Premier plan PUCA. Éditorial. n 30 juin-septembre Le journal d informations du PUCA plan urbanisme construction architecture

of 20
178 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
Premier plan Le journal d informations du PUCA plan urbanisme construction architecture n 30 juin-septembre 2014 agenda Mai-juillet 2014 brèves Les zones inondables et le renouvellement des approches urbaines
Document Share
Document Transcript
Premier plan Le journal d informations du PUCA plan urbanisme construction architecture n 30 juin-septembre 2014 agenda Mai-juillet 2014 brèves Les zones inondables et le renouvellement des approches urbaines et architecturales Le puca au Forum urbain mondial 2014 Colloque «Métropoles en France» Appel d offres «La ville ordinaire et la métropolisation» Le Prébat associé au Solar Décathlon entretien Alain Maugard, président d Europan France librairie Zoom sur «Métamorphose de l ordinaire, Paola Vigano, Grand prix de l urbanisme 2013» Les publications du puca et chez les éditeurs dossiers Europan Europe : les Français à l étranger Du périurbain à l urbain PUCA Vues de projets d Europan 10, 11 et 12, réalisés par des architectes français pour des villes européennes. Éditorial Europan constitue l un des programmes de recherche et d expérimentation les plus stratégiques du puca. Stratégique parce qu il nous permet de travailler en partenariat avec les collectivités qui sont les maîtres d ouvrage de la construction de la ville. Stratégique aussi car il concrétise l expérimentation en urbanisme, action bien plus complexe à mettre en œuvre qu à l échelle plus réduite du bâtiment ou de l îlot. Stratégique enfin par son caractère incitatif vis-à-vis des jeunes urbanistes dont il contribue à façonner les savoir-faire sur l innovation urbaine au service du développement durable sur des thématiques choisies au niveau de tous les pays membres : Europan permet ainsi de prendre le pouls européen des problématiques urbaines dominantes. Le thème retenu par Europan 12 et conservé pour Europan 13 de la ville adaptable est transversal à toutes nos autres expérimentations : le temps long de la construction de la ville rend indispensable cette qualité si on veut éviter que nos projets urbains en neuf ou en rénovation ne soient inadaptés avant même qu ils ne soient terminés. J en prends pour exemple un nouveau quartier dans une grande ville française dont la densité apparaissait faible dès sa livraison en raison de son excellente connexion au centre-ville, alors que ce projet avait été conçu avec un grand souci de qualité urbaine ; ce déficit de densité constaté aujourd hui était-il facile à corriger compte tenu du plan retenu? C est ce que Alain Maugard dans ce même numéro appelle les projets-process par opposition aux projets-objets ou aux projets-dessins. Europan est un programme partenarial : villes, puca, ministère chargé de la Culture, association Europan France, association Europan Europe avec une articulation réalisée au sein du groupement d intérêt public Atelier international du Grand Paris (GIP AiGP). En plus de son rôle administratif et budgétaire, ce GIP facilite les échanges entre Europan et les recherches sur le Grand Paris qui fournit par ailleurs des sites d expérimentation depuis quelques sessions. C est un point important qui permet tout à la fois d élargir les problématiques grâce à la Région capitale et de faire jouer les transversalités thématiques sur tout le territoire. La permanence historique du nom Europan est celle d une méthode perfectionnée au cours du temps qui est mise en œuvre sur des thématiques qui évoluent au fil des besoins des villes. C est ainsi qu a été retenue l adaptabilité dont la richesse et la complexité n ont pas pu être épuisées dans la seule session 12. Depuis mon arrivée au puca fin 2007, j ai pu constater un intérêt et une implication croissants des Maires pour Europan : la complexification des problématiques urbaines est venue en synergie avec le rôle accru que nous leur avons donné dans le déroulement même du concours. Je suis convaincu que les apports d Europan aux acteurs