accès durable à l emploi Accès progressif à l emploi Sortie d emploi Maintien aux marges de l emploi Retour à la formation Non-diplômé Bac Bac + 5 et plus Jeunes issus de l immigration Ensemble PACA Champ : ensemble de la Génération 2010, individus en PACA. Source : Céreq Enquête Génération En PACA comme en France, ce sont les jeunes non diplômés qui sont le plus éloignés de l emploi. Et, toujours en PACA comme en France, tous niveaux de diplômes confondus et quel que soit le sexe, les jeunes issus de l immigration sont moins nombreux à accéder rapidement à un emploi durable (47 % en PACA, 52 % en France) que l ensemble de la génération (53 % en PACA et 58 % en France). Ils sont également davantage que l ensemble de la génération à avoir suivi une trajectoire de maintien aux marges de l emploi (chômage durable et inactivité). Ces difficultés plus grandes pour les jeunes issus de l immigration doivent être rapprochées de leur niveau de formation. En effet, ils sont moins diplômés que l ensemble des sortants du système éducatif. Un sentiment de discrimination à l embauche plus fort chez les jeunes issus de l immigration En PACA, 13 % des jeunes, quelle que soit leur origine, pensent avoir été victimes de discrimination à l embauche depuis la fin de leurs études. Cette proportion est identique à celle observée pour ceux ayant fini leurs études sur l ensemble de la France (12 %). La principale raison évoquée par l ensemble des enquêtés est un motif de type raciste, en PACA comme en France. De surcroît, en PACA comme en France, les jeunes dont les deux parents sont nés à l étranger sont davantage concernés par le sentiment de discrimination (23 %) que les jeunes dont les deux parents sont nés en France (9 %). Pour en savoir plus sur l étude nationale L ORM, en partenariat avec le Conseil régional, a sollicité le Centre d études et de recherche sur les qualifications (Céreq) pour une interrogation en 2013 de plus de jeunes représentant les jeunes sortis du système éducatif en PACA en 2010, quel que soit leur niveau de formation. Comme en 1998 et en 2004, l objectif de cette grande enquête est d analyser les premières années de vie active des jeunes au travers de leur accès à l emploi et de leurs trajectoires professionnelles, en fonction de la formation suivie et d autres caractéristiques individuelles (genre, origine sociale, etc.). Ces trajectoires caractérisent les trois premières années sur le marché du travail. Elles sont issues d une typologie réalisée par le Céreq. La trajectoire d accès progressif à l emploi regroupe l accès progressif à l emploi après chômage et l accès progressif à l emploi après inactivité. La trajectoire maintien aux marges de l emploi regroupe le chômage durable ou récurrent et l inactivité durable. Est considéré comme issu de l immigration, un jeune dont les deux parents sont nés à l étranger les en - l observatoire régional des métiers 5 les Résultats d étude Guide pour une évaluation non discriminante des emplois à prédominance féminine. Un salaire égal pour un travail de valeur égale Coordonnée par Marie Becker, Séverine Lemière et Rachel Silvera, Guide pratique, Défenseur des droits, Ce guide fût présenté par Sarah Bénichou et Yolande Eskenazi du Défenseur des droits dans le cadre de la journée de culture commune du Réseau régional pour l égalité entre les femmes et les hommes de l ORM du 14 novembre Cette manifestation était consacrée aux liens entre systèmes de classification des emplois et inégalités salariales entre les femmes et les hommes. Le guide rappelle que le principe «à travail égal, salaire égal» impose l égalité salariale entre femmes et hommes occupant le même emploi, mais la majorité des femmes n occupent pas les mêmes emplois que les hommes. Elles exercent en priorité des emplois en fonction de leurs présumées qualités féminines (minutie, dextérité ). Cette ségrégation professionnelle est une explication importante des inégalités de salaire mais elle n est pas la seule. Les systèmes d évaluation des emplois et les grilles de classification professionnelle qui hiérarchisent les emplois et déterminent les salaires de base sont souvent construits sur des normes différentes selon que le travail est réalisé par des femmes ou des hommes. Dès lors, comment sont déterminés les salaires? Pourquoi les emplois majoritairement occupés par les femmes reçoivent-ils des salaires inférieurs aux emplois occupés principalement par les hommes? Le principe juridique d égalité de rémunération entre les hommes et les femmes pour un travail de valeur égale offre l opportunité d aborder ces problématiques. En permettant une remise en des stéréotypes associés à ces emplois et une reconnaissance de la valeur de tous les emplois, la démarche d évaluation non discriminante des emplois est susceptible de conduire à une revalorisation professionnelle et salariale des emplois à prédominance féminine. Tel est l objet de ce travail. Une première partie «Comprendre» présente les principes juridiques sur lesquels s appuyer. La deuxième partie «Questionner» propose d analyser les mécanismes de fonctionnement des méthodes d évaluation. Enfin, la troisième partie «Agir» identifie différents axes d interventions possibles pour mettre en œuvre une méthode d évaluation non discriminante des emplois. Pour concevoir ce guide, le Défenseur des droits s est adjoint les compétences d universitaires et de professionnels des relations du travail. À terme, le Défenseur des droits souhaite que cet ouvrage trouve sa place dans la formation des partenaires sociaux afin qu ils engagent une renégociation des classifications d emplois dans une optique d égalité réelle entre femmes et hommes. Pour en savoir plus Téléchargement du guide : Réseau régional pour l égalité entre les femmes et les hommes : 6 Du côté du réseau d acteurs Cette rubrique présente, de manière non exhaustive, des actions, rencontres et colloques en lien avec la prévention et la lutte contre les menées par des acteurs du territoire. Le challenge égalité homme-femme La MDE (Maison de l emploi) et le SANOP (Syndicat d agglomération nouvelle ouest-provence Istres) ont organisé le 28 novembre 2014 à Fos-sur-Mer le Challenge égalité homme-femme Ange Marchetti, qui capitalise et valorise les bonnes pratiques des entreprises repérées sur le bassin par les différents acteurs de l emploi (Pôle emploi, Mission locale, Plan local d insertion pour l emploi, Maison de l emploi). La journée auprès des centres sociaux de la région PACA Le jeudi 27 novembre au Camp des Milles (Aix-en-Provence), une journée de réflexion, de formation et d information auprès des professionnels salariés, administrateurs et bénévoles des centres sociaux fut organisée par l Union régionale des fédérations de centres sociaux PACA. Cette journée a permis de démonter les processus et les mécanismes de qui conduisent à des idéologies extrémistes et à leurs dérivés, et qui remettent en cause une centrale pour les centres sociaux : celle du vivre-ensemble égalitaire. L espace cowork elles La Cité des métiers de Marseille et de Provence - Alpes - Côte d Azur, en partenariat avec la Délégation régionale aux droits des femmes et à l égalité et avec les structures d accompagnement à la création d activité au féminin, propose un programme destiné à accompagner les femmes souhaitant créer ou développer leur activité en PACA, avec pour objectif principal de favoriser la mise en réseau, le partage d expériences et de compétences. Une rencontre a eu lieu le 28 octobre La venue en PACA de Jacques Toubon, nommé Défenseur des droits depuis le 16 juillet 2014 En visite à Aix-en-Provence et à Marseille les 23 et 24 octobre 2014, le Défenseur des droits a tenu à consacrer ce déplacement à la lutte contre le racisme et à la lutte contre les, aux relations avec les autorités judiciaires et à l accès aux droits en établissement pénitentiaire. Cycles de formation sur la nouvelle politique de ville en PACA Organisés à l initiative du secrétariat général pour les affaires sociales (SGAR) de la région PACA, en partenariat avec la DRJSCS et avec l appui du centre ressource pour la politique de la ville (CRPV), des cycles de qualification à la réforme de la politique de la ville se sont tenus dans l ensemble des départements de la région PACA. Plus de 800 personnes (agents de l État et des collectivités territoriales, associations, chambres consulaires, etc.) y ont participé. les en - l obser
Similar documents
View more...
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks