Grand écart. À propos de la danse contemporaine française. Un film écrit et réalisé par Charles Picq

of 7
25 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
Grand écart À propos de la danse contemporaine française Un film écrit et réalisé par Charles Picq Coproduction : les films Pénélope, la Sept ARTE, la Maison de la danse de Lyon Contact presse : Frédérique
Document Share
Document Transcript
Grand écart À propos de la danse contemporaine française Un film écrit et réalisé par Charles Picq Coproduction : les films Pénélope, la Sept ARTE, la Maison de la danse de Lyon Contact presse : Frédérique Champs / Cécile Braun / 44 / À pro p o s de la danse contemporaine française Faire ce film était un voyage au long-court dans un monde artistique très vaste. Il y avait plusieurs voies possibles, comme toujours, et il fallait en choisir une. L exhaustivité était une fausse piste de toute façon. Plus de cent chorégraphes travaillent aujourd hui en France. De film en film je découvre d ailleurs l importance de rendre sensible cette idée «d une voie parmi les possibles», une voie de liberté. Témoin depuis 20 ans, avec ma caméra, à la maison de la danse et à travers de nombreuses collaborations, la danse contemporaine, notamment en France, ne cesse de me fasciner et il me semblait depuis longtemps très important d en tenter une approche par un film. La danse Le scénario visait une appréhension globale, mais chaque tournage avec les chorégraphes s est révélé être un moment singulier et une chose s est imposée : privilégier la rencontre, l écoute et l émotion plutôt que de tenter un exposé. Et l envie de prendre un peu son temps. Une façon d être attentif. Il s est passé quelque chose de très fort dans les années 80. Comme une libération. L émergence d une pensée sur le corps, qui depuis, ne cesse d être à l œuvre, bien au-delà des apparences. Ainsi, à travers le portrait de quelques chorégraphes, j ai voulu rendre hommage à tous les créateurs, et à tout ceux qui ont travaillé et travaillent à leur côté, pour ce qu ils ont fait et font aujourd hui. Hier les enjeux étaient d affirmer une nouvelle existence de la danse et de construire un monde autour. Aujourd hui elle a déjà une histoire, elle trouve ses racines, et les révoltes sont différentes. Et puis il y a le marché. La danse contemporaine française contient pour moi des enjeux puissants. Par exemple l affirmation de la notion d auteur, comme en littérature ou au cinéma, la singularité des univers et des langages qui s élaborent dans la relation chorégraphes/interprètes. Il y a aussi la manière dont elle s est inscrite comme un art majeur dans la cité. Aucun de ses combats n est terminé. Combats artistiques, combats de la pensée, combats des moyens. Quel plaisir de la voir aussi vivante. Charles Picq.2 Écrire une note post factum sur un film que l on vient de terminer est une tâche difficile. C est retourner sur le temps, sur toutes ces rencontres, ces envies et sur toutes les images qui, montées ou non dans la version finale, existent et se superposent les unes aux autres ou éventuellement, n ont jamais existées que dans nos têtes. Et si le film Grand Ecart était une œuvre chorégraphique, une seule œuvre où tous les chorégraphes, en un potlatch fantastique, formeraient une seule compagnie? Et si les absents de ce film, bien sûr tous talentueux, étaient tout de même présents mais invisibles à l image? C est cela Grand Ecart, un fabuleux hommage à toutes les expressions de la danse contemporaine française, dans sa totalité et dans sa singularité : un film sans vedette, sans star, sans hiérarchie et peut-être même sans chronologie aucune. Chaque œuvre, chaque créateur est là pour créer le lien avec le temps et l espace originel. La danse contemporaine est une et entièrement divisible et le restera tant que le corps sera une métaphore de tous les possibles. Le corps - le mot est lâché. C est cela Grand Ecart, c est un film sur le corps entre 1981 et aujourd hui : le corps en tant que référent social, politique et artistique. Corps mis en danger ; corps sacralisés ou désacralisés ; corps sexualisés ou au contraire unifié. Un seul corps qui au gré de la création se mue et se transfigure en un kaléidoscope magique. Ce film continue après sa fin, après son générique et déjà d autre s compagnies s installent, d autre s créateurs s imposent et Grand Ecart p rend rendez-vous dans un futur p roche qui nous réserve d autre s surprises, d autres émotions et plein de souvenirs issus de notre présent immédiat et de ce film. Leslie Grunberg producteur.3 Intervenants par ordre d apparition Françoise Dupuy Dominique Dupuy Joëlle Bouvier Mathilde Monnier Laurence Louppe Maguy Marin Jean-Paul Montanari Régis Obadia Michel Kelemenis Régine Chopinot Boris Charmatz Jean Claude Gallotta Dimitri Chamblas Jérôme Lecardeur Karine Saporta José Montalvo.4 Pièces chorégraphiques, dans l ordre d apparition Eden chorégraphie Maguy Marin May B chorégraphie Maguy Marin Welcome to paradise chorégraphie Joëlle Bouvier / Régis Obadia Les noces d Argile chorégraphie Joëlle Bouvier / Régis Obadia Une femme chaque nuit chorégraphie Joëlle Bouvier / Régis Obadia Mammame chorégraphie Jean-Claude Gallotta Les aventures d Yvan Vaffan réalisation Claude Mourieras F et Stein Déserts d amour Dix anges Dominique avec passion Réalisation Gilles Combet.5 Bruit blanc Vaste ciel chorégraphie de Mathilde Monnier Réalisation Valérie Urréa chorégraphie de Michel Kelemenis L homme, la femme et George chorégraphie de Michel Kelemenis Chant de lune chorégraphie de Régine Chopinot Grand écart chorégraphie de Régine Chopinot Aatt enen tionon chorégraphie de Boris Charmatz Réalisation Luc Riolon A bras le corps chorégraphie de Boris Charmatz/Dimitri Chamblas Récital chorégraphie de Kafig Réalisation Jean-Jacques Amsellem Le cabaret latin chorégraphie de Karine Saporta / Luc Riolon Paradis chorégraphie de José Montalvo Le jardin io io ito ito chorégraphie de José Montalvo.6 Charles Picq Réalisateur Après avoir travaillé dans le milieu des arts plastiques et de la vidéo-création en tant que vidéaste indépendant et photographe, il découvre le milieu de la danse contemporaine en 1980, avec la création de la Maison de la Danse de Lyon qui lui confie la réalisation d un fond d archives vidéo. Il y rencontre de nombreux chorégraphes, et commence une longue série de collaborations. Principales réalisations et collaborations Régine Chopinot Articules (vidéodanse, 1982) Délices (réalisation des décors du film, 1983) Tabona (réalisation d éléments de vidéodanse, 1983) Dominique Bagouet Planète Bagouet (portrait,1994) Tant mieux, tant mieux (vidéodanse, 1983) Le crawl de lucien (vidéodanse/assistant chorégraphe, 1986) Assai (vidéodanse, 1987) Le saut de l ange (vidéodanse, 1987) Dix anges (co-réalisation,1988) Meublé sommairement (vidéodanse,1989) So schnell (vidéodanse, 1993) Necessito (vidéodanse, 1993) Jöelle Bouvier, Régis Obadia Le royaume millenaire (vidéodanse, 1986) Carolyn Carlson Carolyn Carlson, a woman of many faces (portrait, 1996) Song (co-réalisation avec Carolyn Carlson du vidéogramme de danse du spectacle Blue Lady, 1986) Steppe (vidéodanse,1990) Vu d içi (vidéodanse,1996 / rediffusé le 5 avril sur ARTE) Andy Degroat La petite mort (vidéodanse,1984) Bernard Glandier Le roi des bons (vidéodanse,1989) Maïté Fossen Terra incognita (vidéodanse,1990) Susanne Licke Susanna Linke Enchaînement (portrait, 1991) Karine Saporta Cabaret Latin Michel Kelemenis L homme, la femme et George.7
Similar documents
View more...
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x