La vaccination. La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a commencé. est le meilleur moyen de se protéger contre la grippe.

of 13
24 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a commencé La vaccination contre la grippe est recommandée pour les personnes à risque : parlez-en à un professionnel de santé. Comme chaque année,
Document Share
Document Transcript
La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a commencé La vaccination contre la grippe est recommandée pour les personnes à risque : parlez-en à un professionnel de santé. Comme chaque année, les vaccins contre la grippe saisonnière sont sûrs et efficaces. La vaccination est le meilleur moyen de se protéger contre la grippe. La grippe, ce n est pas rien. Alors je fais le vaccin. MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Depuis 2009, on assiste en France à une baisse préoccupante de la vaccination contre la grippe saisonnière. Entre 2009 et 2012, en à peine 3 ans, la couverture vaccinale des personnes à risque est passée de 60% à 50%. Pourtant, chaque année, la grippe saisonnière touche des millions de personnes en France. Souvent considérée comme bénigne, elle peut entraîner des complications graves chez les personnes fragiles et est responsable d un nombre élevé de décès chaque hiver. Or, le vaccin, intégralement pris en charge par l Assurance Maladie pour les populations à risque, est un moyen efficace et sûr pour prévenir la grippe et ses complications. Comment expliquer ce manque d adhésion à un moyen de prévention contre une maladie qui peut être grave? D une part, la grippe saisonnière demeure une maladie dont les risques sont sous-estimés, notamment pour les personnes vulnérables ; d autre part, certains freins et idées reçues persistent autour de la vaccination grippale. Ce document élaboré par le Ministère de la Santé et l Assurance Maladie, avec la participation de l Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), de l Institut de veille sanitaire (InVS), du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) et du Centre National de Référence de la grippe, a pour objectif d éclaircir certaines interrogations et de donner à tous les Français et notamment les plus concernés, toutes les bonnes raisons d aller se faire vacciner contre la grippe saisonnière. Parce que prévenir des décès évitables est un enjeu majeur de santé publique, relancer le réflexe de la vaccination constitue aujourd hui une priorité. La mobilisation de tous pour y parvenir est plus que jamais nécessaire. «Pour plus de 90% des Français, la grippe est une maladie qui peut être grave voire mortelle. Seuls 2 Français sur 10 estiment que la grippe, c est comme un rhume *» Les Français ne s y sont pas trompés! Même si la grippe guérit spontanément dans la plupart des cas, elle peut s avérer dangereuse et entraîner des complications graves, voire mortelles, pour les personnes à risque ou en raison d une virulence particulière du virus. Quelles sont les personnes les plus à risque? Les personnes âgées de 65 ans et plus, les personnes atteintes de certaines maladies chroniques (diabète, insuffisance respiratoire, cardiaque ou rénale ), les femmes enceintes et les personnes en situation d obésité sévère sont notamment considérées comme des personnes fragiles et invitées à se faire vacciner chaque hiver. Au cours de l hiver , l Institut de veille sanitaire (InVS) a recensé plus de 800 cas graves de grippe admis en service de réanimation. En prenant en compte la mortalité indirecte, plusieurs milliers de décès seraient dus, chaque année, à une complication ou à une décompensation d une autre maladie, aggravée par une grippe. «Plus d un tiers des Français interrogés place l homéopathie au même niveau d efficacité que le vaccin et 30% d entre eux pensent que le vaccin est inutile car la grippe se soigne facilement grâce aux antibiotiques*» Les idées reçues ont la vie dure! La mortalité attribuée à la grippe a fortement diminué au cours des dernières décennies. La disponibilité de vaccins de composition adaptée annuellement et la mise en place de campagnes de vaccination ont contribué à cette réduction. Aujourd hui, la vaccination contre la grippe demeure le moyen le plus efficace pour prévenir la maladie et protéger les populations les plus vulnérables. Et même si elle ne permet pas toujours d éviter la maladie, elle réduit le risque de complications graves ou de décès. À cet égard, les traitements homéopathiques ne peuvent en aucun cas se substituer à la vaccination. Rappelons enfin que l efficacité du vaccin grippal est variable selon l âge de la personne (souvent moindre chez les personnes âgées), mais aussi selon les souches : la composition du vaccin est adaptée chaque année aux souches virales qui ont circulé majoritairement l hiver précédent et qui sont les plus susceptibles d être présentes l hiver suivant. Bon à savoir : les antibiotiques, ça ne soigne pas la grippe! Inutile de prendre des antibiotiques en cas de grippe puisqu il s agit d une maladie virale. Certes, les antibiotiques ont leur place en cas de surinfection bactérienne mais ils n ont pas d utilité pour la prévenir. Pour plus d informations sur la bonne utilisation des antibiotiques, rendez-vous sur le site rubrique «Protégeons les antibiotiques». «Près de 60 % des Français pensent que le vaccin contre la grippe peut présenter des risques pour la santé et près d 1 Français sur 2 pense que le vaccin peut donner la grippe. Ils sont 80 % à estimer que le vaccin contre la grippe peut être mal toléré*» Pour l opinion, la dangerosité perçue du vaccin constitue encore un frein important à la vaccination. Or, les données disponibles montrent que le vaccin contre la grippe est bien toléré par l organisme. Les réactions, lorsqu elles sont observées, sont le plus souvent locales au point d injection, légères et transitoires. Des effets indésirables bénins (fièvre, douleurs articulaires ou musculaires ) peuvent survenir chez 5% à 10% des sujets vaccinés seulement ; et ils disparaissent sans traitement. Fabriqués à partir de virus inactivés, les vaccins disponibles en ville ne peuvent en aucun cas donner la grippe, comme le pense, à tort, la moitié de la population! La grippe est susceptible d entraîner des complications, notamment chez les personnes à risque, alors que les effets indésirables des vaccins sont connus, peu fréquents et, en général, bénins. «Pour 80% des Français, le vaccin contre la grippe saisonnière doit être renouvelé même s il a déjà été fait dans le passé*» La majorité de la population le sait, le vaccin contre la grippe saisonnière doit être effectué et renouvelé tous les ans. En effet, d une année à l autre, les souches virales qui circulent peuvent être différentes : la composition du vaccin doit être adaptée pour être efficace. Il est, depuis toujours, fabriqué à partir des différents types de virus qui ont circulé durant l hiver précédent et sont donc les plus susceptibles d être présents l hiver suivant. De plus, l efficacité du vaccin contre la grippe est limitée dans le temps. Pour les personnes âgées de 65 ans et plus, l immunité ne dure qu entre 6 et 8 mois, d où la nécessité de se faire vacciner chaque année. Bon à savoir : le vaccin est disponible dès le mois d octobre. N attendez pas pour vous faire vacciner! Il faut compter environ 15 jours entre la vaccination et le moment où l organisme est protégé contre la grippe. Inutile donc d attendre les premiers froids ou le début de l épidémie pour se faire vacciner. «Près de 9 Français sur 10 ont conscience qu après 65 ans il est recommandé de se faire vacciner contre la grippe, mais un tiers d entre eux ne sait pas qu il faut se faire vacciner contre la grippe lorsqu on est atteint de certaines maladies chroniques*» Les Français ne le savent pas toujours : la vaccination contre la grippe vise à protéger les populations les plus vulnérables, pour lesquelles la maladie présente un danger. C est particulièrement le cas des personnes âgées ou fragilisées par une maladie chronique. C est aussi le cas des femmes enceintes, ce qui est encore mal connu. La vaccination grippale est ainsi recommandée notamment pour : les personnes âgées de 65 ans et plus ; les personnes souffrant de certaines affections de longue durée (ALD) ; celles souffrant d un asthme ou d une broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) ; les femmes enceintes ; les personnes présentant une obésité sévère avec un indice de masse corporel (IMC) 40kg/m 2. Au total, chaque année, l Assurance Maladie invite plus de 10 millions de personnes à se faire vacciner. Ces dernières reçoivent un courrier d invitation, accompagné d un imprimé de prise en charge nominatif et d un dépliant d information. Pour les personnes ayant déjà été vaccinées les années précédentes, le dispositif est simplifié : elles peuvent retirer leur vaccin directement en pharmacie et être vaccinées par un(e) infirmier(e) libéral(e), sans prescription médicale préalable. Bon à savoir : se vacciner, c est aussi protéger les autres! D origine virale (famille des virus influenzae), la grippe saisonnière est une infection respiratoire aiguë qui se répand très rapidement dans la population. C est pourquoi, pour prévenir la transmission aux personnes à risque, il est également recommandé à l entourage et aux professionnels de santé au contact des personnes à risque de se faire vacciner. MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Ministère des Affaires sociales et de la Santé : (dossier «Grippe») L Assurance Maladie : (rubrique «Vous former et vous informer») Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) : (rubrique «Surveillance vaccinale») Institut de veille sanitaire (InVS) : (rubrique «Bulletin épidémiologique grippe») * Référence : Enquête omnibus BVA sur la grippe saisonnière et la vaccination, réalisée pour le compte de la Caisse nationale de l Assurance Maladie et menée auprès d un échantillon de 975 Français de plus de 18 ans. Échantillon national représentatif. Enquête menée par téléphone les 13 et 14 septembre La grippe saison LokFung - Enderstse / Getty Images Ministère des Affaires sociales et de la Santé : Direction générale de la Santé : Mission Information et Communication L Assurance Maladie - Caisse nationale : Amélie Ghersinick - Nadège Hariti - Linda Moraleda : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé : Séverine Voisin - David Martinez Institut de veille sanitaire : Katel Le Floc h : Haut Conseil de Santé Publique : Patricia Siwek : Avec la partipation de le point sur risques infectieux Vaccinations Vaccination contre la grippe saisonnière 5 (fausses) idées reçues Document élaboré le 14 octobre 2014 Idée reçue n 1 : La grippe n est pas une maladie grave. Faux! La grippe est une maladie contagieuse qui guérit spontanément le plus souvent. Cependant, elle peut entraîner des complications sérieuses et être dangereuse chez certaines personnes fragiles. Elle est responsable d un nombre important de décès chaque hiver, estimé en moyenne à environ pour les seules personnes âgées de 65 ans et plus. Si vous êtes considéré comme une personne ayant un risque de développer des formes compliquées ou graves de grippe, il est recommandé de vous faire vacciner. Idée reçue n 2 : Le vaccin contre la grippe saisonnière n est pas efficace. Faux! Le vaccin n assure pas une protection à 100 % et l efficacité est moindre chez les personnes âgées. La vaccination réduit néanmoins les risques de complications et de formes graves. Les épidémiologistes ont estimé qu elle permet ainsi d éviter décès chez les personnes âgées de 65 ans et plus et en éviterait davantage si la couverture vaccinale pour les personnes à risque était plus importante. Idée reçue n 3 : Le vaccin contre la grippe est dangereux. Faux! Les effets indésirables des vaccins sont connus et il est bien plus dangereux d avoir une grippe que de se faire vacciner. La plupart des effets secondaires locaux (douleur, inflammation au point d injection) ou généraux (fièvre, malaise général) sont transitoires et bénins. Le risque de survenue d effets secondaires graves liés au vaccin comme le syndrome de Guillain Barré reste très inférieur au risque de complications graves, directement liées à la survenue de la grippe elle-même, dont le syndrome de Guillain Barré. Idée reçue n 4 : Les traitements homéopathiques sont aussi efficaces que les vaccins contre la grippe. Faux! Seuls les vaccins grippaux ont une efficacité démontrée dans la prévention de la grippe. Par conséquent, ils ne peuvent être remplacés par un traitement homéopathique. Idée reçue n 5 : J ai été vacciné l année dernière donc je n ai pas besoin de me refaire vacciner cette année. Faux! La composition du vaccin contre la grippe saisonnière est actualisée tous les ans car d une année à l autre, les virus qui circulent peuvent être différents. Le vaccin est dirigé contre les 3 types de virus qui ont le plus circulé durant l hiver précédent et qui sont donc susceptibles d être présents lors de l hiver suivant. Ainsi, même si j ai été vacciné l année dernière, je ne serai peut-être pas protégé cette année. Je dois donc, me faire vacciner de nouveau contre la grippe saisonnière cette année, si je veux être protégé au mieux. Direction Générale de la Santé - 10/14 Sites Internet à consulter pour plus d informations Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes : dossier grippe saisonnière Institut de veille sanitaire (InVS) : Haut Conseil de la santé publique : rubrique avis et rapports Assurance Maladie : HYGIÈNE DES MAINS SIMPLE ET EFFICACE 1 Mouillez-vous les mains avec de l eau Versez du savon dans le creux de votre main Frottez-vous les mains de 15 à 20 secondes : les doigts, les paumes, le dessus des mains et les poignets Entrelaçez vos mains pour nettoyer la zone entre les doigts Nettoyez également les ongles Rincez-vous les mains sous l eau Séchez-vous les mains si possible avec un essuie-main à usage unique Fermez le robinet avec l essuie-main puis jetez-le dans une poubelle Etat des connaissances : Juillet TBWA\CORPORATE - Illustrations : Erick/Agence Christophe - Réf A Si vous n avez pas d eau ni de savon, utilisez une solution hydroalcoolique pour adopter les mêmes gestes (étapes 2, 3, 4 et 5). Veillez à vous frotter les mains jusqu à ce qu elles soient bien sèches. Les gestes de chacun font la santé de tous
Similar documents
View more...
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x