Texte d accompagnement au DVD «Images et témoignage de Nathalie Morin en Arabie saoudite»: Accompanying text to the DVD

Please download to get full document.

View again

of 12
62 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
Texte d accompagnement au DVD «Images et témoignage de Nathalie Morin en Arabie saoudite»: Accompanying text to the DVD Nathalie est une jeune Québécoise retenue contre son gré en Arabie Saoudite par le
Document Share
Documents Related
Document Transcript
Texte d accompagnement au DVD «Images et témoignage de Nathalie Morin en Arabie saoudite»: Accompanying text to the DVD Nathalie est une jeune Québécoise retenue contre son gré en Arabie Saoudite par le père de ses enfants, Saeed Al Bishi, depuis mars Elle est maltraitée physiquement et psychologiquement, manque de nourriture et vit enfermée à clé dans un appartement dont seul Saeed Al Bishi, à la clé. Ses 3 jeunes enfants, Samir, Abdullah et Sarah subissent les mêmes sévices. Nathalie lance un appel au secours pour pouvoir rentrer dans son pays, le Canada, avec ses enfants. / Nathalie is a young Quebecoise held against her will in Saudi Arabia by the father of her children, Saeed Al Bishi, since March She is mistreated both physically and psychologically, is lacking in food and is locked in an appartment for which only Saeed has a key. Her 3 yound children, Samir, Abdullah and Sarah, are subject to the same mistreatments as Nathalie. Nathalie is calling for help to return to her country, Canada, with her children. Français Affiche : La liberté clé en main, une soirée en solidarité avec Nathalie Morin, samedi le 6 mars 2010 au Lion D Or 1676 rue Ontario Est. Texte : Les extraits que vous allez visionner ont été pris lors de la visite de Johanne Durocher et Dominique Morin en Arabie saoudite en juillet Texte : Ordinairement Nathalie n a pas accès à un téléphone, ni au côté de l appartement réservé aux hommes. Nathalie : moi en mars 2005, pour moi comme, si n importe qui serait venu me voir pour et m aurait dit c est risqué ne va pas en Arabie saoudite, pour moi c était comme, je croyais, t sais là, j étais déjà allée en Arabie saoudite à deux reprises, pour moi il n y avait aucun risque, j étais persuadée qui s il m arrivait un problème par exemple, ben qu il me laisserait partir avec Samir. Nathalie : Pour moi c était comme une priorité que mon fils ait son père, pis que pour moi, qu il le connaisse puis qu il English Poster: The Key to Freedom, an evening of solidarity with Nathalie Morin, Saturday March 6th, 2010 at the Lion D Or 1676 Ontario Street East. Text: The segments you will see were recorded durig Johanne Durocher and Dominique Morin s visit to Saudi Arabia in July Text: Ordinarily, Nathalie does not have access to a phone, nor to the men s side of the apartment. Nathalie:... (me) in March 2005, like, if anybody had come to see me an had told me that it was risky, don t go to Saudi Arabia, for me it was like, you know, I had already been to Saudi Arabia twice, for me there seemed to be no risk, I was sure that if I were to encounter a problem for example, then he would allow me to leave with Samir. Nathalie: For me it was a priority that my son have his father, and for me, that he know him and grow up with him, and that 1 grandisse avec lui, pis qu on forme une famille. Texte : Ce soir, ça fait cinq ans, soit depuis le 3 mars 2005, que Nathalie est en Arabie saoudite. Intercom Dominique : Ce que je veux montrer c est que l intercom est défectueux et puis, Nathalie nous a montré qu il a été brisé (Voix d enfant : Allou!) volontairement par Saeed (Cris d enfant). Voix d enfant : Béba, papa a brisé la ça Dominique : Papa a brisé le téléphone? Enfant : Oui. Dominique: Ah oui? Réfrigérateur (Nathalie allaite Sara) Nathalie : En août 2008, à la fin août 2008, la princesse Johara nous a acheté un frigidaire, après ça à la fin du mois de décembre, tout de suite après que Deepak Obhrai est venu nous visiter, Saeed a vendu le frigidaire qu on avait, c était pas lui, c était un autre, il la vendu, puis pour qu on puisse se sauver à Bisha. La caméra tombe abruptement. Lumière Dominique : Y a juste des néons, ça fait des couleurs bizarres, mais bon, ça peut passer, mais Nathalie m a dit aujourd hui que Saeed a posé les néons juste avant qu on arrive parce qu il savait qu on venait, (Voix d enfants) ils ont été je ne sais pas combien de temps, je pense plusieurs semaines, sans aucun éclairage dans la cuisine, donc il n y a pas de fenêtres, il n y a pas de lumière qui passe par la fenêtre, donc quand ils venaient dans la cuisine c était complètement noir. En tous cas il y avait l éclairage du salon qui rentrait par la porte, mais c est tout, phaque c était sombre. Nathalie : Saeed, leur père, il refuse, j en ai aucune idée pourquoi s il refuse ou quoi mais en tous cas, il a mis des collants noirs we should be a family. Text: Tonight it has been five years since March 3 rd 2005 that Nathalie is in Saudi Arabia. Intercom Dominique: What I want to show is that the intercom is broken and Nathalie showed us that is was broken (Child s voice: Allou!) deliberately by Saeed (Child cries). Voice of child : Bayba, daddy has broke that... Dominique: Daddy broke the telephone? Child : Yes. Dominique: Ah yes? Refrigerator (Nathalie is nursing Sara) Nathalie: In August 2008, at the end of August 2008, the princess Johara bought us a fridge, after, at the end of December, just after Deepak Obhrai visited us, Saeed sold the fridge we had, it wasn t this one, it was another, he sold it, because he wanted to run away to Bisha. The camera falls abruptly. Light Dominique: There are only fluorescents, it makes for bizarre colours, but well, it can pass, but Nathalie told me today that Saeed installed the fluorescents just before we arrived becaude he knew we were coming, (Children s voices) I don t know how long, I think many weeks, they were without any light in the kitchen, there are no windows, there is no light that comes through the windows, so when they would enter the kitchen it was completely dark. Anyway, there is light from the living room that came through the door, but that s all, so it was dark. Nathalie: Saeed, their father, he refuses, I have no real idea if he refuses or why but anyway, he has put black stickers on the 2 dans les fenêtres. Nathalie : la porte. Puis en plus qu il y a des collants noirs dans les fenêtres et qu on ne peut pas rien voir à travers, elle est brisée, on ne peut pas l ouvrir. Texte : En plus des fenêtres noircies, Nathalie et ses enfants sont privés de source de lumière même artificielle. Salon hommes versus femmes Nathalie : OK, on est ici à la section des femmes, ça c est la porte qui sépare la section des hommes et la section des femmes, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, il la barre à clé, voici la serrure, elle est toujours barrée à clé, on n a pas le droit d y entrer. Là je vais ouvrir la porte, (Voix d enfants) en ce moment ma mère est là, donc c est pour ça qu il laisse la porte ouverte. Voici là c est la toilette des hommes. Entre le 14 et le 15 ou le 16 novembre (2008) il a défoncé la porte, puis c est pour ça qu il n y a plus de poignée après la porte de la toilette, il l a défoncée à coups de pieds, parce que je m étais réfugiée dans la toilette. Texte : Deux jours plus tard elle accouchait de Sarah. Nathalie : Ça c est le nouveau salon parce que quand Saeed a dit au gouvernement saoudien que ma mère et mon frère venaient me visiter, donc le gouvernement saoudien vient juste de payer un nouveau salon à Saeed, ça c est pour les hommes. Il a payé un très beau salon : fauteuil, Lazy-Boy, ça c est Lazy-Boy, télévision plasma. Nathalie : La fenêtre de l autre salon, des hommes, je vais vous la montrer, juste un instant. (N.B. Remarquez que Nathalie se tient à l écart de la fenêtre afin d éviter d être vue) Il y a un store, un très beau windows. Nathalie:...the door. Additionnally, on top of the fact that there are black stickers on the window and we can t see through it, it is broken and we can t open it. Text: On top of blackened windows, Nathalie and her children are deprived of even artificial light. Men s living room versus women s living room Nathalie : OK, here we are in the women s section, this is the door that seperates the men s from the women s section, 24/7, he locks it with a key, here is the lock, it is always locked by key, we are not allowed to enter. Now I will open the door, (Children s voices) at the moment my mother is here, thus this is why the door is opened. This is the men s washroom. Between November 14 th and the 15 th or the 16 th (2008), he broke down the door, this is why there is no handle on it, he broke it down with kicks with his feet, because I has taken refuge in the washroom. Text: Two day later she gave birth to Sarah. Nathalie: This is the new living room because when Saeed told the Saudi government that my mother and brother were coming to visit, thus the Saudi government just bought a new living for Saeed, that is for men. They payed for a very nice living room: chair, Lazy-Boy, it s a Lazy-Boy, plasma TV. Nathalie: The window of the other living room, the one for men, I will show you, just a minute. (N.B. Remarck that Nathalie stays away from the window to avoid being seen) There is a shade, a very nice shade 3 store même. Voici la fenêtre des hommes qui donne aussi sur la rue passante qui a des autos. Lecture Johanne : Les parents de Natacha gardent les outils, de vieux pneus et des boîtes en bois dans sa cabane. Manuel grimpe sur une boîte, il regarde autour de lui : «Je ne crois pas» dit-il, «Un cheval ça n a pas d ailes. Il n y a pas de cheval ici.» «Où est-il?» demande Dominique, les yeux tous ronds, «Je veux le voir». (Johanne chuchote : Il s appelle Dominique) Sans dire un mot, Natacha tire doucement une boîte, un pot est caché derrière une boîte. Samir Johanne (demande à Samir) : Supposons que t as un secret qui te fait de la peine, est-ce que tu le dirais à maman? Samir : Non. Johanne : Non? Pourquoi tu le dirais pas à maman, c est-tu parce que t aurais peur? Samir : pause, non. Johanne : Tu le dirais-tu à quelqu un ton secret qui te fait de la peine, faut les dire nos secrets qui font de la peine. Samir : dirais à pas. Abdullah Se regarde la langue dans le mirroir. Sarah Voix de Nathalie : Abdullah, tu vas y faire bobo! Texte : Nathalie parle avec une journaliste québécoise lors de ces extraits. Saeed est sorti avec Dominique durant ces moments de tournage. Alimentation Nathalie : On se lève le matin et je prépare comme du genre de pain pita, avec de la farine et de l eau sur le poêle, je donne ça aux enfants, on mange du pain pita avec un verre d eau, puis après ben qu est-ce qu on fait Ben là depuis que mon fils va à la maternelle, ben comme souvent ont écrit, il a des livres pour la maternelle, even. Here is the men s window that also lets out to the busy street with cars. Story Time Johanne: Natacha s parents keep tools, old tires and boxes in the shed. Manuel climbs on a box, he looks around, I don t believe, he says, A horse doesn t have wings. There is no horse here. Where is it?, asks Dominique, eyes wide open, I want to see him. (Johanne wispers: His name is Dominique) Without saying a word, Natacha gently pulls on a box, there is a jar hidden behind the box. Samir Johanne (asking Samir): Suppose you have a secret that makes you sad, would you tell mommy? Samir: No. Johanne: No? Why wouldn t you tell it to mommy, is it because you are scared? Samir: pause, no. Johanne: Would you tell it to someone your secret that makes you sad, you must tell secrets that you make you sad. Samir:...won t tell. Abdullah Looks at his tongue in the mirror. Sarah Nathalie s voice: Abdullah, you are going to make boubou to her! Text: Nathalie is seen speaking with journalist from Quebec during these segments. Saeed has gone out with Dominique while filming is takibg place. Nutrition Nathalie: We get up in the morning and I prepare a sort of pita bread, with flour and water that I cook on the stove, I give this to the children, we eat this pita bread with a glass of water, and then after well what do we do... Well now since my son has been going to kidergarten, he has kindergarten books, so we draw and write 4 phaque on dessine comme on écrit ensemble, on s invente des jeux, on s invente des chansons, on essaie de s occuper comme ça. Nathalie : Moi et mes enfants nous sommes séquestrés, sans clé. Nous sommes séquestrés sans clé, ni téléphone. Qu est-ce que je veux dire, c est que on est dans l appartement, on ne sort pas, puis on n a pas la clé non plus pour sortir, on n a pas de téléphone pour appeler n importe qui à l extérieur. Si un enfant est malade ou si le feu, ou n importe quoi, on n a pas le téléphone, on n a pas la clé pour sortir, on est dans l appartement, puis on n a pas le droit de sortir évidemment, s il nous séquestre on n a pas le droit, puis, c est ça notre vie là. Nathalie : Il s en va pour trois jours, 72 heures dans sa famille à Bisha et il nous laisse ici, sans clé ni téléphone, dans l appartement et sans presque pas de bouffe là, j peux pas dire qu on mange pas pantoute là, mais notre diète quotidienne c est du pain que je fis moi-même avec de la farine et de l eau pour déjeuner, pour dîner on mange un repas de riz blanc et pour souper on mange encore un peu de riz blanc. C est ça notre diète quotidienne. Impact de nos actions Nathalie : Quand comme ma mère va dans, comme quand elle est allée, l autre fois il n y a pas longtemps, quand elle est allée au parlement du Québec là, elle est allée parler de moi au parlement du Québec, ben là lui il l a su, puis là encore une fois il nous a amené à l épicerie puis il nous a acheté comme, je pense que c était trois pintes de lait, puis aussi on avait acheté des fruits et des légumes. T sais on avait mangé quoi, tout de suite après quand elle est revenue du parlement. Nathalie se voile. together, we invent games, we make up song, we try to stay busy like this. Nathalie: My children and I are confined, without a key. We are confined with no key, nor telephone. What I mean to say is that we are in the apartment, we don t go out, we don t have the key to get out, and we don t have a phone to call anyone from the outside. If a child is ill, or if there is a fire, or anything else, we have no phone, we have no ket to get out, we are in the apartment, and we cannot leave obviously, if he is confining us this means we are not allowed to leave, and that is our life. Nathalie: He leaves for three days, 72 hours to see his family in Bisha and he leaves us here, without a key or phone, in the apartment with almost no food, I don t mean we don t eat at all, but our daily dietis bread I make myself with flour and water for breakfast, for lunch we eat white rice and for supper we again eat a bit of white rice. This is our daily diet. Impact of our actions Nathalie: When my mother went, when she went not long ago, when she went to the parliament of Quebec, she went to speak of me at Quebec s parliament, well then he found out, and once agian he took us to the grocery store and he bought us like three pints of milk, and also we had fruits and vegetables. You know we ate then, right after my mother came back from parliament. Nathalie veils herself. 5 Alimentation (suite) Dominique : Ça c était Aboudi (surnom d Abdullah) qui mange des Dounis, c est comme des nouilles Ramen. Il y a eu des semaines où c était leur seul repas de la journée. Rapatriement Nathalie : Je voulais tout faire pour les ramener avec moi, parce que je le savais que, je le savais que leurs vies en Arabie saoudite étaient en danger, puis je devais prendre mes enfants avec moi au Canada. Au mois de mars 2005, comme peut-être deux semaines plus tard, ça n allait déjà pas, puis j ai demandé de partir puis c est là qui m a dit que, non, j allais pas partir. On va retourner au Canada ensemble, ou on retournera pas. Je peux vous donner plusieurs exemples qu il était violent, qu il me frappait régulièrement, qu il me battait régulièrement, qu il était violent avec les enfants, mais oui, j avais mis comme une lettre de trois pages, ça décrivait