Portail D%27Oc N°45 Janvier Février 2013

of 24
44 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
janvier / février 2013 - N°45 R i d eau, ? on fer me l'avenir de nos activités en question Pa g e 3 Caisse Mutuelle Complémentaire et d’Action Sociale LE…
Document Share
Document Transcript
janvier / février 2013 - N°45 R i d eau, ? on fer me l'avenir de nos activités en question Pa g e 3 Caisse Mutuelle Complémentaire et d’Action Sociale LE MAGAZINE du personnel des industries électrique et gazière du Languedoc sommaire 4-7 ACT UA LIT É DE LA CMCAS LANGUEDOC Quelle politique culturelle pour notre Cmcas Le conseil d’administration vous informe. Fête de la Cmcas - Hommages 8-11 SAN T É ET PROTECTION SOCIALE La santé une priorité pour les agents des IEG Journée Internationale des victimes de l’amiante 12-14 DOSSIER MARCEL PAUL ET RAOUL BERARD Un idéal commun de justice, de paix et de liberté 12 MARCEL 15 PAUL ET ZO O M RAOUL CAP Ô CAP : les jeunes et les enfants d’abord ! BÉRARD 16-18 R E T RO DES ACTIVITÉS SOCIALES Activités de juin à décembre 19 R E N D E Z-VO U S Activités de janvier à mars 20 -21 P O RT RA IT PASSION D’AGENT Yves Fouquet Magazine d’information de la Caisse Mutuelle Complémentaire et d’Action Sociale du personnel des industries électrique et gazière du Languedoc DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Laurent Salançon RÉDACTRICE EN CHEF Thérèse Ribennes COMITÉ DE RÉDACTION Jean-Louis Chautard, Maxence Peyre, Patrice Quidelleur, Thérèse Ribennes, Myriam Soyer, Georges Slik, Alain Maussière ONT COLLABORÉ À CE NUMÉRO Les SLVies, leurs présidents, les différents responsables de projets, les présidents des commissions d’activités et les CMCAS LANGUEDOC professionnels de la Cmcas Languedoc. 17, rue du Pont de Lattes - CS 59505 MAQUETTE Comme un lundi 34960 Montpellier Cedex 2 CRÉDIT PHOTOS Cmcas, Stéphanie Giordano - Evelyne Jolit - Quentin Delesalle - Téléphone : 0810 170 700 Mémoire pour l'Avenir Fax : 04 67 69 87 64 / http://languedoc.cmcas.com IMPRESSION Public imprim - Tiré sur papier Pefc Pour recevoir les actualités de la Cmcas Languedoc chaque semaine par ISSN 1969-7058 mail, connectez-vous sur www.languedoc.cmcas.com et inscrivez-vous dans l’espace info-lettre. A tout moment vous pouvez vous désinscrire. 2 I P O RTA I L D ’ O C / JA N V I E R / F E V R I E R 2 0 1 3 édito LE CHANGEMENT 6 C’EST MAINTENANT ! T out le monde se souvient du COMPTE slogan de M. Hollande au mo- RENDU ment de la campagne pour DE LA FÊTE les élections présidentielles. Avec cette volonté affichée de changer les choses, nous pou- vions légitimement espérer un changement de politique économique et sociale ainsi qu’une remise en cause du dogme ultralibéral. Hélas on en vient à se demander qui a vraiment gagné ces élections, au moins idéologiquement santé et de solidarité. si ce n’est physiquement, tant le gouvernement Malgré le jeu trouble de certaines fé- actuel poursuit une politique en droite ligne dérations syndicales qui ont tenté de identique à celle de son prédécesseur. faire croire aux bénéficiaires que ces Bien sûr on nous répète que c’est la crise, que propositions, au pire ne changeraient l’on n’a pas le choix, pourtant dans le même rien, au mieux seraient un plus pour temps les entreprises comme EDF et GDF SUEZ les agents, ces derniers se sont forte- affichent des bénéfices en milliards d’euros ment mobilisés le 19 décembre der- dont elles distribuent la moitié à leurs action- nier pour dire non au projet patronal naires. C’est cependant le moment qu’elles ont et réclamer de vraies négociations. choisi pour prétendre remettre en cause nos 1ère action et 1ère victoire puisque activités sociales en s’appuyant sur les lettres aussitôt le gouvernement a fait savoir de Boorlo et Besson, pourtant congédiés par 22 que la CPB du 20 décembre 2012 ne une majorité de Français en mai et juin derniers. doit pas aboutir à un relevé de posi- A cette fin, les représentants patronaux de la tions conclusives et que le calendrier Branche de l’Energie comptaient mener des doit être étendu en 2013. concertations avec les fédérations syndicales Pour autant, le dossier n’est pas clos... PASSION représentatives des agents et pensionnés, avec mais cette première victoire nous D’AGENT comme objectif la réalisation d’un relevé de conforte dans la certitude qu’avec YVES FOUQUET conclusion qui serait remis le 20 décembre une mobilisation encore plus forte, 2012 au gouvernement pour décision et publi- c’est le projet patronal que nous fe- cation de décrets. rons tomber et la réponse aux besoins Les principales propositions patronales sont : le des électriciens et gaziers que nous fe- financement basé sur la masse salariale au lieu rons progresser. du 1% des ventes, la désignation d’un directeur Pour l’heure et comme de coutume, des services indépendant du conseil d’adminis- je vous souhaite à toutes et à tous tration (comme à la Camieg). C’est une vérita- mes meilleurs vœux pour cette nou- ble provocation et une attaque en règle contre velle année. Que celle-ci voit la péren- le Statut National. nisation et le développement de nos Nos activités sociales sont un élément indis- activités sociales et de santé. sociable de nos contrats de travail, elles appor- tent de vraies réponses aux besoins des agents Laurent Salançon et de leurs familles en termes de vacances, de Président de la CMCAS Languedoc culture, de loisirs mais aussi d’assurances, de P O RTA I L D ’ O C / JA N V I ER / F ÉV R I ER 2 0 1 3 I 3 actualité QUELLE POLITIQUE CULTURELLE POUR NOTRE CMCAS ? Journée d’études pour la Cmcas Languedoc le 10 octobre 2012 cles sur la lecture et l’écriture, passionné d’histoire et membre du conseil d’administration de l’ins- titut d’Histoire sociale Mines-Energie ; > Eddy Combret, Président de la Cmcas de Bayonne, membre de la commission culturelle de la Ccas et animateur du projet « PARLE » sur le territoire de sa Cmcas. Le débat qui a suivi, très vivant et très parti- cipatif, a permis de dessiner des pistes de travail pour l’après-midi. En présence de Lau- rent Salançon, Président de la Cmcas Lan- guedoc, les échanges ont mis en avant une méthode de travail afin de définir les lignes A l’initiative de la commission directrices d’une politique culturelle délibé- Formation de notre Cmcas, rée et assumée. le mercredi 10 octobre, s’est Faisant une rapide synthèse des débats mais sans tenue à Montpellier une clore ceux-ci, Alain Rigout a proposé qu’à l’ini- journée d’étude sur le tiative du Conseil d’administration de la Cmcas, thème Culture et travail et soit créé un groupe de travail transversal aux ce dans le cadre de la réflexion à mener afin commissions de la Cmcas et mixte Cmcas/Terri- d’élaborer un document sur la politique cul- toire. Ce groupe de travail aurait pour mission turelle de la Cmcas Languedoc. Il nous sem- d’établir un diagnostic partagé des différents par- blait important de vous transmettre les ticularismes culturels de notre territoire et de éléments s’y rapportant. répertorier, le plus exhaustivement possible, Une trentaine d’élus et membres du personnel les activités et manifestations déjà proposées de notre Cmcas a participé à cette journée. dans le cadre de la Cmcas, du territoire ou de Le matin une table ronde animée par Alain Ri- partenaires associés. gout, formateur à IFOREP a permis aux trois Ce diagnostic serait ensuite validé politiquement invités de s’exprimer : par le Conseil d’Administration de la Cmcas. > Patrick Plaisance, adjoint au maire, délégué En s’en emparant, la commission « Culture » éla- à la culture d’Héricourt, une ville de Haute borerait un plan d’action triennal qu’elle propo- Saône de 11000 Habitants ; serait également, pour validation, au Conseil > Alain Maussière, retraité de la Cmcas Lan- d’Administration de la Cmcas. Portail d’Oc suivra guedoc, co-auteur du livre l’usine à Gaz de avec intérêt les suites données à cette journée et Montpellier et auteur de plusieurs essais et arti- ne manquera pas de vous en tenir informés. 4 I P O RTAIL D’O C / JA NVIER / FEVRIER 2013 Vote : pour : 18 voix (CGT/FO/CGC) - abstention : 1 voix (CFDT) NB : L'aide à la petite enfance (CESU) financée pour 1/3 par le 1% reste toujours d'actualité. Vote budget primitif 2013 : 766 000 € en 2013 soit une baisse de 68 000 € par rapport à 2012. Bien que l'adhé- sion au Territoire Ccas diminue de 190 000 € le montant des charges administratives, il manque 200 000 euros pour répondre aux besoins. Vote : Pour 14 voix (CGT) - Abstention : 4 voix (FO / CGC) - Contre : 1 voix (CFDT) Transfert de crédit pour la somme de 10 871 € Vote pour 18 voix CGT/FO/CGC) - abstention : 1 (CFDT) Permanence TAC : Le Conseil d’Administration mandate la CONSEIL D ADMINISTRATION Commission Proximité d’étudier la pertinence d'une per- manence à Lattes ou Castelnau et sur la fréquence à Pont DU 29 NOVEMB R E 2 0 1 2 de justice. Une création est décidée à la régie de Cazouls les Béziers. LE C.A. VOUS INFORME Mandatements Par la CGT : Marie Coulet remplace Claude Dauga au CA. Ludovic Coulonval entre à la Commission Santé, Mendie Point sur les négociations de Branche sur l’avenir des Activités Ridon à la Commission Jeunes agents Sociales : Les employeurs ne laissent aucune marge de négo- Par la CFDT : Gilles Orrico remplace Arnaud Rivière au CA. ciation à nos Fédérations syndicales en voulant imposer : Philippe Pericon Mora remplace Arnaud Rivière en Commis- - un financement de nos activités sociales basé sur la masse sion Budget-Achats. salariale (50% des agents partiront en retraite dans les 5 ans à Les administrateurs de la Cmcas forment des voeux pour venir et l'appel récurrent de nos employeurs à de la main d'œu- que l'année 2013 se concrétise par la préservation de nos vre non statutaire engendrerait une diminution du financement activités sociales grâce à la mobilisation de tous. à terme) - une gouvernance par un Conseil d'administration aux pouvoirs limités du fait d'un Directeur des services, au national ainsi que dans les Cmcas, qui n'aurait pas de comptes à rendre aux Conseils d'administration. e n b r ef Nous en connaissons les conséquences : la Camieg dotée d'une telle organisation, avec un Conseil d'administration qui de- mande en vain un meilleur remboursement des prestations et plus d'équité actifs/inactifs alors que plus de 300 millions d'ex- cédents de cotisations Camieg sont bloqués ! Face à la gravité de la situation, le Conseil d'administration de la Cmcas a décidé : - d'adresser une lettre ouverte avec pétition pour vous informer de ce qui se passe et des conséquences dramatiques de telles DÉPART DE mesures pour l'ensemble des bénéficiaires. Voté à l'unanimité des votants - la CGC n'ayant pas souhaité prendre part au vote CLAUDE - d'envoyer une délégation composée de 10 personnes pour re- présenter les bénéficiaires à la Commission Paritaire de Branche DAUGA à Paris le 20 décembre. Vote : pour 15 voix (CGT/CFDT) - Abs- tention : 2 (FO). La CGC n'a pas souhaité prendre part au vote. Elargissement des conventions avec les centres aérés : Pour la L e 29 novembre 2012, après plus de 30 ans passés au militant dans la CGT puis indéfectible à nos activités sociales et satisfaction des bénéficiaires, le Conseil d’Administration mandate la commission Activités Physiques-Sportives-Loisirs-Culture pour sein de nos activités mutualistes. Claude a travailler sur l'élargissement de conventions à d'autres centres sociales,Claude Dauga connu 5 présidents de aérés du territoire. Une convention sera prochainement établie a quitté le Conseil la Cmcas, il fut adminis- avec le centre aéré d'Aramon. Proposition votée à l'unanimité. d’Administration de trateur puis trésorier Modification de l'aide à la téléassistance Le marché national notre Cmcas. général. Une page se prend fin au 31/12/2012. Beaucoup de collectivités locales ver- A cette occasion le tourne mais le livre ne sent déjà des aides. Une assistance technique sera proposée par Conseil d’Administra- se referme pas. Claude la Cmcas aux bénéficiaires afin de les aider à constituer leur tion, associé au per- reste présent dans nos dossier. Une aide du 1% pourra s'ajouter à l'aide externe si né- cessaire. Il est décidé de revenir au barème du Comité de Coor- sonnel du territoire activités sociales en dination. Languedoc, a souhaité tant que Président de Proposition votée à l'unanimité. lui rendre hommage l’Aseg. Le Conseil d’Ad- Convention Cmcas/Crèche les Lutins à Montpellier : La conven- autour d’un apéritif dî- ministration salue ses tion qui portait sur la réservation de 14 berceaux arrive à son terme. Cette convention avait été signée, à l'origine, pour per- natoire préparé par le engagements tout au mettre à l'association nouvellement créée d'investir dans du personnel Ccas du Cap long de ces années pas- matériel. L'esprit de la nouvelle convention change et les tarifs d’Agde. Le président sés dans nos activités sont en très nette augmentation. La commune ne subventionne Laurent Salançon a sociales. plus les enfants extérieurs à Montpellier. Le Conseil d’Adminis- rappelé le parcours tration décide donc de ne pas renouveler la convention. P O RTA I L D ’ O C / JA N V I E R / F E V R I E R 2 0 1 3 I 5 actualité FETE DE LA CMCAS LANGUEDOC UNE REUSSITE UNANIME ! Malgré une météo incertaine (elle vous a privés des baptêmes de l’air et du final pyrotechnique), le ciel nous a finalement épargnés et nous a permis de vivre des moments d’échange et de partage d’une grande richesse. V ous avez répondu massivement présents pour cette journée avec, à midi, plus de 1200 repas servis par les SLVies, 850 le soir et 600 personnes hébergées à l’institution du Cap d’Agde. Les SLVies se sont mobilisées pour vous préparer et vous servir leurs spécialités. Nous sommes fiers, dans cette période de crise profonde, d’avoir offert à plus de 1500 bénéfi- ciaires la possibilité d’assister à des créations par des intermittents du spectacle, d’apprendre en se divertissant, de s’enrichir, de débattre, de se ren- qu’uniques et solidaires, nous avons tous prouvé seigner sur la prévention, les assurances…, sur un notre volonté de voir perdurer cette gestion PAR même site en une journée et pour tous les publics. et POUR le personnel. Les sections d’activités et les sections sportives du Gard et de l’Hérault étaient présentes pour vous NOS ACTIVITÉS SOCIALES D’HIER ET DE DEMAIN. faire découvrir les différentes possibilités qui s’of- Tel était le thème qui nous réunissait pour cette frent à vous toute l’année fête « cuvée 2012 ». > Poterie, aéromodélisme SLVie 2 Sur l’avenir de nos activités sociales, les em- > Peinture sur soie SLVie 3 ployeurs de la branche des IEG ont convoqué les > Section vidéo SLVies 4 et 5 fédérations syndicales de l’énergie afin de réformer > Peinture, course à pied, jardins ouvriers, les bro- profondément les activités sociales. delières, Electriciens Sans Frontière, SLVie 7 Lors de la commission paritaire de branche du 11 >Section art SLVie 9 octobre 2012 ils ont clairement affiché la façon >Les sections plongée, voile, golf, gym, tir, échecs, dont ils entendaient mener le dossier : > l’Aneg > Pas de négociations mais des concertations en > Philateg, Mémoire pour l’Avenir, Adeva réunions plénières (CPB) et des bilatérales avec Retrouvez sur le site languedoc.cmcas.com la liste chaque fédération syndicale représentative. des partenaires, prestataires et sections. > Vouloir mener les discussions en cours sur la base Par votre présence et vos remerciements quant à des recommandations du précédent gouverne- l’organisation de cette journée, vous avez démon- ment de droite (MM. Boorlo et Besson), comme si tré votre attachement à nos Activités Sociales. rien n’avait changé. Par vos questions et remarques pertinentes lors de > Terminer les négociations avant le 20 décembre notre échange autour des Présidents de la Ccas, de 2012 et réécrire l’article 25 de notre statut. la Cmcas, de la Camieg, et d’un membre du Comité > Transmettre un relevé de conclusions avec les po- d’Histoire Sociale de la Ccas, vous avez témoigné sitions de chacun pour que les pouvoirs publics et de votre soutien à nos actions. La salle Molière le gouvernement légifèrent par décret comme pour était remplie et le temps nous a manqué tant les la Camieg en 2007. échanges étaient denses. C'est le principe même de l'avancée sociale du 1 % A l’heure où les négociations sont difficiles et où qui est en jeu. nos Activités Sociales sont menacées parce Ce que veulent imposer les employeurs : 6 I P O RTAIL D ’ O C / JA NV I E R - FÉ V RI E R 2013 FINANCEMENT de contrôle sur la gestion des activités mais aucun rôle dé- LA FIN DU FINANCEMENT PAR LE 1% : cisionnel. Voilà bien ce qui les chagrine et ce sur quoi ils en- Alors que les entreprises doivent toujours, selon la Cour des tendent revenir ! Comptes, 180 millions d’euros, ils veulent se débarrasser du 1%. Asseoir la contribution sur la masse salariale et non sur Tout comme le tarif agent, les activités sociales sont un sa- les richesses créées par les salariés. Or tout est fait pour di- laire social différé et sont un élément important de la ré- minuer le nombre d’emplois. munération de notre force de travail. Conséquences : Le 1% des ventes d’électricité et de gaz en France constitue La fin de l’accès des inactifs aux activités sociales ? aujourd’hui la source de financement de nos activités so- Quel budget demain pour celles-ci ? ciales. C’est grâce à cette dotation et par la gestion de celle- Les employeurs ont écarté toutes les autres pistes, consi- ci par les salariés eux-mêmes qu’aujourd’hui la Ccas et les dérant qu’elles sont impossibles à mettre en œuvre. Ils vont Cmcas vous apportent de vraies réponses à vos besoins, en même jusqu’à considérer que « les activités sociales pour- matière de vacances bien sûr pour les familles comme pour raient bénéficier d’un possible effet d’aubaine au regard de les enfants avec les colonies, mais pas seulement. Nous ap- l’augmentation inéluctable des tarifs de l’électricité et du gaz ». portons également des réponses et des aides en matière de Ceci, à l’inverse des négociations salariales de Branche où les restauration, d’assurances, de santé, de solidarité, d’accès employeurs, pour justifier la piètre augmentation du SNB (0,8% aux spectacles, à la culture, aux loisirs, aux sports, d’aide à contre une inflation attendue autour de 1.8%), nous ont expli- la garde d’enfants avec le CESU petite enfance, de soutien qué que le secteur était en crise ! scolaire, d’accès aux centres aérés. Le 1% aujourd’hui intervient dans tous ces champs d’acti- GOUVERNANCE vités. Sans cette force pour aider les salariés et les retraités DECIDER A LA PLACE DES BENEFICIAIRES : et compte tenu du marasme économique actuel et de la Nommer des directeurs de services, éloigner les bénéfi- perte de pouvoir d’achat, c’est un coup terrible qui serait ciaires de la gestion directe. porté à notre statut et au bien être des agents que nous La gestion des activités est, depuis leur création, confiée sommes. aux seuls représentants du personnel. Les agents actifs comme inactifs votent tous les 3 ans pour élire leurs repré- Si nous ne les arrêtons pas, c’est donc l’avenir de nos sentants dans chaque conseil d’administration de Cmcas. activités sociales qui est en péril. Les employeurs, comme le ministère de tutelle, ont un rôle P O RTA I L D ’ O C / JA N V I E R - F É V R I E R 2 0 1 3 I 7 actualité DES ATELIERS-MÉMOIRE AU CAP D'AGDE Le 8 Janvier 2013, la séance de présentation des ateliers-mémoires se tiendra à l'institution Ccas du Cap d'Agde, avec les bénéficiaires présents en séjours bleus. Elle pourra aussi réunir des bénéficiaires de la Cmcas Languedoc intéressés par la démarche. découvrent ou re-découvrent un aspect de leur potentiel intellectuel. De mémoire...d'ateliers-mémoire ( !...), les ins- crits sont très satisfaits et en redemandent toujours au bout des 10 séances. Pratiquement, deux séances de 2h30 se tien- dront pendant 5 semaines, le mercredi et le vendredi matin. L'accueil et l'animation se font toujours dans la
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x