Nouvelles du Cercle. M. Frédéric ROHNER Mme Yvette DEVELEY M. René FAVRE M. Gilbert MARION M. Guy LE COMTE M. Pierre-Yves PIECE M.

Please download to get full document.

View again

of 6
96 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
Nouvelles du Cercle Cercle vaudois de généalogie - No 63 - janvier 2007 Sommaire Comité Agenda Découvertes : Vaudois en Belgique Recette historique Rude hiver à Ollon Dossiers : Généalogie et internet
Document Share
Documents Related
Document Transcript
Nouvelles du Cercle Cercle vaudois de généalogie - No 63 - janvier 2007 Sommaire Comité Agenda Découvertes : Vaudois en Belgique Recette historique Rude hiver à Ollon Dossiers : Généalogie et internet Généalogie et génétique Questions - réponses Le comité du Cercle vaudois de généalogie vous adresse ses voeux les meilleurs pour l année 2007 sommaire Président Secrétaire Trésorier et contact Connaissance 3 Rédacteurs du Bulletin Rédacteur des Nouvelles et site internet Membre Adresse Site internet M. Frédéric ROHNER Mme Yvette DEVELEY M. René FAVRE M. Gilbert MARION M. Guy LE COMTE M. Pierre-Yves PIECE M. Pierre-Yves FAVEZ Cercle vaudois de généalogie Rue de la Mouline 32 CH CHAVANNES-PRES-RENENS comité Mercredi 24 janvier 2007, dès 11h Vernissage de l exposition 2007 des Archives cantonales vaudoises consacrée à l héraldique et la généalogie Jeudi 25 janvier 2007, à 20h Stamm au restaurant le Milan à Lausanne : La vie des mineurs dans le Chablais au XIX e siècle par Carine Cornaz Jeudi 22 février 2007, à 20h Stamm au restaurant le Milan à Lausanne : La révolution industrielle en Suisse et dans le canton de Vaud et les familles vallorbières et vaudoises qui y ont participé par Pierre-Antoine Goy Jeudi 22 mars 2007, à 20h Stamm au restaurant le Milan à Lausanne En compagnie de Pierre-Alain Bezat agenda 2 Actes de naissance et de mariage de Vaudois découverts en Belgique Yvette Develey nous fait part des découvertes de M. Bertrand de Beaugrenier concernant des actes de naissance et de mariage de Vaudois. de Berne et Marie Madeleine TOULOUSE, native de Lille en Flandre mariés le 13 octobre Découverte «Lors de mes recherches à la Bibliothèque du Protestantisme à Paris, j ai regardé un livre du Pasteur D. OLLIER édité en 1894, «Eglises Wallonnes de la Barrière» qui concerne une partie des actes des églises de la Barrière, Tournai, Armentières, Menin, Ypres et Namur. Les actes originaux ont brûlé durant la guerre » Betrand de Beaugrenier. Note : ce livre a été reproduit : ISBN NAISSANCES A Namur (Belgique) : 26 décembre Gaspard, fils de Jean Pierre LU (=LUDE) de Château d Aix, canton de Berne en Suisse, et de Catherine PARION native de Tournay, est né le 25 décembre 1735 et a été baptisé le lendemain, parrain Gaspar LUTZIGER, marraine Elisabeth MILLOU. Signé : F.L. FAIGNAUX Past. A Tournai (Belgique) : Aujourd hui 3 octobre 1757 a été baptisé dans notre église Pierre François, fils de Samuel François RAYROUD, bourgeois de Rougemont, canton de Berne, et de Marie Anne LE FEVRE, né le 1er. Parrain Pierre SOURDIAU Marraine Rosse SOURDIAU de Rongy. MARIAGES A Menin (Belgique) : Ce jourd hui 17 avril 1717 a été béni par monsieur Pierre RICOTIER pasteur de cette église, le mariage de Monsieur Anthoine Samuel TAVHERON (= TACHERON), natif de Moudon, canton de Berne en Suisse, avec Demoiselle Louise Magdelaine DOGES, fille de feu Grege Pierre DOGES, native d Oron ville de Suisse, les annonces ayant été publiées par trois dimanches consécutifs, suivant la coutume et personne n ayant porté opposition. A Namur (Belgique) : Jean BOUDRY natif de Lausanne au canton A Tournai (Belgique) : 25 may 1755 : Etienne GRENIER, de Vevay, canton de Berne en Suisse, d une part, et Catherine BLIN de Long, d Alençon, diocèse de Chartres d autre part. 18 may 1758 : André BLANCHOUD, de Vevay, canton de Berne en Suisse, d une part et Françoise Charlotte BRUN native de Paris d autre part. 24 juillet 1768 : Monsieur Jean VULLETY de Jouttens Mexery baillage de Lausanne en Suisse, d une part, et Louise Catherine PIN- GUET de Roye en Picardie d autre part. 20 may 1770 : Jean François DUMOULIN natif de Vevey de Berne en Suisse et Marie ROUSELLE de Crèvecoeur en Picardie. 19 septembre 1772 : Jean François EMOZ du Château Doex, canton de Berne en Suisse et Anne Marie DRUCBERT d Hargicourt, élection de Saint Quentin et généralité d Amiens. 24 octobre 1772 : Christ. Samuel WAGNIERE du canton de Berne en Suisse, et Judith CHA- PUIS d Hargicourt élection de Saint Quentin. 19 janvier 1778 : Jean Jacques PACHOUD soldat dans le régiment d Aulbonne Suisse de Lutry canton de Berne, et Marie Louise Therese CHALIOU de Landrecy. 4 avril 1780 : Messire Abraham Samuel de DUNAND, ecuyer, lieutenant de cavalerie au service de la France, du canton de Berne, et noble dame Elisabeth Flore LE LOY de VIL- LERS, vicomtesse de Valanglard, née à Paris, veuve de messire François Michel de FLENE RALQUE, ecuyer, ancien capitaine des Troupes au service de la France. A Ypres (Belgique) : Le dimanche 16 décembre 1714 A béni après que les annonces ont courues, le mariage de Mr David BOVIER, l un de nos pasteurs, et de Mad. Susanne de LISLE, tous deux de Lausanne. Le prochain numéro des NdC contiendra un autre relevé d actes de l Eglise de l Oratoire de Paris. 3 La recette historique - La tomme de l archiviste Jérôme Guisolan, archiviste aux ACV, nous signale une recette du début du XIX e siècle pour préparer de petites tommes. A déguster! «Pour faire les petites tommes prenez à la boucherie un caillet, lavez le bien, mais ne le raclez pas, couvrez le bien de sel, concassez 16 à 18 grains de poivre dont vous poudrez le caillet, verser dessus une bouteille de vin blanc ordinaire, broyer bien le caillet afin que tout le jus soit rendu, laissez 5 jours puis passez cela et enfermez ce jus dans une bouteille. Il se conserve vous mettez une cuillérée à café ½, deux s il le faut pour épaissir davantage dans 3 pots de lait, en été on le prend chaud de la vache, en hyver on le chauffe un tant soit peu, seulement tiède, puis quand on a bien mêlé et que c est épaissi on verse dans les petites formes où on les laisse du matin au soir seulement le soir vous les sortez, puis les pressez bien pour que l eau sorte encore, poudrez de sel et mettez sur une planche très propre, posez un petit rond en bois sur chacune pressée par une pierre, le lendemain essuyez bien tournez et poudrez (toujours pas trop) de sel l autre côté, laissez aussi un jour puis essuyer encore bien et remettez en presse sans plus poudrer de sel, il ne faut poudrez de sel qu une fois de chaque côté et laisser en presse au moins 15 jours en ayant soin d essuyer tous les jours l eau qui peut sortir.» Note pour la préparation : un caillet est un estomac de veau. Source: Archives cantonales vaudoises, P Gallaz 12 M. et Mme Poulinard ont invité leur ami Gaffin. - Comment trouvez-vous cette dinde, Monsieur? dit madame avec un sourire. - Oh! Madame, répond le trop aimable amphitryon, je trouve qu elle vous ressemble en tous points! Le Fumiste, 21 février 1901 Découverte La météo de l hiver Plus rude qu en 2007! Le 14 Décembre 1788 il est tombé 15 pouces de neige et le 17 elle a augmenté de 4 pouces. Le thermometre était 3 lignes au dessous du degré de congelation, le baromètre était le 14 de trois lignes, au dessous de 27 pouces, il a commencé a remonter le 16 et le 17 il etait 9 lignes au dessus de 27 pouces. Le 21 le thermometre etait 13 degrés au dessous de 0, la neige a la même hauteur sans diminution, ce qui s était affaisé, a été remplacé par de nouvelles neiges. Le 25 jour de Noël la neige avait deux pièces et demi de roi d hauteur sur tous les toits. Le 26 il a neigé tout le jour, mais le tems s est beaucoup raddouci et la neige s est fort affaissée, le baromètre est extrement descendu. Le 27 le froid a augmenté, le 29 le thermomètre marque le même degré de froid que l an Le 30 au soleil levant, le thermomètre était 20 degré au dessous de glace. Le 31 le froid a encore augmenté jusqu à la nuit jamais le froid n a été plus rigoureux en cette saison. Source: Archives cantonales vaudoises, registre de paroisse d Ollon, Eb 92/3, pp (YD) Dossier Généalogie et internet - Inscrivez-vous, c est gratuit! Le dernier numéro de la revue française de Généalogie et d Histoire des familles 1 contient un article sur l un des sites internet généalogiques incontournables, en France tout au moins. C est l occasion de se pencher un peu sur son contenu. La page principale du site propose diverses rubriques intitulées Forums (avec une section suisse), Chroniques (petits articles sur des thèmes variés) et Recherches (parmi 120 millions de personnes, ce qui est bien inférieur aux 500 millions de noms que Toussaint Roze, le PDG de notrefamille.com SA, espérait référencer à fin ). Une fois le patronyme recherché introduit, le système propose un ensemble de sources susceptibles de contenir l information demandée. Parmi celles-ci il faut mentionner les sources historiques, les relevés d actes d état civil français (accès gratuit à quelques informations) et les arbres généalogiques des utilisateurs de genealogie.com. Pour y accéder, il est nécessaire de s inscrire en ligne. La première phase, gratuite, consiste à laisser ses coordonnées sur le site. Nom, prénom et sont ainsi collectés. Cette formalité permet de demander l accès à l arbre de X,... mais non d y accéder directement! Pour cela, il est nécessaire de remplir un second formulaire afin de pouvoir contac- 1 N o 167 DÉC JANV Pour demander l accès à l arbre de M. Prenleloup, il faut s inscrire à genealogie.com. Cette première étape est gratuite, mais il faut passer à la caisse pour contacter le généalogiste, même si il est décédé depuis plusieurs années! ter le généalogiste X et lui demander l accès à son arbre X.ged. Ici par contre, il faut passer à la caisse et souscrire à l offre illimitée pour 40 euros par an. Ceci ne garantit absolument pas l accès aux informations. Deux exemples : M. Michel Prenleloup, membre du CVG, avait, de son vivant, souscrit aux services de genealogie.com. Plus de 18 mois après son décès, genealogie.com propose toujours de le contacter, moyennant finance. Pour quelques dizaines d euros il est possible de communiquer avec l au delà! Un autre membre du CVG, également abonné à genealogie.com, constate : je n ai jamais eu aucun retour sur quoi que ce soit, à l exception de tas de gens qui consultaient mes données parcequ abonnés, mais qui me refusaient l accès à leur arbre. La société notrefamille.com S.A., qui gère le premier site francophone de généalogie, a généré un chiffre d affaires de euros 3 en En partie grâce aux données généalogiques des abonnés, mais principalement par un ensemble de services personnalisés et par la gestion commerciale du profil des utilisateurs 4. Toussaint Roze déclarait, en 2000, que les individus hésitent à confier leurs données à une organisation confessionnelle, car on ne sait pas où ça part, ni ce qu ils font avec ces informations. Peut-on les confier en toute sécurité à une S.A.? L avenir le dira Généalogie et génétique - Vers une astrologie de l ADN? La génétique permettra-t-elle de combler les lacunes dans les registres de paroisse et d état civil? Oui, si l on croit certains responsables d ambitieux projets d analyse génétique ou différents chefs d entreprises de plus en plus nombreux à proposer des tests d ADN en vue d établir une généalogie. Non selon d éminents scientifiques comme André Langaney, généticien des populations, qui qualifie cette démarche d imposture, ou Catherine Nash, maître de conférence en géographie humaine de l Université Queen Mary de Londres, qui énumère dix raisons d être sur ses gardes 1. A l heure où le respect de la sphère privée constitue souvent un obstacle à la consultation de registres récents, les généalogistes hésitent de moins en moins à se tourner vers ces nouvelles techniques pour essayer de trouver un chaînon manquant. Très en vogue aux Etat- Unis, le test ADN à des fins généalogiques prend racine chez nous également. Les participants au II Colloque international de généalogie, qui se tenait à San Marino du 4 au 8 juin 2001, se souviennent sans doute de la prise d échantillons sanguins organisée par le Molecular Genealogy Research Group dans les locaux officiels de la petite République. Cette démarche avait soulevé quelques indignations, sans pour autant stopper le programme de collecte soutenu par le milliardaire James Sorensen, membre de l Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours (mormons). Un mois auparavant, lors d une collecte identique dans une chapelle de cette Eglise, le même groupe avait eu quelques ennuis avec les autorités de Nouvelle Zélande car il ne possédait pas d autorisation officielle pour procéder à ces prélévements 2. Aujourd hui, le site internet du Molecular Genealogy Research Group 3 indique que c est la Sorensen Molecular Genealogy Foundation, basée à Salt Lake City, qui a repris ce projet et précise que les tous échantillons collectés sont actuellement dans un endroit sûr et protégé... Mais tous les gouvernements ne réagissent pas de la même manière. En décembre 1998, le parlement islan- 1 L Observatoire de la génétique, No 29. (septembre-octobre 2006), San Marino, 8 juin 2001 : quelques volontaires participent à la collecte organisée par le Molecular Genealogy Research Group, aujourdhui disparu. Une «opération Dracula», nom de code utilisé par certains opposants à ces pratiques! dais promulguait une loi accordant à la société DeCODE Genetics une licence exclusive pour la création et l exploitation de bases de données contenant échantillons d ADN, filiations généalogiques et près de dossiers médicaux 4. A son tour l entreprise Hoffmann-La Roche s assurait, pour un montant de 200 millions de dollars, l exclusivité de l utilisation du patrimoine génétique des Islandais. IBM, la National Geographic Society et la Waitt Family Foundation ne sont pas en reste. Avec leur projet baptisé Genographic, elles espèrent ni plus ni moins établir l arbre généalogique de l humanité en collectant près de échantillons sanguins parmi les populations indigènes de la planète. Une démarche fortement contestée par l Indigenous People Council on Biocolonialism 5, qui voit là une récidive de l Human Genome Diversity Project (HGDP) entrepris en 1991 pour étudier, par la génétique, l histoire des migrations sur la planète. En Suisse également certaines sociétés surfent sur la vague de la génétique au service de la généalogie. Récemment, un courrier envoyé au Cercle par la société Gentest. ch GmbH proposait que l on introduise un lien sur notre site afin de faire de la publicité pour ses tests ADN. En échange, elle promettait un versement de 10 euros par test commandé via 4 Le Temps. (17 février 1999) A tort ou à raison, l Islande veut être le laboratoire de la génétique de demain EINSIEDEL E. (2003) Les données génétiques, leur protection et leur utilisation Transfert.net. (2001) Humains à vendre: la chasse aux gènes, 5 Dossier 6 Dossier Cette société exploite igenea, la succursale européenne de FamilyTreeDNA basée au Texas qui fournit les tests pour le projet Genographic... Elle propose également de nombreuses autres prestations, en particulier des tests de paternité dont les Français, selon l information contenue sur leur site internet, sont très friands! En France les tests ADN ne peuvent être ordonnés que par un magistrat, dans le cadre d une procédure touchant aux liens de filiation. Cette législation ne concerne évidemment pas la Suisse, pour le plus grand bonheur des sociétés actives dans ce domaine... Afin de ne pas encourager nos voisins français à transgresser les lois en vigueur dans leur pays et ne pas faire de promotion pour la généalogie génétique, très controversée actuellement, le CVG a décliné l offre de Gentest.ch! L attrait pour ce nouvel outil offert aux généalogistes ne doit pas occulter les nombreuses questions qui s y rapportent. L apport généalogique reste relativement faible si l on considère que seules les lignées paternelles et maternelles directes sont prises en compte par la généalogie génétique. Hommes et femmes ne sont du reste pas égaux dans ce domaine: les premiers peuvent effectuer un test du chromosome Y et un test d ADNmt (ADN mitochondrial), les secondes un test d ADNmt seulement. Faut-il oublier les liens avec tous les autres ascendants et privilégier les relations fils-père et fille-mère? Et quelle est la pertinence des résultats? André Langaney a une réponse: «Plus fort que l astrologie, la génologie! Pour retrouver le passé et prédire le futur, l examen ADN est la nouvelle charlatanerie». Pourtant nombreux sont ceux qui participent volontiers aux études consacrées à la «diversité génétique des populations». Comme ces membres de l association Aprogemere, créée par une poignée de cantaliens chauvins et passionnés de généalogie, qui se sont gracieusement pliés aux exigences de scientifiques américains 6. Connaissent-ils vraiment les enjeux d une telle démarche? Se sont-ils inquiétés du traitement futur des informations ainsi collectées? Les montants énormes mis en jeu pour la collecte d informations génétiques sur la planète entière indiquent clairement que les buts ne sont pas uniquement ceux annoncés! Profitant de l engouement pour la généalogie, certains ont vite compris qu il y avait là un gisement à exploiter. Et comme le rappelle Catherine Nash: «acheter un test équivaut en fait à encourager des entreprises et des généticiens, lesquels sont des acteurs importants dans les débats actuels sur la crédibilité scientifique et les conséquences sociales du langage qui assimile ethnicité, race et génétique». Faute de pouvoir accéder facilement aux actes de naissance ou de décès de leurs grandparents, les généalogistes se consoleront en apprenant, pour quelques centaines de francs, que 3% de leurs gènes sont d origine asiatique. Bonne nouvelle! 6 (15 juin 2006) Revue française de généalogie et d histoire des familles, N o 167 (DÉC JANV. 2007) Questions / réponses Questions / réponses - Adressez vos réponse au siège du Cercle ou via Q227 (Catherine de Senarclens, Italie) BERNEY, et son frère Daniel Louis GOY Je m intéresse au curieux monument funéraire 29/11/1847 à VAULION. Mariage où? du Chateau de la Sarraz (dit le «Jacquemard») Quand? Avec qui? et voudrais connaitre la descendance de François I de la Sarraz (mort en 1362), éteinte et devenue, si je ne m abuse, de Gingins de la Sarraz. Je vous serais reconnaissante de m indiquer où m adresser pour obtenir des informations à ce sujet. Q228 (Jacques Denis, France) Je recherche les actes de 12/08/1860 à VAU- LION de Jules Samuel GOY fils de Jacob David Louis GOY et Louise Amélie Emilie Q229 (Véronique Wuillemin, France) Je travaille actuellement sur la branche paternelle WUILLEMIN. Ce que je sais mon arrière grand père Albert Eugène WUILLEMIN est né à Prilly le 23/12/1883 du mariage de Henri WUILLEMIN et de Marie Catherine Alexandrine SAVOY. Il semblerait que mon aïeul était d une fratrie de 11 ou 12 enfants? Quelle était la date de ce mariage et qui étaient les parents de ce couple?
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks