Rénadoc. Une contribution de l enseignement agricole au service public du numérique éducatif. établi par. Gilbert PESCATORI

Please download to get full document.

View again

of 29
14 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
Rapport n Rénadoc Une contribution de l enseignement agricole au service public du numérique éducatif établi par Gilbert PESCATORI Ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts Décembre 2014
Document Share
Documents Related
Document Transcript
Rapport n Rénadoc Une contribution de l enseignement agricole au service public du numérique éducatif établi par Gilbert PESCATORI Ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts Décembre 2014 Page 2/29 SOMMAIRE RÉSUMÉ...5 LISTE DES RECOMMANDATIONS PAR THÉMATIQUES RENADOC : IDENTIFIER LES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE Une idée simple : le dépouillement partagé Des interrogations sur l'avenir Une opportunité législative RENADOC : AMÉLIORER LA LISIBILITÉ DES SERVICES OFFERTS Nature des produits et services La base nationale de notices documentaires Les produits des commissions et séminaires nationaux Les formations Les outils de liaison Mise à disposition des produits Les sites établissements Les sites nationaux L'affichage d'une contribution au service public du numérique éducatif RENADOC : AMÉLIORER L ORGANISATION ET LE FONCTIONNEMENT Les structures supports Les établissements adhérents Les DRAAF L opérateur technique Les acteurs et leurs fonctions Les indexeurs Les correcteurs Les PRR Le chef de projet «Rénadoc» RENADOC : ADOPTER UNE GOUVERNANCE DE SERVICE PUBLIC Le pilotage Le Comité National d'orientation et de Pilotage Les textes cadres Le modèle économique La structure du budget Les redéploiements à engager Un nouveau défi...19 CONCLUSION...21 ANNEXES...23 Annexe 1 : Lettre de mission...25 Annexe 2 : Le service public du numérique éducatif...27 Annexe 3 : Procédure d indexation et de diffusion des notices...28 Annexe 4 : Liste des personnes rencontrées et ou consultées...29 Page 3/29 Page 4/29 RÉSUMÉ De 1981 à 1996 les professeurs documentalistes se sont organisés dans chaque région pour mutualiser les activités d'indexation des revues techniques et répondre ainsi à la demande croissante des usagers des CDI des établissements. Le financement de l'organisation régionale du dépouillement partagé est assuré par les cotisations des établissements qui bénéficient en retour de l'ensemble des notices documentaires produites. Depuis 1996, Rénadoc fédère les réseaux régionaux et, toujours sur le même principe de mutualisation, assure la production d une base nationale des notices documentaires mise à la disposition de tous les CDI des établissements adhérents. Aujourd hui, Rénadoc c est : 350 revues traitées, 438 indexeurs, notices documentaires produites par an qui constituent 70 % des bases documentaires des CDI. La tension entre les politiques documentaires régionales et nationales a permis à Rénadoc de professionnaliser sa fonction principale (la base nationale). En revanche, l'absence de politique documentaire nationale depuis les années 2000, eu égard à celles de créations des CDI (1981) et des statuts des professeurs-documentalistes ( ), n'a pas permis de trouver un nouveau terrain d'application à ce qui fait la force et l'originalité de Rénadoc : la mutualisation. Faire en sorte que Rénadoc présente tous les attributs d'un service public du numérique éducatif c'est à la fois saisir l'opportunité offerte par les dispositions législatives de 2014 (L131-2 et L312-9 du code de l'éducation ; L811-1 du code rural et de la pêche maritime) et affirmer une politique documentaire nationale pour l'enseignement agricole. Les propositions d'amélioration de la lisibilité des services offerts, de l'organisation, du fonctionnement et l'adoption d'une gouvernance de service public structurent le rapport. L'objectif est d'assurer un service minimum sur l'ensemble du territoire national tout en préservant la diversité régionale. Les recommandations les plus structurantes concernant la lisibilité des services, la cohérence nationale du réseau et le pilotage sont reprises ci-dessous. Lisibilité des services Garder un accès grand public à la base nationale des notices documentaires Créer une plateforme «Renadoc» ou «Renadocagri», accessible à tous les publics, présentant l'ensemble de l'offre des produits et des services offerts La cohérence nationale du réseau Intégrer des notices dans la base documentaire du CDI doit être un service réservé aux seuls établissements adhérents Faire signer la charte Rénadoc à tous les établissements adhérents Le nombre d heures minimum à consacrer à la fonction des PRR sur l ensemble du territoire doit être de 6h par semaine. Définir précisément les fonctions de l'opérateur national Page 5/29 Rédiger une fiche de poste pour le chef de projet Rénadoc Le pilotage Revoir la composition et le fonctionnement du CNOP Maintenir la structure du budget de Rénadoc Mettre en place une base centrale collaborative des notices avec des fils RSS Proposer un nouveau défi à Rénadoc pour contribuer encore davantage au service public du numérique