L Afrique et l Europe : un nouveau partenariat pour le développement, la paix et l avenir. Jalons d un Plan Marshall avec l Afrique

of 22
12 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
L Afrique et l Europe : un nouveau partenariat pour le développement, la paix et l avenir Jalons d un Plan Marshall avec l Afrique L AFRIQUE ET L EUROPE : un nouveau partenariat pour le développement,
Document Share
Document Transcript
L Afrique et l Europe : un nouveau partenariat pour le développement, la paix et l avenir Jalons d un Plan Marshall avec l Afrique L AFRIQUE ET L EUROPE : un nouveau partenariat pour le développement, la paix et l avenir 2 Sommaire L AFRIQUE ET L EUROPE : UN NOUVEAU PARTENARIAT POUR LE DÉVELOPPEMENT ET LA PAIX 4 10 THESES POUR UN PLAN MARSHALL AVEC L AFRIQUE 5 1. L AFRIQUE : LE CONTINENT PARTENAIRE DE L EUROPE Une coopération sur la base de valeurs et d intérêts L Afrique dispose d un grand potentiel Le continent des opportunités Mettre à profit les idées et structures africaines LE CŒUR DU PLAN MARSHALL De nouvelles formes de coopération : des partenariats réformateurs De nouvelles règles de coopération Le financement dans une nouvelle dimension LES PILIERS DU PLAN MARSHALL Premier pilier : économie, commerce et emploi Deuxième pilier : paix, sécurité et stabilité Troisième pilier : démocratie, Etat de droit et droits humains LE FONDEMENT DU PLAN MARSHALL Alimentation et agriculture Garantir les bases naturelles de la vie Energie et infrastructures Santé, éducation et protection sociale PERSPECTIVES 33 L AFRIQUE ET L EUROPE : un nouveau partenariat pour le développement, la paix et l avenir 3 «POUR MOI, L HUMANITE DE NOTRE MONDE SE MESURERA A L AUNE DU DESTIN DE L AFRIQUE.» Maroc Tunisie L ancien Président fédéral allemand Horst Köhler, lors de son investiture en 2004 Sahara occidental Algérie Libye Egypte Cap-Vert Sénégal Gambie Guinée-Bissau Sierra Leone Mauritanie Guinée Libéria Côte d Ivoire Mali Burkina Faso Ghana Togo Bénin Guinée équatoriale São Tomé et Principe Niger Nigeria Gabon Cameroun Congo Tchad République centrafricaine République démocratique du Congo Soudan Soudan du Sud Rwanda Burundi Ouganda Ethiopie Kenya Erythrée Djibouti Somalie Cabinda (Angola) Tanzanie Angola Namibie Zambie Zimbabwe Botswana Mala wi Mozambique Comores Madagascar Maurice Swaziland Afrique du Sud Lesotho «CE QUI SE PRODUIT EN AFRIQUE INFLUENCE AUSSI SES RELATIONS AU MONDE. LA PERENNITE DANS LA CROISSANCE ET LE DEVELOPPEMENT REQUIERT PAR CONSEQUENT LA PAIX, LA SECURITE ET LA STABILITE ET L UNITE DU CONTINENT AFRICAIN. LA PAIX EST L ARME LA PLUS IMPORTANTE POUR LE DEVELOPPEMENT.» Nelson Mandela, le 6 avril 2000, à la London School of Economics Ni les dénominations utilisées dans la présente publication, ni la façon de reproduire leurs contenus ne reflètent la position du BMZ quant au statut juridique ou constitutionnel de pays, territoires nationaux ou zones maritimes ou de leurs frontières et limites territoriales. L AFRIQUE ET L EUROPE : un nouveau partenariat pour le développement, la paix et l avenir 4 L Afrique et l Europe : un nouveau partenariat pour le développement et la paix L Afrique et l Europe sont des continents voisins, liés par leur histoire commune. Nous avons une responsabilité à assumer pour notre avenir commun. Relever avec succès les grands défis ne déterminera pas uniquement l avenir de l Afrique et son destin, celui de ses populations et de sa nature, mais aussi l avenir de l Europe. Nous sommes à même de relever ensemble, avec succès, les défis auxquels nous sommes confrontés au profit de nos deux continents dans le cadre d une nouvelle dimension dans la coopération est l année de l Afrique en Allemagne et dans l Union européenne. L Afrique est la priorité thématique de la présidence allemande du G20. L Union européenne œuvre à une nouvelle stratégie pour l Afrique. En élaborant un nouvel accord de partenariat venant remplacer l Accord de Cotonou, les 28 Etats membres dotent leur coopération d un nouveau fondement. Il est désormais temps d apporter de nouvelles réponses aux nouveaux défis. Ce document est dynamique. Il décrit des potentiels, problèmes et approches de solutions. Il se veut inciter au débat, à la réflexion et à la collaboration de tous les groupes sociétaux et politiques. Il invite à procéder ensemble à une analyse et à l élaboration de solutions, dans l optique d un nouveau partenariat pour l apprentissage et le développement. Il n existe pas UNE seule solution, UNE seule voie, UN seul plan permettant de réagir aux défis du continent africain. Il est évident que ces défis ne sont que partiellement comparables à la situation qu a connue l Europe après la Seconde Guerre mondiale. Néanmoins, les efforts requis le sont bel et bien. En même temps, le Plan Marshall représente la volonté et l optimisme pour s engager avec succès sur la voix de la paix et du développement dans la coopération entre l Europe et l Afrique. Il doit être une stratégie globale intégrée de l Union européenne et de ses Etats membres avec les Etats de l Union africaine. Ses thèmes prioritaires sont le commerce équitable, l accroissement des investissements privés, du développement économique à partir de la base, de l épanouissement entreprenarial et surtout des emplois et du travail. Il est impératif de renforcer l appropriation des Etats africains, l époque de l «aide au développement» et des «donateurs et bénéficiaires» doit être révolue. L Union européenne et ses Etats membres sont prêts à être des partenaires sur un pied d égalité. Un nouvel accord de coopération politique, économique, sociale et culturelle est nécessaire. L Agenda 2063 de l Union africaine en est le point de départ. L objectif poursuivi est une Afrique prospère et pacifique dont le développement associe tous les Africains et qui progresse grâce à leurs potentiels. Nous voulons des solutions africaines aux défis africains. Nos partenaires africains, tous les experts de la société civile, que ce soit les entrepreneurs, les scientifiques, les médias, les Eglises ou les associations, ou les hommes et femmes politiques qui sont appelés à contribuer à la réussite du Plan Marshall sont invités à débattre, lors de l année de l Afrique en 2017, des propositions et approches de solutions présentées ici et à continuer à les développer. Nous allons proposer à cette fin une série d événements et inviter toutes les personnes intéressées à participer à un dialogue en ligne. L AFRIQUE ET L EUROPE : un nouveau partenariat pour le développement, la paix et l avenir 5 10 thèses pour un Plan Marshall avec l Afrique 1 NOUS AVONS MAINTENANT BESOIN D UN NOUVEAU PACTE D AVENIR DE L EUROPE AVEC L AFRIQUE : d ici 2050, la population africaine doublera pour atteindre 20 pour cent de la population mondiale. Garantir l alimentation, l accès à l énergie, la protection des ressources et les emplois de centaines de millions de jeunes Africains sont des défis gigantesques, mais aussi des opportunités. Forts de leurs connaissances, innovations, leur technique moderne et leur participation directe, les Etats européens, notamment sont à même de contribuer à relever ces défis gigantesques. 2 L AFRIQUE A BESOIN DE SOLUTIONS AFRICAINES : en fondant l Union africaine (UA) et le Nouveau Partenariat pour le Développement de l Afrique (NEPAD), les Etats africains ont donné des signes encourageants pour un nouveau départ. Avec l Agenda 2063 de l UA, les femmes et hommes politiques réformateurs décrivent la voie propre que suit l Afrique. L Allemagne et l Europe doivent prendre les Etats africains au mot et conférer une nouvelle dimension et qualité à leur coopération. Il faut remplacer la mentalité de donateurbénéficiaire qui a prévalu pendant des décennies, et ceci par une coopération partenariale et économique qui mise sur l initiative propre et l appropriation. L Afrique est à cet égard le partenaire de l Europe, pas uniquement dans des questions de coopération économique et de politique de développement, mais également dans des questions cruciales relatives à l aménagement futur des politiques commerciale, financière, environnementale, agricole, économique, étrangère et de sécurité. 3 PRIORITÉ AUX EMPLOIS ET AUX OPPORTUNITÉS POUR LES JEUNES : les jeunes Africains doivent avoir un avenir en Afrique. La moyenne d âge sur le continent est de 18 ans. L Afrique comptera prochainement plus de 2 milliards d habitants. Chaque année, 20 millions de nouveaux emplois seront nécessaires, tant dans les villes que dans les zones rurales. Développer les structures économiques et créer de nouveaux emplois et postes de formation est le défi crucial à relever. Les jeunes Africains ont en même temps besoin d échanges avec l Europe. L Europe a besoin d une stratégie permettant des voies légales de migrations et luttant contre les migrations illégales et le trafic de migrants. 4 DES INVESTISSEMENTS POUR UN EPANOUISSEMENT ENTREPRENARIAL : sur la durée et en quantité nécessaire, ce n est pas l Etat qui crée les emplois, mais le secteur privé. C est pourquoi l Afrique a besoin de moins de subventions et de plus d investissements privés A cette fin, il est impératif de créer les conditions-cadres favorables sur le terrain, mais aussi de nouveaux instruments permettant de mobiliser et de garantir les investissements. Elles sont complétées par des propositions relatives à des incitations fiscales pour les entreprises, de nouvelles formes de placement telles que le Fonds pour l Afrique et des prêts pour les infrastructures. L AFRIQUE ET L EUROPE : un nouveau partenariat pour le développement, la paix et l avenir 6 5 LA CREATION DE VALEUR AU LIEU DE L EXPLOITATION : l Afrique doit être davantage que le continent des matières premières. Le moteur du Plan Marshall est une nouvelle politique économique dont les priorités sont la diversification de l économie, la mise en place de chaînes de production, la promotion ciblée de l agriculture et des petites et moyennes entreprises, la valorisation de l artisanat et, par conséquent, la création de nouvelles petites et moyennes entreprises. L Europe doit le soutenir en renforçant l accès au marché intérieur de l Union européenne et en supprimant les entraves au commerce existantes. 6 ENCOURAGER LES CONDITIONS-CADRES POLITIQUES ET LES REVENDIQUER : l Etat de droit, la participation politique des hommes et des femmes, ainsi qu une administration efficace exempte de corruption sont le fondement d un développement économique durable. Les élites d un pays ne sont pas les seules à devoir pouvoir bénéficier de l essor économique, mais tous les citoyens. Il convient de l encourager et de le revendiquer tous les jours. 7 DES PARTENARIATS POUR LES REFORMES AU LIEU DU PRINCIPE DU SAUPOUDRAGE : avec l Agenda 2063, les membres de l Union africaine ont souscrit à des réformes concrètes. Nous prenons l Afrique au mot et allons intensifier à l avenir la coopération au développement particulièrement avec les partenaires qui mettent en œuvre ces réformes en faveur de la bonne gouvernance, la protection des droits humains et du développement économique. 8 UN ORDRE MONDIAL JUSTE : les réformes en Afrique doivent être com plétées par des réformes en Europe et à l échelon mondial : il s agit en particulier d un commerce juste, de la lutte contre les flux financiers illégaux et l arrêt des livraisons d armes dans les zones en crise. De nouvelles formes de coopération politique requièrent aussi un renforcement de la coopération entre les institutions européennes et africaines : un siège permanent des Etats africains au Conseil de sécurité des Nations unies, ainsi qu une valorisation au sein de toutes les organisations et négociations internationales telles qu à l Organisation mondiale du commerce (OMC). 9 L AIDE PUBLIQUE AU DEVELOPPEMENT (APD) A ELLE SEULE N EST PAS LA SOLUTION : la coopération publique au développement a permis de réaliser un très grand nombre de choses. Toutefois, elle ne suffit pas à relever les défis d une autre dimension. A la place, à l avenir, ces fonds doivent plus fortement attirer et encourager les investissements privés. En outre, les Etats africains doivent mobiliser bien plus de fonds propres, p.ex. à travers des recettes fiscales accrues. 10 PERSONNE N EST LAISSÉ POUR COMPTE : l Allemagne assume sa part de responsabilité vis-à-vis des pays les moins avancés. Le Plan Marshall a en tête les besoins fondamentaux des individus : la sécurité alimentaire, l eau, l énergie, les infrastructures, la numérisation, les soins de santé et l accès à l éducation, notamment pour les filles et les femmes. Il est impératif de tenir autant compte des opportunités et des défis de l urbanisation que de l exploitation des potentiels du développement rural et de l agriculture. L AFRIQUE ET L EUROPE : un nouveau partenariat pour le développement, la paix et l avenir 7 1. L Afrique : le continent partenaire de l Europe L Afrique est un continent qui a une histoire et culture spécifiques. Sur une surface trois fois plus grande que celle de l Europe, 85 fois plus grande que l Allemagne, on trouve 54 Etats, ethnies et groupes ethniques, langues ainsi que d innom brables communautés religieuses. L Afrique est le berceau de l humanité : nous sommes tous un peu d Afrique. L Afrique et l Europe sont voisines : 145 kilomètres séparent la Sicile de la Tunisie, 14 seulement l Espag ne continentale du Maroc. Outre cette proximité géographique, nous partageons une histoire et une culture de manière particulière. En 1885, lors de la conférence de Berlin, le continent a été divisé arbitrairement à la règle sans tenir compte de l histoire, des traditions, de la culture et de l auto-détermination des peuples. S en est suivie une époque d oppression, de paternalisme, d humiliation et d exploitation. Aujourd hui encore, des séquelles en sont de nombreux conflits et guerres. L époque de l esclavage est l un des points bas marquants entre le monde occidental et l Afrique. Aujourd hui encore, la prospérité des pays industrialisés repose partiellement sur l exploitation non réglementée des hommes et ressources du continent africain. Tirer aujourd hui un enseignement de cette histoire implique d assumer la responsabilité pour un avenir commun. 1.1 Une coopération sur la base de valeurs et d intérêts Notre coopération avec l Afrique repose sur des valeurs en étant axée sur des intérêts communs. «La dignité de l être humain est intangible.» 1 Cet article s applique à tout un chacun, aussi en Afrique. Cette conviction fondamentale découle entre autres de la tradition chrétienne de valeurs et de l héritage humaniste européen. Il en ressort l obligation éthique de défendre les droits humain s, la liberté, la solidarité, la démocratie, l Etat de droit et de préserver la Création. Par ailleurs, un Plan Marshall avec l Afrique est synonyme de performances et de respect mutuel. Il est axé sur les intérêts africains et européens. En tant que voisins, sur le long terme, nous irons bien ensemble ou mal ensemble. 1 Art. 1 alinéa 1, 1ère phrase de la Loi fondamentale pour la République fédérale d Allemagne L AFRIQUE ET L EUROPE : un nouveau partenariat pour le développement, la paix et l avenir L Afrique dispose d un grand potentiel L Afrique est un continent riche. Elle dispose de ressources foncières et agricoles considérables qui lui confèrent le potentiel de pouvoir subvenir aux besoins de toutes les populations qui y vivent. La pauvreté, la faim, la malnutrition et la misère pourraient être éradiquées en une décennie. Une Afrique sans faim est possible. En outre, l Afrique dispose de plus de 15 pour cent des gisements pétroliers mondiaux, de 40 pour cent des réserves d or, de 80 pour cent des métaux du groupe du platine et des plus importantes surfaces cultivables au monde. 2 Le développement des dernières décennies a des côtés négatifs, mais aussi positifs : le produit intérieur brut a été multiplié par cinq depuis 1990, le taux de mortalité infantile et maternelle a été réduit de moitié et 80 pour cent des enfants fréquentent aujourd hui l école primaire. Les Africains réalisent un grand nombre de choses. Près d un tiers des réfugiés de par le monde sont hébergés en Afrique, soit 20 millions de personnes. 3 L Afrique dispose de grands potentiels : à côté de sa richesse en ressources naturelles et d une population jeune, une diversité culturelle, un esprit d entreprise, une force d innovation et d importants potentiels non exploités pour les énergies renouvelables et l agriculture. McKinsey le démontre dans une étude actuelle fournissant des prévisions concrètes pour : des performances de production doublées, 2,1 billions de dollars de consommation privée et 3,5 billions de dollars d investissements par les entreprises. De plus, la diversité culturelle et religieuse compte aussi au rang des potentiels du continent. Depuis toujours, les Eglises et communautés religieuses apportent une contribution importante aux activités sociales, notamment en matière d éducation et de santé. Elles vont jusqu aux populations pour 2 BAD (2015) 3 HCR (2015) 4 McKinsey Global Institute (2016) : Lions on the Move II lesquelles les structures étatiques font défaut. Dans les pays où l opposition ou la société civile sont faibles, les représentants religieux sont souvent les seuls à élever leur voix contre la corruption et les injustices sociales. Nombreux sont les potentiels encore inexploités. Nous devons nommer clairement les raisons. Dans un nombre trop élevé de pays africains, des élites corrompues exercent encore trop d influence. Des élites qui préfèrent mettre leur argent à l étranger plutôt que de l investir sur place ; qui préfèrent vendre leurs surfaces agricoles et fonds de pêche à d autres plutôt que de permettre de nourrir leur population ; qui autorisent des grands groupes à exploiter leurs ressources minières sans création de valeur ajoutée pour leur pays. De nombreuses populations africaines subissent une culture politique qui n entend pas par «gouverner» le devoir de servir l intérêt général, mais le droit de se servir soi-même. Ceci prive la jeunesse africaine de son avenir. Vient s y ajouter que les femmes et les minorités sont souvent exclues bien qu il y ait besoin des capacités de tous. Aucune société ne peut se permettre de ne pas exploiter le potentiel de la moitié de sa population. Ce sont les femmes africaines qui détiennent la clé de l avenir du continent africain. Mais elles doivent pouvoir l utiliser. D autre part, les grands groupes internationaux présentent aussi des déficits dans le respect des normes environnementales et sociales et la réalisation des orientations relatives à la conformité. Cette situation a privé l Afrique, ces 50 dernières années, de plus d un billion de dollars pour le développement durable ; à l heure actuelle, les flux financiers illégaux s élèvent à 50 milliards de dollars par an. 60 pour cent des dommages sont dus à une évasion fiscale agressive de grands groupes internationaux. 5 5 Rapport final du Groupe de haut niveau sur les flux financiers illicites en provenance d Afrique de l UA/ONU (2015) L AFRIQUE ET L EUROPE : un nouveau partenariat pour le développement, la paix et l avenir 9 En même temps, pendant plusieurs décennies, l Europe a souvent axé sa politique pour l Afrique sur des intérêts économiques et commerciaux de court terme. Une politique homogène conséquente et ciblée fait défaut, ainsi que les structures requises pour sa mise en œuvre. L Afrique est riche en ressources naturelles : Pétrole Pétrole, gaz, raffineries Métaux et minéraux Fer, minerai, phosphate, aluminium, uranium, cuivre Pêche Autres surfaces Agriculture, réserves naturelles, villes Métaux et minéraux rares Or, diamants, platine Source : Banque africaine de développement, L AFRIQUE ET L EUROPE : un nouveau partenariat pour le développement, la paix et l avenir Le continent des opportunités En dépit de tous les conflits et problèmes, l Afrique est un continent d opportunités, du dynamisme et de la jeunesse. La moitié de sa population de 1,2 milliard de personnes a moins de 25 ans. La population africaine doublera d ici Sa croissance démographique dynamique représente à la fois un défi et une opportunité. Le dynamisme d une société jeune devrait stimuler le développement économique. A cet effet, les jeunes Africains ont besoin d avoir accès à l éducation et à la formation. La croissance démographique dynamique es
Similar documents
View more...
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x