toutes les maltraitances. Je sais que je suis canadienne, j suis pas réellement mariée, tout a été faux, qu il y a eu une fausse Saeed a fait une fausse déclaration. Je le sais que mon fils Samir, est né au Canada sans père, son père n était pas déclaré au Canada. Je le sais que c est le ministère de l intérieur (de l Arabie saoudite) qui a payé mon billet d avion et à Samir. T sais je le sais qu il y a plein de choses qui s est passé en dessous de la table là, pis je l sais que l Arabie saoudite est une attend une minute, je vais me calmer l Arabie saoudite est une monarchie, OK, Oui. Puis le roi et les princes ils changent leurs lois comme ils veulent. Écoutez moi j étais même pas mariée au Canada, j avais pas mes certificats de mariage et quand même, ils m ont donné un visa de femme, de femme mariée là, puis j ai pu rentrer en Arabie Nutrition (cntd.) Dominique: This is Aboudi (Abdullah s ncikname) who is eating Dounis, which are like Ramen noodles. There were weeks when this was their only meal of the day. Repatriation: Nathalie: I wanted to do everthing to bring them back with me, because I knew that, I knew that their lives in Saudi Arbia were in danger, and that I had to take my children with me to Canada. I the month of Marcxh 2005, like maybe two weeks later, already things weren t going well, I asked to leave and that is when he told me, no, I would not leave. We will return to Canada together, or we will not return. I can give you may examples of his violence, that he hit me regularly, that he beat me regularly, that he was violent with the children, but yes, I put like a three page letter, it described all the mistreatment. I am Canadian, I am not really married, everything was false, there was a false... Saeed made a false declaration. I know my son Samir was born in Canada without a father, his father was not declared in Canada. I know it is the Minister of the Interior (of Saudi Arabia) who paid my plane ticket and Samir s. You know, there are all kinds of things that happened under the table, and I know that Saudi Arabia is... wait a minute, I will calm down... Saudi Arabia is a monarchy, OK, yes. And the King and the Princes they change laws as they see fit. Listen, I wasn t even married in Canada, I didn t have my wedding certificates and still, they gave me a woman s visa, a married woman s visa there, and I got into Saudi Arbia. So when they want to they can change laws. You know, do things crooked. 6 saoudite. Donc, quand ils veulent, ils sont capables de changer les lois. T sais, passer par en dessous. Je ne me suis jamais mariée, c est une fausse déclaration. C est illégal et le gouvernement saoudien est complice avec Saeed. Donc vous pouvez faire des négociations et aussi Saeed, s il a la chance de quitter l Arabie saoudite, de juste voyager, il va prendre cette chance là et il va nous laisser partir, moi et les trois enfants. Donc, je crois que oui il y a une négociation à faire avec Saeed et le gouvernement saoudien. Et quand j appelais à l ambassade (canadienne à Riyadh), je ne sens même pas que je suis canadienne. À moment donné, j ai même déjà appelé Nicolas Gauthier et il m a répondu que mon cas n était pas si grave que ça, puis il y avait un autre cas à Jeddah pis qui était beaucoup plus important que moi, puis que moi ma vie était correcte. Bien je pense que quand j étais enceinte de Sarah ils auraient pu, parce qu à moment donné Saeed était prêt, il était écoeuré et il était prêt à me reconduire par lui même avec Abdullah et Samir, j étais enceinte, donc j aurais pu aller à l ambassade et au pire accoucher à l ambassade, je le sais pas là, en tous cas j aurais pu aller à l ambassade et cette journée là, Saeed il m a passé le téléphone, il m a dit appelle l ambassade pour leur dire que tu t en viens parce que c était le soir, et l ambassade ils m ont dit, Chuck Andeel de l ambassade il m a dit «Ben, on n est pas équipés pour accueillir une femme enceinte, attend d ac
Similar documents
View more...
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x