Le projet Handicap TE HUMA I ROTO I TE TOTAIETE PORINETIA

of 22
330 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
Le projet Handicap TE HUMA I ROTO I TE TOTAIETE PORINETIA BTS2 SP3S Année REMERCIEMENTS : Merci à Nathalie SALMON-HUDRI, Tehani FIUMARELLA, et Faimano JORDAN qui par leurs témoignages ont orienté
Document Share
Document Transcript
Le projet Handicap TE HUMA I ROTO I TE TOTAIETE PORINETIA BTS2 SP3S Année REMERCIEMENTS : Merci à Nathalie SALMON-HUDRI, Tehani FIUMARELLA, et Faimano JORDAN qui par leurs témoignages ont orienté notre travail, et lui ont donné un sens. SOMMAIRE INTRODUCTION P 4 1. ANALYSE P4 1.1 INTEGRATION SCOLAIRE P5 1.2 INSERTION PROFESSIONNELLE P8 1.3 ACCES AU SPORT ET A LA VIE SOCIALE P12 2. OBJECTIFS P16 3. MOYENS P17 CONCLUSION P21 ANNEXE : ENQUETE DE TERRAIN P22 INTRODUCTION Lors de notre première rencontre avec Nathalie SALMON à l occasion de la sortie de son livre «Je suis née morte.», nous avons pu constater les différentes difficultés qu elle rencontre dans l insertion professionnelle et sociale. Suite à cet échange, une décision a été prise de réaliser un projet concernant l insertion sociale et professionnelle des personnes en situation de handicap. Une seconde rencontre a été organisée avec 3 personnes en situation de handicap : Nathalie SALMON-HUDRI, Tehani FIUMARELLA, et Faimano JORDAN afin de définir le besoin. La volonté était de faire quelque chose à notre niveau pour faire avancer la cause du handicap. Les pistes de travail concernaient l approche culturelle du handicap et l accessibilité à la vie de la cité. Un travail de diagnostic de terrain complémentaire à nos deux rencontres a été mis en œuvre afin de définir une problématique. Il s en est suivi une étude de terrain. 1. ANALYSE Y a-t-il réellement un problème d insertion sociale et professionnelle des personnes en situation de handicap, ou est-ce une prénotion sans fondement? Hypothèse : «Le problème de l intégration des personnes en situation de handicap est en partie dû à un manque de connaissances, de relations sociales et de confiance de la population envers les personnes en situation de handicap, mais aussi à un problème de moyens et d infrastructures» 1.1 Intégration scolaire : Données sur l intégration scolaire Définition d une personne en situation de handicap selon la CTES On considère un individu comme étant en situation de handicap, si celui-ci a une incapacité supérieure à 50%. a) Présentation de quelques données chiffrées La Commission Territoriale de l Education Spécialisée suit actuellement 1027 des personnes en situation de handicap de la naissance à l âge de 20 ans: Sur ces 1027 personnes : % sont scolarisées en milieu ordinaire (628 jeunes et enfants) - 24,34% sont en milieu spécialisé (250 jeunes et enfants) - 14,15% ne sont pas scolarisées. (149 jeunes et enfants) Scolarisation des enfants handicapés Ne sont pas scolarisées 15% En milieu spécialisé 24% Scolarisées en milieu ordinaire 61% b) Structures d accueil des enfants et adolescents en situation de handicap Le milieu ordinaire On compte en tout 85 A.V.S (Auxiliaire de Vie Scolaire), qui s occupent de l accompagnement de 327 jeunes et enfants en situations de handicaps scolarisés dans les milieux ordinaires, ce qui représentent 52% de ces individus scolarisés en milieu ordinaires. L intégration de ces personnes à l école passe obligatoirement par l avis d un médecin notamment pour les filières où l utilisation de machine est indispensable à la formation (mécanique, bâtiment ) dans ces cas- là, le médecin exige un aménagement adapté à l accueil de ces derniers. Sans aménagement, il y aura interdiction de suivre la formation voulu par le jeune. Une réunion, regroupant, le médecin et l infirmière qui suivent l enfant en situation de handicap, le professeur principal, le CPE du niveau, le chef des travaux, le proviseur, son adjoint et le maitre d internat si l enfant compte intégrer l internat, est mise en place pour faciliter l accueil de l enfant. Le milieu spécialisé Le milieu spécialisé Pour les enfants, il existe plusieurs structures s occupant chacune d un type de handicap spécifique : La classe pour l'inclusion scolaire (CLIS) est un parcours scolaire qui oriente à partir de la fin du cycle 1 (fin école maternelle) et parfois même à l'âge préélémentaire (de 3 à 5 ans), les enfants en difficulté ou en situation de handicap vers des classes comprenant 12 élèves au maximum. L'objectif est de scolariser tous les élèves et de permettre aux élèves en situation de handicap de suivre totalement ou partiellement un cursus scolaire en milieu ordinaire. Il existe quatre types de CLIS : CLIS 1 (ou D) ont vocation à accueillir des enfants présentant des troubles importants des fonctions cognitives (retard mental global, difficultés cognitives électives, troubles psychiques graves, troubles graves du développement...).la classe est prise en charge par un professeur des écoles spécialisé. CLIS 2 (ou A) : pour enfants présentant des troubles auditifs importants (sourds ou malentendants). CLIS 3 (ou B) : pour enfants présentant des troubles visuels importants (aveugles ou malvoyants). CLIS 4 (ou C) : pour enfants présentant une déficience motrice grave ou un trouble de la santé évoluant sur une longue période et/ou invalidant. En Polynésie pour les 6-12 ans : IIME (Institut d Insertion Médico-Educatif) : prises en charges pluridisciplinaires éducatives, pédagogiques, médicales et psychologiques ans : Tearama, unité éducatif de l IIME En Polynésie française, il y a 3 IME (institut médico-éducatif). Institut médicale pédagogique de Pirae qui accueille des jeunes de 5 à 14 ans Institut médicale pédagogique et professionnel de Taravao qui accueille des jeunes de 5 à 20 ans Institut médicale professionnel de Paea qui accueille des jeunes de 14 à 20 ans Institut médical professionnel de Paea La structure (IME) est répartie en divers ateliers: cuisine, art ménager, lingerie, art traditionnel, couture, jardin Publics accueillies: jeunes présentant des déficiences intellectuelles avec ou sans troubles associés (troubles du comportement, du langage, de la parole, etc.) Les jeunes ne peuvent pas tous être scolarisés car ils ont des difficultés dues au retards massif des acquisitions. Le niveau scolaire des jeunes est le même que le niveau de la petite enfance. Ils ont des difficultés de maîtrise de la langue (orale et écrit). Les freins à leur insertion: le niveau scolaire, professionnel des milieux ordinaires très élevés le regard des autres (problème d'insertion sociale) aucun partenariat avec les structures du milieu ordinaire On compte environ 2 jeunes par an qui sont intégrés en milieu scolaire ordinaire. Les stages des jeunes en extérieur dépendent: de leur projet individuel de leur capacité de leur comportement 2 centres accueillent des personnes en situation de handicap de 5 à 16 ans et 16 ans et plus (qui peut aller jusqu'à la trentaine). Ces centres se situent sur l'île de Moorea Centre FARE MOE TINI (5 à 16 ans) Ce centre accueillent des jeunes présentant un handicap moteur, des jeunes présentant des déficiences physiques ou intellectuelles moyennes ou profondes avec ou sans troubles de la personnalité et jeunes ayant un polyhandicap. Les jeunes ne sont pas scolarisés en milieu ordinaire, il bénéficie d'une scolarité adapté au sein de l'établissement. Ils ne peuvent bénéficier car, la déficience intellectuel entraines des difficultés ( repère dans le temps, repère dans l'espace, grande difficulté d'abscision, capacité de raisonnement réduite, organisation difficile et mémoire court). Centre FARE ARII ( 16 ans et plus) Ce centre accueille des adultes présentant des déficiences physiques, sensorielles ou intellectuelles moyennes ou sans troubles de la personnalité et adultes ayant un polyhandicap moteur. L'objectif du centre est d'assurer une prise en charge éducative de ces personnes, de leur permettre d'acquérir une autonomie personnelle, de les aider et de les préparer an vue d'une intégration professionnelle. Pour les 2 centres: les freins à l'insertion en milieu scolaire ordinaire des jeunes et adultes: les enseignants ne sont pas former à la prise en charge du handicap et n ont pas aussi d'expérience le regard des autres élèves (stigmatisation) au niveau du programme proposé, le jeune se retrouve en décalage les familles ont peur que leurs enfants se fassent rejeter par autrui les moyens d'accompagnement des enseignants, pour le handicap sont insuffisants Les non scolarisés Sous décision familiale certains enfants ne suivent aucune formation car la famille estime que le handicap lourd de l enfant nécessite une trop grande prise en charge, et l école n est pas en mesure d accueillir l enfant. 1.2 Insertion professionnelle Données récoltées au SEFI et à la Direction de Travail Objectifs: Connaître les statistiques du chômage et les freins rencontrés dans l'intégration professionnelle pour les personnes en situation de handicap. a) Les niveaux de qualification des personnes en situation de handicap. - 66,86% sans diplôme - 29,48 % CAP, BEP, DNB - 3,43% BAC Le niveau de qualification des personnes en situation de handicap est très faible, notamment 66,86% sont sans diplôme. Les niveaux de qualification des personnes en situation de handicap. Sans diplôme CAP,BEP,DNB BAC 3% 30% 67% b) Leur répartition géographique. Iles du Vent : 83 %, Iles Sous le Vent : 10 %, Iles des Tuamotu-Gambier : 3 %, Iles des Marquises : 2%, Iles des Australes : 2%. c) La répartition des demandeurs d emploi actifs par tranche d'âge. Entre 21 et 30 ans : 25 %, Entre 31 et 40 ans : 36 %, Entre 41 et 50 ans : 29 %, Entre 51 et 60 ans : 11 %. d) Les embauches réalisées en ) Par secteur : 21 offres d'emploi particulières ont été adressées à la cellule IPTH : 5 dans le secteur de l'hôtellerie 5 dans le secteur de l'industrie-production, 4 dans le secteur du commerce, 3 dans le secteur public, 1 dans le secteur des assurances, 1 dans le secteur de l'audiovisuel, 1 dans le secteur piscicole 1 par une organisation religieuse. Sur ces 21 offres d'emploi, 7 exigent une qualification. e) Les mesures d'aides à l'insertion. Les stages travailleurs handicapés (STH) : 345 STH accordés en 2012 (6 mois), dont 111 sont des renouvellements, Les conventions travailleurs handicapés (CTH) : 43 TH accordés en 2012 (CDD ou CDI). f. L obligation d'emploi des entreprises. Sur les 394 entreprises contrôlées en 2012: 158 ne sont pas soumises à l'obligation d'emploi, 156 satisfaisant à leur obligation d'emploi, 80 sont redevables auprès du FIPTH. g. Les difficultés rencontrées par rapport à l'emploi * Le manque de transport, * Les moyens financiers, * Niveau de la compréhension, * Apprendre la régularité d'un emploi être à l'heure au travail, * Le niveau intellectuel par rapport aux formations proposées, * Le niveau physique par rapport à l'intensité du travail de la formation puis du stage, * Le niveau de qualification souvent trop bas, * Il n'y a pas d apriori sur les entreprises Les Deux structures n ont pas été en mesure de donner des informations sur le taux de chômage des personnes en situation de handicap. 1.2.2 Enquête auprès de deux personnes en situation de handicap Lors de notre visite à la Direction des affaires sociales, nous avons pu rencontrer deux personnes en situation de handicap âgées de 29 et 40 ans. Nous leur avons posé des questions tout d abord sur l insertion professionnelle puis sur leur vie sociale. Plusieurs points ont été soulevés concernant l intégration professionnelle. Les deux personnes interrogées étant : - stagiaire en tant qu agent administratif intégré par le biais du SEFI, avec un BEP secrétariat - Agent d accueil intégré grâce à une demande faite auprès du RTH (reconnaissance travailleur handicapé) Elles sont satisfaites de leurs postes au sein de la structure. Il y a cependant des points négatifs qui ont été soulevés, comme par exemple : - Problème d aménagement du bureau (trop petit pour un déplacement en fauteuil) - Difficulté à s insérer dans une administration lorsqu on a un âge avancé - Les personnes en situation de handicap doivent redoubler d effort - Beaucoup de démarches administratives à effectuer A propos de la vie sociale, l une des deux personnes a besoin d une tierce personne lorsqu elle fait des achats mais également dans sa vie quotidienne. Elles ont des activités de loisirs qui ne nécessitent pas forcément de déplacement (jeux de carte et fabrication de fleurs artificielles) et elles ont un compte facebook. Elles ont donc peu de loisirs. Concernant l insertion sociale des personnes en situation de handicap, elles soulèvent le fait que le soutien de la famille et l aide d une tierce personne sont nécessaire Insertion sociale et professionnelle Entretien avec Maryline TEUIRA, Assistante sociale, chef du service de la CPS Selon elle : L insertion sociale et professionnelle est réellement un problème pour les personnes en situation de handicap. La crise économique joue un rôle très important dans l insertion professionnelle. Aujourd hui il y a toujours l aspect du manque de formation professionnelle (voir SEFI) ainsi que le manque d espace et de disponibilité et d adaptation du personnel. Ces manques ne permettent aux structures et entreprises d embaucher des personnes en situation de handicap. Cela dépend du type de handicap, du temps d intégration et de ces compétences. Le handicap physique nécessite une réadaptation de l espace et du matériel c est à dire un coup financier important, ensuite le handicap sensoriel reste difficile à intégrer et dépend du caractère personnel et enfin le handicap psychique demande de l empathie donc la solidarité du personnel sur l aspect relationnel. Ce qui privilège alors les personnes valides. Le regard de la population envers une personne en situation de handicap reste différent d une personne valide car ce regard est assimilé à la peur ou à la pitié. On peut donc constater que l insertion professionnelle pour une personne en situation de handicap est très difficile et représente un défi. 1.3 Accès au sport, aux loisirs, et la vie sociale SERVICES JEUNESSE ET SPORTS Nous sommes allés à la rencontre de Yann agent d accueil au service jeunesse et sport, qui est en situation de handicap, et employé au sein du service. Nous lui avons donc exposé nos questions qui concernaient généralement sur les sports et loisirs proposés aux personnes en situation de handicap. 1) Sports et loisirs pour les personnes en situation de handicap Le service jeunesse et sport propose des sports pour ces personnes. Notamment des clubs leur sont disponibles. Toutes personnes en situation de handicap peuvent y avoir accès. La fédération de handisport est l un des partenaires. Les sports proposés : la natation, le vélo, kayak, rame, marathon, triathlon 2) Catégories d âges et de handicap Toutes catégories d âges y sont mélangées. Par contre les catégories de handicap ne sont pas homogènes. De plus, les personnes en situation de handicap sont mélangées avec des personnes valides. 3) Encadrement et satisfaction Les personnes en situation de handicap sont équipées de matériels adaptés et sont encadrés par des professionnels pour leur sécurité. Peu d activités et de loisirs leurs sont proposées. Les personnes en situation de handicap sont en général satisfaites des sports et loisirs proposées mais elles disent qu ils devraient faire beaucoup plus de loisirs. Pour conclure, les personnes en situation de handicap ont à leurs disposition des sports et loisirs ainsi que des moyens et des outils adaptés pour leur situation. Par ailleurs, le bouche à oreille ainsi que des tracts et des brochures sont les informations pour montrer qu il y a des activités et des sports en leur faveur. 1.3.2 Synthèse sur l accès aux installations sportives de l Institut de la Jeunesse et des Sports L Institut de la Jeunesse et des Sports de la Polynésie Française est un acteur incontournable du monde sportif sur le territoire. Nous avons rencontrés une professionnelle de l IJSPF et cela a permis de récolter des informations concernant l'accessibilité des installations sportives des personnes en situation d'handicap que ce soit en tant que spectateur ou acteur. Tout d abord, il faut savoir que les personnes en situation d handicap peuvent avoir accès aux installations sportives. Il existe aussi des places de parkings et des toilettes réservées aux personnes en situation d handicap sur toutes les installations de l IJSPF. Durant les évènements sportifs, les personnes en fauteuil roulant peuvent accéder en tant qu acteurs et spectateurs au bas des gradins de chaque stade sauf celui de Fataua. D ailleurs, des fédérations handisports existent sur le Fenua (Clubs fédérés) et mettent en avant plusieurs disciplines comme «Lancer de poids, Pirogue, Kayak, Javelot, Course 500m, Natation, Musculation, etc.» et particulièrement en lien avec l Athlétisme.Mais il existe peu de sports collectifs de ballon. Pour les spectateurs ils n existent pas d endroit strictement réservé pour les personnes en fauteuils roulant dans les différentes installations. On les place seulement en bas des tribunes et pour ceux qui peuvent marcher avec de l aide, à des places près de la sortie en cas d évacuation d urgence. Lors de cette rencontre, nous avons effectué une visite sur le fameux stade prévu pour lacoupe du monde de Beach Soccer: Le stade du Beach soccer est la seule installation aux normes en Polynésie Française. (Soit 24 places de parking et un espace aménagé pour regarder les matchs) Quant aux installations que L IJSPF propose pour les sportifs, certaines peuvent être accessibles aux personnes en situation d handicap et d autres non. Comme par exemple: Pour l hébergement il existe une chambre PMR, mais il n y pas d ascenseur. Néanmoins, mettre à la norme des installations sportives en Polynésie pour les PMR (Personnes à mobilité réduite) reste encore un problème car cela nécessite un coût financier important. De même aussi pour l installation de chapiteaux au bas des gradins en cas d intempéries Entretien avec Patrick Viriamu Le handisport est organisé par la Fédération Polynésienne des sports adaptés et handisports. Cette association est en partenariat avec le ministère des sports et la fédération française de handisport. Chaque année un championnat de va a est organisé à l étranger, les jeux olympiques se dérouleront en L association prend en charge les demandes de subvention. Sa préparation pour le championnat et pour les jeux olympiques se fait tout au long de l année. Aujourd hui il rencontre plusieurs difficultés sur l organisation de l association et les moyens dont il dispose pour la préparation, pour le matériel, pour le déplacement et le séjour. Suite à ses difficultés et ses moyens financiers, il est dans l obligation de se débrouiller, par ses propres moyens, à faire ses propres démarches de demande de sponsors, ce qui n est pas toujours facile. L organisation du handisport en France est bien mieux que celle de la Polynésie. Les compétitions du championnat de va a est seulement une représentation du pays, mais cela ne lui rapporte aucun revenu A la maison de la culture Très peu d activités sont proposées pour les personnes en situation de handicaps (PSH). Si on répond à chaque question de notre grille d entretien voici ce qu il en est ressortis. Le centre propose peu d activité aux PSH, si ce n est que des projections théâtrale pour enfants et adolescent, de la médiathèque (Vidéothèque / discothèque ; Bibliothèque enfants et ados/adultes) La plupart des personnes en situation de handicap qui se rendent à L OTAC font partie des structures d accueil comme L Institut d Insertion Médicaux Educatif (IIME). La plupart du temps les PSH se rendent par groupe à l OTAC pour regarder les prestations théâtrales ou les projections. Concernant l accès aux locaux pour ces personnes, il
Similar documents
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x