raisons Les vraies de la vie chère > Santé La sleeve, solution miracle pour maigrir? > Politique Gros plan sur Marshall

of 28
214 views
PDF
All materials on our website are shared by users. If you have any questions about copyright issues, please report us to resolve them. We are always happy to assist you.
Document Description
..N jeudi 25 août F Santé La sleeve, solution miracle pour maigrir? Politique Gros plan sur Marshall Les vraies raisons de la vie chère Edito 3 SOMMAIRE Fil de
Document Share
Document Transcript
..N jeudi 25 août F Santé La sleeve, solution miracle pour maigrir? Politique Gros plan sur Marshall Les vraies raisons de la vie chère Edito 3 SOMMAIRE Fil de la semaine P. 4 Santé P. 6 La sleeve : une solution miracle payée par la CAFAT? L interview P. 8 Sortir le RUAMM de l impasse économie P. 10 Des patrons mécontents et qui le font savoir! TGC / CO Mpétitivité : au pied du mur Dossier P. 12 Les vraies raisons de la vie chère Société P. 14 Centenaire, et toujours téméraire Le SUP, un sport encore en développement Politique P. 16 Le plan Mars hall du Sénat coutumier Rencontre avec Jean-Claude Briault Le pavé dans la mare P. 16 Revue de presse du Pacifique P. 18 Loisirs P. 22 Bloc notes p. 23 Annonces classées p. 24 Jeux P. 26 Société éditrice SAS ACTU.NC - Siège social : 27 bis avenue du Maréchal Foch - BP Nouméa Cedex - tél : ISSN Directeur de la publication : Yann Milin, tél Rédaction en chef : Beryl Ziegler, tél : Rédaction : Anne-Charlotte Cocault Marianne Page Marine Fouquet Noémie Debot-Ducloyer Titouan Moal Dessinateur : Ajna (Nicolas Martin) Maquettiste : Matthieu Ducamp Régie publicitaire : REZO, tél : Annonces légales et Abonnements : Diffusion : Totem Impression : Artypo N de CPPAP : 0421 C Paradoxe de l identité Plusieurs athlètes français ont été sifflés et hués aux JO de Rio. C est notamment le cas des handballeuses, des volleyeurs, des joueur(se)s de tennis et des escrimeur(se)s. Alors, la France est-elle la tête de turc des Brésiliens et du public international de ces Jeux 2016? Toujours est-il que les Calédoniens n ont pas apprécié ces manifestations gentiment hostiles à l encontre de leurs concitoyens. En témoignent les nombreux commentaires sur les réseaux sociaux, tous plus indignés les uns que les autres, voire légèrement agressifs. Tiens tiens, serait-ce là un vieux relent de patriotisme? Il est vrai que quand il s agit de sport, les Calédoniens sont prêts à mettre au placard leurs revendications d identité nationale pour revêtir le costume de leur douce et chère mère-partie. Ils sont les premiers à célébrer le bleu-blanc-rouge, surtout quand la France gagne! Mais étonnamment, pas seulement. L histoire vient de le prouver : quand la France est malmenée et traînée dans la boue, les Calédoniens sont derrière elle et n hésitent pas à lui témoigner leur soutien. Tout comme quand le terrorisme frappe aux portes de l Hexagone. Une sorte de solidarité nationale qui s exprime parfois derrière des velléités d indépendance. C est là tout le paradoxe de l identité calédonienne : française parfois ; calédonienne toujours, un peu, beaucoup, passionnément. Quoi qu il en soit, cette unité passagère fait du bien en cette période de grandes confrontations sur des sujets comme la compétitivité ou la marge des entreprises. A l heure où l on s interroge sur l avenir du pays, de telles crispations sont regrettables, mais probablement incontournables. Ne dit-on pas que les conflits sont comme des poissons? Si on ne les règle pas et qu on les cache sous le tapis, l odeur devient de plus en plus insoutenable. Il donc faut mettre le poisson sur la table! Suivez-nous sur Facebook Béryl Ziegler, Redactrice en chef 4 Le fil de la semaine Epidémie de gale De nombreux cas de gale on été diagnostiqués sur le territoire ces dernières semaines. La DASS a donc demandé aux Calédoniens ainsi qu aux médecins de se montrer prudents afin d éviter toute contamination. La gale provoque en effet des démangeaisons et des lésions cutanées et il peut être parfois difficile de s en débarrasser. La maladie se transmet par contact direct avec la peau ou par un linge ou un objet infecté. Dès les premiers symptômes, il est donc recommandé de consulter son médecin traitant afin d éviter de contaminer ses proches. Seul moyen pour en venir à bout : traiter le patient ainsi que son entourage et son linge avec des lotions, des médicaments et des fumigènes. Nouvel accident de voiture dans le Nord Un véhicule a fait une sortie de route au niveau de la Koné-Tiwaka ce week-end. La conductrice est décédée sur le coup, tandis que le passager, gravement blessé, a dû être désincarcéré avant d être emmené à l hôpital. Les deux occupants de la voiture ne portaient pas leur ceinture de sécurité. Afin de prévenir les risques d accidents sur nos routes, le gouvernement a décidé d investir les entreprises en organisant cette semaine des conférences sur la sécurité routière à destination des salariés calédoniens. Une initiative qui vient en complément des actions régulièrement menées par les forces de l ordre et dont l objectif est de toucher un public large et peut être de faire changer les mentalités. Violent incendie à Belep Un drone maritime pour la Recherche La semaine dernière un incendie a ravagé l île de Belep. Un écobuage mal maîtrisé, attisé par un vent violent, serait à l origine du sinistre. La sécurité civile a fait intervenir les hélicoptères bombardiers d eau afin de maîtriser le feu et préserver les habitations. Selon la DSCGR, l impact sur les zones environnementales les plus sensibles a été limité. Les vents importants des derniers jours ainsi que l accès difficile aux zones touchées ont rendu la tâche difficile, et les flammes ont ravagé plus de hectares. Le bilan matériel est également lourd avec plusieurs maisons et véhicules détruits. Un autre incendie s est déclaré jeudi sur la commune de Thio au niveau de la tribu de Saint-Michel détruisant 25 hectares. Après trois semaines passées dans les eaux de Lifou, le drone maritime d Assystem est rentré à Nouméa la semaine dernière. Cet engin de trois mètres de long et de 150 kg est commandé à distance par satellite et grâce à internet. Il possède des capteurs solaires qui alimentent les moteurs et lui permettent d être autonome énergétiquement. L objectif est d utiliser le drone à des fins scientifiques puisqu il peut récolter des informations sur la vitesse du vent, la houle et également enregistrer le son des baleines. Arnaud Elissalde Maïs OGM : la polémique continue Suite à la semence sur le Territoire de 300 hectares de maïs OGM mutés, Stop OGM Pacifique continue d agiter le chiffon rouge... «La floraison et la dispersion du pollen est en cours. Dans quelques semaines, le maïs sera récolté ; dans quelques mois les porcs, volailles seront nourris avec ce maïs OGM ; et dans quelques mois, les consommateurs mangeront des animaux nourris avec des OGM», alerte l association qui demande aux institutions de prendre des mesures afin que ce produit transgénique ne se retrouve pas dans l assiette des Calédoniens. Les Calédoniens ont élu leur Miss Agée de 18 ans et originaire de Bourail, Andréa Lux a été sacrée Miss Nouvelle-Calédonie 2016 à l issu d une cérémonie haute en couleurs organisée à Païta samedi soir. Elle sera candidate à l élection de Miss France en décembre prochain. Camille Sirot a été élue première dauphine, et Romane Bichot, deuxième dauphine. Le Manioc et le Taro à l honneur La commune de Touho accueillait ce week-end la 13 e édition de la fête du manioc et du taro. Pour l occasion, une quarantaine de producteurs locaux avaient fait le déplacement afin de proposer leurs produits aux nombreux visiteurs. Chaque participant était autorisé à vendre jusqu à 15 kg de ses produits phares. Plusieurs activités ont été proposées aux visiteurs afin de mettre en avant les sites touristiques de la région. Au programme également : la construction d une case de destin commun pour marquer la coopération entre la commune, le Vanuatu et l île d Ouvéa. Nouvelle usine de dessalement à Ouvéa L île est depuis longtemps confrontée à des problèmes d accès à l eau car sa nappe phréatique est trop mince pour être exploitée. Il est donc nécessaire pour elle de transformer l eau de mer en eau douce potable. Une troisième usine de dessalement devrait donc voir le jour au Nord d Ouvéa dès octobre prochain. Le fil de la semaine 5 Vers plus de formations au lycée Mardi dernier, le gouvernement présentait les nouvelles formations qui seront ouvertes à la rentrée Globalement, l accès à des enseignements techniques et à des classes spécialisées devrait être facilité par l augmentation du nombre de places à pourvoir. A noter : l ouverture d un lycée polyvalent au Mont-Dore ainsi que la création de nouvelles filières technologiques, industrielles et scientifiques au lycée de Pouembout. Deux classes ULIS (unités localisées pour l inclusion scolaire) seront également ouvertes au collège de Koutio et au lycée des îles de Lifou. Enfin, le gouvernement a validé la création d un Fond Interprofessionnel d Assurance Formation (FIAF) à destination des salariés calédoniens. Ce fonds sera alimenté par les entreprises via des cotisations patronales obligatoires versées à la CAFAT à chaque trimestre et ensuite reversées au FIAF. La santé des jeunes analysée L Agence Sanitaire et Sociale de Nouvelle-Calédonie (ASSNC) a publié les résultats de son premier baromètre «santé-jeunes» réalisé en Si la jeunesse calédonienne s estime globalement en bonne santé (8 jeunes sur 10 jugent leur état de santé bon voire très bon), l étude révèle une forte consommation de cannabis et d alcool. A noter également une entrée dans la sexualité relativement précoce qui peut s accompagner de risques plus élevés de grossesses non-désirées et de contraction d IST. Bière vanuataise sur le Caillou La bière vanuataise Tusker a fait son apparition depuis un mois sur le marché calédonien. En tout, une quarantaine de points de vente, dont les grandes surfaces de Nouvelle-Calédonie, est concernée. C est une phase de test pour la Société Le Froid, propriétaire de la marque, qui vient de lancer la Tusker en canette, principalement en vue de l exporter au Vanuatu, sa terre d origine. Quelle est donc la raison de cette délocalisation? Si on remonte le temps, on s aperçoit que la société Tusker Breweries Vanuatu Ltd a d abord appartenu à une société suédoise puis elle a été revendue à une entreprise néo-zélandaise avant de devenir calédonienne. «La bière vanuataise a été rachetée en 2007 par la société Le Froid», explique son directeur commercial, Franck Paquier. Depuis lors, les bouteilles en verre sont toujours fabriquées au Vanuatu mais les canettes ont été lancées depuis un mois seulement et elles sont produites sur le territoire. «Les canettes représentent le gros du marché de la La bière vanuataise en canette est produite sur le territoire pour être ensuite exportée au Vanuatu. bière en Nouvelle-Calédonie», affirme le directeur commercial, qui table sur un développement de la consommation locale, en particulier du fait des liens historiques qui unissent les deux pays. MP 6 santé La sleeve : une solution miracle payée par la CAFAT? Parallèlement à «la montée des gros» sur le Territoire, une pratique chirurgicale largement controversée a gagné en popularité : la sleeve. Au cœur des débats autour du contrôle médical du RUAMM, cette intervention chirurgicale rend-elle vraiment un corps de rêve sans effort au frais de la collectivité? Des patients obèses peuvent être éligibles à un suivi diététique, psychologique, médical et kinésithérapeutique pris en charge par la CAFAT au Centre de Soins de Suite et de Réadaptation. coût est supporté par la collectivité. Alors que «pour le tabac, ça ne gêne personne que j opère des cancers du poumon», défend le Dr Léger, cette chirurgie de l estomac pour traiter l obésité fait toutefois débat. Certainement parce que l économie pour la collectivité est difficile à évaluer, à l instar des programmes de prévention. Le diable est en nous, pas dans l assiette Probablement aussi parce la gourmandise est un péché. Pourtant, l obésité est difficile à combattre seul. Le chirurgien explique : «A chaque fois qu un patient obèse réussit à maigrir, inexorablement il repart vers son poids. C est comme si son corps le rappelait Au contraire des régimes longs et fastidieux, la sleeve séduit par son côté miraculeux qui inciterait certains à prendre quelques kilos pour en bénéficier aux frais de la CAFAT, même si «c est un épiphénomène», assure le Dr Philippe Léger, chirurgien sur le territoire. Une logique de soin «Dans la semaine, j avais déjà perdu 7 kg» raconte Odile, 41 ans, en obésité morbide (IMC 40) en 2010, avec 149 kg pour 1,58 m contre 75k g aujourd hui. En moyenne, les 494 patients opérés entre 2008 et 2013 par le Dr Léger, ont perdu plus de 20 % de leur excès de poids en 1 mois, plus de 60 % au bout de 2 ans, selon l étude publiée par Frédéric Lemaître, Attaché de Recherche Clinique à la clinique Île Nou-Magnin. Avec un effet important sur les comorbidités associées à leur obésité, notamment une rémission du diabète pour 72.5 % des patients ou de l hypertension pour 48,3 %. Il ne s agit donc pas d offrir un régime payé par la CAFAT, mais de proposer un traitement. Et c est bien parce que la sleeve s inscrit dans une logique de soin que son Parce que l obésité est souvent difficile à combattre seul, la sleeve peut s avérer une solution. santé 7 Le chiffre 1,8 millions C est le coût total de la prise en charge d une sleeve, opération, hospitalisation et consultations préopératoires (absence de contre-indication) et postopératoire de suivi pendant 2 ans, assumé à 100 % par la CAFAT pour les personnes en obésité sévère (IMC 35), ou modérée (IMC 30) mais déjà malades (apnée du sommeil, diabète, hypertension, ). toujours à ce poids.» Car le corps se dérègle et après une phase d hypertrophie (augmentation de taille), les cellules graisseuses se multiplient (hyperplasie). «Sortir de cette dynamique demande une énergie que tout le monde n a pas. Et ne pas y rentrer aussi. Il n est pas question de culpabiliser les gens», soutient Isabelle Capart, coordinatrice du Programme «Mange mieux Bouge plus» de l ASS-NC dont le cœur de métier est l éducation thérapeutique. Qui prend tout son sens quand Odile raconte : «Mes grands-parents me gâtaient beaucoup. J ai toujours été bouboule. Et les copines m avaient dit qu il fallait faire la fête pour maigrir, boire, fumer, faire des veillées de nuit.» Le Dr Nathalie Deboucher, médecin au CSSR, interpelle aussi : «L obésité n est pas qu une question d assiette. La composante psychologique, c est la pierre angulaire de l obésité». Vers une structuration de la filière Aujourd hui banalisée, la sleeve correspond à une chirurgie particulièrement lourde et mutilante qui réduit l estomac à un tube et diminue ainsi les sécrétions de ghréline, une hormone qui stimule l appétit, tout en favorisant les signaux de satiété. Des patients obèses peuvent être éligibles à un suivi diététique, psychologique, médical et kinésithérapeutique pris en charge par la CAFAT au Centre de Soins de Suite et de Réadaptation (CSRR). Repère En 2010, l obésité, évaluée par l Indice de Masse Corporelle (IMC=poids en kg/taille en m 2 ), touchait plus d 1 Calédonien sur 4 (28,8 % des femmes, 24,3 % des hommes) et représenterait 2 à 6 % des dépenses de santé. Ainsi, tous ne réussiront pas seuls à saisir l effet motivant du miracle de la sleeve. Car cette chirurgie, «c est pour nous aider, après c est à la personne d agir», prévient Odile. Le précédent gouvernement avait donc impulsé la structuration de la filière, notamment avec l équipe du Dr Deboucher, anciennement au Col de la Pirogue. Avec l idée d entourer la sleeve d un accompagnement diététique, psychologique et sportif comme celui que les patients du Dr Léger suivent à leurs frais au CSOS. L objectif est de proposer cette pratique médicale - «qui est quand même l échec de toutes les mesures de prévention», admet Isabelle Capart - aux seuls patients qui n ont pas d autre choix, et d optimiser son efficacité, certes difficile à évaluer au-delà des 2 ans de suivi. Enfin, les chirurgiens de la sleeve plaident pour une participation des patients qui ne relèvent pas de l aide médicale, pour qu ils soient actifs et responsables au moins dans le financement de la chirurgie plastique, souvent nécessaire pour reconstruire les tissus délabrés par l amaigrissement rapide et s approcher de la promesse d un corps de rêve. Marine Fouquet 8 L interview Sortir le RUAMM de l impasse Dans l attente d un séminaire au Congrès avant fin août pour informer les élus de manière à prendre les décisions nécessaires, le nouveau président du Conseil d Administration (CA) de la CAFAT détaille son approche pour sauver le Régime Unifié d Assurance Maladie Maternité (RUAMM). Quelle est la situation du RUAMM actuellement? Le RUAMM est structurellement déficitaire et sa trésorerie est très tendue sur l année 2016, avec un risque de rupture de trésorerie à très court terme. A moyen terme, les dépenses de santé vont en augmentant et on commence à nous parler d une augmentation de la dotation globale de l hôpital de plus de 9 % pour Or, les ressources du RUAMM n augmentent pas dans les mêmes proportions, ce qui veut dire qu on va creuser encore le déficit. Avant fin septembre, il faut qu on ait trouvé des pistes en accord avec tous les acteurs du dossier pour faire se rapprocher les courbes des dépenses et des recettes. Parce qu on est tous d accord sur le fait qu il faut sauver le système du RUAMM. Les professionnels libéraux sontils impliqués dans la gestion du RUAMM? Le point que je porterai sur cette mandature, c est que je suis convaincu qu on ne pourra trouver des solutions que tous ensemble, acteurs de l hôpital, libéraux, employeurs, salariés, CAFAT et politiques. Effectivement, dans la gestion du RUAMM, les professionnels libéraux de santé ne sont pas impliqués puisqu ils ne sont pas membres du conseil d administration (CA) pour des raisons liées aux statuts de la CAFAT, mais il y a d autres pistes. Les mutuelles sont associées à la commission santé de la CAFAT à titre consultatif. On pourrait très bien envisager que ce soit la même chose pour les libéraux. D ailleurs, le rôle des mutuelles est-il amené à évoluer? C est une question qu il va falloir se poser : qui va assurer le contrôle des médecins publics qui relève actuellement de la DASS-NC? Xavier Benoist, président de la FINC, administrateur de la CAFAT depuis 2013, en particulier vice-président l année dernière, a été élu président du CA le 5 août dernier. L idée n est pas de leur tordre le cou, mais effectivement il va falloir modifier la relation qui existe aujourd hui entre la CAFAT et elles. Le CA a donné les orientations au directeur de la CAFAT pour commencer à lancer les négociations. Qui a le pouvoir de décision et lequel? C est une vraie question, la question de la gouvernance de la CA- FAT. Faut-il donner plus d autonomie à la CAFAT ou la tourner vers un dispositif type administration, avoir le même CA qui gère tous les régimes ou les organiser par business unit? Ensuite, c est une coresponsabilité de définir le seuil de la dépense de santé. Les responsabilités doivent être clarifiées pour éviter d avoir les dysfonctionnements qu on connaît aujourd hui et qu on revienne un peu sur un principe de financeur/décideur. C est trop facile d aller engager l argent des autres. Et il y a un 2e principe auquel je suis attaché face à chaque nouvelle dépense : s assurer d une nouvelle recette, pour éviter de creuser des déficits qu on a du mal à gérer. Les frais de gestion de la CAFAT ont aussi été pointés du doigt La CAFAT a déjà beaucoup travaillé sur cette question et il y a eu une proposition d engagement de réduction des frais de gestion de la CAFAT et donc du RUAMM. Ça rentrera dans les dossiers qu on va suivre. Quelles sont les autres marges de manœuvre de la CAFAT pour équilibrer le RUAMM? Elle ne définit pas la recette, mais elle peut jouer sur les dépenses de santé des secteurs ambulatoires privés. La commission de santé de la CAFAT a un vrai pouvoir de décision sur la nature de la prise en charge. Et pas sur la dépense du secteur public? C est une question qu il va falloir se poser : qui va assurer le contrôle des médecins publics qui relève actuellement de la DASS- NC? Il est souhaitable que ce soit la CAFA
Similar documents
View more...
Search Related
We Need Your Support
Thank you for visiting our website and your interest in our free products and services. We are nonprofit website to share and download documents. To the running of this website, we need your help to support us.

Thanks to everyone for your continued support.

No, Thanks
SAVE OUR EARTH

We need your sign to support Project to invent "SMART AND CONTROLLABLE REFLECTIVE BALLOONS" to cover the Sun and Save Our Earth.

More details...

Sign Now!

We are very appreciated for your Prompt Action!

x