de la ville augmenteront encore dans les années à venir. Emmanuel RAOUL Secrétaire permanent du puca Premier plan n 30 juin-septembre 2014 Brèves séminaire Les zones inondables et le renouvellement des approches urbaines et architecturales Projets d Europan 10, 11 et 12. Agenda 21 mai 2014 Grande Arche de la Défense 5 à 7 du Club Ville Aménagement Conférencedébat «L incertitude comme moteur de l action» avec Alain Bourdin juin 2014 Hall Pajol Paris 18 ème Colloque Popsu «Métropoles en France» gouv.fr 2 juin 2014 Grande Arche de la Défense Densification douce 2 e séminaire gouv.fr 23 juin 2014 Grande Arche de la Défense 1 er atelier Réseau Club sur les normes et la fabrique du bien commun gouv.fr 24 juin 2014 Nanterre Cycle «Approches économiques des dynamiques urbaines» avec MSH de Dijon 7 e séance Solidarités et logement gouv.fr 25 juin 2014 Grande Arche de la Défense 10 h - 13 h Conférence-débat Les matinées du CGEDD L urbanité de l agriculture gouv.fr 26 juin 2014 Paris, mairie du 18 ème 19 h Projection du film «Le temps du chantier, des mémoires en construction» 5 e récit annuel gouv.fr 3 juillet 2014 Grande Arche de la Défense Cycle «Quelles gouvernances locales de la transition énergétique?» 1 er séminaire d introduction gouv.fr 8 juillet 2014 Grande Arche de la Défense Cycle «Atelier Ville intelligente» Séance introductive : de quoi parlonsnous? (What smart city is the word for?) gouv.fr 9 au 11 juillet 2014 Versailles Le Prébat au Solar Decathlon Pour en savoir plus : Tél. : Site internet du PUCA Deux séminaires thématiques organisés dans le cadre du programme popsu Europe se sont tenus à Marseille en novembre 2013 et à Rotterdam en mars Face à l évolution des réflexions et des modes de faire, cette 5 e édition a permis de faire le point sur les stratégies mises en œuvre pour réconcilier les impératifs forum Le puca au Forum urbain mondial 2014 Le 7 e Forum Urbain Mondial organisé à Medellin en Colombie par ONU- Habitat s est déroulé du 5 au 12 avril Organisé sur le thème de l équité urbaine, le forum a été pour la France l occasion de présenter son approche transversale du développement urbain durable et d échanger avec les experts d une grande diversité de pays. Au sein de la délégation conjointe des Ministères de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie et du Logement et de l Egalité des Territoires, le puca a contribué à l organisation d un événement officiel du Forum, sous la forme d un Networking Event : «Faire la ville durable : présentations et discussions autour d expériences internationales événement Le Prébat associé au Solar Décathlon Le Solar Décathlon 2014 à Versailles sera l occasion de montrer que la France est pleinement tournée vers la transition énergétique. Associée à cet événement international, la Plate-forme de recherche et d expérimentation sur l énergie dans le bâtiment (Prébat) présentera du 09 au 11 juillet ses travaux sur un espace dédié. Elle organisera le 11 juillet quatre conférences-débats ciblées sur «l effet locomotive» de la transition énergétique en matière de transformation urbaine, de renouvellement de l architecture ou de reconfiguration des systèmes d acteurs. Créé en 2002, le Solar Decathlon est une compétition universitaire internationale. Le défi proposé à vingt équipes composées d étudiants consiste à concevoir et construire chacune un projet d habitat à échelle 1 utilisant le soleil comme seule source d énergie. Afin de les départager, les prototypes sont passés au crible de 10 critères : c est un décathlon. Pour plus d informations : Michel Lefeuvre Christophe Perrocheau environnementaux et d intensité urbaine et d identifier comment les villes européennes appréhendent, conçoivent et gèrent des projets en zones inondables. Au delà de la diversité des contextes et stratégies présentés en France (Nîmes, Marseille, Toulouse, Dunkerque et Lyon), en Allemagne (Mayence et Hambourg) et aux Pays-Bas innovantes dans le secteur de la production urbaine durable et participative». L objectif de cet atelier était d engager la discussion autour d expériences innovantes de production urbaine participative, présentées par différents experts internationaux : Véronique Ketelaer, Directrice Prévention et Participation, Service de Prévention de la Ville de Bruxelles Helga Maria Rivas Ardida, Directrice de la Caja de la Vivienda Popular - Bogotá Jaime Miyashiro Tsukazan, Coordinador de la Línea de Mejoramiento de Barrios y Vivienda, Programa Urbano - Lima appel d offres La ville ordinaire et la métropolisation Dans la continuité de l appel d offres «Du périurbain à l urbain», une nouvelle consultation a été lancée le 18/10/13 par le puca : «La ville ordinaire et la métropolisation». Elle se penche sur la ville ordinaire en se consacrant aux individus et portions d espace souvent impensés dans les travaux sur l urbain, et qui pourtant malgré leur faible visibilité jouent un rôle, non négligeable, dans la métropolisation. Cet appel d offres porte une attention particulière à la périphérie (au sens social et spatial du terme), nécessaire pour parvenir à une intelligibilité des nouvelles réalités urbaines. Pour caractériser l urbain métropolisé, deux situations sont ciblées. Bien que souvent décriées, elles sont non seulement pleinement urbaines mais contribuent à «faire» l urbain contemporain : le diffus et les «quartiers tremplins», afin de montrer que, dans le processus de métropolisation, elles en sont la traduction spatiale et sont indispensables à son fonctionnement. (Rotterdam, Dordrecht et Amsterdam), plusieurs lignes de force se sont dégagées, parmi lesquelles : - un changement d attitude face à la menace de l eau et à la gestion du risque telle qu elle a prévalue ces dernières décennies, - l importance d une sensibilisation des populations aux questions de sécurité, - la nécessité de repenser la qualité de la ville et ses usages, au-delà des innovations techniques qui Carlos Velasquez, responsable de l association citoyenne «La mesa de la Vivienda» Medellín. Le puca, en collaboration avec l expert péruvien Jaime Miyashiro Tsukazan, a également animé un atelier sur la densification douce au sein du pavillon France : «Densification urbaine et urbanisme participatif : deux ingrédients de la ville durable en pratique par la densification douce». L objectif était de présenter la densification douce sous ses différentes formes et les perspectives de recherche et d expérimentation qu elle offre en matière de production de logements, notamment abordables (exemples français, canadiens et péruviens). Pour plus d informations Anastasia Touati 7 projets ont été sélectionnés en 2014 par le jury : La ville ordinaire saisie par l économie. Entre système métropolitain et ancrage local Daniel BEHAR, Nicolas RIO, ACADIE Rester en (centre)ville. Résistance et résilience de la ville ordinaire dans quatre quartiers de villes capitales : Paris, Lisbonne, Bruxelles, Vienne Yankel FIJALKOW, Claire LEVY-VROELANT, Centre de recherches sur l habitat, UMR LAVUE, CNRS Nouvelles pratiques urbaines diffuses et dynamiques de transition discrètes dans deux métropoles européennes. Les cas des «murs à pêches» à Montreuil et du quartier St-Léonard à Liège Amandine GUILBERT, GROUPE RECHERCHE ACTION Repenser la place des quartiers périphériques dans la métropolisation Claire HANCOCK, Université Paris-Est Créteil Val de Marne, laboratoire Lab urba permettent de mieux intégrer la question de l eau dans les modes d habiter et d aménagement. La note de cadrage général et les actes du premier séminaire sont disponibles sur le site de popsu Europe : Une publication est prévue à l automne Pour plus d informations : Virginie Bathellier colloque Métropoles en France La loi crée les «métropoles» mais cela ne veut pas dire que l on sache vraiment à quelles réalités économique, sociale et spatiale elles correspondent. Le colloque organisé à Paris les 10 et 11 juin 2014 dans le cadre du programme popsu 2 prendra la mesure de l incertitude des définitions et mettra en débat celles que l on formule dans l action et celles que les chercheurs élaborent. Dix métropoles ont été observées, telles qu elles se donnent à voir et telles qu on ne les voit pas. Des équipes de recherche et des responsables locaux ont dialogué pendant deux ans. L objectif sera de mettre en résonance la multiplicité des approches pour nourrir le débat public sur ce qui finalement touche en profondeur le fait urbain contemporain. Pour plus d informations : Virginie Bathellier Villes ordinaires et communes rurales : après la fin du village. Une diversité d orientations économiques et de lieux ou de nouvelles dynamiques métropolitaines? Thierry JEANMONOD, École nationale d Architecture et de Paysage de Bordeaux, équipe de recherche GEVR, UMR ADESS 5185 Expertise partagée dans la ville ordinaire. Eléments méthodologiques pour la métropole augmentée Aziz KALI, Détour Métropolisation, espaces de la logistique, des mobilités et des transports, et développement des pratiques numériques quotidiennes et urbaines. Une approche des situations ordinaires de l aménagement des métropoles Fabrice RAFFIN, Université de Picardie Jules Verne, Laboratoire Habiter-monde, Olivier POLLET, SEA Europe Pour plus d informations : Marie-Flore Mattei Premier plan n 30 juin-septembre 2014 Entretien avec Alain Maugard, Président d Europan France Europan plus vivant que jamais Quelles sont les évolutions d Europan face aux objectifs de la ville durable? Le premier constat est que l atterrissage de l architecture nouvelle sur les questions de la ville et le fait que les ambitions de transformation des villes peuvent guider la transformation de l architecture s avère d une grande justesse. En termes un peu réducteurs, quand la ville est en mutation, quand la société urbaine est en mutation, ce sont là des éléments refondateurs de l architecture et donc cette mutation puissante de la société qui transforme la civilisation urbaine est un support, une inspiration profonde de l architecture. J ai toujours pensé que l architecture devait refléter les phénomènes de société. Quand ceux-ci sont forts, l architecture a une puissance, une force. Nous nous trouvons dans une période de ce type. Tout le monde pense que les objectifs de la ville durable sont bien des objectifs de transformation de cette société que ce soit dans les dimensions sociétale, sociologique, économique ou environnementale. L arrivée de la crise conduit à se dire qu il va falloir donner plus de capacité d adaptation à la ville. Que nous irons vers cette ville durable mais à condition d avoir une grande capacité d adaptation d où l apparition de ce thème dans Europan 12, qui se poursuit dans Europan 13. Sur quels points précis Europan 13 met-il l accent? Pour la 1 ère fois, deux Europan successifs vont garder le même thème : la ville adaptable. Nous avons tous constaté en Europe que ce thème considéré par certains comme très peu parlant aux maires alors qu en réalité il l est paradoxalement, correspond à ce que ressentent le pouvoir politique, la gouvernance des villes. Et c est bien parce que nous avons eu cette remontée en Europe de la part de tous les pays participant à Europan que nous avons décidé de creuser, d approfondir et de garder le même thème. Donc Europan 13 sera aussi un Europan sur la ville adaptable mais il tiendra compte des dernières évolutions que nous ressentons. La première est que les fonds publics sont en baisse dans tous les Etats européens qui sont en crise économique, de productivité. Par conséquent, nous ouvrons pour la première fois l idée que, tout en gardant l intérêt général, il nous faut des financements mixtes, publics/privés et que d une certaine façon ceci peut changer le rôle des architectes-urbanistes-paysagers qui sont aussi des agents économiques qui doivent en tenir compte. La deuxième évolution que nous voyons arriver à grande vitesse dans l économie, la société des urbains, est l idée d échanges entre des producteurs et des consommateurs, des «conso-producteurs» qui sont successivement l un et l autre ; cette société du partage, de l échange nécessite vraisemblablement de nouveaux lieux, de nouveaux espaces, une redéfinition des programmes, et renouvelle assez profondément l aspect programmatique des quartiers, des villes. Le troisième point que met en avant Europan 13 se situe plus dans la continuité. C est l idée que désormais les projets sont des projets process et non pas des projets objets, des objets dessinés, l adaptabilité étant que ce projet process peut évoluer dans le temps en fonction des opportunités, de certaines éventualités qui arrivent et que l on ne peut pas prévoir. Il y a nécessité d avoir une très forte réactivité de la ville, de l urbanisme de façon générale à des évènements qui transforment l urbanisme, c est ce qu on observe dans le management des entreprises où la plupart des entreprises ont certes des axes stratégiques mais ont aussi ce qu elles ont appelé une capacité à augmenter leur réactivité. Les villes sont dans cet état là et les projets proposés aux villes doivent avoir une capacité d adaptabilité-réactivité. Vous êtes en pleine campagne de présélection des sites Europan 13 français? De cette rencontre avec les préoccupations politiques des maires, nous pensons jouable en France d avoir plus de sites Europan et nous comptons sur une dizaine de sites. Aussi, nous lançons un appel à proposition de sites et disons aux maires que les sites peuvent être très variés. Cette idée de réactivité, d adaptabilité, de réponse fine à ce courant de changement de société se passe dans les grandes métropoles, aussi nous accueillerons des sites de grandes métropoles, de régions, du Grand Paris mais également de villes moyennes ; nous accueillerons aussi des sites de transformation du milieu dit rural qui est sous influence urbaine. C est un appel à des sites très variés et justement ce n est pas du tout une hyperspécialisation des sites. Que pensez-vous du succès grandissant des équipes françaises lauréates sur des sites européens? Depuis quelques Europan, la France fait du 50/50. Sur la totalité des équipes françaises sélectionnées, la moitié l est sur des sites français et l autre sur des sites européens. Il faut pousser nos équipes à répondre aussi sur les sites de nos voisins car ces phénomènes de société, de transformation de la société urbaine, de la civilisation urbaine concernent toutes les villes européennes. Il y a objectivement une civilisation européenne de la ville. La ville européenne cela a un sens même si elle prend des formes différentes entre le nord et le sud, l est et l ouest. Il y a quelque chose que nous partageons en Europe c est la vision de la ville et il est important que toutes ces jeunes équipes de moins de 40 ans qui vont façonner ces villes, proposer des modifications de leur morphologie, de leur métabolisme puissent s exprimer sur tout le territoire européen. De la même façon que nous accueillerons volontiers sur les sites français des équipes étrangères ou mixtes, nous souhaitons aussi que les équipes françaises s exportent chez nos voisins européens. Biographie Entretien réalisé par Bénédicte Bercovici Né le 23 avril 1943 à Nérac (Lot-et-Garonne), Alain Maugard est un ancien élève de l École Polytechnique et Ingénieur général des Ponts et Chaussées. Après avoir débuté sa carrière au ministère de l Équipement où il est en charge de la rationalisation des choix budgétaires au service des Affaires économiques et internationales, puis de 1972 à 1975, des opérations d urbanisme des Hauts-de-Seine, il est nommé directeur départemental adjoint de l Équipement de Meurthe-et-Moselle en Chef du service de la politique technique à la Direction de la Construction et secrétaire permanent du Plan Construction, de 1978 à 1981, il devient successivement Directeur adjoint de cabinet des ministres de l Urbanisme et du Logement Roger Quilliot et Paul Quilès puis Directeur de la Construction au ministère de l Équipement, du Logement, des Transports et de la Mer. De 1990 à 1993, il devient Directeur général de l Établissement Public d Aménagement de la Défense avant de prendre la présidence du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment. En 2008, il prend la tête de la section «risques, sécurité, sûreté» du Conseil général de l environnement et du
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x