éducatif Les propositions d'évolution ont fait l'objet d'une consultation du CNOP et des PRR. L'absence de réaction sur le fond laissent supposer que Rénadoc est prêt à s'inscrire dans le cadre d'un service public du numérique éducatif. Mots clés : numérique éducatif, réseau, documentalistes, service public Page 6/29 LISTE DES RECOMMANDATIONS PAR THÉMATIQUES Rénadoc : Améliorer la lisibilité des services offerts R1. Consolider et développer le dépouillement partagé de ressources numériques...12 R2. Différencier les commissions, productrices de ressources pour la base Rénadoc, des groupes de travail et séminaires qui ciblent les professeurs-documentalistes...12 R3. Garantir au niveau régional sur l ensemble du territoire l équivalent de deux journées par an de formation pour les professeurs-documentalistes et les TFR documentation des établissements adhérents à Rénadoc...13 R4. Garder un accès grand public à la base nationale des notices documentaires...13 R5. Créer un lien entre les notices documentaires et les lieux où se trouvent les documents sources (cartographie des espaces documentaires des établissements qui possèdent les sources de l article)...13 R6. Créer une plateforme «Renadoc» ou «Renadocagri», accessible à tous les publics, présentant l'ensemble de l'offre des produits et des services offerts...14 Rénadoc : Améliorer l organisation et le fonctionnement R7. Assurer la présence de réseaux régionaux sur tout le territoire ouverts à tous les établissements de l'enseignement agricoles (publics et privés)...13 R8. Intégrer des notices dans la base documentaire du CDI doit être un service réservé aux seuls établissements adhérents...13 R9. Faire signer la charte Rénadoc à tous les établissements adhérents...13 R10. Valoriser la couverture territoriale des espaces documentaires (maillage culturel territorial). Relier à la recommandation R11. Dans le cadre d'un service public national, la désignation d'un PRR par la DRAAF est obligatoire...14 R12. La durée du mandat du PRR doit être de l'initiative de la DRAAF...14 R13. Les frais de fonctionnement relatifs aux activités du PRR sont à fixer par la DRAAF...14 R14. Le nombre d heures minimum à consacrer à la fonction sur l ensemble du territoire doit être de 6h par semaine. Ces 6 heures peuvent être réparties entre un PRR et un PRR adjoint...14 R15. Assurer, sur la base du modèle type existant aujourd hui, la couverture nationale pour les lettres de mission des PRR...14 Page 7/29 R16. Adopter la dénomination «opérateur national»...14 R17. Définir précisément les fonctions de l'opérateur national...14 R18. Informer annuellement le CNOP de la nature et des causes des dysfonctionnements...14 R19. Proposer systématiquement la formation TUTOFOP sur l indexation aux nouveaux agents contractuels...15 R20. Soutenir le PRR pour mettre en place des formations régionales des professeursdocumentalistes et des TFR documentation des établissements adhérents...15 R21. Adresser à l'opérateur national, une copie des lettres de mission du PRR et du PRR adjoint15 R22. Rédiger une fiche de poste pour le chef de projet Rénadoc...15 Rénadoc : Adopter une gouvernance de service public R23. Revoir la composition et le fonctionnement du CNOP...17 R24. Ecrire une nouvelle note de service : Organisation et fonctionnement du réseau Rénadoc...17 R25. Actualiser la charte Rénadoc...17 R26. Se baser pour établir les conventions sur les statistiques officielles de l année (n-1)...18 R27. Maintenir la structure du budget de Rénadoc...19 R28. Mettre en place une base centrale collaborative des notices avec des fils RSS...19 R29. Proposer un nouveau défi à Rénadoc pour contribuer encore davantage au service public du numérique éducatif...21 Page 8/29 1. RENADOC : IDENTIFIER LES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE Une idée simple : le dépouillement partagé En 1981, parallèlement au développement des Centres de Documentation et d'information (CDI) se met en place une structure régionale, le Complexe Régional d'information Pédagogique et Technique (CRIPT). Le CRIPT assure des missions communes à l'ensemble des établissements d'enseignements agricoles adhérents. C'est au sein de cette structure en réseau, dans la section documentation, qu'est né le «dépouillement partagé». L'idée est simple il s'agit de partager, entre les professeurs-documentalistes des établissements, l'indexation des périodiques et de rationaliser une partie des tâches documentaires tout en élargissant l'offre. Progressivement, dans chaque région, l'activité se professionnalise et produit des banques de données de notices bibliographiques. Le développement de l'activité des CDI et l'augmentation des besoins en information des utilisateurs qui les fréquentent renforcent la demande de mutualisation des professeursdocumentalistes. Ainsi en 1996, malgré les difficultés liées à la diversité régionale (outils documentaires et organisations différents), les professeurs-documentalistes décident de se fédérer au niveau national et créent Rénadoc : Réseau national documentaire. De 1996 à 2003, un travail de fond est conduit au sein du réseau pour aboutir au choix d'une organisation et d'outils consensuels qui respectent la diversité des réseaux régionaux. Depuis 2003, après quelques années d'ajustement, l'objectif initial des professeurs-documentalistes est atteint : «mettre à la disposition de chaque espace documentaire existant, une banque de notices catalographiques... consultable grâce aux nouvelles technologies de l'information». L'organisation est structurée et les procédures sont définies pour assurer la pérennité de la base : Comité National d'orientation et de Pilotage (CNOP), Personnes Ressources Régionales (PRR), opérateur technique, bureau technique, commissions, groupe de correcteurs Des interrogations sur l'avenir L'analyse des comptes rendus du CNOP révèle les difficultés de l'instance à procéder aux arbitrages nécessaires au bon fonctionnement Rénadoc. Les questions non résolues d'importance inégale s'accumulent et alimentent un climat de doute au sein du réseau. Comment continuer à améliorer le dépouillement partagé? Comment identifier de nouveaux défis fédérateurs et consensuels? Comment valoriser les autres ressources produites par Rénadoc? Comment assurer l'équilibre financier? Au sein de Rénadoc, l'accompagnement des professeursdocumentalistes vers de nouveaux usages des ressources numériques s'est développé. Faut-il persévérer dans cette voie? La grande majorité des recommandations formulées dans le rapport vise à consolider Rénadoc pour lui permettre de se projeter dans l'avenir Une opportunité législative Les ressources produites par Rénadoc visent à : favoriser la recherche critique et raisonnée d'une Page 9/29 information pluraliste ; faciliter la circulation de connaissances générales et de savoirs scientifiques, techniques et professionnels (par la diffusion sélective de l information notamment l information scientifique et technique) ; favoriser la mise en place d'enseignements contextualisés (comme l enseignement de l information-documentation par les professeurs-documentalistes) ; permettre aux usagers des espaces documentaires de se confronter à de nouveaux modes de circulation de l'information ; accompagner l évolution des compétences nécessaires à l exercice du métier de professeur-documentaliste ; assurer un service documentaire aux populations et aux institutions des territoires ruraux et urbains intéressées par les domaines de compétences que couvrent les établissements d'enseignement agricole. Les objectifs ci-dessus ont vocation à développer la culture de l'information et sont conformes à ceux assignés par le code de l'éducation (L131-2 et L312-9) et le code rural (L811-1) au service public du numérique éducatif (Annexe 2). Le fil conducteur des propositions vise à faire de Rénadoc un véritable service public c'est à dire : une activité d'intérêt général, assurée sous le contrôle de la puissance publique, par un organisme bénéficiant de prérogatives lui permettant d'en assurer la mission et les obligations (continuité, égalité) et relevant de ce fait d'un régime de droit administratif (mission dite de service public). 2. RENADOC : AMÉLIORER LA LISIBILITÉ DES SERVICES OFFERTS 2.1. Nature des produits et services Dans la perspective d une contribution au service public du numérique éducatif pour développer la culture de l information, l identification des productions de Rénadoc est indispensable. Les productions explicitées ci-après résultent de l analyse des activités du réseau La base nationale de notices documentaires Les notices documentaires sont issues du dépouillement partagé de 350 titres (magazines, journaux) en lien avec les formations dispensées dans l enseignement agricole. En moyenne sur les 5 dernières années, notices sont produites par an. En moyenne, près de 70 % de la base documentaire d un établissement est constituée de notices issues de Rénadoc. L insertion des notices au sein de la base documentaire est réalisée, à partir d un profil correspondant aux revues présentes dans le CDI, par le professeur documentaliste. La démarche systématique d indexation des notices à partir d un thésaurus commun (Thesagri) et la construction d une interface unique d interrogation des bases documentaires ont été initiées par Rénadoc en La base nationale de notices ainsi produite constitue une réelle valeur ajoutée pour l accessibilité à l information. L enquête conduite en 2009 par la commission «Évaluation et qualité de Rénadoc» illustre la diversité des usages pédagogiques et des publics utilisant, via la base documentaire du CDI, la base nationale. Toujours dans un souci d adaptation à la demande des usagers et aux évolutions technologiques, le dépouillement partagé s est étendu aux sites internet et aux revues en ligne. Ces notices de Page 10/29 ressources numériques, choisies, validées et décrites par Rénadoc en fonction de leur intérêt pédagogique et culturel et de leur qualité éditoriale, sont une offre complémentaire aux moteurs de recherche. R1. Consolider et développer le dépouillement partagé de ressources numériques Les produits des commissions et séminaires nationaux Les commissions «Produit documentaire» et «Langages documentaires» produisent des guides (saisie bcdi, superdoc), documents (thésaurus...) et formations (parcours FOAD traitement et indexation des ressources documentaires). Ces ressources techniques, dont certaines sont réservées aux établissements adhérents, sont nécessaires au maintien de la compétence des agents chargés d alimenter les bases documentaires et la base nationale des notices. Elles contribuent ainsi à assurer la qualité de la base nationale «Rénadoc» et son évolution. Les commissions «Veille» et «Ingénierie documentaire» produisent des ressources variées outils du Web 2, Scoop.it renadoc...) qui accompagnent l évolution des compétences nécessaires à l exercice du métier de professeur-documentaliste. La commission «Évaluation et qualité» produit des ressources nécessaires au pilotage du réseau «Rénadoc» (usages, fonctionnement technique...) et s adressent plus particulièrement au CNOP. Les ressources produites par les commissions «Produit documentaire», «Langages documentaires» et «Évaluation et qualité» sont imposées par la maintenance des bases nationales et du réseau : elles sont de nature structurelle. En revanche, les ressources produites par les commissions «Veille» et «Ingénierie documentaire» accompagnent les évolutions technologiques notamment celles des logiciels et portails documentaires, des outils de curation, de veille informationnelle... : elles sont conjoncturelles et concernent plus spécifiquement les pratiques professionnelles des professeurs-documentalistes. Dans ces derniers cas les commissions s apparentent plus à des groupes de travail. Les séminaires nationaux ciblent la professionnalisation des PRR. Ils proposent une grande variété de sujets de réflexion (archivage, web collaboratif, le document numérique, la mission du PRR...). En revanche, l échange de pratiques sur l animation régionale et les dynamiques du réseau en région, qui devrait aussi faire partie de la professionnalisation des PRR, ne fait pas l objet de séquences de travail spécifiques lors des séminaires. R2. Différencier les commissions, productrices de ressources pour la base Rénadoc, des groupes de travail et séminaires qui ciblent les professeurs-documentalistes Les formations Les formations et les réunions nationales sont nécessaires à la coordination du réseau régional des établissements adhérents. L offre quantitative (nombre et durée) et qualitative (contenus) sont très variables entre les régions. La mutualisation des modules de formation, des expériences, des travaux réalisés aux niveaux national et régional... sont des pistes de travail à explorer pour mettre à disposition des PRR des ressources de formation pour les personnels des établissements adhérents des régions. S agissant d une démarche de professionnalisation, l inspection et l ENFA peuvent être sollicitées pour accompagner la structuration de cette démarche. Page 11/29 R3. Garantir au niveau régional sur l ensemble du territoire l équivalent de deux journées par an de formation pour les professeurs-documentalistes et les TFR documentation des établissements adhérents à Rénadoc Les outils de liaison Les échanges entre les membres des commissions ou des groupes de pairs chargés d assurer le fonctionnement de Rénadoc sont assurés par les conférences Melagri. L opérateur national assure la modération des conférences avec l appui, pour certaines d entre elles, d un professeurdocumentaliste. Depuis 1998, en moyenne 3 fois par an (minimum 2 et maximum 9), le magazine Rénadoc-infos fait le point sur l activité du réseau. Il est envoyé, sous forme numérique, à tous les membres du réseau. Compte tenu du fonctionnement du réseau et du calendrier scolaire, on peut envisager trois publications par an : septembre, janvier et mai. Les réseaux sociaux (Tweeter, Pearltrees) contribuent à nourrir les échanges entre les professeurs-documentalistes du réseau. Les informations recueillies sont relayées dans l espace «Rénadoc» du site «Chlorofil» des professionnels de l enseignement agricole Mise à disposition des produits Toujours dans la perspective d une contribution au service public du numérique éducatif pour développer la culture de l information, il est nécessaire d analyser aussi comment les productions sont mises à disposition des bénéficiaires (élèves, étudiants, enseignants de l enseignement agricole ) Les sites établissements Pour les publics des établissements, l accès aux notices documentaires et aux documents sources se fait via la base de l établissement. L'apprentissage de la recherche documentaire, inscrite dans les programmes de formation, la prescription par les enseignants, la présence des professeursdocumentalistes et des techniciens documentation à proximité des lieux de consultation facilitent l'utilisation des notices Les sites nationaux Pour le grand public, l accès aux notices documentaires par internet se fait via «Renaweb» dont la base contient l ensemble des notices. Plusieurs raisons expliquent la faible fréquentation du site : le libellé du site qui ne fait appel ni au réseau producteur de la ressource (Rénadoc) ni à son domaine de compétence spécifique (agriculture) ; la si
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks