Où allons nous? Numéro 23. Pauline MICHEL

of 12
18 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
La peur... Une arme primitive mais efficace Pauline MICHEL Numéro 23 Où allons nous? - Allons nous rester encore longtemps avachi dans notre confortable fauteuil à bailler devant ce rectangle dégoulinant
Document Share
Document Transcript
La peur... Une arme primitive mais efficace Pauline MICHEL Numéro 23 Où allons nous? - Allons nous rester encore longtemps avachi dans notre confortable fauteuil à bailler devant ce rectangle dégoulinant de bêtise, de haine, de propagande...? - Allons nous supporter encore longtemps de voir les rafles de ces pauvres gens alors qu'ils «faisaient la queue» pour avoir à manger? - Allons nous toujours nous taire devant ces arrestations à la sortie des écoles, ou la police à la solde du pouvoir, vient «cueillir» des parents et leurs enfants pour les conduire dans des camps de rétention? - Allons nous continuer à faire de la «résistance» en cachant un proche, un ami,... pour lui éviter un voyage en charter parce que sa couleur de peau déplait à certains? - Allons nous accepter encore d'entendre des propositions telle : «je propose la création d'un ministère de l'immigration et de l'identité nationale», propos tenu par Sarko sur sa chaine privée (?!). Du boulot pour la SNCF, il suffira juste de plomber les wagons...? AGENDA - 29/03, CHS du Gard - 30 et 31/05 congrès UL de Montpellier - 5 juin, élections MASSE des douanes. - Allons nous laisser tenir des propos tels ceux de R. Barre, le 1er mars sur france culture, remettant en cause une décision de justice, (à propos de Papon), accusant le lobby juif de gauche, et présentant B. Golnish, comme un homme correct et bien? (ndlr : Golnish a été condamné par la justice pour négationnisme!!) - Allons nous laisser dire, il va de soi que les sans-papiers ne doivent pas y avoir accès(...), je ne souhaite pas non plus que tous les étrangers en situation régulière y aient droit. Propos d un certain N. S. au sujet du projet de loi sur le droit au logement opposable? je croyais, naïvement, ces temps à jamais révolus... Sommaire : - Page 1: Edito par J. Durand - Page 2 : Dessins : la notation. - Page 3 : Demain nos enfants par A. Boucher Ouvrez les yeux camarades. - Page 4 : Brèves par J. Durand - Page 5 : Compte-rendu GT Masse - Page 6 : Suite CR Masse. Compte-rendu GT AG Paris le 6 mars - Page 7 : Suite Compte-rendu GT AG - Page 8 : Déclaration de la CE confédérale - Page 9 : Suite Déclaration - Page 10 : Dessin du mois par R. DAVRIEUX Compte-rendu CHS - Page 11 : Suite CR. La notation - sans commentaire! Demain nos enfants Ils auront pour mémoire Nos livres d histoire Des images fleuries De notre terre meurtrie Nos enfants grandiront Sous un ciel lourd de plomb Les couleurs de la vie Sur des photos jaunies Les oiseaux en concerts Sous tous les horizons Nos enfants n entendront Que l écho nucléaire Nos montagnes nos forêts Nos lacs nos rivières Par l homme assassinés Nos enfants rongés d ulcères Les océans les mers Déversant leurs souillures Submergeant la terre Nos enfants au sang impur L appel de la nature L épopée l aventure Pour nos enfants demain Sans rêve, sans Merlin S en foutent les dirigeants Avides de pouvoirs d argent Mettent la terre à feu à sang Après eux Qu importe les enfants Les beautés de l univers Sur notre terre nourricière Aux enfants : un mystère Demain des bêtes qui se terrent Ariel Boucher (révolte) Un drapeau français, derrière des barbelés, mais qu est-ce donc...? * * Le centre de rétention administrative de TOULOUSE, mars 2007!!! COUP DE GUEULE!!! Ouvrez les yeux camarades. Le Ministre avait déjà montré sa conception particulière de la démocratie en signant ce qu il a appelé un «accord» avec les organisations minoritaires. Il vient de franchir une nouvelle étape en convoquant 3 organisations cfdt, cftc, cgc et elles seules, (et là on passe à l ultra minoritaire) pour leur annoncer les dispositions arrêtées par le 1er Ministre. En fait il s agit d essayer de valoriser les syndicats considérés comme «arrangeant» en tentant de faire croire que la seule force de persuasion de leur discours a eu raison de la résistance gouvernementale. Et d annoncer quelques mesures qui au cas présent ne risquent pas d entraîner un tsunami d enthousiasme. La manipulation est évidente. Le manipulateur est clairement identifié. Mais il y a aussi les manipulés dans cette affaire, et les organisations qui se prêtent docilement au petit jeu du ministre ne se grandissent pas. Et si de plus elles pensent jouer au gagnant gagnant, elles se trompent lourdement. En fait elles ne sont rien d autres que les jouets d une stratégie ministérielle visant à s opposer à tout prix aux convergences unitaires, pour affaiblir l action des personnels et faire barrage aux revendications. Ouvrez les yeux camarades, ouvrez les yeux! Extrait du courrier du militant BREVES : - Alors que le jugement viens d être rendu, ayons une pensée pour nos deux collègues inspecteurs du travail, tués dans l exercice de leur fonction... - Deux économistes, Philippe Askenazy et Katia Weidenfeld, viennent de faire le bilan de dix ans de la loi Raffarin en France, adoptée pour protéger le petit commerce de centre ville en renforçant les conditions d'installation des grandes surfaces. Résultat terrible : la loi a, en fait, protégé les grandes surfaces existantes (Carrefour et autres Leclerc) et freiné le hard discount . Conséquence : les prix ont remonté de 7 % après le vote de la loi! Autant de moins à gagner pour les consommateurs. Et plus de emplois n'ont pas été créés (Les Soldes de la loi Raffarin, Cepremap, éditions de l'ecole normale supérieure). La conclusion des économistes est tellement négative que le ministère du commerce a tout tenté pour faire corriger le texte... - News de Montpellier... : la direction interrégionale convoque pour un groupe de travail sur la masse, les élus... (?!), en lieu et place des représentants des OS, si l'on s'attache au détail!!! La prochaine fois, ils vont convoquer ceux dont le nom de famille commence par K, ben oui..., au hasard..., pourquoi??? - L'annulation du décret de sarko, pardon... du ministère de l'intérieur, sur la création du fichier «Eloi»*, qui permetrait à sa seigneurerie d'expulser plus facilement et plus largement les étrangers, a été décidée par le conseil d'état... Liberté égalité fraternité 1 / sarko 0 - Bavure : des responsables des Enfants de Don quichotte, ont été tabassés par les sbires à sarko,devant les grilles du ministère de la cohésion sociale, alors qu ils se rendaient à une réunion, (Ndlr : à laquelle ils étaient conviés...!). - Souriez vous êtes filmés...!, le candidat ministre de l'intérieur... vient de mettre en place sur Marseille (?!), des voitures de polices equipées de caméra, qui vont silloner les routes et filmer les plaques d'immatriculations des véhicules et leurs passagers (?!), afin de detecter les véhicules volés...!! arrêtez de sourire c'est pas le 1er avril - Si par hasard, il y en avait parmi vous qui étiez en vacances...sur Mars, et qui n auraient pas pû prendre connaissance de l excellente réponse de Bertrand, à la énième provoc Sarkosiste, le lien est ci-dessous... - Le gouvernement vient de décider par ordonnance de changer le statut des Offices Publics HLM pour les transformer en établissement à caractère commercial. Cette introduction d une logique commerciale dans la gestion du logement social est incompatible avec la notion de service aux locataires et la garantie du droit au logement. Cela constitue un pas supplémentaire pour la privatisation des Offices Publics HLM en voulant soumettre le logement aux seules règles de la concurrence alors que nous traversons une grave crise du logement. * Eloi (pour éloignement ) vise à faciliter les expulsions d'étrangers sans papiers en rassemblant dans des fiches informatiques des données (avec photos...) sur les étrangers en instance d'expulsion, les personnes qui les hébergent et celles qui leur rendent visite dans les centres de rétention. Le dernier conseil régional de la Masse avant les élections du 5 juin s'est tenu le 1er mars. 1) Audit Un audit a été effectué par l'epa central sur notre unité régionale. Des conclusions du rapport de contrôle il ressort que, même si Montpellier est globalement bien géré, des modifications de pur formalisme doivent être apportées. - Le marché du fioul doit être renégocié par un nouvel appel d'offre. - Problème de délégation de signature (travaux, états des lieux...) - Obligation de tenir une comptabilité matière pour la gestion des stocks de fioul par les responsables de casernement (tenue d'un registre entrée / sortie) - Sur les appels d'offre des «marchés adaptés» (fournitures hors SOGIMA) nécessité de plus de souplesse dans les directives. 2) Exécution des travaux 2006 De nombreuses anomalies ont été relevées. Les représentants de la SOGIMA exécuteurs des marchés et du suivi des travaux conviés à la réunion étaient absents. De fait toutes les remarques, toutes les questions leur seront rapportées ainsi que les directives administratives pour faire avancer les choses. Il aurait été préférable de les avoir autour de la table car les paroles sont parfois plus pertinantes que les écrits. Les élus et les responsables de casernement ont des pouvoirs très limités sur la tenue des cahiers des charges des travaux. Si la COGIMA est d'accord sur la réalisation des travaux, il est établi un PV de réception transmis à l'epa Masse de la DI. Toutes les remarques et les anomalies doivent y être inscrites. C'est un socle aux conditions de paiement. Si aucune remarque, obligation de payer. Le rôle des responsables de casernement est important en la matière La SOGIMA à la concession des travaux de l'epa MASSE qui de fait n'est plus qu'un simple client. La problématique est d'arriver à faire remonter nos doléances inscrites dans les PV de réception et ensuite les faire traiter avant paiement. 3) Exécution et respect des travaux Ils devraient être naturels. Force est de constater qu'il n'en est rien. Qui pâtit des malfaçons? Qui subit les frais de restaurations? Les locataires et la Masse. Tous les élus dénoncent cette situation et le SNAD CGT demande à l'administration de mettre en oeuvre tout ce qui est en son pouvoir pour solutionner les problèmes, inciter la SOGIMA à améliorer les relations avec le Conseil Régional de la DI et de faire en sorte que les locataires n'aient pas dans les années à venir à subir les frais de restauration dûs au mauvais choix de matériel (robinetterie par exemple). 4) Caution EPA MASSE COMPTE RENDU CONSEIL REGIONAL A la demande de responsables de casernement soutenus par FO un débat a eu lieu sur la possibilité d'instaurer une caution comme dans le privé afin de couvrir d'éventuels dégats occasionnés par un locataire. Le SNAD CGT est contre cette éventualité qui alignerait les conditions d'octroi d'un appartement sur le privé avec les conséquences que cela pourraient entraîner sur le rôle social qu'il reste encore à la Masse, et qui différencierait les nouveaux des anciens locataires. Mieux vaudrait instaurer un pré-état des lieux un mois avant la libération de l'appartement afin d'avertir le locataire des dégradations relevées entraînant une dépense à sa charge, de l'aviser des suites éventuelles en cas de non réparation avant l'état des lieux de sortie. L'agent locataire d'un logement social est partie prenante dans la survie de la Masse. L'entretien d'un appartement n'est que logique, penser au locataire suivant n'est que civisme. 5) Programmation immobilière 2006 AGDE : La réfection des salles de bains et des cuisines à pris du retard suite à deux lots non fructueux (électricité et menuiseries extérieures). Il sera lancé un nouvel appel d'offre au niveau local par procédures simplifiées bien que la SOGIMA reste maître d'oeuvre, SETE : Pour la sécurisation des gardes corps qui devaient être exécutée rapidement, les travaux n'ont pas encore été réalisés, La SOGIMA va être relancée pour fixer les travaux dans le temps, réaliser ces travaux, et les aviser que leur responsabilité sera engagée si survient un accident. Concernant le désenfumage des cages d'escalier, les travaux n'ont toujours pas été réalisés mais des questions restent en suspend comme l'absence de détecteur de fumée et de consigne d'évacuation en cas d'incident. Le service de la Masse de la DI contactera le SOGIMA pour finaliser la situation. LA GRANDE MOTTE et MONTPELLIER : Travaux prévus réalisés. 6) Programmation immobilière 2007 La restriction budgétaire s'amplifie. Les finances de l'epa MASSE n'autorisent que deux travaux : - La modernisation de la chaufferie et le remplacement de la cuve à fioul à AGDE pour un montant de La ventilation VMC à SETE pour un montant de 52000 La sécurisation de la cité de la GRANDE MOTTE a été effectuée à moindre coût grâce à l'investissement dans le dossier du responsable de casernement. Le bonus dégagé permettra d'effectuer l'achat et l installation du portail automatique de la cité de MONTPELLIER. Le budget pour l'entretien courant pour 2007 s'élève à Misère, misère. Doit-on prier pour que de grosses tuiles n'arrivent pas dans nos cités? 7) Budget 2007 Régularisation des charges : L'engagement est pris par la DI de les réviser tous les 6 mois. Le prochain état est fait en mars. Le SNAD CGT dénonce les restrictions budgétaires imposées qui se répercutent sur le fonctionnement de la Masse, sur l'entretien des cités et sur les conditions de vie des locataires, Il lutte pour sauver ce qu'il reste de la Masse qui glisse vers l'abandon de son rôle social. Sauvegarder l'acquis, préserver l'avenir pour les futures générations en matière de logement social, tel est le devoir du SNAD CGT. Les élus, René FAUCET Frédéric GRANDSIRE COMPTE-RENDU du GT /AG du 6 mars à la DG UN BILAN POUR LE MOINS CONTRADICTOIRE! Quel bilan? La sous directrice du bureau A, qui préside la réunion, insiste sur le «bilan» pour qualifier ce groupe de travail. C'est exactement ce que demande la CGT. Mais tant l'examen des volumineux documents préparatoires transmis, (dont quelques pavés inttitulés «REPERES»*, que l'écoute des analyses et positions de la Dg, démontrent rapidement qu'il s'agit avant tout pour elle de présenter u n tableau quasi-idyllique de la réorganisation AG, (légitimant ses choix faits contre l'avis de toutes les OS), et de mettre en oeuvre le dernier volet de son schéma, en l'occurence le transfert de la GRH, (service du personnel), et des CAP vers des DI omnipotentes. Au fil des interventions, la réalité ne s'avère pas si rose : il existe bien de sérieuses difficultés dans les circuits et les relations entre services, des opacités dans les champs de compétences, des surcharges de travail, des manques de formation. En fait de bilan, c'est en live qu'il a été (partiellement) tiré. Il faudra bien entendu aller plus au fond et plus près des réalités : ce sera l'objectif des CTPL et des groupes de travail interrégionaux dont nous avons demandé et obtenu la convocation. Deux points ont à ce stade été longuement abordés : 1- La cartographie des BOP Malgré notre argumentation objective s'appuyant sur les aspects économiques, géographiques et administratifs la DG ne changera rien. Au contraire, elle prétend que les choix faits par la Douane feraient l'admiration d'autres administrations ou ministères... Elle admet cependant que doivent être examinés et résolus les problèmes engendrés par le clivage «Stratégique/Opérationnel» et ses conséquences sur la gestion des moyens au plus près des services et de leurs besoins. Il faut améliorer la réactivité et le service rendu. 2- Les crédits de fonctionnement «Pour la paye, tout s'est bien passé!» C'était bien le minimum! Et, si réussite il y a eu, nous avons souligné que c'est bien grâce à l'investissement et au dévouement des personnels. Frais de déplacement : Des pratiques très diverses et plus ou moins restrictives (ou pinailleuses) sont observées d'une DI à l'autre. A revoir, donc. La régie d'avance des DR devrait à l'avenir être en mesure de répondre immédiatement aux situations d'urgence. De même, elle va s'assurer de l'intégration des nouvelles réglementations (revalorisations et principe des avances). Pour tous les autres problèmes : «Il faudra trouver des solutions»... Pour toutes les dépenses : la DG admet qu'il y a un problème de rupture dans les paiements entre le 15/12 et le 15/02 tenant aux règles imposées par la CP encore accentuée par les tâtonnements de la mise en place de la LOLF. Proposition de la DG «Il faudra trouver des solutions»... S N A D C G T Articulation ou désarticulation? Selon la DG, le schéma d'articulation des compétences DI/DR ne doit pas nuire au fonctionnement des services. Pour cela, il faut s'appuyer sur une notion forte : la Collégialité. Dont elle reconnaît qu'elle est avant tout une question d'adaptation et de personnalité. Dans ce concept, le DI doit être en position d'arbitrage. Dont acte. Mais n'oublions pas qu'il est quand même le supérieur hiérarchique des DR (ce qui n'était pas le cas antérieurement). Juge et partie, sans doute ; arbitre, sûrement pas. La DG cite en exemple de «réussite de la réforme» la relation entre les services BOP/GRH des DI et les services du PERSONNEL des DR durant l'année 2006 : l'expérience montre qu'une bonne circulation de l'information est possible. Elle s'empresse donc de détruire une des rares fonctions qui donne satisfaction transférant la GRH vers les DI fin Articulation... selon la DG, dans tous les domaines, les circuits de l'information doivent être revus de manière à les rendre plus directs (services-di) et à supprimer les «échelons inutiles, qui n'apportent aucune valeur ajoutée». Voilà qui va sans aucun doute rassurer les divisionnaires et DR sur leur avenir... Articulation encore... Alors que les OS soulignent la superposition de fait de deux niveaux de gestion, notamment en matière d'immobilier et matériel, la DG affirme que les relais dans les DR ne sont pas échelons techniques et qu'ils n'ont aucune vocation à le demeurer ou le devenir. Même si elle reconnaît que des compétences ont été perdues à l'occasion de la réorganisation, elle confirme qu'il ne doit pas subsister dans les Secrétariats généraux des agents spécialisés dans les domaines immobilier ou matériel . C'est à la DI d'assurer. Elle reconnaît des lacunes en matière de formation des nouveaux agents affectés dans les pôles des DI et prend l'engagement de remédier à cette situation. Question formation, justement : ça ne marche pas, mais la DG ne changera rien! La FP restera à la DI et tant pis si les besoins ne sont pas satisfaits. Un bilan de la FP en 2006 devrait prochainement être présenté aux syndicats. Articulation toujours... Du coté des POC et des PAE, l'épaisseur des fiches techniques (autrement baptisés repères ) n'a rien à envier à l'importance du bricolage, de l'improvisation, de l'empilage, de la navigation à vue. Chacun se débrouille comme il le peut avec les moyens du bord, Formation minimum, lisibilité nulle, transversalités absentes. Vous avez dit Opérationnel ? Les agents n'y sont pour rien mais ils en souffrent au quotidien. La DG précise que les PAE pourront être renforcés (voilà les ajustements) et formés en tant que de besoin... Ils en ont besoin! Désarticulation enfin... La CGT met en évidence un dilemme majeur : on refuse d'admettre la nécessité d'une entité gestion dans les DR mais on maintient des relais trop souvent surchargés de travail. Alors, on transfère ou pas? A terme, ce schéma bâtard préfigure ce que deviendront les DR : 2 pôles opérationnels (PAE et POC), un Secrétariat général «non technique» et réduit, aucune prise sur les moyens (pas de budget, pas de GRH), ni plus ni moins des Division
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x