SEQUENCE 2 : Yvain, le Chevalier au lion de Chrétien de Troyes

Please download to get full document.

View again

of 19
399 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
SEQUENCE 2 : Yvain, le Chevalier au lion de Chrétien de Troyes Objectifs généraux : Découvrir le conx d écriture d une œuvre Découvrir le genre du roman médiéval Etudier le thème du chevalier et de l amour
Document Share
Documents Related
Document Transcript
SEQUENCE 2 : Yvain, le Chevalier au lion de Chrétien de Troyes Objectifs généraux : Découvrir le conx d écriture d une œuvre Découvrir le genre du roman médiéval Etudier le thème du chevalier et de l amour courtois Support : Yvain, le chevalier au lion, de Chrétien de Troyes, Bibliocollège, Hachet éducation Lecture cursive : Le Crâne percé d un trou d Evelyne Brisou-Pellen Da Séance 1 : Entrer dans le livre - Découvrir le livre - Réviser des rmes spécifiques à l univers d un livre Support : Livre collection Bibliocollège, hachet 1 Quelles informations trouvons-nous sur la première de couverture? - Le titre du livre - La collection «bibliocollège» - Le nom de l auur : Chrétien de Troyes - Le nom de l édiur - Une illustration 2 Décrivez cet première de couverture? Nous voyons un chevalier qui prend appui sur une épée richement ornée. Il est pensif, voire soucieux. Il est en armure avec une cape rouge qui symbolise le sang, le combat (cet couleur est reprise dans le titre). Nous remarquons en haut à droi un lion en filigrane. 3 Quelles informations trouvons-nous sur le tranche du livre? - Le nom de la collection et le n du livre dans la collection - Le sigle de l édiur - Le nom de l auur - Le titre Quelles sont les informations importans sur la quatrième de couverture? - Le résumé du livre - L ISBN : Inrnational Standard Book Number, le n d identification du livre. Séance 2 : Histoire littéraire : le conx de l œuvre. - Comprendre le conx Support : p. 99 (manuel), 103 à 111 1) Chrétien de Troyes : Il a vécu au XIIème s. (vers 1135-vers 1190). C est un clerc : il sait lire et écrire. Il a écrit Yvain ou le chevalier au lion, pour Marie de Champagne, la fille du roi de France, Louis VII, de 1176 à L ensemble des légendes dont il s inspire pour ses nombreux romans est appelée «matière de Bretagne», car il écrit sur les légendes et cons bretons qu on lui rappor et donc les légendes arthuriennes et la quê du Graal. Il est le créaur du roman arthurien (qui rela la vie à la cour du roi Arthur, à Camelot). 2) L époque : Le Moyen Age relie la fin de l Antiquité en 476 à la Renaissance (1453- prise de Constantinople par les Turcs). Chrétien de Troyes a vécu sous les règnes de Louis VII et de Philippe Augus. A la même époque, Philippe Augus choisit Paris pour capitale. Les majestueuses cathédrales (celles d Amiens, de Paris, de Chartres) et les croisades installent le pouvoir de l Eglise. Au niveau de la langue, le français trouve son origine dans le latin. Le rme «roman» désigne la langue parlée dans les dernières années de l empire romain (évolution du latin et l influence des populations germaniques) au début du Moyen-Age. Les nouveaux écrits prirent donc le nom de la langue qu ils utilisaient : le roman. NB : Les langues romanes sont des langues issues du latin (Français, Italien, espagnol, roumain, portugais ). Les livres sont recopiés à la main, le plus souvent par des moines copiss et valent très chers à l époque. - Le Graal : c est un calice qui aurait connu le sang du Christ sur sa croix, recueilli par Joseph d Arimathie. Il appor la pureté et la sainté à qui le possède. Arthur veut christianiser son peuple et son pays, il lance donc ses chevaliers à sa recherche : c est la quê du Graal. Les personnages : le roi Arthur, Guenièvre sa femme, Urpendragon son père, Mordred son fils, Morgan, sa sœur et mère de son fils. Ses chevaliers : Perceval, Lancelot, Keu, Yvain, Gauvain, Bohort, Galaad, Les autres : la dame du lac, la fée Viviane, Merlin l enchanur Excalibur Séance 3 : Le prologue d un roman médiéval - Identifier le sujet du roman Support : Tableau Au XIIème s, la comsse de Champagne a demandé à Chrétien de Troyes d écrire ce roman. Elle le paie pour qu il puisse vivre de son art ; elle est son mécène. Dans le prologue, l auur se désigne : «moi, Chrétien de Troyes», l.2 Il s adresse «aux nobles seigneurs et charmans dames». l «L histoire que j ai choisie ne se passe point aujourd hui. De nos jours, en effet, personne ne sait plus ce que c est que d aimer : l amour est un sujet de plaisanrie. Au mps du roi Arthur, le chevalier qui avait donné son cœur à une dame ne le reprenait jamais et cet amour courtois durait tou sa vie.» Les chevaliers vivent des combats rribles, des affronments avec des monstres effrayants et des histoires d amour. Ch. De Troyes va raconr l histoire d Yvain. Il utilise une formule pour annoncer son histoire : «Je vais donc vous raconr» l.23 Ces phrases nous prouvent que la littérature médiévale à l époque de Chrétien de Troyes est avant tout de transmission orale. Dans le prologue, l auur se présen lui-même sous le nom de Chrétien de Troyes et rend hommage à son mécène : la comsse de Champagne. Il annonce que son histoire se passe au mps du roi Arthur. Il racon comment étaient réunis les chevaliers autour de la Table ronde et comment Yvain a gagné son surnom de «chevalier au lion». Son récit parle également de l amour courtois. Il prend la parole et réclame l atntion des Seigneurs et des dames, car son histoire vaut la peine d être écoutée et elle est riche d enseignement. Séance 4 : Le récit de Calogrenant - Retrouver la place de ce passage dans l œuvre intégrale - Etudier un portrait Support : P.7 à 17 1) Selon vous, dans l œuvre complè, où trouve-t-on ce récit? Pourquoi? (indices : voyez les personnages, le lieu et l époque). Au début, nous trouvons les noms de divers personnages : Arthur (le Roi de Bretagne), le Sénéchal Keu, Messires Calogrenant, Yvain, Dodinel, Sagremor, Gauvain (chevaliers) et la Reine. Le cadre spatio-mporel : - Le lieu : Carduel en Galles - L époque : au moment de la Pencô (mais pas d année indiquée, ce qui donne une impression d inmporalité). Les chevaliers sont rassemblés à la cour plénière du roi Arthur, pour la fê de la Pencô. Calogrenant entreprend de raconr une aventure qui lui est arrivée en forêt de Brocéliande (Peti Bretagne). Mais cela est en fait une mésaventure. 2) Retrouvez tout le vocabulaire qui montre que ce x est un x médiéval. p. Exemples de voc. p. p. p.7 «Noble roi de Bretagne» ; «preux», «courtois», «chevaliers», «dames», «demoiselles», «Amour» p.8 «dame», «ouïr», «messire» p.9 «messire», «sénéchal» p.10 «à une demie-lieue galloise», «forêt qui se nomme Brocéliande» «vavasseur», «hospitalité», «pucelle» p.11 «vavasseur», «pucelle», «essart» p.12 «vilain», «roncin», «empans», «grenons» p.13 «Par Saint Pierre», «pourpris», «vaillance» p.14 «l heure de tierce», «bou», «vilain» P.16 «Sire Vassal» «son écu», «un bon cheval», «une lance» p.17 «mon armure», «courtoisie», «honneur», «mat». 3) Dans un tableau, donnez les qualités du chevalier Calogrenant et les défauts du sénéchal Keu. Qualités de Calogrenant p.8 «bon chevalier», «vigoureux», «aler», «courtois», «plus poli», «mieux élevé» p.10 «solitaire», «cherchant l aventure» p.11 «chevaliers errants» p.13 «chevalier en quê de ce qu il ne peut trouver», «audace», «vaillance» Défauts de Keu p.8 «vider du venin» «persifleur» p.9 «dit souvent des choses blessans», «fâcheux», «sénéchal», «coutumier de dire du mal» 4) Recopiez le portrait du vilain (p.12, l.123 à 136, nouvelle édition p.15, l.114 à 126) : dans une couleur différen à chaque fois, surlignez les adjectifs, les comparaisons et les compléments du nom. Que permetnt ces outils grammaticaux? Ce passage comp 3 phrases. - Repérage adjectifs. - Comparaisons - Compléments du nom - Description du Corps / aspect physique du vilain Séance 5 : Le portrait physique - Ecrire un portrait à la façon de Chrétien de Troyes Support : p.12 Ecrivez à la façon de Chrétien de Troyes le portrait physique de l épouse du vilain. - adjectifs. - Comparaisons - Compléments du nom Pour Jeudi 27 novembre : Préparer le x de dictée p.12, lignes 123 à 133. Atntion aux mots difficiles et aux accords. Champ lexical du Corps / vêments - Propositions subordonnées Vocabulaire plutôt péjoratif, avec beaucoup de groupes nominaux enrichis. Aide du glossaire p.372. Un portrait peut se de haut en bas, de bas en haut, d un point de vue d ensemble jusqu à un détail, ou d un détail jusqu à une vue d ensemble. Exemple : Je vis alors, assise sur une souche auprès de son mari, une vilaine qui riait aux éclats de me voir si surpris et sur la défensive. Ses cheveux gris comme les cendres, renus par un fichu, s emmêlaient sur eux-mêmes et avaient la xture rêche des poils de sangliers. Son regard sombre et perçant me saisit, tant il renvoyait de la méchanceté, mêlée à une certaine cruauté. Son nez légèrement crochu et épais ressemblait à celui d une vieille ra. Ses joues creuses étaient recouvers par une noirceur crasseuse qui s étalait jusque dans son cou ridé, l une branche desséchée. Son rire de vieille laissait voir une large bouche hideuse dans laquelle s accrochaient encore quelques dents ; les seules qui restaient étaient noircies par des années de privation alimentaire. Légende du x : Méthode de haut en bas Adjectifs Comparaisons Compléments du nom Propositions subordonnées Champ lexical du Corps Séance 6: Le combat et la mort d Esclados le Roux, le chevalier gardien de la fontaine - Comprendre l intérêt de la description d un lieu (l.22 à 42) Savoir retrouver les adjectifs, les compléme nts du nom, les comparais ons, les mots sur le corps, les propositio ns subordonn ées. Pour lundi : - Revoir la fonction des mots dans une phrase. Support : p.21 à 33 Yvain est le cousin de Calogrenant. Il rencontre le gardien des taureaux avant d arriver à la fontaine. Lors du combat la première arme utilisée est la lance. Les deux combattants ne peuvent plus se protéger, car ils sont sans proction. Leurs hauberts sont comparés à des frocs (robes) de moines. Etapes du combat Aucun des deux combattants ne prend l avantage dans un premier mps. Le chevalier de la fontaine a reçu un coup morl. Etapes du combat Le chevalier de la fontaine décide de mettre fin au combat. Extraits du x «Mais les deux adversaires étaient si indomptables que pas un n avait cédé un pouce de rrain à l autre» L «jamais encore il n avait reçu un aussi rrible coup. Il avait le crâne fendu, et la cervelle coulait avec le sang jusqu à tacher son haubert» l Extraits du x «se sentant blessé à mort, près de s évanouir, il prit la fui vers son châau.» l Le champ lexical de l armement (= tous les mots qui appartiennent au thème de l armement) Le Roi Arthur annonce qu il se rendra avant quinze jours avec sa sui à la fontaine merveilleuse, afin de venger l affront fait à Calogrenant. Yvain forme le projet de devancer le roi pour venger tout seul son cousin, Calogrenant, prouvant ainsi sa vaillance. Il parcourt le même trajet que Calogrenant et rencontre les mêmes personnes. Il trouve la fontaine et déclenche une mpê. Cela provoque la colère d Esclados le Roux, le gardien de la fontaine, qui se désespère des dégâts provoqués par la mpê. Ils combatnt et Yvain blesse Esclados le Roux morllement, qui s enfuit dans son châau, pourchassé par Yvain. Esclados meurt et Yvain se retrouve enfermé dans une pièce du châau. Là une demoiselle vient à son secours, en lui donnant un anneau qui le rend invisible. Les funérailles du seigneur des lieux se déroulent sous les yeux d Yvain, toujours invisible. Il tombe sous le charme de la veuve d Esclados (Amour courtois). Destrier : cheval Frayeur : peur Ornés : décorés Occire : tuer Répondre aux questions 1 à 9, 12 et 13, p.31 à 33 Pour Mardi : Apporr 2 E 50 pour «Collège au cinéma», Mon Oncle Il demandait à voir la procession pour regarder tout à son aise la dame du châau. Verbe Sujet COI CC de but La por [ ] était fai comme le piège qui guet le rat, quand il vient au larcin. La figure de style utilisée est une comparaison (une image mentale qui fonctionne avec des points communs entre deux éléments) : Elément comparé «La por» Elément comparant «le piège qui guet le rat» Outils de comparaison «comme» Points communs L idée d enfermement, de piège. L outil de comparaison peut être : comme, l que, ressembler à, etc Dans le passage, p.22-23, lignes 22 à 33, le x est descriptif à visée explicative (l usage de la por). Pour un x ressemblant à celui de Chrétien de Troyes, il faut décrire un objet et dire à quoi il sert. (usage d adjectifs, de comparaisons, d indications de lieu, des CDN, des propositions subordonnées, des verbes d état). Dans ce salon d un apparment huppé de Paris, trônait un canapé, qui était recouvert d un brocart de grand prix. Les fils d or et d argent laissaient paraître le labeur de petis mains expers comme celles d un chirurgien. Malheureusement, lorsqu une personne s asseyait sur ce joyau, elle était prise d une grande et soudaine mélancolie, celle des ouvrières qui en avaient conçu le bâti, les tissus, et les coussins. Celles-ci avaient enchanté cet objet de leur peine, afin que l on se souvienne à jamais de la méchanceté avec laquelle les avait traitées le seigneur qui en avait passé commande. Pour que personne d autre que lui n en possède un, il avait fait emprisonner chacune des ouvrières dans des chambres froides et humides comme des grots sombres des montagnes reculées de sa région. Le canapé portait aujourd hui encore les stigmas de leur souffrance si injus. Séance 7 : Dame Laudine et Monseigneur Yvain - Analyser une scène caractéristique de l amour courtois. Support : p.34 à 47 Yvain s éprend de Laudine de Landuc, fille du duc de Laudunet, veuve d Esclados le Roux, maîtresse des lieux où se trouve la fontaine merveilleuse. Lunet est la dame de compagnie de Laudine ; elle aide Yvain à s en approcher. L action se déroule dans le châau de cet dernière. L argument qui décide Laudine à recevoir Yvain est qu elle a besoin d un chevalier pour défendre la fontaine, car Arthur a annoncé qu il l attaquerait. Yvain va épouser Laudine. Pour défendre la fontaine, Yvain va affronr, caché sous son armure et sans dire qui il est, le sénéchal Keu. Yvain vainc le sénéchal et se présen ensui. Lunet se lie avec Gauvain. Gauvain reproche à Yvain de délaisser les combats destinés à assurer sa renommée guerrière par amour pour sa dame. Yvain décide donc de quitr son foyer pour un moment afin de participer à des combats en compagnie de Gauvain. Laudine accep le départ d Yvain qui va servir sa gloire personnelle, à condition qu il revienne un an plus tard. S il dépasse ce délai, elle n accepra plus de le revoir. Yvain promet de revenir à la da fixée, à condition que ni la maladie, ni la captivité ne le retiennent. Champ lexical du combat p.40 : «écu», «énarmes», «piquèrent», «lance», «heurtèrent», «brisèrent», «force», «choc», «tourne-boule», «arçons», «tomba», «heaume», «destrier». Ce passage est une description. Selon Gauvain, le chevalier doit honorer sa «dame», en remportant des combats, en faisant preuve de vaillance et de courage. Gagner un combat, c est s assurer une belle renommée pour le chevalier, mais aussi pour sa dame. Le narraur utilise une comparaison pour comparer Gauvain au soleil et une métaphore : «il fit resplendir la chevalerie». Evaluation de dictée : l.210 à 223, P.42 ou p.44, l.198 à 211 Séance 8 : Yvain et le lion - Analyser une scène caractéristique de chevalerie (valeurs et devoirs) Support : p.51 à 62 Accaparé par les combats qu il mène pour asseoir sa gloire personnelle, Yvain oublie le délai fixé par Laudine et ne rentre pas au bout d un an, comme promis. Blessée dans son amour et son orgueil, Laudine envoie Lunet à la cour du Roi Arthur pour dénoncer ce qu elle considère comme une trahison de la part de son époux et réclame la restitution de l anneau qu elle lui avait offert en gage d amour et de fidélité. Elle ne souhai plus voir son époux. Fou de douleur, Yvain erre au hasard. Il est sauvé par un ermi qui le nourrit, ensui la Dame de Noraison qui l accueille et le guérit. Pour la remercier, il met en fui les assaillants de son châau, mais refuse de l épouser, car il aime toujours Laudine. Yvain sauve ensui un lion attaqué par un énorme serpent venimeux. Il choisit de sauver le fauve, car c est un animal noble, alors que le serpent représen la félonie. Le lion voue une reconnaissance sans bornes à son bienfaiur et devient un compagnon de combat. Lorsque le lion pense qu Yvain est mort, il se tord de désespoir, rugit, grat le sol de ses griffes et veut se tuer en se précipitant sur l épée d Yvain. Désormais, Yvain est connu sous le nom, le Chevalier au lion. Ils arrivent à la fontaine merveilleuse. Cet endroit ravive la douleur et les regrets d Yvain. Il découvre Lunet prisonnière et menacée de périr sur un bûcher. Elle été accusée par trois courtisans félons de la cour de Laudine (dont son sénéchal) d avoir trahi sa maîtresse en lui conseillant d épouser Yvain. Elle ne peut échapper à son sort que si un vaillant chevalier affron et vainc ses trois accusaurs. Yvain décide d affronr les trois traîtres pour sauver Lunet. Yvain va devoir se battre contre 3 chevaliers. Des phrases témoignent de la confiance du héros en ses propres capacités : «Demain, je vaincrai ces trois chevaliers, car Dieu sera avec moi.» et «Vous ês innocen et ma cause est jus» Il va s agir d un duel judiciaire. Un châlain et sa famille sont également en danger. Ils sont menacés par un géant malfaisant, Harpin de la Montagne, qui réclame comme tribut les fils et la fille du malheureux châlain. Devenu Chevalier au lion, Yvain ne combat plus pour son orgueil personnel, mais pour vaincre le mal et aider ceux qui en ont besoin. Son égocentrisme s est transformé en altruisme, acquérant, en plus de la vaillance, du courage et de la fidélité à sa dame, une autre valeur exemplaire. Il devient un sauveur (du lion contre le serpent, de Lunet contre les trois félons, de la Dame de Noroison, d une famille contre le géant). Le lion est ici un personnage merveilleux parce qu il se compor comme un être humain, comme un être doué de raison. Il ressent des sentiments et est reconnaissant. Il se soumet à son maître. Il se compor comme un ami et un vassal. Le duel judiciaire : c est une des trois formes du jugement de Dieu. - le serment purgatoire : L accusé prend Dieu à témoin de la jussse de ses paroles et prê serment sur des reliques de saints ou sur la Bible en présence de co-jureurs qui témoignent de sa bonne foi. Jurer devant Dieu permet de «se purger» de l accusation. Etre parjure est puni d amputation de la main. - L ordalie : st de culpabilité ou d innocence. - Le duel judiciaire : C est une sor de procès dont l issue est un duel entre 2 adversaires. Le vainqueur est celui qui a raison. Les règles sont acceptées de tous. Il se fait dans un champ clos, sous le regard d un maréchal de camp. Il a un caractère solennel. Il est impartial. Les armes sont choisies en fonction de l apparnance sociale des combattants. On peut trouver quelqu un pour se substituer à une femme, un enfant ou un ecclésiastique. Yvain va donc penser au sort de Lunet avant le sien qui devient secondaire. Séance 9 : Evaluation d orthographe et de grammaire - Savoir accorder des groupes nominaux - Savoir repérer des adjectifs qualificatifs, des comparaisons, des compléments du nom, des propositions subordonnées. - C : Je sais accorder des groupes nominaux. - C : Je sais repérer : adjectifs qualificatifs, comparaisons, complément du nom, propositions subordonnées. Support : p.12, l.123 à 132 Réécrivez ces mots et groupes de mots dans un tableau, en indiquant dans la deuxième colonne s il s agit : - Adjectifs qualificatifs. - Comparaisons - Compléments du nom - Propositions subordonnées Grande Si hideux Qu il avait la tê plus grosse que celle d un roncin touffus moussues Comme celles d un éléphant énormes plat De chouet De chat Adjectif qualificatif Adjectif qualificatif Proposition subordonnée Adjectif qualificatif Adjectif qualificatif comparaison Adjectif qualificatif Adjectif qualificatif Complément du nom Complément du nom Séance 10 : Le châau maudit - Complér les qualités du chevalier. Support : p.65 à 77 Yvain est preu (prière), courageux et fidèle. Le chevalier a défendu son hô et sa famille contre un géant, et Lunet accusée d avoir trahi Laudine. La cadet
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks